de France Lumiere

http://www.amazon.fr/-/e/B00AHVC1C2

Certes, s’en passer fait tout à fait partie des possibles. Le choix de chacun, en la matière, est prépondérant pour son bien être. Certains y trouveront une réelle perte de temps. Pourquoi amputer de précieuses minutes de sommeil pour cela ?

D’autres ne pourront tout simplement pas faire sans. Comment est-ce possible, si tôt, alors que l’organisme demeure engourdi d’une longue nuit de repos ? Les insomniaques cumuleront les deux raisons pour ne pas souhaiter partager ce goût immédiat. Pourquoi ne pas s’y adonner dans quelques heures, plus tard ? Il s’agit juste de prévoir en conséquence. Si ce n’est pas le cas, il y aura bien des occasions pour y pourvoir. Souvent, il s’avère, pour les plus pressés au levé tardif, de noyer le moment lors des préparatifs matinaux, sans autre forme d’attention appuyée. Entre deux portes, entre la douche et le maquillage des dames, le temps de refroidir, un café, un thé seront bus rapidement.

Le meilleur des moments d’une journée qui s’annonce démarre lors de la pause du petit déjeuner où l’on se retrouve autour d’une table. Les yeux embués de sommeil, les cheveux en bataille, les pyjamas en désordre, à l’envers, le premier appétit délit les gestes préparatoires, initiatiques, conditionnés par les habitudes. Sortent des placards, tiroirs, réfrigérateurs, tous les ingrédients, ustensiles. Les tartines, biscottes, brioches croisent la route du beurre, du miel, des configures, jus de fruits, yaourts ou autres desserts.

Le sommome revient aux courageux qui apprécient le bacon et les œufs au petit déjeuner. Moment de délice, toutes les saveurs réveillent les sens. Après une bonne douche énergique, l’organisme est prêt pour affronter la journée, les yeux grands ouverts, ou presque.

France LUMIERE