de France Lumiere

http://www.amazon.fr/France-Lumi%C3%A8re/e/B00AHVC1C2/ref=ntt_athr_dp_pel_1

La lessive qui lave plus blanc, l’aspirateur qui dévore tout sur son passage, le congélateur qui ne pompe pas de courant, les lingettes qui n’abiment pas le linge, on en voit de toutes les couleurs. Les slogans fusent, les publicités martèlent les boniments vendeurs. Le tort du

consommateur est de vouloir y croire, mais a-t-il d’autres choix dans l’absolu ? Il revêt aussi le costume du citoyen, parfois trop grand pour lui, membre ou non d’un parti. Il aime à se reconnaître dans un courant d’idées, de comportements. L’exemple, le bon concept, le bon produit, la quête du positif, la conquête d’un graal, le nourrit, l’alimente en permanence. Il peut vénérer telle figure de renom, s’identifier à lui. Il est sensible aux modèles à suivre. Il en a inconsciemment besoin.

 

Quand, dans les hautes sphères de la gouvernance ou dans son opposition, les lieutenants s’affichent dans des guerres intestines peu reluisantes, comment ne pas se poser la question : « est-ce à eux qu’un jour notre sort pourrait leur être confié ?? » Faites ce que je dis, mais ne faites pas ce que je fais.. !! Comment s’étonner ensuite que les réclames commerciales, dupantes, aient de moins en moins d’impact sur nos choix ? Comment ne pas penser, en assistant impuissant aux coups bas que ces deux prétendants s’échangent, au vu et au su de tout le monde, sympathisants ou non,  que le spectacle est tout simplement lamentable, indigne de nous, de notre pays.

Les querelles personnelles entraînent un désenchantement qui affecte inévitablement, affaiblit, tout une famille de courant de pensées. Pour qui prend-t-on les militants ? Quelle considération porte-t-on aux citoyens, aux consommateurs que nous sommes tous ? Voilà la démonstration, au plus haut niveau, que les valeurs fondamentales sont devenues de la soupe en sachets vendue pour du potage maison.

France LUMIERE