Publications

Recherche d'articles

Dernières Nouvelles

Publié le 20/11/2018, 10:48 par Claire Mollien
l-emploi-ses-sondages-ses-articlesMerci Pierre-Jean Llorens pour cette revue de presse ...et contributions Semaine Emploi & Handicap : Inauguration par S.LAYANI...
Publié le 20/11/2018, 10:38 par Claire Mollien
le-carburant-a-l-honneur-de-cette-revue-de-presseLe "phénomène" des "Gilets Jaunes" embrase la France depuis le 17 novembre dernier. Chacun doit pouvoir, au fil des jours, faire la...
Publié le 20/11/2018, 10:17 par Claire Mollien
Champis Garnier - La belle histoire de “Libertane” La Brasserie de la Grange du Seigneur se raconte par le menu de celui qui en est à...

Forum de recrutement d'Andrézieux Bouthéon du 22 novembre 2018

Forum de l'Emploi et de l'Insertion
 
 

Jeudi 22 Novembre de 13h30 à 17h
Salle ANDRENA

 

 

Venez rencontrer en direct des employeurs et présenter votre candidature 
Plus de 50 postes à pourvoir 
Merci d'apporter plusieurs CV !

Cliquez ci-dessous pour consulter les offres ou tapez le mot clé "Forum42160" sur pôle-emploi.fr
CLIQUEZ ICI POUR CONSULTER LES OFFRES
Salle ANDRENA : ZI Nord 6 Rue du 18 juin 1827 (Derrière la Foir'fouille), 42160 Andrézieux Bouthéon

 

Evènement organisé par
Pôle Emploi
en partenariat avec
   

 

 

Pierre Jean Llorens, merci

Les chercheurs alertent : les bactéries deviennent résistantes aux désinfectants hospitaliers

Les désinfectants à base d’alcool utilisés par les hôpitaux pour prévenir les infections deviennent de moins en moins efficaces, alerte une étude. De nouvelles stratégies doivent être mises en place.

https://sciencepost.fr/2018/08/les-chercheurs-alertent-le-bacteries-deviennent-resistantes-aux-desinfectants-hospitaliers/

Dans la vie, ceux qui s’adaptent survivent, même (et surtout) les bactéries. En témoigne cette nouvelle étude, qui note que les désinfectants hospitaliers à base d’alcool sont de moins en moins efficaces contre les superbactéries. Un groupe particulier de bactéries, connu sous le nom d’entérocoques résistant à la vancomycine (ERV), semble en effet avoir muté pour empêcher l’alcool de le faire tomber dans l’oubli. S’il n’est pas encore temps d’abandonner le désinfectant, les chercheurs soulignent néanmoins le fait que de nouvelles stratégies doivent être repensées dès aujourd’hui.

Ce n’est pas la fin de l’hygiène des mains dans les hôpitaux, c’est l’une des procédures de contrôle des infections les plus efficaces que nous ayons mises en place dans le monde », explique Tim Stinear, microbiologiste moléculaire de l’Institut Peter Doherty en Australie.  L’OMS le recommande. Mais nous ne pouvons pas compter uniquement sur les désinfectants à base d’alcool. Pour certaines bactéries, comme les ERV, nous aurons besoin de procédures et de politiques supplémentaires pour les hôpitaux, poursuit-il Il s’agira de régimes de super nettoyage, qui comprennent des désinfectants alternatifs à base de chlore .

Les chercheurs ont ici testé 139 échantillons de Enterococcus faecium, l’une des principales causes d’infections dans les hôpitaux. Ils ont été prélevés sur des patients avant et après l’adoption généralisée d’un désinfectant pour les mains à base d’alcool dans les hôpitaux australiens, couvrant une période allant de 1997 à 2015. Après avoir été exposées à une solution d’alcool désinfectant, il a été constaté que les bactéries recueillies après 2010 étaient dix fois plus tolérantes à la substance.

Une analyse génétique supplémentaire des bactéries résistantes à l’alcool a également révélé que celles-ci avaient développé des mutations dans des gènes spécifiques liés au métabolisme cellulaire. Cependant, la résistance à l’alcool semblait avoir une base génétique différente de la résistance des bactéries aux antibiotiques en général.

Notons que le groupe des bactéries ERV reste particulièrement dangereux pour les patients sous antibiotiques, chez qui la flore intestinale est perturbée. En d’autres termes, certaines des personnes les plus malades à l’hôpital sont les plus à risques.

Vous retrouverez tous les détails de cette étude dans la revue Science Translational Medicine.

Source

Articles liés :

Votre smartphone est un repaire de bactéries

Les lits de chimpanzés contiennent beaucoup moins de bactéries que les lits humains

Les séchoirs à mains soufflent des colonies entières de bactéries

 

Lettre n°905 du 15 novembre 2018 twitter @servicepublicfrservice-public.fr sur Facebook
Semaine européenne de la réduction des déchets (SERD).
Semaine européenne de la réduction des déchets

Déchets : les bons gestes au quotidien 

Publié le 15 novembre 2018

Qu'est-ce qu'un déchet ? Comment peut-on éviter d'en produire autant ? Pourquoi est-ce important ? Alors que la semaine européenne de la réduction des déchets (SERD) se déroule du 17 au 25 novembre 2018, retrouvez quelques conseils pratiques pour essayer de diminuer vos déchets au quotidien.

À LA UNE

Carnet de santé numérique

Le dossier médical partagé (DMP) : qu'est-ce que c'est ?

Publié le 15 novembre 2018

Handicap

Semaine européenne pour l'emploi des personnes handicapées : du 19 au 25 novembre 2018

Publié le 13 novembre 2018

Zoom

Habitat insalubre ou en péril : ce que cela veut dire

Publié le 13 novembre 2018

EN BREF

Infertilité

Dons d'ovocytes et de spermatozoïdes : à la recherche de volontaires

Publié le 15 novembre 2018

Agents publics

Fonction publique : des élections professionnelles qui arrivent bientôt

Publié le 14 novembre 2018

Vie étudiante

Étudiants : c'est le moment de voter pour choisir vos représentants dans les Crous

Publié le 12 novembre 2018

Campements

Accueil des gens du voyage et installations illicites : ce que dit la loi du 7 novembre 2018

Publié le 14 novembre 2018

La question de la semaine

Quel est le coût d'un passeport ?

Publié le 12 novembre 2018

Pneumatiques

Sécurité routière : quels pneus en hiver ?

Publié le 09 novembre 2018

Arnaque à domicile

Vente de calendriers : méfiez-vous des faux vendeurs !

Publié le 13 novembre 2018

Marquage au sol

Publicités éphémères sur les trottoirs : suspension de l'expérimentation à Lyon

Publié le 15 novembre 2018

Vie-publique.fr

Essence, gazole : comment sont déterminés les prix des carburants ?

Publié le 12 novembre 2018

Vie-publique.fr

Objets connectés pour la santé : l'avis de la DGCCRF

Publié le 14 novembre 2018

Calendrier avec des cavaliers de couleur sur les dates

DOSSIER D'ACTUALITÉ

Ce qui change au 1er novembre 2018

Publié le 26 octobre 2018

Trêve hivernale, retraites complémentaires, allocation aux adultes handicapés (AAH) ou encore tarifs du gaz : retrouvez les principales nouveautés au 1er novembre 2018.

POUR LES PROFESSIONNELS

Aides aux TPE/PME

PME : signalez vos difficultés avec les plateformes de vente en ligne

Publié le 14 novembre 2018

Lutte contre le gaspillage alimentaire

Le doggy bag dans les restaurants et débits de boissons : ce qu'il faut savoir

Publié le 13 novembre 2018

Agenda pour les professionnels

LA DILA PROPOSE

Publi rédactionnel

L'urbanisation du monde

Désormais, plus de la moitié de la population mondiale est urbaine. Tant dans les mégavilles que dans les petites villes, la croissance démographique met au défi les autorités d'aménager l'espace urbain pour fournir aux citadins les services dont ceux-ci ont besoin au quotidien. L'autre défi est écologique : la pression exercée par les villes sur les ressources et les milieux met sérieusement en question les modes de vie urbains. La Documentation photographique fait le point.

AGENDA

Virus - Vaccination contre la grippe : c'est maintenant !
Impôts locaux - Taxe d'habitation et contribution à l'audiovisuel 2018 : quand faut-il payer ?
Calendrier scolaire - Les vacances de Noël, c'est pour quand ?
Copropriétaires - Immatriculation des copropriétés : c'est jusqu'au 31 décembre 2018
Zoom - Impôts - Prélèvement à la source : pour tout comprendre

JURISPRUDENCE

Nuisances sonores

Troubles de voisinage : le délai pour agir en justice est de cinq ans

Publié le 14 novembre 2018

RÉPONSE MINISTÉRIELLE

Charges locatives

Toitures et façades végétalisées : un entretien à la charge du propriétaire ou du locataire ?

Publié le 15 novembre 2018

Smartphones Parmi les nouveaux modèles de notre test, des smartphones haut de gamme à plus de 800 € (iPhone XR, Sony Xperia XZ3) et d’autres aux alentours de 300 € (Samsung Galaxy A7, Honor 8X, Motorola One…). 
Consultez le test
 
 
Un jeu pour ne plus dire oui à n’importe qui ! L’UFC-Que Choisir lance "J’accepte", un "serious game" sur les données personnelles permettant de sensibiliser de manière ludique aux enjeux et aux bons réflexes à acquérir en la matière. 
Cliquer et jouer
 
 
Vol de voiture - Ne vous laissez pas piéger par un billet de 50 euros Gare à "l’arnaque au billet de 50 euros" récemment relayée par la police nationale. Pensant être l’heureux propriétaire d’un billet orange, vous vous retrouvez victime du vol de votre véhicule. 
Lire la suite
 
 
Téléphone fixe - Ce qu’il faut savoir sur la fin du RTC C’est à partir de ce jeudi 15 novembre que débute le processus d’extinction du réseau téléphonique commuté RTC. Ce qu’il faut savoir pour ne pas risquer de ne plus pouvoir utiliser son téléphone fixe. 
Lire la suite
 
 
Centrales vapeur Pour évaluer les 96 centrales vapeur de notre test, nous prenons en compte les performances de ces appareils (défroissage, débit de vapeur…) mais aussi leur endurance et leur facilité d’utilisation. 
Consultez le test
 
 
Levothyrox - Des expertises ordonnées Le tribunal de grande instance de Toulouse a rejeté la demande d’indemnisation de 42 personnes mécontentes de la nouvelle formule du Levothyrox, mais a ordonné des expertises. 
Lire la suite
 
 
Comparateur mutuelle - Trouvez la mutuelle santé adaptée à votre profil À partir de votre profil (retraité, famille, étudiant), Que Choisir compare les tarifs et les garanties des principales complémentaires santé. 
Lire la suite
 
 
Vous et votre ordinateur Vous avez acheté un ordinateur récemment. Prix, marque, satisfaction… votre expérience nous intéresse. Merci de prendre quelques minutes pour répondre à notre questionnaire. 
Répondre au questionnaire
 
 
Téléphones mobiles - Free à l’origine d’une vague de blocages Le mobile de nombreux consommateurs aurait été bloqué à distance par l’opérateur Free Mobile, dans le but de rendre inutilisables des téléphones qu’on lui avait loués mais pas restitués. 
Lire la suite
 
 
Hypertension - L’hydrochlorothiazide associé à un risque de cancer de la peau Les personnes souffrant d’hypertension sont invitées à surveiller leur peau. Les traitements à base d’hydrochlorothiazide sont associés à un risque de développer un cancer cutané de type carcinome. 
Lire la suite
 
 
Aspirateurs - L’étiquette énergie annulée par le tribunal de l’Union européenne Le tribunal de l’Union européenne a annulé le règlement sur l’étiquetage énergétique des aspirateurs, au motif que les tests classant les appareils ne reflètent pas les conditions réelles d’utilisation. 
Lire la suite
 
 
Marché de l’assurance - Premiers pas d’Amazon en France Le géant américain de l’e-commerce lance un partenariat avec la compagnie Aviva France pour vendre des contrats d’assurance auto et habitation dans l’Hexagone. 
Lire la suite
 
 
Dossier médical partagé - Énième relance Tout le monde peut désormais ouvrir un dossier médical partagé (DMP), avec ou sans l’aide de son médecin traitant. Reste à savoir s’il sera alimenté, et donc réellement utile au suivi médical. 
Lire la suite
bandeau action
Antibiorésistance - Prescription européenne à la hauteur des enjeux Antibiorésistance - Prescription européenne à la hauteur des enjeux 
Consulter le billet d'Alain Bazot, Président de l'UFC-Que Choisir

 

 

 

 

écoutez toutes vos stations préférées

Grâce à notre plateforme radio.fr, écoutez, découvrez et appréciez des radios du monde entier. D’un simple clic, écoutez toutes vos stations préférées réunies sur une même plateforme

Retrouvez chaque semaine, la “sélection de la rédaction” qui vous fera découvrir ou redécouvrir des radios de France et d’ailleurs. Profitez d’une expérience sonore sensationnelle grâce aux flux audio de la meilleure qualité possible que nous vous mettons à disposition.Tenez-vous informé de l’actualité en direct, écoutez les hits du moment et découvrez ceux de demain, retrouvez vos émissions radio favorites et sauvegardez vos stations sur radio.fr.

Poursuivez l’expérience radio.fr loin de chez vous grâce à nos applications smartphones et tablettes qui vous suivront partout.
Une radio est introuvable ou indisponible ?? Contactez notre service support ( Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. _body" class="adr black-to-orange contextEntry" target="_blank" style="border: 0px; color: rgb(68, 68, 68); text-decoration-line: none;"> Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ) pour qu’il règle ça ! Vous avez le pouvoir de façonner notre catalogue, saisissez-le !

Avec plus de 30 000 radios et 3 000 Podcasts référencés à travers le monde, radio.fr va devenir “Votre univers radio”.


La radio, c’est quoi ?

Aujourd’hui plusieurs stations retransmettent en direct leur contenu à la télévision, tel que l’émission de RMC Info Talk Sport “Bourdin direct” sur BFM TV. Mais, la radio reste un système de diffusion sonore, sans vidéo qui sait toutefois s’adapter à la technologie.

C’est Tesla qui, en 1891, brevète l’invention de la radio, en s’appuyant, entre autre, sur les inventions de Samuel Morse et de Thomas Edison. Le système a beaucoup évolué depuis mais le principe reste globalement le même.

En résumé, un microphone transforme un son en signal électrique. Ce signal est acheminé par un câble jusqu’à une antenne émettrice, qui transforme ce signal électrique en onde électromagnétique dans l’espace hertzien. Cette onde a une fréquence (FM) bien précise. Lorsque le récepteur capte cette fréquence d’onde, il la transforme en signal électrique. Ce signal est enfin délivré par le biais d’un haut-parleur qui transforme le signal électrique en son, identique à celui originalement capté par le microphone.

De nos jours, la diffusion hertzienne est toujours utilisée par certaines stations de radio mais la radio numérique tient une place grandissante. L’avantage de cette technologie est une plus large couverture de diffusion. Le signal numérique peut être diffusé en temps réel (streaming) ou mis à disposition pendant un temps donné (Podcast).

Deux types de radio numérique possible :

  • RNT (Radio Numérique Terrestre) ou DAB (Digital Audio Broadcasting) qui utilise toujours le principe de diffusion par fréquence ;
  • par internet, par le biai d’un flux de diffusion au format mp3, aac, etc. C’est ce principe qu’utiliseradio.fr pour son service.

L’évolution de la radio

Même si ses balbutiements datent de la fin du 19e siècle, la radio s’est largement popularisée dans le siècle suivant. Son utilitée était à l’origine axée militaire et maritime mais très rapidement, l’usage des transmetteurs s’oriente vers la diffusion d’informations pour le grand public. Bien moins cher que la télévision, la quasi totalité des foyers français disposent, dans les années 50, d’un poste de radio. Le contenu évolu encore et la radio devient un moyen d’information, d’expression et de divertissement. Le choix des stations FM augmente considérablement.

Plus de place sur les ondes pour de nouveaux radiodiffuseurs. Le développement d’internet est une véritable opportunité ! À partir des années 2000 émergent donc de nouvelles radios disponibles uniquement sur le web. Les Webradios sont nées.

Les stations FM aussi s’adaptent avec leur temps et offrent à leurs auditeurs un plus large contenu, avec la création de radios spécialisées sur un style de musique ou encore avec des Podcasts.

Aujourd’hui, plus que jamais, tout le monde peut créer sa (web)radio très facilement et ainsi partager ses idées, s’exprimer, informer ou tout simplement diffuser de la musique dans le monde entier, que l’on soit à Paris ou à Koulikoro au Mali.


La révolution Podcast

Fini le temps où il était indispensable d’être ponctuel devant son poste de radio pour profiter de son émission préférée ! Depuis les débuts des années 2000, les Podcasts ont fait leur apparition, pour le plus grand bonheur des auditeurs.
Un Podcast est un fichier proposant le contenu d’une émission, d’un journal, d’une interview,... bref d’un programme qu’une station de radio met à disposition pour pouvoir l’écouter en différé. Pour une station de radio, c’est l’équivalent du “Replay” que l’on retrouve à la télévision.
La disponibilité d’un Podcast diffère en fonction de la fréquence du programme proposé. Mais les stations de radios ne sont pas les seules à proposer des Podcasts. Les médias de Presse, des entreprises, des magazines et des artistes proposent des Podcasts. Tous les sujets sont abordés dans les Podcasts et certains sont utilisés aujourd’hui comme support à la pédagogie.
Des milliers de Podcast sont déjà disponibles sur radio.fr et notre volonté est d’enrichir d’avantage notre offre pour vous proposer un répertoire le plus complet possible.


Créer sa propre Webradio

Créer sa webradio est, aujourd’hui plus que jamais, à la portée de tous. Nombreux sont ceux qui passent le pas et se lancent dans ce beau projet culturel. Même si posséder une webradio est dorénavant accessible et facile, il faut bien s’informer des conditions, des droits et des devoirs, qui incombent aux propriétaires de radio (et de webradio).
Droits d’auteur, hébergeur, matériel, budget… font partis des paramètres à considérer afin que votre rêve de radio-diffuseur ne se transforme pas en cauchemar. Toutes ces informations se trouvent évidemment facilement par l’intermédiaire de votre ami Google mais radio.fr ne peut que vous conseiller ce site :

http://www.creer-sa-webradio.com

Véritable mine d’information, vous y trouverez tout le nécessaire pour éviter les pièges et les imprévus.

Trouver l’hébergeur de flux le plus adapté à votre besoin est certainement l’étape la plus délicate dans la création de sa webradio. L’offre disponible sur internet pour assurer ce rôle ne manque pas et même si cette étape peut être longue et vous contraint de changer plusieurs fois d’hébergeurs, ils sont tous compatibles avec notre système et radio.fr sera honoré d’intégrer votre radio.
Parmi les hébergeurs de flux que les propriétaires des radios référencées sur radio.fr, qu’ils soient professionnels ou non, utilisent couramment, nous vous proposons le tableau comparatif ci-après.
L’avantage principal de ces hébergeurs ?? Ce sont tous des entreprises Francophones.

NomVestaradioRadionomyRadiokingInfomaniak
Site internet http://www.vestaradio.net http://www.radionomy.com http://fr.radioking.com http://www.infomaniak.com
Prix
(TTC / an)
150 € 0 € 228 € 110 €
Format du flux MP3 MP3 MP3 MP3, AAC+
Audience
maximale possible
simultanément
75 Illimitée Illimitée 150
Paiement des
droits d’auteurs
(SACEM)
Non inclus Inclus Non inclus Non inclus

*Tarif minimum, en Fév. 2017, pour prestation simple de retransmission du flux audio en 128kbps (streaming)

Retrouvez bien plus d’informations encore directement sur le site de l’hébergeur.

Une fois votre radio fin prête et que vous avez intégrer le monde des radio-diffuseurs, tenez-vous informé des dernières actualités de l’univers de la radio digitale, sur le site spécialisé “La Web Radio” : http://www.lawebradio.com/news/


La radio par internet en quelques chiffres*

*Source Médiamétrie

Pour mesurer l’impact de l’offre radio par internet, il est intéressant d’étudier les rapports émis par les instituts spécialisés. 
Les résultats de ces études ont montré que 8 Français sur 10 âgés de 13 ans et plus écoutent quotidiennement la radio. Cela prend en compte tous les supports d’écoute du public, aussi bien ceux dédiés à la radio que les équipements digitaux. 
La durée moyenne d’écoute par personne et par jour est de 2h08.

12,5% des Français de 13 ans et plus, soit 6,8 millions de personnes, écoutent chaque jour la radio sur un support digital. Le téléphone mobile confirme sa première place parmi les supports numériques utilisés pour écouter la radio avec 3,4 millions d’adeptes chaque jour. Viennent ensuite l’ordinateur (1,6 million d’auditeurs), la télévision (1,3 million), la tablette (657 000) et le baladeur (220 000).

Toutefois, la contribution des supports multimédia dans le volume d’écoute de la radio ne représente que 12% du volume total d’écoute. Les 88% du volume d’écoute restant sont contribués par les postes dédiés à la radio (Autoradio, Chaîne Hi-Fi, Radio Réveil, poste de radio). 
L’écoute de la radio par internet via les supports digitaux est encore minoritaire mais elle ne cesse de croître depuis ces dernières années tant grâce aux nouvelles possibilités offertes par les avancées technologiques et numériques que grâce à l’augmentation de la diversité du choix média disponible sur internet.


Comment se financent les radios ?

Selon le statut de la radio, le financement des radios est différent. En effet, il existe plusieurs types de statut pour une radio :

  • Publique ;
  • Privée ;
  • associative ou locale.

Les radios Publiques se financent à 90% grâce aux contributions de l’État ainsi que par la redevance payée dans nos impôts. Le reste provient de la publicité. Voilà pourquoi très peu de publicité sont présentes sur les ondes publiques. Les radios publiques n’ont pas de pression vis-à-vis des audiences ce qui leur permet d’offrir un panel de programmes plus diversifié, pour certain très peu voir pas du tout abordés sur les autres types de radio tels que des fictions radiophoniques, des reportages élaborés ainsi que des diffusions de musiques expérimentales.

Les radios Privées ou radios Commerciales sont financées principalement par la publicité ainsi que par des investissements externes dans les grands groupes auxquels elles appartiennent.

Les radios associatives ou locales, à but non lucratif, perçoivent une aide de l’état, par le biais du FSER (Fonds de Soutien à l’Expression Radiophonique), car leur part de revenu résultant de la publicité n'excède pas 20% de leur chiffre d’affaires, condition requise pour appartenir à cette catégorie. Les dons des auditeurs permettent également le financement de ces radios. Cette alternative entre radio privée et radio publique est également appelée aussi “Radio Libre”.


“- C’est quoi toutes ces publicités sur radio.fr ?!?!”

C’est souvent les retours que nous recevons de la part de nos utilisateurs. Il nous est donc important de vous éclairer au mieux pour bien comprendre d’où vient cette publicité et pourquoi elle est là.

Pourquoi y a-t-il de la publicité sur radio.fr ? ?

radio.fr c’est un site internet et des applications totalement gratuites pour les utilisateurs ainsi que pour les radiodiffuseurs qui souhaitent intégrer leur radio à notre catalogue. Afin de vous offrir la meilleure qualité d’écoute possible, il nous tient à coeur de vous proposer des produits de haute qualité, fluides, puissants et ergonomiques. Ainsi, nos produits sont régulièrement mis à jour. 
Les développements logiciels, l’intégration et la maintenance des radios ainsi que l’assistance que nous vous assurons en cas de besoins sont possibles exclusivement grâce à la publicité présente sur nos supports. 
Nous restons toutefois pleinement conscients qu’elle puisse être envahissante c’est pourquoi nous vous garantissons que nous tentons de la rendre la plus discrète possible.

Quelles formes publicitaires utilise radio.fr ?

Seulement deux types de publicités sont utilisés sur radio.fr :

    • Les spots vidéos qui se lancent automatiquement avant la lecture de la radio ;

  • Les bannières latérales et verticales durant la navigation, sur le site internet seulement.

Et les autres publicités, d’où proviennent-elles ? ?

Les autres types publicités que vous pouvez entendre avant ou pendant la lecture d’une radio proviennent des radios elles-mêmes. 
Voici une explication rapide. Les radios font également appel à la publicité pour se financer. C’est pourquoi, entre deux programmes ou musiques, vous pouvez entendre des publicités locales ou générales. 
De plus, certaines radios utilisent un hébergeur de flux, un service qui leur permet de diffuser leur radio par internet, qui eux aussi diffusent des spots publicitaires audio.

Vous l’aurez compris, la publicité est partout et effectivement présente sur radio.fr. Mais si vous prêtez attention, vous constaterez notre réel désire de la dissimuler pour qu‘elle ne perturbe pas votre confort d’écoute.
Si vous êtes également utilisateur de notre application radio.fr, sachez qu’il existe la version PRIME pour iOS et Android. Cette version est exempte des spots vidéo publicitaire placés avant la lecture d’une radio. Les bannières y sont également absentes. Pas besoin de s’abonner ou de compte premium, achetez simplement l’application sur le Store de votre smartphone ou tablette.