Publications

Recherche d'articles

Dernières Nouvelles

Publié le 03/04/2019, 09:09 par Claire Mollien
Recrutement saisonniers viticoles Venez rencontrer des employeurs qui recherchent des saisonnier (mai à septembre) pour travailler...
Publié le 19/03/2019, 08:32 par Claire Mollien
Boffres - Portrait d’une femme engagée gourmande de nature   Emmanuelle Bennett mène sa vie d’entrepreneuse comme elle a...
Publié le 19/03/2019, 08:29 par Claire Mollien
Alboussière - Les RV d’une championne au long cours Eva Guillot, soutenue par divers sponsors (Eiffage Construction, le département...

Le compte personnel d’activité est applicable depuis le 1er janvier 2017

http://www.pole-emploi.fr/actualites/le-compte-personnel-d-activite-est-applicable-depuis-le-1er-janvier-2017-@/article.jspz?id=402445

Il s’agit d’un compte pour consulter ses droits à la formation et bénéficier gratuitement de services personnalisés pour construire son parcours professionnel.

 

LE CPA, C’EST QUOI ?

 Le compte personnel d’activité ou CPA est un outil destiné à aider les actifs à construire leur parcours professionnel. Le portail du CPA est consultable sur internet.

Le CPA regroupe le compte personnel de formation (CPF), le compte prévention pénibilité (CPP) et le compte d’engagement citoyen(CEC).

  •  Le compte personnel de formation (CPF)

Il permet à toute personne active d’acquérir des droits à la formation et de les mobiliser tout au long de sa vie professionnelle.

  • Le compte prévention pénibilité (CPP)

Tout salarié exposé à des facteurs de risque de pénibilité dans le cadre de l’exercice de son activité professionnelle cumule des points. Ces points, comptabilisés dans le CPP, sont convertibles en formation, temps partiel ou retraite anticipée.

  • Le compte d’engagement citoyen (CEC)

Il recense les activités de bénévolat ou de volontariat. Certaines de ces activités ouvrent un droit à la formation.

 

LE CPA, C’EST POUR QUI ?

  • Pour tous

Le CPA concerne tous les actifs à partir de 16 ans et tous les statuts (salariés du secteur privé, demandeurs d’emploi, fonctionnaires ou travailleurs indépendants).

  • Pour tous ceux ayant des besoins particuliers

Des dispositifs et services spécifiques répondent aux besoins particuliers de certains actifs : jeunes de moins de 26 ans sortis sans diplôme du système éducatif, salariés peu qualifiés, salariés exposés à des métiers pénibles, bénévoles et volontaires, et créateurs ou repreneurs d’entreprise.

 

UN OUTIL À MON SERVICE : LE PORTAIL CPA

Chaque actif peut créer son compte sur internet.
Les salariés du secteur privé et les demandeurs d’emploi ont accès au CPA dès janvier 2017. 
Les fonctionnaires, les agents publics, les agents des chambres de commerce et d’industrie, des chambres de métiers et de l’artisanat et des chambres d’agriculture accumuleront leurs droits au CPA dès janvier 2017. 
Les travailleurs indépendants auront accès au CPA à partir du 1er janvier 2018.

Le portail permet de :

  • Connaître ses droits à la formation professionnelle : les utilisateurs peuvent consulter leurs droits acquis au titre du compte personnel de formation (CPF), du compte d’engagement citoyen (CEC) et du compte prévention pénibilité (CPP).
  • S’informer sur un métier et construire un projet professionnel : le portail permet à l’utilisateur d’obtenir des informations sur un métier. Des services innovants facilitent l’identification des compétences et des atouts, ainsi que la construction d’un projet professionnel individuel.
  • Rechercher une formation adaptée : le portail du CPA recense les formations qualifiantes et  finançables par les droits acquis.
  • Consulter ses bulletins de paie dématérialisés.

Compte personnel d'activité, 4 raisons de s'inscrire

 

 

Les compétences et qualités attendues par les recruteurs

Compétences, savoir-être, expérience, autonomie, polyvalence… À quel critère un recruteur est-il le plus sensible ? Pour le savoir, Pôle emploi a réalisé une enquête auprès des recruteurs* pour dresser un tableau des qualités et compétences attendues, secteur par secteur.

 

LES COMPÉTENCES ET QUALITÉS ATTENDUES PAR LES RECRUTEURS

Pour tous les métiers qui impliquent un contact avec le public, le relationnel et la présentation sont des facteurs déterminants. Dans l’hébergement et la restauration, ce sont même les premiers critères cités par la très grande majorité des recruteurs (71 % des établissements de plus de 20 salariés). Même phénomène dans le commerce de détail, le transport et l’entreposage, où le savoir-être représente un atout certain pour décrocher un emploi. La disponibilité et la motivation sont également des critères mentionnés par les recruteurs.

 

AGRICULTURE, PETITS ÉTABLISSEMENTS DE L’INDUSTRIE ET DE LA CONSTRUCTION : LA POLYVALENCE ET LA CAPACITÉ D’ADAPTATION

Au sein de toutes les petits établissements de l’industrie, de la construction et du commerce de gros, la polyvalence et la faculté d’adaptation sont des qualités très recherchées chez les candidats. Ces qualités sont mentionnées aussi dans l’agriculture. En effet, un employé d’une petite structure industrielle ou agricole est amené à effectuer des tâches différentes selon les commandes et les périodes de l’année. Et lors des pics d’activité, ces structures doivent être sûres de pouvoir compter sur la réactivité de leur personnel. 80 % des petits établissements de l’agriculture placent la polyvalence dans les premiers critères, suivi de la disponibilité (60 %). Idem dans l’industrie et les petits établissements de la construction avec des taux oscillant autour de 70 % pour le critère de la capacité d’adaptation.

 

LE CLASSEMENT DES COMPÉTENCES RECHERCHÉES PAR LES RECRUTEURS, TOUS SECTEURS CONFONDUS

  • 1. Polyvalence, capacité d’adaptation : 64 %
  • 2. Expérience : 60 %
  • 3. Formation : 46 %
  • 4. Motivation, disponibilité : 45 %
  • 5. Relationnel, présentation : 43 %

 Lecture : 64 % des recruteurs avancent la polyvalence et la capacité d’adaptation comme les premières qualités recherchées.

 

INDUSTRIE, CONSTRUCTION, COMMERCE DE GROS : L’EXPÉRIENCE COMPTE POUR LES ENTREPRISES DE PLUS DE 20 SALARIÉS

L’expérience joue un rôle important dans la quasi-totalité des structures de plus de 20 salariés. L’expérience est ainsi un critère important pour les établissements supérieurs à 20 salariés dans l’industrie, la construction, le commerce de gros, les transports… Ces entreprises privilégient l’embauche de candidats maîtrisant leur métier pour plus d’efficacité et d’autonomie.

 

ACTION SOCIALE, SANTÉ ET MÉTIERS INTELLECTUELS : FORMATION ET DIPLÔME

Les secteurs qui recrutent des personnels très qualifiés imposent des niveaux d’études. Il s’agit de l’administration publique, l’enseignement, la santé, l’action sociale, les services techniques et scientifiques. Il s’agit souvent de métiers réglementés qui impliquent donc des recrutements de personnels diplômés. 68 % des établissements de plus de 20 salariés de la santé et de l’action sociale placent ainsi le diplôme dans les premiers critères de recrutement. Pour les professions de l’information et de la communication, la formation représente aussi un critère important (52 à 59 %), juste derrière l’expérience (66 à 69 %).

→ //www.pole-emploi.org/statistiques-analyses/les-competences-attendues-par-les-employeurs-et-les-pratiques-de-recrutement-@/30027/view-article-152522.html?" target="_blank" style="cursor: pointer; background-color: transparent;">Étude : Les compétences attendues par les employeurs et les pratiques de recrutement (juin 2016)

 

JOBEGGS, UN SERVICE POUR IDENTIFIER SES COMPÉTENCES

Voilà un service bien utile pour tous ceux qui se retrouvent désarçonnés à l’idée de créer leur CV ou d’écrire une lettre de motivation. Sur JobEggs, on remplit un formulaire et on se laisse guider en choisissant différentes propositions. Du sur-mesure assisté par ordinateur ! Gratuit, rapide et facile pour identifier ses compétences et savoir comment les mettre en avant.

→ Découvrir JobEggs sur l’Emploi Store

 

//www.pole-emploi.org/statistiques-analyses/les-competences-attendues-par-les-employeurs-et-les-pratiques-de-recrutement-@/30027/view-article-152522.html?" target="_blank" style="cursor: pointer; background-color: transparent;">Les compétences attendues par les employeurs et les pratiques de recrutement

4 quiz pour s'exercer à apprendre les codes de la recherche d'emploi avec CLIC’N’JOB

CLIC’N’JOB est une plateforme d’accompagnement gratuite en faveur de l’insertion professionnelle

 

Son objectif est de permettre aux jeunes en difficulté dans leur insertion de se préparer à la recherche d'emploi de façon ludique à travers des parcours d'apprentissage pédagogiques, des outils pratiques et les fonctionnalités d'un réseau social. 
La plateforme interactive permet de « dédramatiser la recherche d’emploi » et vous met à disposition des modules autour de thématiques clefs : la recherche, le réseau, l’entretien d’embauche...


4 quiz disponibles sur l’Emploi Store permettent de vous exercer à apprendre les codes de la recherche d'emploi :

  • comment s'habiller pour un entretien
  • chercher un emploi sans diplôme
  • communiquer comme un pro
  • où trouver des offres d'emploi

- Quiz Comment s'habiller pour un entretien d'embauche

Image 1 Quiz Comment s'habiller pour un entretien d'embauche Image 2 Quiz Comment s'habiller pour un entretien d'embauche

Ce quiz  vous interroge sur la tenue vestimentaire à porter lors d'un entretien de recrutement.
Soigner sa tenue vestimentaire pour un entretien n’est pas la première chose à laquelle on pense et pourtant c’est primordial ! Mais les codes vestimentaires dépendent du secteur d'activité et du poste visé !

Recherche d’emploi : 11 bonnes pratiques sur les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux occupent une place de plus en plus importante dans le recrutement. Il s’agit du 4e canal utilisé par les recruteurs après les sites d’emploi, Pôle emploi et les candidatures spontanées. Quelques conseils pour optimiser votre présence sur les réseaux sociaux.

 

SUR LINKEDIN, VIADEO ET LES RÉSEAUX SOCIAUX PROFESSIONNELS

Les réseaux sociaux professionnels réunissent au même endroit candidats, salariés en poste (susceptibles de vous recommander), recruteurs et entreprises. En France, 8,8 millionsd’utilisateurs sont actifs sur LinkedIn – soit un tiers de la population active – et 3,5 millions surViadeo .

1/ Développez votre réseau. Ajoutez vos collègues et vos amis bien sûr, mais aussi les clients et partenaires que vous avez croisés au cours de votre parcours professionnel pour élargir votre réseau indirect (relations de 2nd degré). Plus vous avez de relations, plus vous avez d’opportunités d’emploi et de cooptation.

2/ Soyez cohérent entre votre CV et votre profil en ligne. Les recruteurs utilisent avant tout les réseaux sociaux professionnels pour vérifier des informations. Le sourcing (rechercher directement un profil) ne représente que 10 % du volume des recrutements en 2015.

3/ Gardez votre profil à jour. Les recruteurs doivent visualiser vos compétences actuelles et l’évolution de votre situation. Surtout si vous cherchez un nouvel emploi !

4/ Soyez actifs. Partagez des photos et des articles que vous trouvez intéressants, ou publiez vous-mêmes des contenus pour valoriser votre expertise métier et améliorer votre visibilité. Il n’y a pas de secret : pour être vu, il faut créer ou partager du contenu pertinent.

5/ Mettez en avant vos projets personnels et/ou professionnels. Démarquez-vous grâce à des liens renvoyant vers votre portfolio ou votre blog par exemple. Montrer quelque chose que vous avez réalisé est plus concret que des mots : les recruteurs voient ce que vous êtes capable de faire.

6/ Recommandez pour être recommandé. Valorisez les compétences de vos contacts sur leur profil LinkedIn ou Viadeo. Vos collègues ou partenaires seront flattés, puis vous bénéficierez à votre tour de recommandations ou témoignages favorables.

7/ Ajoutez des mots-clés au descriptif de votre expérience et de vos compétences. N’oubliez pas que les recruteurs recherchent des profils en sélectionnant des mots-clés. L’intitulé de votre poste (faut-il préférer chargé de projet ou chef de projet ?), vos compétences ou encore les logiciels que vous maîtrisez permettent d’améliorer la visibilité globale de votre profil.

 

UNE RECHERCHE D’EMPLOI DIGITALE

Bien utiliser les réseaux sociaux pour sa recherche d’emploi n’est pas évident pour tout le monde. Pour vous accompagner, Pôle emploi met à votre disposition des ateliers gratuits tels que « //www.pole-emploi.fr/candidat/11-ateliers-gratuits-pour-consolider-sa-recherche-d-emploi-@/article.jspz?id=328277" style="color: rgb(8, 46, 82); cursor: pointer; background-color: transparent;">Candidater sans offre et développer mes réseaux » . Et pour une recherche d’emploi 100 % digitale, rendez-vous sur l’Emploi Store : vous y trouverez plus de 250 sites web et application dédiés à la recherche d’emploi, la préparation de l’entretien ou la construction de votre projet professionnel.

→ Se connecter sur l’Emploi Store

 

SUR FACEBOOK, TWITTER ET LES RÉSEAUX SOCIAUX GÉNÉRALISTES

Le recrutement sur les réseaux sociaux ne se limite pas aux réseaux professionnels. Sur Twitter, 15 nouvelles offres d’emploi sont publiées chaque seconde ! Les entreprises et associations se servent aussi de Facebook et Twitter pour relayer leurs offres à un large réseau de « followers » déjà intéressés par leurs activités.

8/ Faites le ménage dans vos publications publiques. Par exemple, passez en privé les photos trop personnelles ou les tweets politiques. 25 % des recruteurs éliminent une candidature quand ils tombent sur un élément qu’ils considèrent comme « compromettant ».

9/ Rejoignez des groupes de discussions. Sur Facebook, les communautés s’entraident et relaient des offres d’emploi dans des secteurs d’activités. C’est le cas de La Communauté Européenne de l’Emploi (12 000 membres) pour postuler dans l’Union européenne ou Offres d’emploi – Secteur Culturel (90 000 membres) pour les opportunités dans la culture.

10/ Suivez des influenceurs de votre secteur d’activité. Que ce soit sur Facebook, Twitter, YouTube ou Instagram, ils repèrent les tendances du marché et vous aident à vous positionner, par conséquent à mieux valoriser votre profil.

11/ Multipliez le nombre de vos followers en étant actif et réactif. Les conseils n°1 et 4 s’appliquent aussi bien aux réseaux sociaux généralistes. Une personne qui fédère augmente naturellement son attractivité aux yeux des recruteurs.

 

LA E-RÉPUTATION SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

La e-réputation, ou réputation numérique, c’est ce que le web et les réseaux sociaux retiennent et disent sur vous. Vous êtes curieux ? Tapez votre nom dans un moteur de recherche pour vérifier les informations qui circulent et, le cas échéant, les modifier ou les supprimer. Par exemple, rejoindre certains événements publics sur Facebook peut apparaître dans un moteur de recherche. Ce n’est pas embêtant si vous participez à un salon pour l’emploi ; ça l’est un peu plus si vous rejoignez l’événement « Apéro chez Bibi ». Il est essentiel de bien définir l'image que vous souhaitez véhiculer auprès des recruteurs !

 

→ //www.pole-emploi.fr/actualites/les-reseaux-sociaux-professionnels-@/article.jspz?id=60708" target="_blank" style="cursor: pointer; background-color: transparent;">Dossier : les réseaux sociaux professionnels 
→ //www.pole-emploi.fr/region/auvergne-rhone-alpes/candidat/utliser-les-reseaux-sociaux-@/region/auvergne-rhone-alpes/article.jspz?id=92676" target="_blank" style="cursor: pointer; background-color: transparent;">Vidéos : comment utiliser les réseaux sociaux professionnels


- Chercher un emploi sans diplôme


Ce quiz vous informe sur les opportunités d'emploi et de formation sans être diplômé : vers quel organisme se rapprocher ? Quels secteurs d'activité recrutent sans diplôme ? Comment se former ? 
Il vous donne les clefs pour vous valoriser lors d’un entretien de recrutement : le savoir-être, la motivation et les connaissances sur le métier et du secteur.

Image 1 Quizz Chercher un emploi sans diplômeImage 2 Quizz Chercher un emploi sans diplôme


- Communiquer comme un pro


Ce quiz  apporte les éléments de base pour communiquer avec les professionnels : une messagerie vocale sérieuse, un email professionnel, une relance de mail après un entretien. … Toutes les règles d’une communication professionnelle réussie ! L’utilisation des réseaux sociaux (Facebook) dans la recherche d’emploi est également abordée.

Image1 quizz Communiquer comme un pro

Image 2 quizz Communiquer comme un pro


- Où trouver des offres d'emploi :


Ce quiz  vous propose une méthodologie pour utiliser efficacement Internet dans votre recherche d'emploi comme l’utilisation des jobboards et applications mobile, la pertinence des mots-clefs à utiliser sur les moteurs de recherche en fonction de quel secteur visé. A découvrir également, d'autres alternatives existent : es journaux locaux ou presses spécialisées.

 Image 1 quizz Où trouver des offres d'emploiImage 2 quizz Où trouver des offres d'emploi

Les quiz  CLIC’N’JOB permettent d'acquérir les bons réflexes dans la recherche d'emploi grâce à des astuces, conseils simples et utiles. La plateforme propose également des aides pour la rédaction de lettre de motivation et de cv . 

Les salons de l’emploi du 1er semestre 2017

En 2017, de nouvelles opportunités d’emploi s’offrent à vous. Saisissez toutes les occasions et allez à la rencontre des employeurs aux salons de l’emploi. Découvrez une sélection des rendez-vous incontournables de ce début d’année.

 

Salons, rencontres thématiques, tables rondes, petits-déjeuners, portes ouvertes : pour ne rien manquer, téléchargez l’application //www.pole-emploi.fr/candidat/application-mobile-evenements-de-pole-emploi-@/article.jspz?id=196224" target="_blank" style="color: rgb(8, 46, 82); cursor: pointer; background-color: transparent;">Événements de Pôle emploi !

Bouton Google Play     Bouton App Store

 

4 BONNES RAISONS DE PARTICIPER À UN SALON

  • Découvrir des entreprises qui recrutent.
  • Multiplier les contacts.
  • Échanger en face-à-face avec des recruteurs et proposer votre candidature, signe de motivation et de recherche d’emploi active.
  • S’entraîner à l’oral et préparer vos arguments en vue de vos futurs entretiens.
 

• Janvier

12 janvier 2017 : Salon Ouest Formation – Halle de la Trocardière à Nantes (44)
Pour un très large public désireux de se former, de se qualifier et/ou de se reconvertir.

20-21 janvier 2017 : Salon du Travail et de la Mobilité Professionnelle - Grande Halle de la Villette à Paris (75)
L’événement s’adresse à tous les profils du monde du travail : jeunes diplômés, seniors, demandeurs d’emploi, salariés, fonctionnaires ou entrepreneurs.
→ //www.pole-emploi.fr/actualites/les-salons-de-l-emploi-du-1er-semestre-2017-@/article.jspz?id=397565#" style="cursor: pointer; background-color: transparent;">En savoir plus

26-27 janvier 2017 : Salon 48h pour la Formation et l’Emploi – Kinépolis à Lomme (59)
CDI, CDD, stage, intérim, alternance : plus de 1 000 postes à pourvoir et de nombreux organismes de formation à découvrir.

• Février

28 février 2017 : Carrefour des Carrières Commerciales – Espace Champerret à Paris (75)
Une véritable institution en matière de recrutement des fonctions commerciales.

28 février 2017 : Job Salon Relation Client – Espace Champerret à Paris (75)
Un rendez-vous consacré aux métiers de la relation client.

• Mars

7 mars 2017 : Paris pour l’Emploi des Jeunes – Grande Halle de la Villette à Paris (75)
Pour tous les jeunes de moins de 30 ans, du CAP au doctorat, avec ou sans expérience.

9 mars 2017 : Carrefour des Carrières Commerciales et Job Salon Distribution Marseille – Parc Chanot à Marseille (13)
Le rendez-vous méditerranéen des fonctions commerciales et des métiers de la distribution.

21 mars 2017 : Job Salon Distribution – Espace Champerret à Paris (75)
Le seul salon de recrutement en France entièrement dédié à l’emploi dans les métiers de la distribution.

21 mars 2017 : Job Salon Banque Finance Assurance – Espace Champerret à Paris (75)
Un événement entièrement consacré aux métiers de la Banque, de la Finance et de l'Assurance.

 

• Avril

6-7 avril 2017 : Les Emplois en Seine – Parc des expositions à Rouen (76)
Le rendez-vous de l’emploi en Normandie.

13 avril 2017 : Carrefour des Carrières Commerciales et Job Salon Distribution Lyon – Palais des Congrès à Lyon (69)
Le rendez-vous lyonnais des fonctions commerciales et des métiers de la distribution.

• Mai

4 mai 2017 : Paris des Métiers qui recrutent – Carreau du Temple à Paris (75)
Forum de recrutement vers les métiers fortement recherchés (hôtellerie, restauration, services à la personne, transport, tourisme…) par les employeurs franciliens.

17 mai 2017 : Carrefour des Carrières Commerciales – Espace Champerret à Paris (75)
Une véritable institution en matière de recrutement des fonctions commerciales.

17 mai 2017 : Job Salon Relation Client – Espace Champerret à Paris (75)
Un rendez-vous consacré aux métiers de la relation client.

18-19 mai 2017 : Carrefour Emploi Toulouse Métropole – Parc des expositions à Toulouse (31)
Un salon de l’emploi dédié aux opportunités de la grande région Occitanie.

• Juin

8 juin 2017 : Salon des 10 000 emplois – Espace Champerret à Paris (75)
Un salon généraliste où il est possible de réaliser des premiers entretiens directement sur place.

8 juin 2017 : Carrefour Emploi Centre Ouest Atlantique - L’Acclameur à Niort (79)
Un forum de recrutement ouvert à tous dans la partie centre ouest de l’hexagone (Pays de la Loire, Nouvelle Aquitaine).

 

UN SALON, ÇA SE PRÉPARE !

Avant le salon, identifiez les entreprises présentes qui vous intéressent et renseignez-vous sur chacune d’entre elles. Quelle est la mission de l’entreprise ? Ses produits ? Son organisation (villes, nombre de collaborateurs) ? Ses clients ou partenaires ? L’objectif est de montrer que vous connaissez un peu l’entreprise et de poser des questions pertinentes pour vous faire remarquer par les recruteurs. Pensez aussi à apporter suffisamment de CV pour les distribuer aux entreprises.

En régions  
     
 
 
  Hauts-de-France : Le Groupe ADF recrute en France, de nombreux postes dans le nucléaire sont à pourvoir.
 
  PACA : Les enseignes du nouveau centre McArthurGlen Provence à Miramas recrutent.
 
Plus d'infos  
     
 
 
  Appels frauduleux liés à l’inscription à Pôle emploi
 
  Ajoutez vos compétences à votre CV !
 
  4 cours en ligne pour développer ses compétences digitales.
 
  Les salons de coiffure Beauty Bubble recrutent.
 
  Travailler dans l’UE : l’aide à la mobilité des 18-35 ans.

 

Assistant(e) à la personne : s’engager au quotidien pour les plus fragiles

Le service à la personne est plus qu’un métier : c’est un engagement. Rajaâ Chahbi, docteure en gérontologie, a exercé pendant 3 ans le métier d’assistante de vie en parallèle de ses études. « Je ne voulais pas juste être une intellectuelle. Je voulais comprendre les personnes sur lesquelles j’allais écrire », nous confie-t-elle. Aujourd’hui Directrice de l'institut de recherche et Chargée de développement sénior & handicap au sein de l’entreprise O2 , elle nous explique cette profession pas comme les autres.

 

EN QUOI CONSISTE LE MÉTIER D'ASSISTANT(E) DE VIE ?

Les assistants de vie interviennent auprès de personnes en situation de dépendance. Si on parle plus généralement de « personnes âgées et personnes en situation de handicap », les profils sont en réalité très variés. Qu’il s’agisse de difficultés passagères ou de personnes en fin de vie, l’objectif est d’aider des personnes au jour le jour pour accomplir les actes de la vie quotidienne :

  • les actes essentiels : s’alimenter, se déplacer, se laver,
  • les actes domestiques : faire ses courses, le ménage, gérer les tâches administratives.

Le planning des assistants de vie est organisé en fonction de l’aide prodiguée par les familles. Les interventions essentielles sont le matin tôt, entre midi et 14h, et le soir du repas jusqu’au coucher.

 

QU'EST-CE QUI VOUS A PLUS DANS CE MÉTIER LORSQUE VOUS L’AVEZ EXERCÉ ?

Être assistant de vie est un métier magique en termes de relations humaines, d’émotions, d’utilité et d’estime de soi au quotidien. Si je prends le cas des personnes âgées par exemple, elles sont comme des livres ouverts. Grâce à elles, on apprend beaucoup sur soi, sur ce que c’est de vieillir et sur la diversité des relations familiales. Il y a de belles histoires, d’autres plus dures, mais c’est toujours très enrichissant.

 

COMMENT DEVIENT-ON ASSISTANT(E) DE VIE ? QUELLES SONT LES QUALITÉS NÉCESSAIRES ?

Il existe énormément de formations qui mènent au métier d’assistant de vie. L’ensemble des diplômes de niveau 5 (BEP, CAP, titre professionnel) est valable dès lors qu’ils relèvent du secteur social ou médico-social.

Et en l’absence de diplôme, il faut avoir 3 années d’expérience pour être employable dans le secteur des services à la personne. D’ailleurs, de nombreuses personnes qui exercent ce métier n’ont pas de diplôme spécifique, même si j’aurais du mal à vous donner des chiffres !

Au sein de O2, nous travaillons à la professionnalisation de nos équipes en proposant des accompagnements pour certains diplôme du type ADVF (Assistant De Vie aux Familles). Nous avons aussi mis en place un parcours d’intégration afin de former aux savoirs indispensables à la prise de poste. Nous délivrons aussi des guides techniques pour aider nos employés.

 

LES SERVICES À LA PERSONNE, UN SECTEUR QUI RECRUTE

« Il existe 22 activités dans le secteur des services à la personne : l’aide aux séniors et aux personnes en situation de handicap, la garde d’enfants, le bricolage ou jardinage à domicile… Au sein même de notre entreprise, les employés peuvent exercer plusieurs métiers, en fonction de leurs compétences. Nous pratiquons une politique axée sur l’évolution : par exemple, certains accompagnants sont devenus techniciens responsables d’agence ou de secteur. Dès lors que les appétences et les savoir-faire sont là, tout est possible ! »

→ //www.pole-emploi.fr/actualites/o2-recrute-4-000-postes-sont-a-pourvoir-@/article.jspz?id=281277" style="color: rgb(8, 46, 82); cursor: pointer; background-color: transparent;">O2 recrute : 4 000 postes sont à pourvoir

 

QUE DIRIEZ-VOUS À UN JEUNE QUI ENVISAGE D’EXERCER CE MÉTIER ?

Que c’est un métier d’engagement. Il faut avoir envie d’accompagner les autres, parce qu’on aime réellement ça. Ça ne peut pas être juste un travail alimentaire. Les bénéficiaires de prestations comme leur entourage sont dans des situations difficiles et sont parfois capables d’émettre des jugements désagréables à l’encontre du personnel. Il faut être en mesure de comprendre cette agressivité et savoir prendre du recul pour ne pas la prendre pour soi. Et toujours garder à l’esprit que les bons moments restent les plus importants dans notre métier.

→ //www.pole-emploi.fr/actualites/sante-@/index.jspz?id=101083" style="cursor: pointer; background-color: transparent;">Dossier : Services à la personne & santé 
→ //www.pole-emploi.fr/tv/accueil-pole-emploi-tv-@/tv/index.jspz?id=123725" target="_blank" style="cursor: pointer; background-color: transparent;">Découvrir d’autres métiers sur Pôle emploi TV

Les compétences et qualités attendues par les recruteurs

Compétences, savoir-être, expérience, autonomie, polyvalence… À quel critère un recruteur est-il le plus sensible ? Pour le savoir, Pôle emploi a réalisé une enquête auprès des recruteurs* pour dresser un tableau des qualités et compétences attendues, secteur par secteur.

 

LES COMPÉTENCES ET QUALITÉS ATTENDUES PAR LES RECRUTEURS

Pour tous les métiers qui impliquent un contact avec le public, le relationnel et la présentation sont des facteurs déterminants. Dans l’hébergement et la restauration, ce sont même les premiers critères cités par la très grande majorité des recruteurs (71 % des établissements de plus de 20 salariés). Même phénomène dans le commerce de détail, le transport et l’entreposage, où le savoir-être représente un atout certain pour décrocher un emploi. La disponibilité et la motivation sont également des critères mentionnés par les recruteurs.

 

AGRICULTURE, PETITS ÉTABLISSEMENTS DE L’INDUSTRIE ET DE LA CONSTRUCTION : LA POLYVALENCE ET LA CAPACITÉ D’ADAPTATION

Au sein de toutes les petits établissements de l’industrie, de la construction et du commerce de gros, la polyvalence et la faculté d’adaptation sont des qualités très recherchées chez les candidats. Ces qualités sont mentionnées aussi dans l’agriculture. En effet, un employé d’une petite structure industrielle ou agricole est amené à effectuer des tâches différentes selon les commandes et les périodes de l’année. Et lors des pics d’activité, ces structures doivent être sûres de pouvoir compter sur la réactivité de leur personnel. 80 % des petits établissements de l’agriculture placent la polyvalence dans les premiers critères, suivi de la disponibilité (60 %). Idem dans l’industrie et les petits établissements de la construction avec des taux oscillant autour de 70 % pour le critère de la capacité d’adaptation.

 

LE CLASSEMENT DES COMPÉTENCES RECHERCHÉES PAR LES RECRUTEURS, TOUS SECTEURS CONFONDUS

  • 1. Polyvalence, capacité d’adaptation : 64 %
  • 2. Expérience : 60 %
  • 3. Formation : 46 %
  • 4. Motivation, disponibilité : 45 %
  • 5. Relationnel, présentation : 43 %

 Lecture : 64 % des recruteurs avancent la polyvalence et la capacité d’adaptation comme les premières qualités recherchées.

 

INDUSTRIE, CONSTRUCTION, COMMERCE DE GROS : L’EXPÉRIENCE COMPTE POUR LES ENTREPRISES DE PLUS DE 20 SALARIÉS

L’expérience joue un rôle important dans la quasi-totalité des structures de plus de 20 salariés. L’expérience est ainsi un critère important pour les établissements supérieurs à 20 salariés dans l’industrie, la construction, le commerce de gros, les transports… Ces entreprises privilégient l’embauche de candidats maîtrisant leur métier pour plus d’efficacité et d’autonomie.

 

ACTION SOCIALE, SANTÉ ET MÉTIERS INTELLECTUELS : FORMATION ET DIPLÔME

Les secteurs qui recrutent des personnels très qualifiés imposent des niveaux d’études. Il s’agit de l’administration publique, l’enseignement, la santé, l’action sociale, les services techniques et scientifiques. Il s’agit souvent de métiers réglementés qui impliquent donc des recrutements de personnels diplômés. 68 % des établissements de plus de 20 salariés de la santé et de l’action sociale placent ainsi le diplôme dans les premiers critères de recrutement. Pour les professions de l’information et de la communication, la formation représente aussi un critère important (52 à 59 %), juste derrière l’expérience (66 à 69 %).

→ //www.pole-emploi.org/statistiques-analyses/les-competences-attendues-par-les-employeurs-et-les-pratiques-de-recrutement-@/30027/view-article-152522.html?" target="_blank" style="cursor: pointer; background-color: transparent;">Étude : Les compétences attendues par les employeurs et les pratiques de recrutement (juin 2016)

 

JOBEGGS, UN SERVICE POUR IDENTIFIER SES COMPÉTENCES

Voilà un service bien utile pour tous ceux qui se retrouvent désarçonnés à l’idée de créer leur CV ou d’écrire une lettre de motivation. Sur JobEggs, on remplit un formulaire et on se laisse guider en choisissant différentes propositions. Du sur-mesure assisté par ordinateur ! Gratuit, rapide et facile pour identifier ses compétences et savoir comment les mettre en avant.

→ Découvrir JobEggs sur l’Emploi Store

 

//www.pole-emploi.org/statistiques-analyses/les-competences-attendues-par-les-employeurs-et-les-pratiques-de-recrutement-@/30027/view-article-152522.html?" target="_blank" style="cursor: pointer; background-color: transparent;">Les compétences attendues par les employeurs et les pratiques de recrutement

 

Le compte personnel d’activité est applicable depuis le 1er janvier 2017

Il s’agit d’un compte pour consulter ses droits à la formation et bénéficier gratuitement de services personnalisés pour construire son parcours professionnel.

 

LE CPA, C’EST QUOI ?

 Le compte personnel d’activité ou CPA est un outil destiné à aider les actifs à construire leur parcours professionnel. Le portail du CPA est consultable sur internet.

Le CPA regroupe le compte personnel de formation (CPF), le compte prévention pénibilité (CPP) et le compte d’engagement citoyen(CEC).

  •  Le compte personnel de formation (CPF)

Il permet à toute personne active d’acquérir des droits à la formation et de les mobiliser tout au long de sa vie professionnelle.

  • Le compte prévention pénibilité (CPP)

Tout salarié exposé à des facteurs de risque de pénibilité dans le cadre de l’exercice de son activité professionnelle cumule des points. Ces points, comptabilisés dans le CPP, sont convertibles en formation, temps partiel ou retraite anticipée.

  • Le compte d’engagement citoyen (CEC)

Il recense les activités de bénévolat ou de volontariat. Certaines de ces activités ouvrent un droit à la formation.

 

LE CPA, C’EST POUR QUI ?

  • Pour tous

Le CPA concerne tous les actifs à partir de 16 ans et tous les statuts (salariés du secteur privé, demandeurs d’emploi, fonctionnaires ou travailleurs indépendants).

  • Pour tous ceux ayant des besoins particuliers

Des dispositifs et services spécifiques répondent aux besoins particuliers de certains actifs : jeunes de moins de 26 ans sortis sans diplôme du système éducatif, salariés peu qualifiés, salariés exposés à des métiers pénibles, bénévoles et volontaires, et créateurs ou repreneurs d’entreprise.

 

UN OUTIL À MON SERVICE : LE PORTAIL CPA

Chaque actif peut créer son compte sur internet.
Les salariés du secteur privé et les demandeurs d’emploi ont accès au CPA dès janvier 2017. 
Les fonctionnaires, les agents publics, les agents des chambres de commerce et d’industrie, des chambres de métiers et de l’artisanat et des chambres d’agriculture accumuleront leurs droits au CPA dès janvier 2017. 
Les travailleurs indépendants auront accès au CPA à partir du 1er janvier 2018.

Le portail permet de :

  • Connaître ses droits à la formation professionnelle : les utilisateurs peuvent consulter leurs droits acquis au titre du compte personnel de formation (CPF), du compte d’engagement citoyen (CEC) et du compte prévention pénibilité (CPP).
  • S’informer sur un métier et construire un projet professionnel : le portail permet à l’utilisateur d’obtenir des informations sur un métier. Des services innovants facilitent l’identification des compétences et des atouts, ainsi que la construction d’un projet professionnel individuel.
  • Rechercher une formation adaptée : le portail du CPA recense les formations qualifiantes et  finançables par les droits acquis.
  • Consulter ses bulletins de paie dématérialisés.

Compte personnel d'activité, 4 raisons de s'inscrire