https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A11419?xtor=EPR-100

Présidentielle 2017 : comment voter par procuration ?

Publié le 24 mars 2017 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Illustration 1Crédits : © Fotolia.com

Illustration 1

Vacances, obligations professionnelles, formation, problème de santé... Vous êtes absent de votre domicile au moment de l'élection présidentielle (dimanche 23 avril et dimanche 7 mai 2017), vous pouvez voter par procuration.

Pour tout savoir sur les démarches à faire, retrouvez en ligne la fiche pratique proposée par Service-public.fr sur le vote par procuration .

Cette fiche précise d’abord les conditions à remplir par la personne recevant la procuration (le mandataire) qui ira voter à la place de la personne absente (le mandant).

Elle explique ensuite la procédure d’établissement de la procuration par le mandant : lieu, pièces à fournir, délais sachant qu'il est désormais possible de remplir la demande de vote par procuration depuis son ordinateur, en utilisant le formulaire Cerfa n°14952*01 disponible en ligne. Néanmoins, pour valider toute demande, il faut toujours se présenter en personne au commissariat de police, à la brigade de gendarmerie ou au tribunal d'instance du domicile ou du lieu de travail muni d'un justificatif d'identité  .

Cette fiche indique par ailleurs la durée de validité de la procuration (en principe, la procuration est établie pour une seule élection, mais le mandant peut aussi l'établir pour une durée limitée). C'est le mandant qui doit avertir le mandataire de l'existence de la procuration, le mandataire ne recevant aucun document.

Enfin, cette fiche détaille comment se déroule le vote : le mandataire doit se présenter muni de sa propre pièce d'identité dans le bureau de vote du mandant.

  À savoir :

En France, le mandataire (celui qui reçoit la procuration) doit remplir les deux conditions suivantes :

  • être inscrit sur les listes électorales de la même commune que le mandant, sans forcément être électeur dans le même bureau de vote ou dans le même arrondissement ;
  • détenir, le jour du scrutin, une seule procuration établie en France (voire deux procurations au maximum si au moins l'une de ces procurations a été établie à l'étranger).

Pour en savoir plus

Quelle efficacité ?

En partenariat avec le Centre de recherche en économie et droit (CRED) de l'université de Paris 2 Panthéon-Assas, l'Institut Aristoclès présentera les conclusions de sa nouvelle étude sur l'efficacité des politiques de l'emploi de 1995 à 2017, le 28 mars, à l'occasion d'un débat avec les représentants des cinq principaux candidats à l'élection présidentielle.

Afin de disposer de repères sur ce qui a déjà été expérimenté sur la grande priorité politique française, l'étude Aristoclès, en partenariat avec le CRED, présente les différentes actions en matière d'emploi initiées par les gouvernements qui se sont succédés depuis 1995 et leurs résultats chiffrés respectifs. Un diagnostic assorti de propositions que l'Institut confrontera avec les programmes des cinq principaux candidats.
« Inverser la courbe du chômage » 
« Inverser la courbe du chômage » : la fameuse condition requise pour François Hollande pour se représenter a été une des grandes formules marquantes du quinquennat. Jamais un président de la République n'avait conditionné autant la réussite de son mandat à ses résultats en matière d'emploi.« Le chômage est notre tragédie », écrivait déjà le candidat Jacques Chirac en 1995. Lui succédant, Nicolas Sarkozy s'était engagé résolument « Je veux m'engager, par exemple, sur le plein emploi : 5% de chômeurs à la fin de mon quinquennat. » déclarait-il en 2007. Alors que François Hollande a annoncé qu'il ne comptait pas postuler pour un nouveau mandat, les deux présidents sortants précédents ont nuancé leurs bilans lorsqu'ils se sont représentés : Jacques Chirac avait vécu une période de cohabitation de 5 années, et Nicolas Sarkozy affronté une crise économique d'ampleur mondiale – comparable à celle des années 1930. Si elle ne fait pas totalement les élections, la question du chômage occupe de plus en plus une place centrale dans les débats politiques et économiques, cristallisant la réussite ou l'échec d'un homme politique et d'un gouvernement. 
Jacques Chirac, champion de l'emploi ?
Comme l'atteste l'étude, c'est lors de la première mandature de Jacques Chirac que la baisse du taux de chômage a été la plus significative.
En effet, entre 1997 et 2002, pour le premier mandat de Jacques Chiracle nombre de chômeurs est passé de  3,195 à 2,517 millions.  Pour sa deuxième mandature, entre 2002 et 2007, il passe de millions 2,517 à 2,152 millions. Pour la mandature de Nicolas Sarkozy, entre 2007 et 2012, le nombre de chômeurs passe de 2,152 millions à 2,892 millions tandis qu'il passe de 2,892 millions à 3,479 millions pour la mandature de François Hollande, entre 2012 et début 2017.

L'INSTITUT ARISTOCLES est une structure de réflexion et de recherche non partisane. Think tank indépendant, organisateur de débat, il réunit des personnalités issues des mondes juridiques, économiques et universitaires et publie une revue de pensée, des études et notes d'analyse.

 

Impôt

Déclaration des revenus : le calendrier 2017

Publié le 28 mars 2017

Dates d'ouverture et de fermeture du service de déclaration en ligne... Quelles sont les dates à retenir pour votre prochaine déclaration des revenus ? Rendez-vous sur le site impots.gouv.fr.

À LA UNE

Élections

Présidentielle 2017 : comment voter par procuration ?

Publié le 17 mars 2017

Ventes et locations de logement

Annonces immobilières : une meilleure information sur les prix à partir du 1er avril 2017

Publié le 27 mars 2017

Immeubles

Chauffage collectif : les compteurs individuels, c'est pour quand ?

Publié le 29 mars 2017

EN BREF

Français à l'étranger

Présidentielle 2017 : la liste des 866 bureaux de vote ouverts à l'étranger

Publié le 29 mars 2017

Zoom

Peut-on reporter les jours de congés non pris sur l'année suivante ?

Publié le 28 mars 2017

Session 2017

Brevet, baccalauréat, CAP et BEP : le calendrier des examens en 2017

Publié le 29 mars 2017

Repères alimentaires

Alimentation : 5 fruits et légumes par jour et aussi...

Publié le 29 mars 2017

Allergies

Pollens : le point sur les risques allergiques

Publié le 28 mars 2017

Fiscalité

Rappel des conditions d'assujettissement des associations aux impôts commerciaux

Publié le 27 mars 2017

Vie-publique.fr

Coût de la santé : des dépenses d'optique en hausse de 59%

Publié le 29 mars 2017

DOSSIER D'ACTUALITÉ

Élection présidentielle 2017 : toutes les informations pratiques

Publié le 02 mars 2017

Inscription sur les listes électorales, vote par procuration, carte d'électeur, déroulement des élections, vote des personnes handicapées... Retrouvez tout ce qu'il faut savoir sur l'élection présidentielle 2017 dont le premier tour se déroule le dimanche 23 avril 2017 et le second tour le dimanche 7 mai 2017.

POUR LES PROFESSIONNELS

Calendrier

Avril 2017 : agenda des obligations sociales de l'employeur

Publié le 30 mars 2017

Chantiers

Salariés du BTP : déploiement de la carte d'identification professionnelle

Publié le 29 mars 2017

Construction

Pas de réception partielle des travaux à l'intérieur d'un même lot

Publié le 27 mars 2017

Agenda pour les professionnels

E-ADMINISTRATION : LES NOUVEAUTÉS

Organisation du travail

Télétravailler.fr : un nouveau site internet pour tout comprendre sur le télétravail

Publié le 30 mars 2017

Alim'confiance

Restaurants, cantines... : les résultats des contrôles sanitaires bientôt en ligne

Publié le 24 mars 2017

INDICES ET TAUX

Engie

Tarifs réglementés du gaz : - 0,73 % au 1er avril 2017

Publié le 30 mars 2017

Sécurité sociale

Des prestations sociales revalorisées au 1er avril 2017

Publié le 24 mars 2017

AGENDA

Lycéens - Admission Post Bac (APB) : quelles sont les prochaines étapes ?
Élections 2017 - Présidentielle et législatives 2017 : les dates des prochaines élections
Rentrée universitaire 2017 - Dossier social étudiant (DSE) : demande de bourse et de logement en ligne, attention à la date limite !

JURISPRUDENCE

Couples

Un écart d'âge important n'interdit pas le Pacs

Publié le 29 mars 2017

RÉPONSE MINISTÉRIELLE

Justice

Sur quels critères se basent les juges pour apprécier la capacité de discernement d'un mineur ?

Publié le 27 mars 2017

L’UDES publie la 2e édition de son baromètre social dans les entreprises

de l’ESS en Auvergne-Rhône-Alpes

 

Après une première enquête en 2008, l’UDES publie une deuxième édition du baromètre social dans les entreprises de l’économie sociale et solidaire en Auvergne-Rhône-Alpes. Le but de cette enquête : interroger, qualifier et suivre les évolutions des pratiques sociales au sein des structures de l’économie sociale et solidaire.

QUELLE METHODE ?

L’enquête a été conduite entre avril et juin 2016. Grâce à l’implication des OPCA (Organismes paritaires collecteurs agréés) Uniformation et Unifaf et de la mutuelle Chorum, près de 1 000 répondants, employeurs et salariés, y ont contribué. Ce travail été initié en 2015 avec les services de l’Etat, par le biais de la DIRECCTE, et la Région Rhône-Alpes (avant la fusion) dans le cadre d’un pilotage paritaire avec les organisations syndicales de salariés (CFDT, CGT, CFTC, UNSA).

QUELS RÉSULTATS ?

A la suite de cette enquête sur le territoire, l’UDES dresse cinq constats :

  1. Un dialogue social vivant et innovant : les petites structures font de leurs effectifs réduits une force pour explorer de nouvelles pratiques sociales.
  2. Un enjeu de professionnalisation des dirigeants bénévoles : dans un écosystème de plus en plus compétitif, les dirigeants bénévoles doivent anticiper les évolutions et intégrer de nouvelles compétences.
  3. Des employeurs attentifs à la qualité de vie de leurs salariés : les employeurs se révèlent particulièrement actifs dans la prévention des risques pour les salariés.
  4. L’insertion sociale, une mission à part entière : les employeurs font de l’insertion sociale une priorité, quand elle ne constitue pas leur cœur d’activité.
  5. L’ESS, une économie attractive et porteuse de sens : les collaborateurs témoignent d’un fort attachement à l’utilité sociale poursuivie par leur structure.

L’ensemble des résultats sont disponibles en ligne ici.

ET APRES ?

Afin de transformer ces résultats en actions concrètes au service du territoire, l’UDES poursuit la mise en place d’un Espace régional de dialogue social dans l’ESS en Auvergne Rhône-Alpes avec les organisations syndicales de salariés. Lieu d’échange et de co-construction de projets, cet espace paritaire vise à trouver des réponses novatrices aux défis de l’emploi et du dialogue social sur le territoire.

           

UDES - L’Union des employeurs de l’économie sociale et solidaire (UDES) regroupe 23 groupements et syndicats d’employeurs (associations, mutuelles, coopératives) et 15 branches professionnelles. Avec plusieurs milliers d’entreprises, employant plus d’1 million de salariés, l’UDES est l’organisation multiprofessionnelle de l’économie sociale et solidaire. Quatre principes guident l’action de l’Union : la réciprocité, la responsabilité, l’utilité et l‘expérimentation sociale, le développement durable. Plus d’informations sur www.udes.fr

 

 

 

La France est-elle prête pour l'essor de la Gig Economy ?

  • Plus d'un salarié Français sur 2 (53%) est intéressé par le travail indépendant ou en freelance. C'est beaucoup moins que dans le reste de l'Europe, où 2 salariés européens sur 3 sont intéressés par ce mode de travail en moyenne.
  • 68% des Français travaillent de manière sédentaire. En revanche, 1 salarié français sur 3 travaille de chez lui, dans différents lieux ou partage son temps entre le bureau et son domicile
  • L'équilibre entre vie professionnelle et vie privée est le troisième facteur le plus motivant pour les collaborateurs européens. 


Nanterre, le 4 avril 2017 - Selon ADP®, leader mondial en solutions de gestion du capital humain, les salariés européens semblent prêts à adopter la gig economy. Une nouvelle étude réalisée auprès de 10 000 salariés européens révèle leur état d'esprit quant à l'avenir du travail, à la compétitivité internationale et à la gestion du talent. De nombreux collaborateurs français (53 % plus exactement) sont intéressés ou pourraient se lancer dans le travail indépendant ou en freelance. En revanche, le modèle français semble se distinguer de l'Europe, où la tentation freelance atteint les 68%. Comment peut-on expliquer cet attrait grandissant pour les gig jobs ? 

Choisir ses horaires pour favoriser l'équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle

De nombreux facteurs peuvent expliquer la popularité grandissante de ce type de travail. 29,6 % des salariés français affirment que c'est le maintien d'un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée qui les motive le plus. 24,1 % souhaiteraient en effet que leurs heures de travail soient totalement flexibles. Ce chiffre augmente avec l'âge : à partir de 55 ans, 35,5 % des personnes interrogées voudraient pouvoir choisir librement leurs horaires, contre 20,7 % seulement des 16-24 ans. Les 16-24 ans français sont plus avides de flexibilité que la moyenne des Européens (17%).

Ceux qui travaillent déjà à leur compte retirent une plus grande satisfaction de leur travail (75 % d'entre eux en sont satisfaits, contre 70 % en moyenne). 39 % des personnes travaillant à leur compte affirment que leur plus grande source de motivation est la possibilité de travailler quand elles le souhaitent et où elles le souhaitent, ainsi que le fait d'avoir un bon équilibre entre vie privée et vie professionnelle (30 %).

La gig economy : un choix par défaut ?

Le manque d'opportunités étant la raison pour laquelle 7,5 % des personnes interrogées en France ont l'impression que leur carrière stagne, il se pourrait que la popularité de la gig economy soit le reflet de ces nombreux salariés qui ne peuvent progresser avec leur employeur actuel. Cela pourrait indiquer une pénurie alarmante d'emplois salariés attractifs ou à temps plein : les personnes devant composer avec ce nouveau contexte pourraient se sentir obligées de créer leur propre emploi afin de combler le fossé qui existe actuellement dans le monde du travail traditionnel. 

Carlos Fontelas de Carvalho, Président d'ADP France, déclare : "Si la gig economy comporte de nombreux avantages pour les employeurs et pour les actifs, comme une réserve de talents polyvalente ou un plus grand contrôle sur les heures de travail, elle peut également représenter un véritable défi. Les employeurs pourraient perdre des salariés dont l'expertise leur serait précieuse, tandis que les salariés eux-mêmes pourraient perdre le contrôle sur la situation qu'ils avaient espérée, notamment par peur de refuser un travail, qui ne leur serait alors plus jamais proposé. 
Il faudrait donc que les employeurs s'assurent qu'ils offrent d'excellentes opportunités de carrière afin que leurs collaborateurs ne ressentent pas la nécessité de partir. Les personnes songeant à se mettre à leur compte devraient, quant à elles, réfléchir sérieusement avant de se lancer et avoir bien conscience que les avantages associés à ce type de travail sont parfois moins nombreux qu'espérés".


Pour plus d'informations, vous pouvez lire l'étude "
The Workforce View in Europe 2017 ". 


A propos d'ADP : 
De puissantes technologies avec une touche d'humanité. Les entreprises du monde entier, quel que soit leur secteur ou leur taille, tirent parti des solutions basées sur le Cloud et des connaissances des experts d'ADP, afin de les aider à libérer le potentiel de leurs collaborateurs. Ressources humaines, gestion des temps et des activités, paie, conformité : travaillons ensemble pour construire une meilleure performance collective.
Pour plus d'informations, rendez-vous sur 
fr.adp.com

 

 

 

 

 

 

 

Publications

Recherche d'articles

Dernières Nouvelles

Publié le 03/08/2017, 14:18 par Claire Mollien
les-infos-publiques-a-lire-et-a-partager-de-quoi-meubler-les-vacances-au-frais-a-l-ombre-les-pieds-dans-l-eauhttps://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A11898?xtor=EPR-100 Allocations logement : APL, ALS et ALF, quelles...
Publié le 03/08/2017, 14:11 par Claire Mollien
Le chiffre RH de la semaine92% des Top Employers citent les bénéfices du "réseautage" à travers le sport
Publié le 03/08/2017, 14:09 par Claire Mollien
recherche-candidat-sap-fi-pour-mission-freelance-chamberyavec d'autres pistes en-dessous : Pour notre client basé à Chambery (73) nous recherchons un consultant SAP FI pour une mission...