Publications

Recherche d'articles

Dernières Nouvelles

Publié le 25/03/2020, 10:57 par Claire Mollien
d-autres-sujets-de-lecture-pour-passer-le-temps-du-confinementMerci Pierre-Jean Llorens : toujours, encore et toujours des sujets intéressants en partage... quel homme...
Publié le 25/03/2020, 10:25 par Claire Mollien
emploi-pistes-lectures-coronavirus-le-tout-d-actualiteavec un grand merci à Pierre-Jean Llorens, inlassablement, pour sa contribution à toutes ces revues de presse.. certes, celle-ci est...
Publié le 17/02/2020, 14:39 par Claire Mollien
tous-sujets-de-reflexion-d-etudes-en-partageMerci Pierre-Jean LLorens pour ta participation à cette revue de la semaine .. Indice Changement Climatique Villes d'ici 2050

Bonne lecture à toutes et à tous, merci à Pierre-Jean Llorens, toujours fidèle au poste.. merci, ... et protégez-vous bien vous et les autres ... bon confinement ..

Pour notre client (basé à Marseille) société industrielle de premier ordre nous recherchons le candidat suivant :

-Développeur Javascript salaire entre 35 et 45 ke selon exprience

Si vous êtes interessés, merci de nous faire parvenir un CV,

 

Hervé Dulaire

IT Resourcer

ITProject-search

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

De nouvelles offres correspondent à votre alerte RhoneAlpesJob pour : Ma JobAlerte

Assistant Administratif et Commercial H/F
CDI - Tassin-la-Demi-Lune - 69
Kelly Services

Hier

Ingénieur Commercial H/F
CDI - Lyon - 69
Spring

Hier

Commercial B To B H/F
CDI - Lyon - 69
PurOdor-Marosam

Hier

Ingénieur Commercial Robotique et Automatisme H/F
CDI - Tarare - 69
Spring

Hier

Consultant Commercial en Recrutement H/F
CDI - Saint-Étienne - 42
HC Resources

Hier

 

 

 

 

 

Sélection d’offres d’emploi sur mesure

 
Helexia
Chargé de communication et de marketing Junior H/F

Helexia · Lyon, Auvergne-Rhône-Alpes, France

LinkedIn  

Candidature simplifiée

 
 
Tous Bénévoles
Bénévolat : Rédacteur Web

Tous Bénévoles · Lyon, FR

clock icon  

Soyez le premier candidat à postuler

 
 
WorldSkills France - COFOM
CHEF(FE) DE PROJET JUNIOR COORDINATEUR (TRICE) DES OPERATIONS EVENEMENTIELLES

WorldSkills France - COFOM · 69100, Villeurbanne, Auvergne-Rhône-Alpes, France

Anne-Lise  

1 relation travaille ici

LinkedIn  

Candidature simplifiée

 
 
FRANCO SUISSE
ASSISTANT(E) POLYVALENT (E) H/F

FRANCO SUISSE · Annecy, Auvergne-Rhône-Alpes, France

LinkedIn  

Candidature simplifiée

 
 
FORGET FORMATION
Conseiller en formation

FORGET FORMATION · Lyon et périphérie

check icon  

Compétences correspondantes : Recherche, Fidélisation, Management et 7 de plus

 
 
SUEZ France
Responsable Communication

SUEZ France · Lyon, FR

Andi  

1 relation travaille ici

 
 
ORPHOZ
Consultant.e junior

ORPHOZ · Lyon, Auvergne-Rhône-Alpes, France

École Supérieure de Commerce Et de Management - ESCEM  

1 ancien étudiant travaille ici

 
 
jobleads.de
Head of Publishing

jobleads.de · Lyon, FR

clock icon  

Soyez parmi les 3 premiers candidats

 
 
Micropole
Chef de projets web H/F

Micropole · Villeurbanne, FR

Yohann  

1 relation travaille ici

LinkedIn  

Candidature simplifiée

 
 
local.fr
Directeur Marketing et Communication - NOUVEAU

local.fr · 01000, Bourg-en-Bresse, Auvergne-Rhone-Alpes, France

École Supérieure de Commerce Et de Management - ESCEM  

2 anciens étudiants travaillent ici

 
Voir plus d’offres d’emploi

 

Les attitudes des Français au travail vont-elles changer après le confinement ?

72% des Français ne feront plus la bise à leurs collègues... 

Mais 54% continueront de leur serrer la main

48% refuseront d'aller travailler en commençant à être malades...

Mais 75% demanderont à leurs collègues malades de rester chez eux

81% des Français pensent que le coronavirus reviendra chaque année

QAPA, la plateforme de recrutement par l'intérima voulu savoir si la crise sanitaire allait avoir un impact sur l'attitude des Français et les rapports humains au travail après le confinement. Une enquête qui montre que beaucoup de choses risquent de ne plus être comme avant...  

Lien officiel : www.qapa.fr

*Méthodologie : Sondage réalisé entre le 31 mars et 3 avril 2020 auprès de 4,5 millions de candidats et 135 000 recruteurs sur QAPA. Parmi ces personnes interrogées, 52% d'entre eux sont des non-cadres et 48% sont des cadres. Toutes les informations mises en avant par les candidats sont déclaratives.

Tout va changer ?

La crise sanitaire mondiale va-t-elle profondément changer les attitudes des travailleurs ? Il semble que plus de 63% des Français le pensent. Les femmes (72%) sont même beaucoup plus convaincues de ces bouleversements que les hommes (53%).

Après le confinement, pensez-vous que votre attitude au travail va changer ?

Réponses

Global

Femmes

Hommes

Oui

63%

72%

53%

Non

37%

28%

47%

Plus de bisous...

La bise aux collègues risque de devenir une pratique ancienne d'un temps révolu... En effet, plus de 72% des Français déclarent qu'ils n'embrasseront plus leurs collègues ! Dans le détail, si 34% ne le faisaient déjà pas avant le coronavirus, 38% les rejoindront et ne le feront plus également.

Allez-vous refaire la bise à vos collègues ?

Réponses

Global

Femmes

Hommes

Oui

28%

17%

39%

Non

38%

44%

32%

Non je ne le faisais déjà pas avant

34%

39%

29%

Jeux de mains...

La poignée de main fait de la résistance et va encore survivre un peu pour rester dans les mœurs au travail... mais davantage chez les hommes ! Ainsi, 66% des hommes disent qu'ils continueront à serrer la main de leurs collègues contre 58% des femmes qui ne le feront plus.

Allez-vous resserrer la main à vos collègues ?

Réponses

Global

Femmes

Hommes

Oui

54%

42%

66%

Non

27%

32%

21%

Non je ne le faisais déjà pas avant

19%

26%

13%

Le travail c'est la santé...

Avec la crise sanitaire, les Français sont-ils plus suspicieux des infections et des contaminations ? Apparemment, les femmes sont davantage soucieuses du bien être d'autrui puisqu'elles sont 57% à déclarer vouloir rester chez elles en cas de maladie alors que 61% des hommes iront travailler quand même malgré leur état.

Si vous tombez malade, irez-vous travailler quand même ?

Réponses

Global

Femmes

Hommes

Oui

52%

43%

61%

Non je resterai chez moi

48%

57%

39%

La maladie, c'est les autres !

Pourtant, à l'inverse, une grande majorité des Français préfère que les autres personnes malades restent chez elles. En effet, c'est ce que déclarent 66% des hommes et 83% des femmes interrogées qui demanderont à leurs collègues fiévreux de rentrer chez eux. 

Si un(e) collègue tombe malade, lui demanderez-vous de rester à sa maison ?

Réponses

Global

Femmes

Hommes

Oui

75%

83%

66%

Non

25%

17%

34%

« I'll be back! »

Si tout le monde espère avec impatience la fin de cette horrible crise sanitaire, plus de 81% des Français pensent malheureusement que cette épidémie de coronavirus reviendra chaque année à la même saison, tout comme la grippe.

Pensez-vous que le coronavirus risque de revenir chaque année comme la grippe ?

Réponses

Global

Femmes

Hommes

Oui

81%

84%

77%

Non

19%

16%

23%

QAPA en 4 chiffres :

+500 entreprises clientes,

+10 000 intérimaires salariés par QAPA,

+50% des offres d'emploi reçoivent des profils disponibles en moins de 4 heures,

20% des intérimaires sont recrutés en CDI après 3 mois de mission.

 

De nouvelles offres correspondent à votre alerte RhoneAlpesJob pour : Ma JobAlerte

Stagiaire Animateur Commercial Innovation Salariés et Digitalisation H/F
Stage - Lyon - 69
Orange

Aujourd'hui

Devenez Conseiller Commercial Automobile H/F

Devenez Conseiller Commercial Automobile H/F
Rejoignez-nous !

Sponsorisé

Toutes mes offres
bulle
Ces offres ne vous correspondent pas vraiment ?
Nous pouvons améliorer ça ! Modifier mon alerte

 

Coronavirus : qu'attendre de la prime Macron 2020 ?
En raison de l’épidémie de Coronavirus, l’objectif du Gouvernement est de permettre à toutes les entreprises de verser une prime de 1 000 € à leurs salariés en activité pendant la période actuelle. Le montant de la prime Macron pourra atteindre 2 000 euros en raison de la crise sanitaire. Mais pas pour tout le monde. Un nouveau critère de modulation du montant de la prime pourra être retenu, en permettant de tenir compte des conditions de travail liées à l’épidémie. Quels sont les scénarios envisageables ? Notre article vous dit tout.
Lire la suite
L'édito de la semaine
Et si le confinement jetait plutôt un froid sur le télétravail ?
Lire l'article 

 

Coronavirus : que faire en cas d’annulation de la promesse d’embauche ?
Lire l'article 

 

Préparer sa reconversion professionnelle pour l’après confinement
Pourquoi pas profiter du confinement pour oser concrétiser une reconversion professionnelle ?
Lire l'article 
 
Quelle indemnisation pour les chômeurs pendant la crise du Coronavirus ?
Les demandeurs d’emploi ont bénéficié des mesures d’urgences prises par le Gouvernement.
Lire l'article 
 
 
Le podcast de l'emploi
 
 
 
 
Confinement
"Le soutien psychologique aux télétravailleurs fait son apparition"
Lire la suite
Lire la suite
Lire la suite
Franchise Expo Paris 2020
Lire la suite
Est-il possible de toucher 100% de son salaire (voire plus) en chômage partiel ?
84% du salaire net : c’est l’indemnité minimale que vous toucherez si vous êtes en chômage partiel. Mais certains salariés peuvent toucher 100% et même plus. Pourquoi ? Dans quels cas ? Et quelles fausses rumeurs faut-il ne pas croire ? Avec les conseils de trois avocats spécialisés en droit du travail, Cadremploi démêle le vrai du faux.
LIRE LA SUITE
 
 
 

Marre d'être écolo !
Profiter du confinement pour interpeller les hommes sur la charge morale supportée par les femmes

La Fourche dévoile les résultats de son étude ad'hoc

Face aux enjeux écologiques, de nombreux foyers ont repensé leur consommation quotidienne : courses bio, compost, zéro déchets, produit d'entretien DIY etc. Des changements d'habitudes dont les femmes, en plus d'en être à l'origine, doivent aussi en assumer la gestion quotidienne. Une charge dite “morale” qui s'ajoute à la charge mentale des femmes.
Ce phénomène est d'autant plus “criant” en cette période de crise inédite : le confinement met en avant, de manière évidente, les différences de perception et de gestion de la vie quotidienne dans le couple… Pourquoi ne pas alors profiter de cette période très spéciale pour interpeller les hommes sur ce sujet et combler les inégalités ? Car difficile de nier l'évidence quand on est H24 ensemble !

C'est en partant du constat que 85% de leurs clients sont des femmes, que La Fourche, magasin bio en ligne a souhaité mener l'enquête.
Plus de 1 000 adhérents femmes et hommes vivant en couple ont ainsi été interrogés sur la question de la charge morale.
Cet échantillon* particulièrement sensible aux enjeux écologiques, apporte un éclairage unique sur les différences de perception et d'engagement entre les femmes et les hommes lorsqu'il s'agit d'opérer des changements d'habitude pour un mieux-être du foyer.
Retours sur les résultats.

*L'enquête a été réalisée par Internet du 18 au 21 février 2020 auprès de 1150  personnes constituant un échantillon issu des abonnés de la Fourche, résidant en France et âgée de 15 ans et + .

Pour une consommation plus responsable : les femmes restent moteur au sein du foyer !

L'étude montre que l'engagement écologique est tout aussi important pour les hommes que pour les femmes. En effet, pour 71% des répondants il s'agit d'un engagement partagé dans le couple. 

Mais on note une vraie différence de perception et d'engagement réel : les femmes sont en effet systématiquement à l'initiative des changements d'habitudes au sein du foyer. 72% des femmes interrogées déclarent en être à l'origine, tandis qu'elles estiment leur conjoint à l'initiative dans seulement 3% des cas (vs. 36% des hommes qui pensent être à l'origine des changements d'habitudes).

Ce que l'on note aussi c'est une dichotomie côté homme : ils ont en effet l'impression que la prise d'initiative est souvent conjointe. Pour 43% d'entre eux la décision s'est prise à deux, ils sont seulement 21% à reconnaître que c'est leur conjointe. 

Cette perception s'accentue :

  • En fonction de la catégorie socio professionnelle : plus les hommes sont éduqués plus ils ont l'impression que l'initiative est conjointe 45% pour les CSP+ contre 35% pour les CSP-, alors que les femmes ont toujours l'impression d'être à l'initiative quelque soit le CSP.
  • À l'arrivée du premier enfantplus de 46% des hommes ont l'impression de prendre plus d'initiatives (ils ne sont que 34% à penser prendre des initiatives lorsque le couple est sans enfant) mais les femmes n'ont pas cette impression. Seulement 3,9% d'entre elles affirment que leur conjoint en prend (vs 3,4% dans un couple sans enfant).
  • Enfin, plus les hommes sont jeunes, plus ils ont l'impression que la prise d'initiative est partagée alors que les femmes n'ont pas cette impression. 45,5% des hommes de moins de 35 ans déclarent être conjointement à l'initiative vs 40% des hommes de plus de 35 ans. Pour les femmes, cet écart est de 1%.


Enfin, changer les habitudes de son foyer paraît plus pénible pour les hommes que pour les femmes :

  • Lorsque les hommes déclarent être à l'initiative de ces changements, pour 42% d'entre eux ils ont eu l'impression que cela a été difficile à mettre en place dans leur foyer
  • Tandis que 69% des femmes déclarent quant à elles que cela a été facile


Les tâches éco-responsables sont genrées

L'étude montre aussi que sur les tâches domestiques (faire ses produits d'entretien etc.) on retrouve le plus gros écart de perception entre les femmes et les hommes.

  • 88% des femmes disent en avoir la charge contre seulement 36% des hommes.
  • À l'inverse, sur le compost, qui serait une « activité plus technique », elles sont seulement 28% à déclarer s'en charger contre 61% des hommes. 

  
Engagement écologique dans la vie publique : les hommes s'engagent plus

C'est d'autant plus vrai lorsque le couple est sans enfant :

  • 48% des femmes en couple sans enfants ne s'engagent jamais contre 37% des hommes en couple sans enfants.
  • Plus généralement, nous notons que 76% des femmes invoquent le manque de temps, qui peut s'expliquer par la gestion quotidienne des tâches domestiques (en plus de leur travail) contre seulement 67% des hommes. 
Conclusions de l'enquête La Fourche
 
Cette enquête confirme qu'en terme de consommation responsable il existe un décalage entre les sexes au sein du foyer même si le couple est pareillement préoccupé par les enjeux écologiques.
Dans la sphère privée, les hommes restent dans une position passive, approuvant voire parfois soutenant la démarche de leur conjointe mais n'en étant que très rarement à l'initiative. Ils sont par ailleurs peu conscients de leur passivité puisque pour eux la prise d'initiative est mieux répartie.
 
Une tendance qui traverse tous les foyers, quel que soit l'âge et le milieu socio professionnel. 
 
Pour les femmes, cette passivité de leur conjoint, implique pour elles une charge supplémentaire à assumer au sein du foyer, une “charge morale”. Par ailleurs, ces femmes sur-investissent la sphère privée et sous investissent la sphère publique. Or, pour gagner le combat pour l'écologie, les deux sont importants : les actions individuelles mais également les actions à mener au niveau sociétal.
 


A propos de La Fourche :
La Fourche est un magasin bio en ligne qui propose une sélection de produits bio de qualité et issus d'une production responsable à des prix jusqu'à 50% moins élevés que dans le commerce. La Fourche fonctionne grâce à une communauté d'adhérents qui payent 59,90€/an pour commander autant qu'ils le souhaitent sur le site et se faire livrer partout en France et en Belgique. La Fourche divise ainsi par 4 ses marges et fait économiser 250€/an en moyenne à ses adhérents.
La Fourche se bat pour rendre le bio et la consommation responsable accessible à tous à travers ses prix attractifs mais également grâce au concept du “give one buy one”, qui permet, pour toute adhésion achetée, d'offrir une adhésion à un foyer en situation de précarité.
Pour plus d'informations :  Lafourche.fr

Covid-19 : 76% des Français en télétravail
regrettent déjà leurs bureaux

70% des Français sont actuellement en télétravail

32travaillent plus que d'habitudeen home office

51ne prennent pas de pause déjeuner tous les jours

Zéro transport 54% en profitent pour cuisiner et 52% pour dormir plus !

74% n'ont aucun moment dédié à leurs collègues pendant la journée

81% des Français ont peur de perdre leur emploicompte-tenu de la situation actuelle

Après moins de deux semaines de confinement, Deskeo, premier opérateur de bureaux flexibles en France, a interrogé plus de 2 736 professionnels au sujet de leurs conditions de télétravail forcé. Une enquête qui montre une situation très complexe.

Home office nation

La grande majorité des Français applique avec rigueur la politique de confinement. Ainsi,moins d'un sondé sur trois (29%)dit continuer à exercer son activité professionnelle sur son lieu de travail habituel. De l'autre côté, 59% des Français déclarent travailler à leur domicile et 11% dans leur résidence secondaireParmi ces 70% de télétravailleurs, 89% n'ont pas l'habitude de travailler à distance et découvrent ainsi le home office.

Compte-tenu de la crise sanitaire actuelle, comment travaillez-vous en ce moment ?

Réponses

Global

Femmes

Hommes

Sur mon lieu de travail habituel

29%

30%

29%

A mon domicile

59%

59%

58%

Dans une maison de campagne

11%

10%

12%

Autre

1%

1%

1%

Aviez-vous déjà fait du télétravail auparavant ?

Réponses

Global

Femmes

Hommes

Oui, régulièrement

11%

13%

8%

Oui, occasionnellement

19%

21%

17%

Non

70%

66%

75%

Mal équipés...

Parmi les conseils des professionnels pour s'organiser de manière efficace en télétravail, le fait de disposer d'une pièce dédiée pour s'isoler revient systématiquement. Malheureusement, cette recommandation ne s'applique qu'à une minorité de Français. En effet,plus de 73% des personnes interrogées ne disposent pas d'un espace réservé pour le home office.

Avez-vous une pièce dédiée pour télétravailler ?

Réponses

Global

Femmes

Hommes

Oui

27%

24%

31%

Non

73%

76%

69%

Quel impact sur le temps de travail ?

En ce qui concerne la durée du temps de travail, la moitié des Français a vu la différence depuis le début du confinement. Ainsi, 32% des sondés ont le sentiment de travailler plus longtemps que d'habitude quand 1 Français sur 5 avoue travailler moins longtemps qu'en temps normal. Pour ces derniers, la baisse d'activité générale observée ces derniers jours partout en France est certainement liée à cette baisse de régime.

Travaillez-vous plus ou moins longtemps ?

Réponses

Global

Femmes

Hommes

Moins longtemps

19%

16%

22%

Plus longtemps

32%

31%

34%

Pareil

49%

53%

44%

La pause déjeuner passe à l'as

Même s'ils sont à la maison, la moitié des Français (49%)actuellement en télétravail forcé avoue faire l'impasse sur le déjeunerDans les faits, 37% des sondés déjeunent de façon occasionnelle et 14% continuent de travailler à l'heure du repas.

Faites-vous une vraie pause déjeuner ?

Réponses

Global

Femmes

Hommes

Oui, systématiquement

49%

41%

58%

Oui, parfois

37%

41%

33%

Non

14%

18%

9%

Plus de temps pour... travailler !

Avec l'élimination de leur trajet quotidien, 59% des Français constatent surtout travailler plus.En revanche, 54% des sondés utilisent ce temps gagné pour cuisiner et 52% pour dormir un peu plus. Parallèlement, 38% en profitent pour jouer avec leurs enfants et 33% pour effectuer les tâches ménagères. Le sport (25%) et les loisirs (16%) sont plus difficiles d'accès en cette période de confinement, même si on constate que les hommes sont globalement plus nombreux à s'accorder du temps pour eux.

Comment utilisez-vous votre temps de trajet quotidien économisé ?

Classement

Réponses

Global

Femmes

Hommes

N°1

Travail

59%

62%

56%

N°2

Cuisine

54%

57%

51%

N°3

Sommeil

52%

49%

55%

N°4

Jeu avec les enfants

38%

31%

44%

N°5

Tâches ménagères

33%

41%

25%

N°6

Sport

25%

21%

28%

N°7

Loisirs

16%

12%

19%

N°8

Autre

2%

1%

2%

Loin des collègues

Pour conserver un lien social avec leurs collègues, 74% des sondés ne font... pas grand-chose. En effet, si 29% communiquent régulièrement par téléphone, très peu de Français utilisent les moyens technologiques à leur disposition pour partager leurs déjeuners (2%), happy hours (2%) ou leurs pauses café (1%) en vidéoconférence.

Prévoyez-vous des moments dédiés à la socialisation avec vos collègues ?

Réponses

Global

Femmes

Hommes

Pause café en vidéo conférence

1%

1%

1%

Déjeuner en vidéo conférence

2%

2%

2%

Happy hour en vidéo conférence

2%

2%

1%

Appel téléphoniques

29%

32%

26%

Pas vraiment

74%

76%

71%

Autre

3%

3%

2%

En manque de bureau

Sans doute que peu de personnes auraient répondu par l'affirmative à cette question en temps normal mais aujourd'hui, plus de 73% des hommes et 79% des femmes avouent regretter leur bureau et leur espace de travail quotidien.

Regrettez-vous votre bureau, votre espace de travail ?

Réponses

Global

Femmes

Hommes

Oui

76%

79%

73%

Non

24%

21%

27%

Double peine

En plus de la crainte d'être touchés par le coronavirus, 79% des hommes et plus de 83% des femmes avouent avoir extrêmement peur de perdre leur emploi compte-tenu de la situation actuelle.

Avez-vous peur de perdre votre emploi compte-tenu de la situation actuelle ?

Réponses

Global

Femmes

Hommes

Oui

81%

83%

79%

Non

19%

17%

21%

*Méthodologie : enquête réalisée auprès de 2 736 professionnels répartis sur l'ensemble du territoire français, effectuée en ligne, sur le panel propriétaire BuzzPress France, selon la méthode des quotas, durant la période du 19 au 24 mars 2020. Profils des personnes interrogées : 21% d'indépendants, 79% de salariés. Nombre de salariés : 24% de 1 à 10, 36% de 10 à 50, 32% de 50 à 200 : 8% plus de 200. Répartition des secteurs d'activités concernés : Assistanat, Administration : 6% / BTP, Chantier, Bureau d'études : 6% / Commerce, Marketing, Vente : 17% / Conseil : 8% / Direction générale, Direction centre de profits : 5% / Informatique, Télécoms : 17% / Restauration, Tourisme, Hôtellerie, Loisirs : 14% / Santé, Social, Service à la personne : 9% / Production, Maintenance : 1% / Environnement, Aménagement : 1% / Distribution, Magasin : 5% / Gestion, Finance, RH, Comptabilité, Audit : 6% / Métallurgie, Mécanique, Aéronautique : 1% / Logistique, Achat, Stock, Transport : 3%, Agri-Agro - Agriculture, Viticulture, Pêche : 1%. Toutes les informations mises en avant par les personnes interrogées sont déclaratives.

À propos de Deskeo

Deskeo est une solution immobilière complète pour les entreprises. Créée en 2016 par Benjamin Teboul et Frank Zorn, Deskeo propose des bureaux en location clés en main avec des conditions flexibles pour des entreprises de 20 à 1.000 collaborateurs. Acteur majeur des bureaux flexibles en France, Deskeo propose une formule qui réunit les avantages du coworking (services, flexibilité) et du bail traditionnel (personnalisation, confidentialité). Les espaces de travail Deskeo sont conçus avec chaque entreprise pour que ses bureaux reflètent son organisation, sa culture et son image de marque. Deskeo s'occupe ensuite de la gestion opérationnelle au quotidien et des services annexes pour permettre à ses clients de se concentrer sur leur cœur de métier.

Deskeo fait partie du groupeKnotel, leader mondial des bureaux flexibles avec un parc immobilier de près de 500.000 m2 dans le monde (Etats-Unis, Brésil, Royaume-Uni, Japon...). Knotel est le partenaire immobilier d'entreprises internationales comme Shell, AXA, EDF, Netflix, Starbucks, Amazon ou encore Uber.

Plus d'informations www.deskeo.fr

 

73% des travailleurs seraient prêt à changer de secteur

Depuis le début de l’épidémie et du confinement, beaucoup de secteurs d’activité sont chamboulés. En effet, certains secteurs sont en plein boom alors que d’autres sont, au contraire à l’arrêt. 

Mistertemp’ group a donc voulu interroger sa base de travailleurs / candidats concernant cette crise et connaître leur ressenti et surtout leur situation.*

L’étude révèle ainsi que 52% sont très inquiets face à la crise sanitaire de covid-19.  En effet, l’avenir reste flou pour des milliers d’intérimaires dont le secteur est à l’arrêt. 

Pour 71% des intérimaires répondants, leur travail a été stoppé par le confinement. Cependant, des personnes en chômage technique seraient néanmoins prêt à changer de secteur pour pouvoir avoir du travail, c’est le cas de 73% d’entre eux. 

Toujours d’après ce sondage, seuls 16% pensent bénéficier des mesures de chômage partiel prévues par le gouvernement. Pourtant, 53% ont vu une baisse de salaire sur le mois de mars comparé aux mois habituels. Et pour 41% d’entre eux, leur salaire à baissé de plus de 50%.

Parmi les répondants, 53% seraient prêt à faire du bénévolat pendant la période de confinement et ainsi se rendre utiles.

*sondage réalisé auprès de 616 000 intérimaires du 6 avril au 9 avril 2020

 

Étude nationale 1002 personnes : « Les perspectives de consommation hôtellerie et restauration des français après le confinement »

API & YOU, agence conseil et communication et éditeur du logiciel de coffrets cadeaux Console SecretBox® à destination des hôteliers, restaurateurs, professionnels des produits gourmets, vins et spiritueux et autres acteurs du tourisme, vient de publier son étude nationale : « les perspectives de consommation hôtellerie et restauration des Français après le confinement » menée du 4 au 6 avril 2020 auprès de 1002 consommateurs répartis dans 12 régions françaises.

etude-nationale.jpg

Pour Rémi Ohayon, fondateur et Président Directeur Général d’API & YOU, « Comprendre les nouvelles attentes des consommateurs français est essentiel pour aider les professionnels du secteur à renouer avec un dynamisme économique. Nous avons souhaité mener cette grande étude nationale pour nous permettre d’analyser et d’apporter les premières conclusions aux nombreuses questions soulevées par la crise et que se posent les professionnels du tourisme et de la restauration. »

Nourris par plus de 1002 témoignages consommateurs, SecretBox® et l’agence conseil et communication API & YOU apportent des éclairages aux hôteliers, restaurateurs et autres acteurs du tourisme sur des sujets majeurs pour la reprise économique d’un des plus grands secteurs français.

Par exemple :

  • Les français vont-ils vouloir partir plus souvent en vacances ?
  • Quels types d’établissements vont-ils choisir et vers quelles destinations ?
  • Vont-ils vouloir retrouver le chemin des restaurants au plus vite ?
  • Avec qui voudront-ils partager ce moment et à partir de quand ?
  • Quel budget ont-ils prévu de consacrer à ce déconfinement ?
  • Quels critères vont être essentiels dans leur sélection ?
  • A quel niveau les notions d’hygiène seront-elles cruciales ?

Les réponses à ces multiples questions sont à découvrir dans ces deux infographies.

TELECHARGER EN FORMAT JPG :

TELECHARGER EN FORMAT PDF

Comment se préparer au mieux au monde d’après ?

Les résultats de l’étude nationale : « Les perspectives de consommation hôtellerie et restauration des français après le confinement »

A - SECTEUR RESTAURATION :

Étude menée auprès de 1002 consommateurs de coffrets cadeaux gastronomiques et touristiques à travers la solution SecretBox®. Parmi ce panel, 73,95% des personnes interrogées sont actives professionnellement. 50% du panel a entre 35 et 55 ans. 100% du panel habite en France métropolitaine.

I – RESTAURATION : L‘ETAT D’ESPRIT DES CONSOMMATEURS :

L’envie de profiter davantage : Près de 11% des personnes interrogées indiquent vouloir se rendre plus souvent au restaurant après la période de confinement.

La volonté de ne pas sur-consommer : Près de 85 % indiquent ne pas vouloir changer leurs habitudes de consommation et à la question « pour quelles raisons ne souhaitez-vous pas changer vos habitudes de consommation » le manque de moyens est évoqué par 14% des personnes interrogées alors que près de 80% d’entre elles indiquent ne pas vouloir consommer plus qu’avant.

Des consommateurs confiants : Près de 65% des personnes interrogées se disent prêtes à retourner au restaurant dès la mi-juin et 20% dès fin mai.

Des réservations de dernière minute : A la question « à quelle date pensez-vous effectuer une réservation de table ou de week-end » 65% personnes interrogées indiquent que ce ne sera pas avant la fin du confinement et 17% plutôt en dernière minute.

 

II- RESTAURATION : LES ENVIES DE CELEBRATION A LONG TERME :

Aller au restaurant pour marquer la fin du confinement : Près de 32% des personnes interrogées souhaitent aller au restaurant pour marquer la fin du confinement.

Pour 83% d’entre elles, ce sera à moins de 250 km de chez elles, et 17% indiquent être prêtes à faire de la route pour vivre une expérience de type gastronomique.

Ensemble, c’est mieux : Pour 34% d’entre elles, elles iront au restaurant en couple et 32% souhaitent y aller avec 4 ou 6 personnes. 21% des personnes interrogées ne souhaitent ni aller au restaurant ni en week-end et la majorité d’entre elles évoquent d’abord la volonté de retrouver leurs proches.

Un budget important : 24,54 % des personnes qui souhaitent aller au restaurant pensent allouer plus de 100€ par personne pour marquer la fin du confinement. Près de 48% des consommateurs interrogés pensent dépenser entre 50 et 100€ par personne pour

marquer la fin du confinement au restaurant .

II- RESTAURATION : LES CRITERES DE SELECTION A LONG TERME :

Le digital en première ligne : 63% des personnes interrogées se renseignent sur un restaurant via internet ou les moteurs de recherche. Les recommandations de proches, de consommateurs ou d’experts sont sollicitées par environ 30% personnes interrogées quand les réseaux sociaux sont consultés par 25% personnes interrogées.

Des critères de sélection qui évoluent : 30% des personnes interrogées indiquent l’hygiène en critère numéro 1, mais la communication locavore est plébiscitée aussi comme critère premier pour près de 32% des personnes interrogées.

Le circuit-court pour une expérience client réussie : Pour 38,94% personnes interrogées, faire travailler l’économie locale en circuit court est primordial quand 38% indiquent que l’hygiène sera un critère essentiel.

 

B - SECTEUR HOTELLERIE :

Étude menée auprès de 1002 consommateurs de coffrets cadeaux gastronomiques et touristiques à travers la solution SecretBox®. Parmi ce panel, 73,95% des personnes interrogées sont actives professionnellement. 50% du panel a entre 35 et 55 ans. 100% du panel habite en Franc métropolitaine.

I – HOTELLERIE - L‘ETAT D’ESPRIT DES CONSOMMATEURS :

L’envie de voyager davantage : Plus de 23% des personnes interrogées indiquent vouloir partir plus souvent en week-end / vacances après la période de confinement.

Les professionnels de l’hôtellerie séduisent toujours : Près de 60% des personnes interrogées à la question « dans quel établissement pensez-vous aller plus souvent qu’avant » indiquent vouloir partir dans un hôtel de charme. 44% privilégient un hôtel équipé d’un spa, quand Airbnb ne séduit que 30% des personnes interrogées.

Des tendances consommation par génération :  Les Palaces et hôtels 5 étoiles attirent davantage les plus de 65 ans (70%) quand Airbnb séduit 58% des 25/35 ans.

Et si on allait voir la mer ? La mer est la destination numéro 1 retenue par près de 70% des personnes interrogées. Dans cette période qu’on pouvait penser peu propice au tourisme dans les grandes villes, 34% des personnes interrogées s’y voient séjourner.

Des voyageurs impatients : Près de 65% des personnes interrogées se disent prêtes à partir en week-end dès la mi-juin et 38% indiquent, à la question « à partir de septembre, quelle période allez-vous privilégier pour voyager », vouloir partir dès la Toussaint. A cette même question, les ponts de mai en 2021 fédèrent près de 51% des personnes interrogées.

 

II- HOTELLERIE - LES ENVIES DE CELEBRATION A LONG TERME :

Les Hôtels & Spas séduisent : Près de 27%des personnes interrogées souhaitent aller en week-end ou vivre une expérience bien-être pour marquer la fin du confinement.

Pour 55% d’entre elles, ce sera à moins de 250km de chez eux, et 32% indiquent être prêtes à faire de la route pour se ressourcer.

En couple, entre ami, ou en famille : Comme le confinement laisse peu de place aux activités solitaires en famille, 5% des personnes interrogées indiquent vouloir partir seules. 57% souhaitent partir en couple, 12% entre amis et 25% en famille.

Un budget important : 24,05% des personnes qui souhaitent partir en week-end souhaitent allouer plus de 500€ par personne pour marquer la fin du confinement. 40,51% des personnes qui souhaitent partir en week-end pour marquer la fin du confinement pensent dépenser entre 200€ et 500€ par personne.

II- HOTELLERIE - LES CRITERES DE SELECTION A LONG TERME :

Le budget vacances sécurisé : 70% des personnes interrogées indiquent ne pas vouloir modifier leur budget vacances. Près de 48% des personnes interrogées indiquent consacrer habituellement plus de 1000€ par personne sur la période estivale.

Des réservations de dernière minute : A la question, « à quelle date pensez-vous effectuer une réservation de table ou de week-end » 65% personnes interrogées indiquent que ce ne sera pas avant la fin du confinement et 17% plutôt en dernière minute.

Des habitudes de voyages inchangées : A la question « Après le déconfinement vos habitudes vont-elles changer » 82% des personnes interrogées indiquent ne pas vouloir partir plus souvent ou moins souvent.

Un tourisme tricolore : Pour 53% des personnes interrogées, « soutenir l’économie locale et privilégier la France » à travers une destination de vacances est essentiel. 53% indiquent vouloir garder les mêmes habitudes, et seuls 3% souhaitent visiter le monde et partir en vacances à l’étranger.

Des critères impératifs qui évoluent : Sans surprise, le critère principal après la période du COVID-19 est la politique d’annulation. On note une solidarité envers les hôteliers assez importante avec près de 23% des personnes interrogées qui veulent en premier lieu « un lien direct avec l’hôtelier ».

Des offres promotionnelles très attendues : 58%personnes interrogées indiquent être particulièrement sensibles aux offres promotionnelles après le confinement, près de 12% sont intéressés par les offres de groupe, et 26% par les offres de célébration exceptionnelles (bouteille de champagne en chambre etc.).

Le digital en première ligne : 63% des personnes interrogées se renseignent sur un hôtel et ou restaurant via internet ou les moteurs de recherche. Les recommandations de proches, de consommateurs ou d’experts sont sollicitées par environ 30% des personnes interrogées, quand les réseaux sociaux sont consultés par 25% des personnes interrogées.

Des réservations de dernière minute pour cet été : Près de 53% des personnes interrogées souhaitent réserver leurs vacances d’été une fois le confinement levé ou en dernière minute. Près de 27% ont déjà réservé.

 

Quand le confinement change les habitudes de consommation

Comme le révèle une récente étude de l'institut Nielsen, le confinement des Français les a contraint à changer leurs habitudes de consommation. Prévoir 4 repas (avec le goûter des enfants) par jour, a conduit les Français à augmenter leur panier moyen et à retourner aux fourneaux ! La fracture alimentaire est plus large que jamais.

On constate aussi une explosion des ventes dans le secteur de la bio : les Français se tournent davantage vers les commerces de proximité ou le e-commerce.

Ces changements d'habitude seront-ils pérennes après la crise ? Comment la crise révèle et accentue aussi les inégalités entre les Français ? Comment régler les problèmes d'accès aux produits de qualité ?
62% des Français voudront faire plus de télétravail après le confinement  
 
  Les raisons principales : gagner du temps dans les transports (38%), pouvoir travailler au calme (27%) et s'organiser plus librement (19%).

Près d'1 Français sur 2 (45%) redoute que son employeur s’y oppose par culture du présentéisme (43%) ou manque de confiance (17%)

RH : s’ouvrir au télétravail est une réelle opportunité pour les entreprises… et s’y opposer une vraie menace !
 
 
  79% des sondés sont même prêts à sacrifier leur bureau attitré pour faire plus de home office.
En télétravail, 43% des Français regrettent quand même l’émulation collective du bureau.
 
Paris, le 13 avril 2020 - Deskeo, premier opérateur de bureaux flexibles en France, a voulu savoir comment les Français réagiront après le confinement et s’ils étaient disposés à faire plus ou moins de télétravail. Une enquête* menée auprès de 2 915 professionnels qui dévoile des transformations importantes des mentalités et une volonté accrue de mettre en place une nouvelle organisation du travail à l'avenir.

Home… Sweet home office !
Notre premier sondage réalisé après quelques jours de confinement nous indiquait que les trois quarts (76%) des Français en télétravail forcé regrettaient déjà leurs bureaux. Après quatre semaines d’expérimentation nationale du home office, les Français ont non seulement pris l’habitude de travailler de chez eux, mais ils voudront le faire plus souvent après le confinement,” commente Frank Zorn, co-fondateur de Deskeo. En effet, 62% des sondés expriment clairement l’envie de continuer de travailler à distance après l’épisode coronavirus. Seuls 12% ne souhaitent pas changer leurs habitudes et attendent patiemment de retrouver leur ancien rythme de travail.
 
 
  Après cet épisode de confinement, voudrez-vous faire plus de télétravail ?  
 
  N.B. : Dans le sondage sur le confinement publié le 30 mars et réalisé sur le même panel, il apparaissait que 89% des interrogés n’avaient pas l’habitude de télétravailler. Cette question avait été posée uniquement aux 70% ayant déclaré travailler à distance pendant la période de confinement. Ce biais explique l’écart constaté avec les réponses à cette nouvelle question.


En télétravail : plus de temps, plus de productivité et plus d’autonomie
Les Français détestent perdre du temps dans les transports. De ce fait, c’est ce gain que plus de 38% d’entre eux apprécient le plus dans le télétravail. Parallèlement, 27% valorisent le fait travailler au calme pour pouvoir se concentrer. “C’est la preuve que les bureaux ne sont pas adaptés aux besoins des salariés. L’open space favorise les échanges, mais pour se concentrer, les collaborateurs ont aussi besoin de pouvoir se mettre au calme. Heureusement, il existe des solutions qui ont fait leurs preuves !” confie Frank Zorn.
 
 
  Lorsque vous travaillez à distance (en temps normal), qu'appréciez-vous le plus ?  
 
  Les entreprises doivent davantage penser leurs espaces de travail comme des lieux de vie et s’inspirer de ce qui se fait à la maison. En télétravail, on apprécie de passer d’une pièce à l’autre tout au long de la journée. Commencer debout dans la cuisine pour organiser sa journée, s’asseoir à son bureau pour se concentrer, s’allonger sur le canapé pour favoriser la créativité, marcher sur le balcon pour parler au téléphone… “On peut retrouver ce confort au bureau en proposant des espaces variés et confortables qui donnent envie aux gens de venir travailler,” ajoute Frank Zorn. “Les entreprises investissent souvent 10x plus dans les salaires que dans le bien-être de leurs collaborateurs. Or, c’est un très mauvais calcul. En “économisant” quelques dizaines d’euros par m2 en travaux et mobilier, on paye souvent la différence en termes de productivité,” conclut-il.


L’avenir des bureaux
Pour pouvoir faire davantage de home office, 77% des femmes et plus de 82% des hommes sont tout à fait prêts à ne plus avoir un poste de travail attitré au bureau. “Une organisation en “flex-desk” (ou sans bureau fixe) permettrait aux entreprises de réduire la surface de leurs espaces de travail. Cette stratégie peut permettre de s’installer dans un quartier plus central et mieux desservi, d'investir dans du mobilier et des équipements plus confortables ou encore d’organiser plus d’événements internes pour conserver la cohésion d'équipe,” observe Frank Zorn.
 
 
  Si cela vous permet de faire plus de télétravail...  
 
  Un seul collègue vous manque…
Comme le dit le proverbe “Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin”. Lorsque l’on demande aux Français ce qui leur manque le plus quand ils travaillent à distance, l’émulation collective émanant d’un espace de travail dynamique (43%) apparaît ainsi en première position, devant le fait de pouvoir échanger facilement avec ses collègues (35%).
 
 
  Qu'est-ce qui vous manque le plus ?  
 
  Pour ou contre ?
Les entreprises accepteront-elles le home office facilement ? 55% des Français pensent que leur société sera favorable au télétravail. Dans le détail, 4% déclarent que leur employeur sera tout à fait d’accord et 51% plutôt favorable. En revanche, 36% pensent que leur entreprise sera plutôt contre et 8% totalement opposée.
 
 
  Votre employeur sera-t-il favorable au télétravail ?  
 
  Acte de présence
Parmi les raisons invoquées par les sceptiques, 42% des hommes déclarent que le home office est incompatible avec leur activité professionnelle et 41% des femmes pensent que leur entreprise a une culture du présentéisme trop importante. Enfin, les femmes sont deux fois plus nombreuses que les hommes à craindre que leur employeur leur refuse le droit de télétravailler par manque de confiance. “La culture du présentéisme est encore très présente en France. Un accompagnement est nécessaire pour aider les managers à faire davantage confiance à leurs équipes pour s’adapter au travail à distance. Espérons que cet épisode de télétravail forcé permettra de faire évoluer les mentalités pour aller vers un management à la performance et non plus à la présence,” observe Frank Zorn.
 
 
  Pour quelle(s) raison(s) votre employeur pourrait-il s'y opposer ?  
 
  Smart company = Home office company !
La culture du télétravail va clairement s’imposer après le confinement. En effet, plus de 85% des Français auront un avis positif sur une entreprise qui proposera du home office. Inversement, 86% des travailleurs auront un a priori négatif sur une société opposée au télétravail. “Le télétravail n’est plus un bonus lorsqu’il s’agit de choisir un emploi. Les entreprises ont clairement intérêt à se montrer ouvertes au sujet du télétravail, tant pour attirer de nouveaux talents que pour les conserver. À salaire équivalent, il s’agit d’un argument de poids qui peut faire la différence au moment de faire un choix entre plusieurs employeurs“ conclut Frank Zorn.
 
 
  Quel a priori auriez-vous sur une entreprise favorable au télétravail (même partiel) ?  
 
  *Méthodologie : enquête réalisée auprès de 2 915 professionnels répartis sur l'ensemble du territoire français, effectuée en ligne, sur le panel propriétaire BuzzPress France, selon la méthode des quotas, durant la période du 2 au 8 avril 2020. Profils des personnes interrogées : 19% d'indépendants, 81% de salariés. Nombre de salariés : 25% de 1 à 10, 36% de 10 à 50, 31% de 50 à 200 : 8% plus de 200. Répartition des secteurs d’activités concernés : Assistanat, Administration : 6% / BTP, Chantier, Bureau d'études : 6% / Commerce, Marketing, Vente : 17% / Conseil : 8% / Direction générale, Direction centre de profits : 5% / Informatique, Télécoms : 17% / Restauration, Tourisme, Hôtellerie, Loisirs : 14% / Santé, Social, Service à la personne : 9% / Production, Maintenance : 1% / Environnement, Aménagement : 1% / Distribution, Magasin : 5% / Gestion, Finance, RH, Comptabilité, Audit : 6% / Métallurgie, Mécanique, Aéronautique : 1% / Logistique, Achat, Stock, Transport : 3%, Agri-Agro - Agriculture, Viticulture, Pêche : 1%. Toutes les informations mises en avant par les personnes interrogées sont déclaratives.


À propos de Deskeo
Deskeo est une solution immobilière complète pour les entreprises. Créée en 2016 par Benjamin Teboul et Frank Zorn, Deskeo propose des bureaux en location clés en main avec des conditions flexibles pour des entreprises de 20 à 1.000 collaborateurs. Acteur majeur des bureaux flexibles en France, Deskeo propose une formule qui réunit les avantages du coworking (services, flexibilité) et du bail traditionnel (personnalisation, confidentialité). Les espaces de travail Deskeo sont conçus avec chaque entreprise pour que ses bureaux reflètent son organisation, sa culture et son image de marque. Deskeo s’occupe ensuite de la gestion opérationnelle au quotidien et des services annexes pour permettre à ses clients de se concentrer sur leur cœur de métier.
Deskeo fait partie du groupe Knotel, leader mondial des bureaux flexibles avec un parc immobilier de près de 500.000 m2 dans le monde (Etats-Unis, Brésil, Royaume-Uni, Japon...). Knotel est le partenaire immobilier d’entreprises internationales comme Shell, AXA, EDF, Netflix, Starbucks, Amazon ou encore Uber.
Plus d’informations : www.deskeo.fr
 
 
 
 
 

Avis de diffusion 
Paris, le 14 avril 2020

 
 

Dans le contexte actuel, les publications et productions de la DREES se poursuivent autant que possible, grâce à la mobilisation des équipes à distance. La DREES continue ainsi à assurer au mieux sa mission. Pour en savoir plus sur l’activité et les productions de la DREES pendant la période de confinement : cliquez ici.

Les effectifs de retraités, montants des pensions,
et âges de départ à la retraite, fin 2018


La DREES met à disposition des données actualisées sur les effectifs de retraités, les montants de pension et les âges de départ à la retraite, tous régimes confondus et par régime de retraite, jusqu’en fin d’année 2018. Les données publiées portent sur les bénéficiaires de droit direct et de droit dérivé et sont présentées par sexe, âge, etc. Certains tableaux concernent spécifiquement les nouveaux retraités.


Effectifs et évolution du nombre de retraités de droit direct


Fin 2018, 16,4 millions de personnes sont retraitées de droit direct des régimes français. Leur nombre augmente de 1,3 % au cours de l’année. Ce rythme reste inférieur à celui observé entre 2005 et 2010 mais se situe dans la tendance des dernières années. Les femmes représentent 52 % des retraités. Parmi les 16,4 millions de retraités, 83 %, soit 13,6 millions de retraités, perçoivent une pension de droit direct de la CNAV et 11,6 millions reçoivent une pension complémentaire de l’association pour le régime de retraite complémentaire des salariés (Arrco).
Tous régimes confondus, 745 000 retraités liquident un premier droit direct à la retraite en 2018. Ce nombre augmente de 5,3 % par rapport à l’année précédente.


Les titulaires d’une pension de droit dérivé


Le nombre de titulaires d’une pension de retraite de droit dérivé est 4,4 millions de personnes fin 2018. Pour 1,1 million de ces bénéficiaires, la pension de droit dérivé constitue leur unique pension de retraite. Les femmes, plus souvent veuves, représentent 88 % des bénéficiaires d’une pension de droit dérivé. Le régime général verse 2,8 millions de pensions de droit dérivé et l’Arrco 3,0 millions.


Les montants moyens des pensions de droit direct


Fin 2018, le montant mensuel moyen brut de la pension de droit direct des retraités résidant en France, après la prise en compte de l’éventuelle majoration pour enfants, s’élève à 1 504 euros (soit 1 380 euros nets des prélèvements sociaux). Pour l’ensemble des retraités des régimes français, y compris ceux résidant à l’étranger, ce montant est de 1 432 euros bruts (et de 1 316 euros nets). Les femmes résidant en France ont une pension de droit direct inférieure de 41 % à celle des hommes.


Évolution du montant moyen des pensions


Entre 2013 et 2018, le montant moyen de la pension brute de droit direct des retraités résidant en France a progressé de 1,9 % en euros constants, en raison notamment du renouvellement de la population des retraités. Comme les pensions des régimes de base n’ont pas été revalorisées en 2018, la pension brute moyenne diminue toutefois de 1,1 % en 2018 en euros constants, par rapport à 2017. La pension nette diminue quant à elle davantage (de 3,0 % en euros constants), du fait de la hausse de la CSG en 2018.


Télécharger les résultats :
Les effectifs et montants de pension des retraités au 31 décembre 2018 [fichier Excel]


Les sources et données disponibles :
• L’échantillon interrégimes de retraités
• L’enquête annuelle auprès des caisses de retraite
• Le modèle Ancetre


Pour en savoir plus :
• Accéder à toutes les données sur data.Drees
• Les effectifs et montants de pension des retraités

les étudiÉtudes supérieures et confinement : comment ants Écoles s’organisent ?
Ce lundi soir, le Président Macron a annoncé la réouverture progressive des écoles, collèges et lycées à partir du 11 mai. Par contre, « les cours ne reprendront pas physiquement jusqu’à l’été » pour l’enseignement supérieur.
 
Quels vont être les impacts de cette mesure pour les 2 millions d’Etudiants français ?
 
Pour toute question sur :
  • Le déroulement des cours, les examens et les concours d’entrée,
  • L’intérêt du digital et sa mise en place du digital dans l’enseignement et le cursus scolaire
  • Comment cette organisation à distance est-elle vécue par les étudiants, les professeurs ou les parents,
  • L’enseignement digital dans un futur proche,
 
Nous vous proposons une mise en relation avec la direction de L’Ecole Supérieure de Commerce de Pau qui a su rester opérationnelle à 100 % (cours, examens, jurys, admission…) sur l’ensemble de ses activités, et ceci dès le premier jour de confinement.
 
Appelez-nous !
 
Mediatiser.tv
Antoine Monnier : 06 03 71 76 10 - amonnier@médiatiser.tv
 
 

‹‹ Confinement, télétravail et comportements addictifs : le point de vue des français ››

Alexis PESCHARD

Addictologue

Président de GAE CONSEIL

a le plaisir de vous inviter

à la présentation des résultats

d’une étude exclusive Odoxa pour GAE CONSEIL

Réalisée en avril 2020 auprès d’un panel représentatif de 1000 français.

Mercredi 22 avril 2020 à 9h00

Pour y participer, merci de vous inscrire par retour de mail auprès de :  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 
 
 

Avis de diffusion 
Paris, le 16 avril 2020

 
 

Dans le contexte actuel, les publications et productions de la DREES se poursuivent autant que possible, grâce à la mobilisation des équipes à distance. La DREES continue ainsi à assurer au mieux sa mission. Pour en savoir plus sur l’activité et les productions de la DREES pendant la période de confinement : cliquez ici.

Couverture des risques sociaux

par les organismes privés d’assurances en 2018

La DREES publie les résultats des cotisations et des prestations par type d’organismes d’assurances privés pour les risques maladie, invalidité, dépendance, retraite, etc. en 2018, à partir des données de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR). En 2018, les organismes d’assurances ont collecté 250,8 milliards d’euros de cotisations hors taxe, dont un peu moins d’un tiers concernent les risques sociaux (72,5 milliards d’euros). Ces organismes ont versé 193,5 milliards de prestations à leurs assurés, dont 54,7 milliards d’euros au titre des risques sociaux.

Montants des cotisations et des prestations au titre de la couverture santé

Plus de la moitié des cotisations concernent les garanties santé (« frais de soins »), qui s’élèvent à 37,6 milliards d’euros, soit 52 % des cotisations collectées au titre des risques sociaux en 2018. Les prestations versées en santé représentent également le premier poste sur le champ des risques sociaux (29,5 milliards d’euros).

Les produits de retraite supplémentaire, préretraite et indemnités de fin de carrière

Ils représentent 18 % des cotisations collectées sur le champ des risques sociaux en 2018 (12,7 milliards d’euros), contre 19 % en 2017. Une explication possible de cette baisse tient à la mise en place du prélèvement à la source au 1er janvier 2019, qui a fait de 2018 une « année blanche » fiscale. Les cotisations à la plupart des produits de retraite supplémentaire étant déductibles du revenu déclaré, l’ « année blanche » limitait cet avantage fiscal pour les versements réalisés en 2018 (toutefois un mécanisme spécifique de déductibilité des cotisations a été mis en place pour compenser ce phénomène). En matière de prestations versées, le risque retraite représente 10,7 milliards d’euros.

Les autres garanties (incapacité de travail, invalidité et dépendance…)

Au total, 13,3 milliards d’euros ont été collectés et 9,4 milliards d’euros ont été versés en 2018 au titre des garanties « autres dommages corporels » qui regroupent notamment les garanties incapacité de travail, invalidité et dépendance. Les garanties incapacité de travail représentent 9 % des cotisations collectées au titre des risques sociaux, les garanties invalidité (rente ou capital versé pour invalidité, hors garanties souscrites dans le cadre d’emprunts) en représentent 5 % et les garanties couvrant la dépendance (sous forme de rente ou de capital versé) en représentent 2 %.

Les garanties décès

8,8 milliards d’euros ont été collectés au titre des garanties décès (hors garanties décès des contrats emprunteurs), ce qui représente 12 % de la couverture des risques sociaux en 2018. 5,0 milliards d’euros de prestations ont été versés en 2018 au titre des garanties décès.

Télécharger le fichier de données :
Cotisations et prestations des organismes exerçant sur le marché de l’assurance en 2018 [fichier Excel]

Pour en savoir plus :
Adjerad R. (2019), La situation financière des organismes complémentaires assurant une couverture santé - Rapport 2019

A propos des données ACPR


Afin d’assurer sa mission de contrôle prudentiel, l’ACPR collecte chaque année, auprès des organismes complémentaires, divers éléments comptables et financiers, appelés « états comptables et prudentiels ». L’ACPR collecte également, pour le compte de l’Insee et de la DREES, des états supplémentaires, appelés « états statistiques », qui permettent d’alimenter le rapport du gouvernement au Parlement sur la situation financière des organismes complémentaires assurant une couverture santé ainsi que les comptes de la santé et ceux de la protection sociale, dont la DREES a la charge.

A propos de la DREES


Mise en place par le décret du 30 novembre 1998, la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) fait partie, avec l’Insee et les autres services statistiques ministériels, du service statistique public (SSP). Son rôle est de fournir des informations fiables et des analyses dans les domaines du social et de la santé. L’action de la DREES s’appuie, depuis plus de 20 ans, sur un engagement déontologique dont les principes, codifiés et partagés au niveau européen, sont l’indépendance professionnelle, l’engagement sur la qualité, le respect du secret statistique, l’impartialité et l’objectivité. La DREES est aussi un service statistique ministériel dont la mission prioritaire est d’accompagner et d’évaluer les politiques publiques sociales et sanitaires.

Etude : Les grandes entreprises utilisent leurs économies d'impôts pour e

Une nouvelle étude menée, entre autres, par Sandy Brian Hager, maître de conférences en économie politique internationale à « City University of London », suggère que les plus grandes entreprises paient de moins en moins d'impôts ce qui rend la société plus vulnérable à la pandémie.

Cette conclusion a fait l’objet d’un article signé par « The Conversation » UK.

De nouvelles offres correspondent à votre alerte RhoneAlpesJob pour : Ma JobAlerte

Assistant Commercial et Administratif H/F
Travail temporaire - Saint-Étienne - 42
Toma Intérim

Hier

Assistant Commercial H/F
Travail temporaire - Saint-Étienne - 42
Toma Intérim

Hier

 

Baromètre de La Centrale de Financement

Crédit immobilier quelles solutions et perspectives

au cœur de la crise du coronavirus ?
 

Dans ce contexte de crise sanitaire et de télétravail généralisé pour la majorité des acteurs de la finance et de l'immobilier, le mois d'avril débute avec une légère augmentation des taux sans que celle-ci n'impacte véritablement les conditions d'emprunt. L'épidémie de COVID-19 et les mesures de confinement ont néanmoins très fortement freiné la demande de crédit immobilier.

Malgré le confinement, la centrale de Financement et ses équipes restent mobilisées et continuent d'accompagner et de répondre aux besoins de financement des particuliers et des investisseurs. Quelles perspectives et options possibles pour les emprunteurs ? Quelles réactions et postures des acteurs financiers ? Quel impact sur les taux ?

Malgré les contraintes induites par la pandémie, les acquéreurs et emprunteurs disposent aujourd'hui de nombreuses solutions pour mener à bien leur projet d'achat immobilier :

  1. Quels conseils pour uacheteur dont le dossier est bien avancé mais dont le compromis de vente n'a pas encore été signé ? A ce jour, peu d'offices notariaux proposent de recourir à la signature électronique. Ils s'engagent néanmoins à différer la signature dans les 15 jours qui suivront la sortie du confinement.

Les vendeurs peuvent-ils se désengager ? « Les vendeurs tout autant que les acquéreurs souhaitent aller au bout de leur projet, dans les meilleures conditions possiblesTrouver un nouvel acheteur prendrait encore plus de temps que d'attendre la mise en place de la signature en différé. Notre conseil est donc de négocier à l'amiable l'allongement des délais pour la signature du compromis et d'avancer, en attendant, sur la constitution du dossier de financement, sur les conseils d'un courtier. », précise Sylvain Lefevre, Président de La Centrale de Financement.

  1. Quelles solutions de financement pour un acquéreur dont le compromis est déjà signé ? dans un contexte d'effectifs réduits et de travail à distance, les banques ont dû se réorganiser pour assurer la continuité de leurs activités. Bien que surchargées, elles ont besoin de continuer à attirer de nouveaux clients et notamment par l'intermédiaire du crédit immobilier, qui reste une valeur sûre et appréciée des Français. « C'est dans cette optique que nous avons mis au point, tout comme la majorité de nos banques partenaires, la signature électronique afin de finaliser, dans les meilleurs délais, les demandes de prêts de nos clients. Nous nous chargeons également de prolonger la validité des offres de prêt jusqu'à 90 jours, contre 30 jours habituellement. » ajoute Sylvain Lefevre.
  2. Pour les crédits en cours : reporter ou moduler les mensualités ? La modulation des échéances de prêt n'est possible que si cette clause est prévue au contrat de prêt (mais, ces clauses ne s'appliquent souvent qu'à partir d'une ou deux années de crédit).

Au regard de la situation inédite dans laquelle se trouve l'ensemble du pays, le report des échéances de prêt a quant à lui été rendu possible pour une durée de 6 mois. « Sans pénalités ni frais additionnels, cette mesure exceptionnelle est une solution véritablement solidaire et efficace apportée par les banques. Elle permet à un grand nombre d'emprunteurs de se prémunir de fins de mois difficiles ! » déclare Sylvain Lefevre.

Existe-t-il des solutions pour les assurances crédit ? Les échéances de l'assurance emprunteur ne sont pas reportablespuisque le contractant au prêt continue d'être exposé aux différents aléas couverts par l'assurance (ex : problèmes de santé, décès etc.).

Celui-ci ne peut pas non plus être dispensé du paiement de ses mensualitésmalgré une baisse de revenu liée au chômage partiel. Les assurances emprunteurs ne couvrent en général que la baisse de revenu engendrée par la perte d'un emploi, pour motif économique.

Quelles perspectives pour les taux de crédit  

Les taux de crédit immobilier sont dépendants de l'évolution du taux des Obligations Assimilables du Trésor (OAT), qui varient beaucoup en fonction de la situation économique. « L'actualité incertaine, liée à la crise sanitaire que nous traversons, a de nombreuses fois fait fluctuer le taux de l'OAT, sans qu'il soit véritablement possible de dégager la tendance d'évolution des taux. Il y a néanmoins fort à parier pour que ceux-ci restent stables dans les mois à venir et même au sortir di confinement. Même si certaines banques majoreront un peu leurs taux afin de se garantir une marge, celles-ci n'ont aucun intérêt à limiter l'accès au crédit et encore moins au crédit immobilier qui représente l'un des placements les moins risqués pour elles... Et pour favoriser la relance des emprunts, Il est également fort probable que le Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF) assouplisse certaines de ses directives, telles que le plafonnement des prêts accordés à 33% d'endettement. Une mobilisation de tous les acteurs financiers sera nécessaire pour redonner du souffle à notre économie et soutenir l'investissement dans nos territoires. La Centrale de financement soutiendra et accompagnera tous les acteurs engagés dans cette dynamique ! », conclut Sylvain Lefevre.

Avril 2020, un mois toujours favorable à l'emprunt

Malgré une légère hausse des taux généralement constatés, les conditions d'emprunt demeurent très favorables à l'emprunt sur le mois d'avril 2020.

Ainsi, avec les taux annoncés ce mois-ci, pour un emprunteur contractant un prêt d'un montant de 200 000  sur 20 ans à 1,20 %, la mensualité s'élèvera à 937,8 euros avec un coût total de crédit de 25 072 euros.

Evolution des taux

2104an$IN102801586344334951@VWP21DB01" width="705" style="box-sizing: content-box; vertical-align: middle; line-height: 1.4em; max-width: 10000px; width: 705px; height: 214px;">


Les taux immobiliers moyens d'avril 2020 par durée d'emprunt

Les conditions de taux généralement constatées augmentent légèrement pour l'ensemble des durées habituelles de prêts avec 0.07% d'augmentation sur 10 et 25 ans, 0,08% sur 7 et 15 ans. Cette légère tendance haussière s'accentue pour les emprunts sur 20 ans, avec 0.09% d'augmentation constatée, ainsi que pour les emprunts effectués sur 12 ans, pour lesquels les taux se sont accrus de 0.1%.

Durée de prêt

Taux fixes de

 mars 2020

Taux fixes

d'avril 2020

Evolution

Remboursement mensuel pour 10 000 empruntés

7 ans / 84 mois

0,59 %

0.67 %

+ 0,08 %

121.89 

10 ans / 120 mois

0,69 %

0.76 %

+ 0,07 %

86.5

12 ans /144 mois

0,77 %

0.87 %

+ 0,1 %

73.16 

15 ans / 180 mois

0,92 %

1.00 %

+ 0,08 %

59.85 

20 ans / 240 mois

1,11 %

1.20 %

+ 0,09 %

46.89 

25 ans / 300 mois

1,40 %

1.47%

+ 0,07 %

39.85 

Les meilleurs taux immobiliers d'avril 2020 par durée d'emprunt

Un emprunteur bénéficiant d'un très bon dossier pourra solliciter un financement, avec un taux hors assurance aussi avantageux que le mois précédent, de 0,14 % sur 7 ans, 0,36 % sur 10 ans, 0,49 % sur 12 ans, 0,56 % sur 15 ans, 0,77 % sur 20 ans et 0,97 % sur 25 ans. 

Durée de prêt

Taux fixes de

mars 2020

Taux fixes

 d'avril 2020

Evolution

Remboursement mensuel pour 10 000 empruntés

7 ans / 84 mois

0,14 %

0.14 %

=

119.64 

10 ans / 120 mois

0,36 %

0.36 %

=

84.85 

12 ans /144 mois

0,49 %

0.49 %

=

71.52 

15 ans / 180 mois

0,56 %

0.56 %

=

57.93 

20 ans / 240 mois

0,77 %

0.77 %

=

44.97 

25 ans / 300 mois

0,97 %

0.97 %

=

36.28 

2104an$IN102801586344334952@VWP21DB01" width="371" style="box-sizing: content-box; vertical-align: middle; line-height: 1.4em; max-width: 10000px; width: 371px; height: 192px; margin-right: 9pt; margin-left: 9pt;">
Profil des emprunteurs ayant réalisé leur projet en mars 2020

Usage du bien financé en mars 2020

2104an$IN102801586344334953@VWP21DB01" width="252" style="box-sizing: content-box; vertical-align: middle; line-height: 1.4em; max-width: 10000px; width: 252px; height: 84px; margin-top: 4.55pt; margin-left: 337.1pt; position: absolute;"> 

L'emprunteur type du mois de mars 2020

Statistiques diverses

Tous dossiers

primo-accédants

hors primo-accédants

Âge moyen

38 ans

32 ans

41 ans

Répartition H/F

51.8% d'hommes

52.9% d'hommes

51.4% d'hommes

Répartition H/F mono-empr.

55.5% d'hommes

57.6% d'hommes

54.3% d'hommes

Revenu annuel du ménage

54 600 

39 072 

61 683 

Montant d'apport moyen

34 60

27 730 

37 702 

% d'apport moyen

10,2 %

9,2 %

10,6 %

Prêt principal moyen

201 145 

165 405 

216 764 

Durée moyenne du prêt p.

20 ans et 4 mois

22 ans et 9 mois

19 ans et 4 mois

À propos de la Centrale de Financement

Fondée en 2013 par Sylvain Lefèvre et Philippe Girou, La Centrale de Financement est l'un des leaders français du courtage en prêt immobilier - financement, regroupement de crédits et assurance emprunteur. Son ambition est de faciliter l'accès au prêt immobilier au plus grand nombre, en proposant des offres de prêts immobiliers et d'assurances emprunteurs aux conditions financières les plus avantageuses, et en garantissant une relation personnalisée et durable à ses clients, autour de quatre engagements : exigence, expertise, déontologie, et accompagnement.

La Centrale de Financement s'appuie sur un réseau de plus de 190 agences et 900 collaborateurs répartis sur tout le territoire national, et a noué des partenariats avec la quasi-totalité des grands acteurs banque-assurance du marché. Elle a négocié, en 2019, un volume de crédit de 5,3 milliards d'euros.

En 2018, La Centrale de Financement a ouvert une nouvelle page de son histoire, avec l'entrée au capital du groupe APRIL, devenu actionnaire majoritaire de la société. L'objectif : développer des synergies fortes sur le marché du crédit immobilier et son écosystème et proposer une offre globale visant à optimiser le coût de financement de l'acquisition immobilière pour les particuliers et les professionnels, en alliant le meilleur du crédit immobilier et de l'assurance emprunteur, en France et plus largement en Europe.

 
Confinement : les accidents domestiques ont augmenté de 50%
Depuis plusieurs semaines de nombreux citoyens sont confinés à leur domicile pour limieter la propagation du Covid-19 dont les victimes ne cessent d'augmenter. 
Mais ce virus risque de provoquer bien d'autres victimes, conséquence directe du confinement. En effet, on constate une augmentation de 50% des accidents domestiques !

Quels types d'accidents sont constatés ? Quels sont les conseils à appliquer pour prévenir ces accidents ? Comment aussi se former aux gestes de permiers de secours qui peuvent concrètement sauver des vies ?

Salvum application n°1 en France de la formation aux gestes de premiers secours, et entreprise de l'économie sociale et solidaire s'associe à la Fédération Française de Prévention des Risques Domestiques (FFPRD) pour sensibiliser aux accidents liés aux risques domestiques.
 
Grèves SNCF - Se faire rembourser en virement plutôt qu’en bon d’achat De nombreux voyageurs dont le train a été annulé par la SNCF lors des grèves ont été remboursés en bon d’achat. Il est possible de demander un remboursement par virement bancaire.
Lire la suite
Thrombose - Les médicaments à risque Les médicaments sont une cause méconnue de la formation de caillots de sang dans un vaisseau. Et les conséquences peuvent être potentiellement graves (AVC). Voici les plus courants.
Lire la suite
Nutri-Score - Kellogg’s et PepsiCo désormais pro-Nutri-Score Ces multinationales américaines, initialement opposées au logo nutritionnel, ont annoncé leur conversion au Nutri-Score. L’affichage fera son apparition sur leurs produits dans les prochains mois.
Lire la suite
Sports d’hiver - Dans quels cas peut-on se faire rembourser son forfait de ski ? Confronté à une impossibilité d’accéder aux remontées mécaniques, vous pourrez obtenir le remboursement de votre forfait, mais seulement dans certaines circonstances.
Lire la suite
Voyage en Europe - Un passeport périmé peut être valable Un passager a été refusé à l’embarquement d’un vol entre la France et la Grèce car son passeport était périmé. La Cour de cassation rappelle qu’un passeport périmé depuis moins de 5 ans doit permettre de circuler dans certains pays d’Europe.
Lire la suite
Ressources marines - Un quart de surpêche Selon l’Ifremer, près de la moitié de la pêche française est exploitée durablement. Mais un quart des stocks de poissons sont encore surpêchés.
Lire la suite
Arrêt du tabac - Un réflexe utile avant une opération Les fumeurs sont bien plus exposés que les autres à différentes complications après une intervention chirurgicale. En arrêtant de fumer 4 semaines avant l’opération, il est possible de limiter ce risque.
Lire la suite

Solidarité face au Coronavirus : lancement de la plateforme jeveuxaider.gouv.fr

Publié le 26 mars 2020

En cette période de crise sanitaire du Covid-19, vous souhaitez vous rendre utile, donner de votre temps pour aider les plus démunis et les plus (...)   Lire la suite >

https://www.service-public.fr/resources/v-897f27e9da/web/img/courriel/lettreV2/darkblue.png") center center repeat-x;">

 SOCIAL - SANTÉ

ÉPIDÉMIE CORONAVIRUS (SARS-COV-2) Publié le 24 mars 2020

Symptômes du Covid-19 : un test en ligne

Rester vigilant ? Programmer une téléconsultation ? Appeler le 15 ? L'autodiagnostic en ligne maladiecoronavirus.fr validé par le ministère des (...)   Lire la suite >

ÉPIDÉMIE COVID-19 (SARS-COV-2) Publié le 26 mars 2020

Coronavirus : les FAQ officielles

Face à l'épidémie du coronavirus, vous vous posez de nombreuses questions. De fausses informations circulent. Où trouver les réponses (...)   Lire la suite >

ÉPIDÉMIE CORONAVIRUS (COVID-19, SARS-COV-2) Publié le 26 mars 2020

Don du sang face à l'épidémie : comment donner ?

Dans le contexte de l'épidémie de coronavirus, la collecte de sang est essentielle pour répondre aux besoins des patients. L'Établissement (...)   Lire la suite >

ÉPIDÉMIE COVID-19 (SARS-COV-2) Publié le 20 mars 2020

Transports, taxis, livraisons à domicile : quelles mesures de protection contre le coronavirus ?

Transports en commun, taxis, livraisons à domicile : quelles sont les mesures de protection à respecter ? Respecter les distances entre les (...)   Lire la suite >

ÉPIDÉMIE CORONAVIRUS (SARS-COV-2) Publié le 26 mars 2020

Covid-19 : attention aux arnaques !

Faux sites de vente de masques chirurgicaux, de gels hydroalcooliques ou de médicaments, cagnottes frauduleuses, messages bancaires trompeurs... (...)   Lire la suite >

https://www.service-public.fr/resources/v-897f27e9da/web/img/courriel/lettreV2/darkblue.png") center center repeat-x;">

 PAPIERS - CITOYENNETÉ

ÉPIDÉMIE CORONAVIRUS (COVID-19, SARS-COV-2) Publié le 25 mars 2020

Attestation de déplacement pendant le confinement : ce qu'il faut savoir

Pendant le dispositif de confinement mis en place depuis le mardi 17 mars, à chaque sortie hors de son domicile, il faut se munir d'une (...)   Lire la suite >

ÉPIDÉMIE CORONAVIRUS (COVID-19, SARS-COV-2) Publié le 24 mars 2020

Confinement : ce qui est interdit, ce qui est permis 

Un dispositif de confinement est mis en place sur l'ensemble du territoire depuis mardi 17 mars à 12h00, pendant 15 jours minimum. Pour toute (...)   Lire la suite >

ÉPIDÉMIE CORONAVIRUS (COVID-19, SARS-COV-2) Publié le 24 mars 2020

Français de l'étranger : report des élections consulaires

En raison du contexte d'épidémie du virus Covid-19, l'élection des conseillers des Français de l'étranger et des délégués consulaires prévue les (...)   Lire la suite >

VIE-PUBLIQUE.FR Publié le 24 mars 2020

Entrée en vigueur de l'état d'urgence sanitaire

Avec la publication de la loi d'urgence pour faire face à l'épidémie de Covid-19, l'état d'urgence sanitaire entre en vigueur sur l'ensemble du (...)   Lire la suite >

https://www.service-public.fr/resources/v-897f27e9da/web/img/courriel/lettreV2/darkblue.png") center center repeat-x;">

 FAMILLE

LYCÉENS Publié le 24 mars 2020

Parcoursup : confirmation des vœux avant le 2 avril 2020

Lycéens de Terminale, étudiants en réorientation, vous avez jusqu'au 2 avril pour finaliser votre dossier sur la plateforme Parcoursup avec les (...)   Lire la suite >

ÉPIDÉMIE COVID-19 (SARS-COV-2) Publié le 23 mars 2020

Coronavirus : quelles dispositions sont prévues si je dois garder mon enfant à la maison ?

Les crèches et les écoles étant fermées depuis le lundi 16 mars 2020 et jusqu'à nouvel ordre, les parents peuvent être contraints de rester (...)   Lire la suite >

VIOLENCES FEMMES INFO Publié le 24 mars 2020

3919 : le numéro de téléphone pour les femmes victimes de violence

Chantage, humiliation, injures, coups... Les femmes victimes de violences peuvent contacter le 3919. Gratuit et anonyme, ce numéro de téléphone (...)   Lire la suite >

https://www.service-public.fr/resources/v-897f27e9da/web/img/courriel/lettreV2/darkblue.png") center center repeat-x;">

 FORMATION - TRAVAIL

ÉPIDÉMIE CORONAVIRUS (COVID-19, SARS COV-2) Publié le 24 mars 2020

Jour de carence : ce qui change avec l'état d'urgence sanitaire

Jusqu'alors appliquée aux seules personnes mises à l'isolement ou devant garder leur enfant à domicile, la suspension du jour de carence est (...)   Lire la suite >

TRANSITION ÉCOLOGIQUE Publié le 20 mars 2020

Services publics écoresponsables : les 20 engagements de l'État en 2020

Mobilité des agents, achats plus responsables, réduction de la consommation d'énergie dans les bâtiments publics, suppression des pesticides, (...)   Lire la suite >

CONTRAT DE TRAVAIL Publié le 25 mars 2020

Le chauffeur VTC utilisant une plateforme numérique est un salarié

Un chauffeur de VTC, utilisant une plateforme numérique pour être mis en relation avec les clients, est salarié de cette plateforme à partir du (...)   Lire la suite >

https://www.service-public.fr/resources/v-897f27e9da/web/img/courriel/lettreV2/darkblue.png") center center repeat-x;">

 ÉTRANGER - EUROPE

ÉPIDÉMIE CORONAVIRUS (COVID-19, SARS COV-2) Publié le 25 mars 2020

Titres de séjour : la durée de validité est prolongée

Compte tenu du contexte sanitaire, la durée de validité des titres de séjour détenus par les ressortissants étrangers est exceptionnellement (...)   Lire la suite >

VIE-PUBLIQUE.FR Publié le 19 mars 2020

Coronavirus : fermeture des frontières extérieures de l'UE et soutien économique de la BCE

Annoncée par la Commission européenne et validée par les chefs d‘État européens le 17 mars 2020, la fermeture des frontières extérieures de l'UE (...)   Lire la suite >

À LIRE

Sélection d'ouvrages numériques gratuits

Découvrez une sélection d'ouvrages numériques gratuits disponible sur Vie-publique.fr. En format epub ou pdf, ils sont téléchargeables (...)   Lire la suite >

Alors que la France est en confinement depuis bientôt 2 semaines, les équipes de l’UFC-Que Choisir continuent de vous informer sur l’épidémie de Covid-19 et ses conséquences. Pour cette deuxième édition spéciale Coronavirus, des articles sur la santé (hydroxychloroquine, prolongation des ordonnances…), sur le remboursement des voyages et événements annulés, les déménagements, les dernières arnaques et sur les applis vidéo pour garder le contact avec ses proches.
 
 
Confiné avec un malade, comment faire ? Un membre de votre famille a été diagnostiqué porteur du coronavirus et est confiné à domicile ? Quelques précautions supplémentaires sont à respecter.
Lire la suite
Courses, domicile : comment vous comportez-vous durant le confinement ? Santé, courses et occupations : vous avez été 16 209 à répondre à notre questionnaire sur le confinement. Nous publions les résultats pour les parties courses et occupations à domicile.
Lire la suite
Événements et séjours annulés - Les nouvelles règles De nouvelles règles de remboursement viennent d’être mises en place pour les événements ou séjours qui ont dû être annulés. Mais quels événements sont concernés ? Quand aura lieu le remboursement ? Nos réponses à vos questions.
Lire la suite
Hydroxychloroquine : faut-il croire au traitement miracle ? Son nom barbare est aujourd'hui sur toutes les lèvres : hydroxychloroquine. Un essai clinique a été lancé pour la tester sur des centaines de personnes infectées par le coronavirus. Décryptage.
Lire la suite
Netflix, nouvel appât d’une tentative de phishing La période de confinement s’accompagne de nombreuses arnaques. La plateforme de streaming Netflix est cette fois victime d’un faux site, qui se sert de son offre, censée être gratuite, pour appâter les victimes.
Lire la suite
Maladies chroniques - Les ordonnances valides jusqu’au 15 avril Pour éviter de surcharger les médecins, les prescriptions périmées de médicaments sont acceptées et remboursées jusqu’au 15 avril pour les malades chroniques et les femmes sous contraception orale.
Lire la suite
Les meilleures applis pour les appels vidéo De nombreuses applis permettent de passer des appels vidéo à plusieurs pour les réunions professionnelles, les apéros virtuels avec ses amis ou pour prendre des nouvelles de sa famille. Notre sélection.
Lire la suite
Faut-il désinfecter les rues ? On n'avait pas imaginé que les images de camions pulvérisant à tout-va du désinfectant dans les rues feraient un jour partie de notre quotidien. Pourtant, des communes s'y mettent. Efficace ou pas ?
Lire la suite
Est-il possible de déménager pendant la période de confinement ? Si le gouvernement incite les consommateurs à reporter l’événement jusqu’à la fin de la crise sanitaire, déménager reste autorisé sous certaines conditions. Les professionnels, eux, demandent l’interdiction.
Lire la suite
Tolérance de 3 mois pour le contrôle technique Le gouvernement accorde un prolongement de 3 mois au-delà de la date limite de la validité du contrôle technique.
Lire la suite
Coronavirus - Hausse du prix des imprimantes Soyez particulièrement attentif si vous devez acheter une imprimante en ce moment. Les prix de nombreux modèles ont augmenté comme jamais, notamment sur les marketplaces.
Lire la suite
Marchés alimentaires - Vers une réouverture progressive L’interdiction des marchés alimentaires due au coronavirus a sidéré les professionnels. Le respect de normes sanitaires spécifiques devrait permettre une réouverture… là où les préfets en décideront.
Lire la suite
Coronavirus - Les exercices pour personnes âgées En temps de confinement, le risque est grand de ne plus bouger du tout. Voici quelques exercices adaptés, à faire chez soi pour préserver sa mobilité.
Lire la suite
Conseils nutritionnels - Ne gobez pas tout ! Monodiète, jeûne intermittent, régime "anti-arthrose", aliments miracles... Nous avons passé à la moulinette quelques aliments et pratiques qui font débat pour en extraire les conseils valables.
Lire la suite
Comparateur gaz et électricité gratuit C’est peut-être le moment de comparer les offres des nombreux fournisseurs de gaz et d’électricité et de réduire votre facture annuelle.
Lire la suite
Épargne retraite - Generali Vie à l’amende pour avoir lésé des clients Une amende de 10 millions d’euros a été prononcée à l'encontre de Generali Vie. En cause : des frais de gestion indus et des mauvaises revalorisations sur des milliers de contrats d’épargne retraite.
Lire la suite
Coronavirus et LOA de voiture - Les échéances sont repoussées En raison de l’épidémie de Covid-19, les contrats de location de voiture avec option d’achat des clients de la Diac, la société financière de Renault, sont repoussés de 90 jours sans modification des conditions.
Lire la suite
Poussières domestiques - Chargées de composés toxiques Nous avons réalisé des analyses dans 53 maisons et appartements disséminés sur le territoire. La contamination des poussières domestiques est bel et bien une réalité.
Lire la suite
Guide d’achat Antivirus Choisir le bon antivirus est compliqué : certains sont payants, d’autres se présentent comme gratuits et le nombre et la qualité des services proposés varient considérablement d’une suite à l’autre.
Lire la suite
Courses, domicile : comment vous comportez-vous durant le confinement ? Santé, courses et occupations : vous avez été 16 209 à répondre à notre questionnaire sur le confinement. Nous publions les résultats pour les parties courses et occupations à domicile.
Lire la suite
Coronavirus - Confiné avec un malade, comment faire ? Un membre de votre famille a été diagnostiqué porteur du coronavirus et est confiné à domicile ? Quelques précautions supplémentaires sont à respecter.
Lire la suite
Coronavirus - Ne négligez pas les autres problèmes de santé L’épidémie de Covid-19 ne doit pas pousser à relativiser des signes inquiétants, ou l’aggravation d’une maladie chronique. En cas de doute, appelez votre médecin.
Lire la suite

Déclaration d'impôt 2020 sur les revenus 2019 : report des dates limites

Publié le 01 avril 2020

En raison du contexte sanitaire lié au Coronavirus, des aménagements pour la déclaration des revenus en 2020 sont prévus. Modification du (...)   Lire la suite >

https://www.service-public.fr/resources/v-ccadfe49b7/web/img/courriel/lettreV2/darkblue.png") center center repeat-x;">

 PAPIERS - CITOYENNETÉ

ÉPIDÉMIE COVID-19 Publié le 01 avril 2020

Confinement : comment contacter les services publics ?

Tribunaux, bureaux de poste, commissariats, préfectures, caisses d'allocations familiales, caisses de retraite, agences Pôle Emploi... Compte (...)   Lire la suite >

VIE-PUBLIQUE.FR Publié le 02 avril 2020

Solidarité numérique : un nouveau site pour lutter contre l'illectronisme

Les mesures de confinement mises en place pour lutter contre le Covid-19 accentuent la fracture numérique. De nombreux Français peinent à (...)   Lire la suite >

https://www.service-public.fr/resources/v-ccadfe49b7/web/img/courriel/lettreV2/darkblue.png") center center repeat-x;">

 SOCIAL - SANTÉ

ÉPIDÉMIE CORONAVIRUS (COVID-19) Publié le 27 mars 2020

Crise sanitaire : versement automatique de certaines aides sociales

Allocation aux adultes handicapés (AAH), allocation d'éducation d'un enfant handicapé (AEEH), aides au logement, revenu de solidarité active (...)   Lire la suite >

ÉPIDÉMIE COVID-19 Publié le 02 avril 2020

Chômage partiel : quels seront mes revenus ?

Afin d'éviter les licenciements résultant de la baisse d'activité dans le contexte de l'épidémie du Covid-19, le dispositif d'activité partielle (...)   Lire la suite >

ÉPIDÉMIE CORONAVIRUS (COVID-19) Publié le 02 avril 2020

Optique : des centres ouverts pour répondre aux demandes urgentes

Vous avez cassé vos lunettes ? Un besoin en urgence de nouvelles lentilles ? Un changement de lunettes qui ne peut pas attendre ? Depuis le 23 (...)   Lire la suite >

ÉPIDÉMIE CORONAVIRUS Publié le 01 avril 2020

Covid-19 : quelles précautions prendre avec les aliments et les emballages ?

La cuisson des aliments détruit-elle le virus ? Peut-on manger les fruits et légumes crus sans risques ? Doit-on aussi nettoyer les emballages ? (...)   Lire la suite >

https://www.service-public.fr/resources/v-ccadfe49b7/web/img/courriel/lettreV2/darkblue.png") center center repeat-x;">

 FAMILLE

ÉPIDÉMIE COVID-19 Publié le 02 avril 2020

Face au coronavirus, les règles funéraires évoluent

Soins funéraires, toilette mortuaire, présentation du corps, mise en bière... Les règles ont évolué depuis le début de l'épidémie. Un décret paru au   Lire la suite >

INHUMATION Publié le 02 avril 2020

Funérailles : c'est le parent le plus attentionné qui décide de l'organisation

En cas de conflit et en l'absence de dernières volontés du défunt sur ses funérailles, c'est le parent le plus présent qui décide de (...)   Lire la suite >

ÉPIDÉMIE CORONAVIRUS (COVID-19) Publié le 02 avril 2020

Violences sexistes et sexuelles : victime ou témoin, vous devez réagir !

Promiscuité, tension, anxiété... Le contexte particulier de confinement lié à la pandémie de Covid-19 voit la recrudescence des violences (...)   Lire la suite >

https://www.service-public.fr/resources/v-ccadfe49b7/web/img/courriel/lettreV2/darkblue.png") center center repeat-x;">

 ARGENT

ENGIE Publié le 31 mars 2020

Tarifs réglementés du gaz : - 4,4 % au 1er avril 2020

Les tarifs réglementés de vente de gaz d'Engie baissent de 4,4 % en moyenne au 1er avril 2020 par rapport au barème applicable depuis le 1er (...)   Lire la suite >

https://www.service-public.fr/resources/v-ccadfe49b7/web/img/courriel/lettreV2/darkblue.png") center center repeat-x;">

 LOISIRS

ÉPIDÉMIE COVID-19 Publié le 31 mars 2020

Coronavirus : quels droits en cas d'annulation de vos vacances ?

Vous avez réservé un voyage à forfait et il a été annulé ou bien vous ne souhaitez plus partir ? Comment reporter votre séjour ? Alors que des (...)   Lire la suite >

ÉPIDÉMIE CORONAVIRUS (COVID-19, SARS-COV-2) Publié le 27 mars 2020

Avec #Culturecheznous, c'est la culture qui vient à vous !

Visites virtuelles d'expositions, concerts, spectacles, vidéos, cours en ligne, jeux... Alors que chacun est invité à rester chez soi pour (...)   Lire la suite >

https://www.service-public.fr/resources/v-ccadfe49b7/web/img/courriel/lettreV2/darkblue.png") center center repeat-x;">

 TRANSPORTS

ÉPIDÉMIE COVID-19 Publié le 01 avril 2020

Contrôle technique : un délai supplémentaire de trois mois suite au confinement

En raison de la crise sanitaire, un délai de 3 mois supplémentaires est accordé pour réaliser le contrôle technique de votre voiture. Cette (...)   Lire la suite >

Faut-il reporter sa demande de retraite ? Face au confinement, que doivent faire les personnes qui souhaitent liquider leurs droits retraite ou celles qui envisagent de faire valoir leurs droits cette année au titre d’une carrière longue ? Nos réponses.
Lire la suite
L'approvisionnement alimentaire sur le fil Si la chaîne alimentaire continue à fonctionner pour remplir les rayons des grandes surfaces, des inquiétudes montent concernant la main-d’œuvre, dans les exploitations agricoles, les usines et le transport.
Lire la suite
Comment gérer les annulations d'événements familiaux Le confinement oblige de nombreuses familles à reporter des événements familiaux importants (mariages, baptêmes...). Nos conseils pour gérer au mieux cette situation.
Lire la suite
Drives et services de livraison saturés - Pensez aux circuits courts ! Alors que beaucoup de marchés ont fermé et que les services de drive et de livraison sont pris d'assaut en raison de l’épidémie de Covid-19, il reste possible de se tourner vers les circuits courts.
Lire la suite
État de santé, services médicaux et confinement - Quel est votre bilan ? Nous publions les résultats de notre questionnaire "Ma vie en confinement" portant sur votre état de santé, votre satisfaction vis-à-vis des services mis en place et votre attitude face au confinement.
Lire la suite
Vos droits en cas de voyage annulé De nouvelles modalités de remboursement des séjours ont été mises en place du fait de l'épidémie. Un avoir valable 18 mois doit être délivré aux consommateurs dont la prestation touristique a été annulée.
Lire la suite
Le report des dates de résiliation des contrats acté Le gouvernement a annoncé le report des échéances prévues pendant la période d’état d’urgence sanitaire. Concrètement, il sera possible de résilier un contrat plus tard sans craindre d’avoir à payer des pénalités.
Lire la suite
Courses en ligne et drives - Des livraisons chaotiques Confinement oblige, les achats alimentaires des Français se reportent massivement sur les modes alternatifs que sont le drive ou la livraison à domicile. Avec quelques difficultés.
Lire la suite
Perte du goût et de l’odorat - Un symptôme du Covid-19 finalement très répandu Fièvre, toux, gêne respiratoire, courbatures sont les symptômes bien connus du Covid-19. Mais un autre, très fréquent aussi, a été plus récemment identifié : la perte du goût et de l’odorat.
Lire la suite
Hydroxychloroquine - Pourquoi il ne faut pas en prendre hors de l’hôpital Prendre de l'hydroxychloroquine en automédication ou en demander à son médecin généraliste contre le Covid-19 est dangereux. Des effets indésirables graves peuvent survenir. En l'absence actuelle de preuve d'efficacité, prendre un tel risque est disproportionné.
Lire la suite

Chloroquine : miracle ou mirage ?

L'opinion des Français sur la chloroquine et la recherche de traitements contre le coronavirus

C:\Users\s_sibai\AppData\Local\Microsoft\Windows\INetCache\Content.Word\Labtoo_logo_400.png2240an$IN91801586156772577@VWP21DB01" width="236" style="box-sizing: content-box; border-style: none; vertical-align: middle; line-height: 1.4em; max-width: 10000px; width: 236px; height: 64px;">

A l'heure où le débat scientifique sur la chloroquine est relancé par le succès de la pétition « Ne perdons plus de temps! » - portée Philippe Douste-Blazy et Patrick Pelloux - et l'appel de grands noms de la santé en sa faveur (Fabien Calvo, Jean-Luc HarousseauDominique Maraninchi), la plateforme pour la recherche médicale, Labtoo, a commandé à l'Ifop une enquête qui montre que l'opinion publique est, elle, majoritairement convaincue de l'efficacité du protocole défendu par le professeur Raoult et soutient, pour une grande part, un assouplissement des conditions de prescription de la chloroquine.

1) LES FRANCAIS SAVENT-ILS QU'IL EXISTE UN TRAITEMENT À BASE DE CHLOROQUINE CONTRE LE CORONAVIRUS ?

Au regard des résultats de l'enquête, la question des bienfaits de la chloroquine contre le coronavirus a largement dépassé le cercle des experts scientifiques et politiques dans la mesure où la quasi-totalité des Français (98%) en ont parler et que la majorité d'entre eux (58%) voient précisément en quoi consiste cet anti-paludien aujourd'hui souvent utilisé contre certaines maladies auto-immunes.

2240an$IN91801586156773578@VWP21DB01" width="631" style="box-sizing: content-box; vertical-align: middle; line-height: 1.4em; max-width: 10000px; width: 631px; height: 374px;">

2) LES FRANCAIS PENSENT-ILS QUE LA CHLOROQUINE EST EFFICACE CONTRE LE CORONAVIRUS ?

A l'heure où une pétition portée par des personnalités médicales (ex : Philippe Douste-Blazy, Patrick Pelloux...frise les 200 000 signatures et relance le débat de la chloroquine au sein de la communauté scientifique, l'opinion publique estelle, majoritairement convaincue de son efficacité : 59% des Français estiment qu'il s'agit d'un traitement efficace contre le Coronavirus, contre 20% qui pensent le contraire et 21% qui n'ont pas d'avis sur le sujet.

2240an$IN91801586156773579@VWP21DB01" width="605" style="box-sizing: content-box; vertical-align: middle; line-height: 1.4em; max-width: 10000px; width: 605px; height: 401px;">

Dans le détail des résultats, il est intéressant de noter que la croyance dans l'efficacité de la Chloroquine (en moyenne à 59%) est étroitement corrélée à l'idée complotiste que le virus a été fabriqué dans un laboratoire (65%) et qu'elle est particulièrement dans les rangs des entre extrêmes (LFI : 80%, RN : 66%), des électeurs de droite (71% des sympathisants LR) et des sympathisants des Gilets jaunes (80%). Elle suscite aussi un clivage régional original dans la mesure où c'est en Provence-Alpes-Côte d'Azur - où se situe le laboratoire du professeur Raoult - que la croyance dans l'efficacité de la Chloroquine est la plus forte : 74% des habitants de la région ayant Marseille pour capitale y croient contre seulement 58% des habitants de la région parisienne.  

Zoom sur le profil des Français estimant que la chloroquine est « efficace » contre le coronavirus

2240an$IN91801586156773580@VWP21DB01" width="709" style="box-sizing: content-box; vertical-align: middle; line-height: 1.4em; max-width: 10000px; width: 709px; height: 211px;">

Suscitant particulièrement d'espoirs chez les personnes les plus opposées au gouvernement (ex : Gilets Jaune, gauche et droite radicale, électeur LR) ou les plus sensibles faxe news liées au virus, la chloroquine est révélatrice d'une défiance envers les élites (notamment parisienne) bien antérieure à la crise du coronavirus. Toutefois, l'ampleur du soutien à la solution thérapeutique préconisée par le professeur Raoult est tel qu'il ne peut être réduit à l'expression d'une forme de « populisme » médical qui serait porté seulement par les Français ayant une grille complotiste de la crise sanitaire. Symptomatique de la perte de crédit et de légitimité des autorités publiques et sanitaires au yeux d'une grande part de la population, l'engouement pour le remède du professeur Raoult remet donc en cause, au même titre que le débat sur les stocks et l'usage des masques, l'union nationale ayant un temps régné face à la crise et la capacité du gouvernement actuel à prendre les bonnes décisions.

3) COMBIEN DE FRANCAIS SOUHAITENT UN ASSOUPLISSEMENT DES CONDITIONS DE PRESCRIPTION DE LA CHLOROQUINE ?

Alors que la pétition a appelé à assouplir d'urgence les possibilités de prescription d'hydroxychloroquine, cette étude montre que près d'un sur deux (49%) est favorable au fait que sa prescription ne soit plus réservée aux médecins hospitaliers mais élargie aux médecins de ville afin qu'ils puissent la prescrire à leurs patients atteints du coronavirusLes Français soutiennent en revanche plus nettement (55%) la position actuelle des pouvoirs publics qui limitent sa prescription aux malades les plus gravement atteints

2240an$IN91801586156773581@VWP21DB01" width="605" style="box-sizing: content-box; vertical-align: middle; line-height: 1.4em; max-width: 10000px; width: 605px; height: 380px;">

4) QUAND LES FRANCAIS PENSENT QU'UN TRAITEMENT EFFICACE CONTRE LE CORONAVIRUS SERA DISPONIBLE ?

Les Français se montrent dans tous les cas assez septiques sur la diffusion rapide d'un traitement efficace contre le coronavirus : seuls 21% d'entre eux pensent qu'un traitement sera disponible « avant cet été (juin 2020) » et un tiers (32%) « après cet été (septembre 2020) ». Ainsi, près de la moitié (47%) estime qu'il faudra attendre 2021 pour qu'un traitement efficace soit disponible en France.

2240an$IN91801586156773582@VWP21DB01" width="503" style="box-sizing: content-box; vertical-align: middle; line-height: 1.4em; max-width: 10000px; width: 503px; height: 320px;">

5) COMMENT LES FRANCAIS JUGENT LE SOUTIEN À LA RECHERCHE CONTRE LE CORONAVIRUS ET D'AUTRES MALADIES ?

Enfin, les Français jugent assez sévèrement l'action des pouvoirs publics en la matière dans la mesure où une majorité d'entre eux estiment qu''ils ne soutiennent pas suffisamment les travaux de recherche sur le coronavirus (55%) mais aussi sur d'autres virus que le coronavirus (67%).

2240an$IN91801586156773583@VWP21DB01" width="564" style="box-sizing: content-box; vertical-align: middle; line-height: 1.4em; max-width: 10000px; width: 564px; height: 399px;">

François Kraus, Directeur du pôle Politique/Actualité de l'Ifop

Téléphone : 0661003776

Méthodologie Étude Ifop pour Labtoo réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 3 au 4 avril 2020 auprès d'un échantillon de 1 016 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus résidant en France métropolitaine.

LE POINT DE VUE DE LABTOO SUR LES RESULTATS

C'est un moment unique ! Alors que le monde scientifique préconise largement le principe de précaution dû à la faiblesse des preuves des essais cliniques, la très vaste majorité de la population a une opinion sur l'efficacité d'un médicament. Il va donc falloir que les responsables politiques réagissent vite si la chloroquine s'avérait utile pour éviter une double catastrophe sanitaire : celle des risques d'automédication d'une molécule aux effets secondaires délétères et celle de la pandémie qui continuerait par manque de stock due à une production trop tardive.

Labtoo est une start-up française qui accélère les projets de R&D en santé. Grâce à sa plateforme et son équipe scientifique, les projets innovants peuvent facilement trouver et travailler avec les meilleurs prestataires de pointe.

https://www.labtoo.com/fr

En ce moment, Labtoo accompagne plusieurs biotechs pour accélérer leurs projets de Recherche sur le Covid-19 et a lancé une initiative pour recenser tous les laboratoires en mesure de travailler sur des projets sur le SARS-CoV-2.

https://www.labtoo.com/fr/page/mobilisation-covid-19

 

https://www.youtube.com/watch?v=sxPPLOkJ1yY&feature=youtu.be  

Observez votre système immunitaire avec des clefs élémentaires qui le rendent FORT et résistant : le CALCIUM et le SOUFRE. Ensuite vous découvrirez des moyens naturels pour le maintenir en BON état grâce à l'emploi pratique et simple de ces éléments vitaux, sans risque ! Par les temps qui courent cela peut sauver des vies...  

 

Covid-19 : 61% des EHPAD fermés aux nouvelles admissions
 
Avec déjà plus de 23.000 personnes âgées atteintes du Covid-19 dans les 7.000 EHPAD en France, de nombreux établissements ne veulent plus prendre le risque d'intégrer de nouveaux résidents. D’après une enquête réalisée par Cap Retraite sur 1520 EHPAD, 61% des établissements répondent ne plus accepter les admissions de nouveaux résidents.
Les EHPAD (Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) sont au cœur de la polémique depuis l’annonce des décès liés au coronavirus au sein de ces établissements. De nombreuses résidences ont décidé de tout simplement fermer les portes aux nouveaux arrivants, même si ceux-là avaient déjà réservé une chambre et se pré
 
«Depuis le début mars, nous avons entre 10 et 15 Ehpad qui nous appellent chaque jour pour nous informer qu’ils stoppent totalement les nouvelles admissions» dit Yohan Taieb, directeur opérationnel chez Cap Retraite.

Cependant, certains EHPAD continuent d'accueillir des personnes âgées dépendantes en mettant en place une série de mesures strictes afin de garantir la sécurité des résidents.

Dans quelles conditions sont encore faites les admissions ?

D’après les recommandations de plusieurs ARS (Agence Régionale de Santé), les nouveaux résidents en EHPAD sont considérés comme cas “exposés” au virus et doivent être isolés dans leur chambre pendant 14 jours. À cela s'ajoute l’interdiction formelle des visites de la famille ce qui est très difficile à vivre autant pour les résidents que pour la famille.

Regis R., qui a placé sa maman en EHPAD mercredi dernier se dit très inquiet : «Déjà que le placement en EHPAD est difficile et que je culpabilise, je ne peux même pas rendre visite à maman pour être sûr que tout se passe bien. Heureusement que le personnel de l’EHPAD me laisse la voir et lui parler sur Skype une fois par jour».

Avant d’intégrer un nouveau résident, les EHPAD demandent systématiquement que soit réalisé un test au Covid-19. Cependant, les hôpitaux étant surchargés pour réaliser ces tests, certaines personnes âgées se voient contraintes de repousser l’entrée en EHPAD.
À noter que 89% des UPPD (Unités Protégés pour Personnes Désorientées), destinées à accueillir des personnes souffrant de la maladie d'Alzheimer, n’acceptent plus aucune admission.

Quelles autres solutions s’offrent encore aux personnes âgées ?

La mise en place de soins et de services à domicile est l’alternative principale en attendant une entrée en EHPAD. Cap Retraite a déployé en quelques jours un service d’urgence pour aider les personnes isolées à mettre en place des aides à domicile. Et de nombreux services sont proposés : aide au lever et au coucher, aide à la toilette, gardes de nuit, courses, préparation des repas et aide à la prise des médicaments.

Ce service est déjà lancé dans 13 grandes villes françaises pour venir en aide aux personnes âgées et leurs familles (Paris, Marseille, Lyon, Nice, Lille, Bordeaux, Rennes, Montpellier, Nantes, Tours, Bayonne, Biarritz et Toulon).
Pour toute information, une ligne spéciale est mise en place  afin d’accompagner les aidants et leurs proches dans toutes leurs démarches pendant cette période de confinement.
 

En savoir plus sur Cap Retraite :

Cap Retraite est un service gratuit d’aide aux seniors et leurs familles dans leur recherche de solutions d'hébergement pour personnes âgées.. Disponibilités, tarifs, prestations, avis sur les établissements… Depuis 25 ans Cap Retraite met son expertise au service des familles, et s’occupe de tout pour permettre à chaque famille de faire un choix éclairé et de trouver l’établissement idéal. Seniors et aidants consacrent ainsi leur énergie à ce qui compte vraiment : profiter les uns des autres.
 
 

Garde alternée des enfants, droit de visite des parents séparés : comment faire en période de confinement ?

Publié le 08 avril 2020

Pendant la période de confinement, le droit de visite et d'hébergement des enfants s'exerce-t-il comme d'habitude pour les parents séparés ? (...)   Lire la suite >

https://www.service-public.fr/resources/v-ccadfe49b7/web/img/courriel/lettreV2/darkblue.png") center center repeat-x;">

 PAPIERS - CITOYENNETÉ

ÉPIDÉMIE CORONAVIRUS (COVID-19) Publié le 06 avril 2020

Attestation de déplacement pendant le confinement : ce qu'il faut savoir

Pendant le dispositif de confinement mis en place depuis le mardi 17 mars, à chaque sortie hors de son domicile, il faut se munir d'une (...)   Lire la suite >

ÉPIDÉMIE CORONAVIRUS (COVID-19) Publié le 06 avril 2020

Attestation de déplacement  : c'est possible en numérique

L'attestation de déplacement dérogatoire est désormais présentable en numérique sur votre mobile ou votre tablette. Il faut en générer à chaque (...)   Lire la suite >

ÉPIDÉMIE CORONAVIRUS (COVID-19) Publié le 08 avril 2020

Des attestations de déplacement international et à l'Outre-mer

Dans le contexte de l'état d'urgence sanitaire, des restrictions d'accès à la France métropolitaine et aux collectivités d'Outre-mer ont été (...)   Lire la suite >

https://www.service-public.fr/resources/v-ccadfe49b7/web/img/courriel/lettreV2/darkblue.png") center center repeat-x;">

 FORMATION - TRAVAIL

ÉPIDÉMIE CORONAVIRUS (COVID-19) Publié le 07 avril 2020

Congés payés, RTT, durée du travail : le Code du travail est assoupli pendant l'urgence sanitaire

Congés payés, CET, jours de repos, durée maximale de travail quotidienne ou hebdomadaire, temps de travail des salariés... Des dispositions (...)   Lire la suite >

ÉPIDÉMIE CORONAVIRUS (COVID-19) Publié le 09 avril 2020

Allocations chômage : les droits sont prolongés

Dans le contexte de l'épidémie de Covid-19, les droits à l'allocation chômage (ARE, ASS...) sont prolongés pour les demandeurs d'emploi arrivant (...)   Lire la suite >

ZOOM Publié le 09 avril 2020

Covid-19 et travail : comprendre les dispositions existantes pour chaque situation

En quarantaine, en confinement, au travail, malade ou bien devant garder vos enfants ? Que vous soyez salarié du privé, fonctionnaire ou agent (...)   Lire la suite >

NUISANCES SONORES Publié le 08 avril 2020

L'exercice d'une activité professionnelle doit respecter la tranquillité du voisinage

La réglementation spécifique des bruits de voisinage provenant d'une activité professionnelle ne s'applique pas à toutes les exploitations mais (...)   Lire la suite >

https://www.service-public.fr/resources/v-ccadfe49b7/web/img/courriel/lettreV2/darkblue.png") center center repeat-x;">

 SOCIAL - SANTÉ

ÉPIDÉMIE CORONAVIRUS (COVID-19) Publié le 06 avril 2020

Handicap et confinement : où trouver des informations et de l'aide ?

Vous êtes en situation de handicap et face au confinement, à la maladie, vous avez besoin de réponses personnalisées. Comment trouver de l'aide (...)   Lire la suite >

ÉPIDÉMIE CORONAVIRUS (COVID-19) Publié le 08 avril 2020

La téléconsultation par téléphone est autorisée pour certains patients

Encouragée depuis le début de l'épidémie du coronavirus, la téléconsultation médicale restait impossible aux patients dépourvus de connexion en (...)   Lire la suite >

CONTRACEPTION ET SANTÉ SEXUELLE Publié le 09 avril 2020

Quelle possibilité pour une IVG pendant l'épidémie ?

En raison du contexte sanitaire lié au Coronavirus, des dispositions ont été prises pour que toute femme puisse continuer à choisir (...)   Lire la suite >

VIE-PUBLIQUE.FR Publié le 09 avril 2020

Zoom sur la réserve sanitaire

Créée en 2007 pour faire face à l'épidémie de chikungunya à la Réunion, la réserve sanitaire est mobilisée dans la lutte contre la propagation (...)   Lire la suite >

https://www.service-public.fr/resources/v-ccadfe49b7/web/img/courriel/lettreV2/darkblue.png") center center repeat-x;">

 FAMILLE

DIPLÔMES Publié le 08 avril 2020

Brevet, baccalauréat, CAP et BEP 2020 : de l'évaluation au contrôle continu

En raison du contexte sanitaire et du confinement, l'ensemble des épreuves du diplôme national du brevet et du baccalauréat général, (...)   Lire la suite >

https://www.service-public.fr/resources/v-ccadfe49b7/web/img/courriel/lettreV2/darkblue.png") center center repeat-x;">

 LOISIRS

SANTÉ ET PROTECTION ANIMALE Publié le 07 avril 2020

Chiens, chats, animaux de compagnie : quelles recommandations face au Covid-19 ?

Dans le contexte de l'épidémie de Covid-19, quel comportement adopter avec son chien ou son chat ? Est-il prudent de le caresser ? Faut-il le (...)   Lire la suite >

Épidémie Coronavirus (Covid-19) : ce qu'il faut savoir

Publié le 09 avril 2020

Informations générales, travail, santé, justice, déplacements et confinement, initiatives solidaires, enseignement, garde d'enfants, voyages... Service-public.fr (...)   Lire le dossier >

À LIRE

Santé et protection des données

Les données de santé entre une stricte protection de la vie privée et l'ouverture plus large dans l'intérêt de la santé publique   Lire la suite >

https://www.service-public.fr/resources/v-ccadfe49b7/web/img/courriel/lettreV2/grey.png") center center repeat-x;">

AGENDA

DU

04 AVR.

AU

04 MAI

2020

 

CALENDRIER

Vacances scolaires : les dates des vacances de printemps 2020

Lire la suite >

JUSQU'AU

31 MAI

2020

 

LA QUESTION DE LA SEMAINE

Peut-on se faire expulser pendant la trêve hivernale ?

Lire la suite >

 
Revenus, divorce, enterrement, bénévolat… Nos réponses à vos questions La crise sanitaire et le confinement strict qui en découle ont des conséquences sur notre vie quotidienne. Nos réponses concrètes aux questions que vous pouvez vous poser.
Lire la suite
Confinement - L’inquiétude pour les personnes âgées Vous avez été 12 000 à répondre, entre le 27 mars et le 2 avril, à la 2e vague de notre questionnaire "Ma vie en confinement". Focus cette fois sur vos proches en maison de retraite (Ehpad) et sur l’aide à domicile.
Lire la suite
Masques - Place aux solutions de fortune Masques de fortune et écran antipostillons : voici quelques conseils pour bidouiller sans trop de matériel une protection à l’utilité limitée, mais reconnue.
Lire la suite
Facebook Live - Vos droits face à la crise du Covid-19 Remboursement de voyage, de billets d'avion, abonnements annulés… Posez vos questions en live sur Facebook mercredi 15 avril à 11h à Raphaël Bartlomé, juriste et Directeur adjoint de l’Action politique de l’UFC-Que Choisir.
Lire la suite
Produits de première nécessité - Une facture plus lourde en raison de la pénurie Les prix des produits ont très peu augmenté dans les grandes enseignes, mais l’addition s’avère plus salée. Explication de ce paradoxe apparent, lié à la pénurie des produits les moins chers.
Lire la suite
Comment maintenir une activité physique pendant le confinement L’Anses, dans un document tout juste paru, propose des recommandations pour maintenir une activité physique. L’objectif est de limiter au maximum les conséquences de la sédentarité.
Lire la suite
Que faut-il apporter avec soi aux urgences ? Votre médecin ou le régulateur du 15 vous ont orienté dans un service d’urgences où vous serez peut-être hospitalisé. Dans la mesure du possible, pensez à prendre quelques affaires avant de partir.
Lire la suite
Covid-19 - N’espérez rien des huiles essentielles et compléments alimentaires Que ce soit pour purifier l'air intérieur ou renforcer ses protections contre le coronavirus, inutile de se fier aux remèdes naturels. Même s'ils sont activement promus, ils n'ont pas fait leurs preuves.
Lire la suite
Les jeux vidéo recommandés pour les enfants Pendant le confinement, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande, entre autres activités, la pratique du jeu vidéo. Quelques conseils pour bien les choisir.
Lire la suite
Confinement - Poussée des prix sur les tondeuses à cheveux À l’instar d’autres produits plus recherchés que d’ordinaire, les tondeuses à barbe et à cheveux ont vu leurs prix grimper effrontément depuis le début de la période de confinement.
Lire la suite
Santé, confinement et pénurie - Les résultats de la deuxième vague de notre sondage Nous décryptons ici vos inquiétudes face à la maladie, votre respect des mesures en place ou encore les difficultés que vous rencontrez lors de vos achats.
Lire la suite
Se faire rembourser ses billets de train, car ou avion Les sociétés de transport, du fait des mesures de confinement et de fermeture des frontières mises en œuvre dans le monde entier, facilitent le remboursement des billets.
Lire la suite
Ce qu’il faut savoir sur l’attestation de déplacement dérogatoire Une version numérique de l'attestation prouvant le motif du déplacement est désormais autorisée.
Lire la suite

Chlorophylle fête ses 35 ans !

La coopérative Chlorophylle célèbre ses 35 ans cette année. Pour l'occasion, la coopérative propose de se replonger dans son histoire dans le communiqué ci-dessous.
Suite...
Chlorophylle fête ses 35 ans !
 

La CAB Pays de la Loire appelle à réduire la production de lait bio dans la région

La CAB Pays de la Loire appelle à réduire la production de lait bio dans la région
Communiqué de presse du 9 avril 2020 de la Coordination Agrobiologique (CAB) des Pays de la Loire COVID 19 : Modérons notre production de lait bio au Printemps 2020 pour gérer une crise uniquement conjoncturelle Dans un contexte de pandémie, la distribution de produits alimentaires a été chamboulée depuis plus de 3 semaines. Nous observons : Une partie de la …
Suite...
 

L'Eau Vive développe le drive

Dans un article paru chez nos confrères de Sud Ouest, La Rochelle : le bio se lance dans les drive et évite la crise, le quotidien prend l'exemple des magasins L'Eau Vive de Puilboreau et L'Eau Vive à Angoulins, situés à respectivement à 5 et 13 km de La Rochelle* (Charente-Maritime). Le drive, c'est désormais une solution pour de nombreux …
Suite...
L'Eau Vive développe le drive
 

Saveurs et Nature offre des chocolats de Pâques aux enfants hospitalisés

Saveurs et Nature offre des chocolats de Pâques aux enfants hospitalisés
Un don qui compte en cette période Pâques avec cette action de Saveurs et Nature qui offre 4 000 moulages de chocolats bio aux hôpitaux de La Roche-sur-Yon et Nantes afin d'offrir une pause douceur aux enfants hospitalisés et soignants . Source : LinkedIn 
Suite...
 

Pénurie de masques : les magasins bio s'organisent et bénéficient de couturières solidaires

Rayons Verts Rayons Verts à Limoges a publié un mot de remerciement sur les réseaux sociaux* pour sa collaboratrice Martine qui a confectionné des masques à l'équipe.