Publications

Recherche d'articles

Dernières Nouvelles

Publié le 05/12/2017, 10:35 par Claire Mollien
Bilan du SMCL 2017 : 58 120 visiteurs qualifiésLe rendez-vous business de référence du marché des collectivités locales
Publié le 05/12/2017, 10:31 par Claire Mollien
l-emploi-et-ses-chiffresDes emplois "relayés partagés" sur Twitter : https://twitter.com/TriangleLe chaque jour ; ne vous en privez pas, c'est gratuit...
Publié le 28/11/2017, 15:26 par Claire Mollien
lyceens-de-terminale-ce-qui-va-changer-pour-l-inscription-dans-le-superieur-en-2018https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A12143?xtor=EPR-100 Fin d'APB remplacée par la...

https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A12075?xtor=EPR-100

Livret de développement durable et solidaire (LDDS), livret d'épargne populaire (LEP), compte

ou plan d'épargne logement (CEL/PEL), plan d'épargne retraite populaire (Perp)... Sous quelles conditions peut-on ouvrir un compte ou un livret d'épargne ? Quels sont les plafonds à ne pas dépasser ? Quels intérêts s'appliquent ? Et quelle fiscalité ? Service-public.fr fait le point sur la question.

Ce comparatif entre les différents types de comptes et de livrets d'épargne (livret A, LDDS, LEP, livret jeune, CEL, PEL, Perp, compte à terme, compte ou livret d'épargne bancaire) revient sur :

  • leurs conditions d'ouverture ;
  • les plafonds à ne pas dépasser ;
  • la disponibilité des fonds ;
  • les intérêts qui s'appliquent ;
  • la fiscalité en vigueur ;
  • la possibilité de cumul.

Et aussi sur service-public.fr

À LA UNE

Vaccin antigrippal

Vaccination contre la grippe : quand et pour qui ?

Publié le 03 octobre 2017

Télétravailleurs

Télétravail : du nouveau !

Publié le 03 octobre 2017

Lévothyroxine

Troubles thyroïdiens : quels médicaments pour les patients ?

Publié le 03 octobre 2017

EN BREF

Vols annulés

Passagers aériens : que faire en cas de faillite d'une compagnie aérienne ?

Publié le 04 octobre 2017

Permis de conduire

Examen du code de la route  : inscrivez-vous en ligne !

Publié le 03 octobre 2017

Banques

Fraude à la carte bancaire en cas de vol ou de perte : une franchise bientôt revue à la baisse

Publié le 04 octobre 2017

Intoxications

Champignons : cueillette et consommation, soyez prudents !

Publié le 02 octobre 2017

Changement d'heure

Passage à l'heure d'hiver dimanche 29 octobre 2017

Publié le 03 octobre 2017

Vie-publique.fr

Syndrome du bébé secoué : les recommandations de la Haute Autorité de santé

Publié le 03 octobre 2017

Calendrier avec des cavaliers de couleur sur les dates

DOSSIER D'ACTUALITÉ

Ce qui change au 1er octobre 2017

Publié le 02 octobre 2017

Retraites, assurance chômage, validation des acquis de l'expérience (VAE), aides personnelles au logement (APL), tarifs du gaz, cartes bancaires, vapotage, photos retouchées... Retrouvez les principales nouveautés au 1er octobre 2017.

POUR LES PROFESSIONNELS

Accès au droit

Une norme obligatoire doit pouvoir être consultée gratuitement

Publié le 05 octobre 2017

Retraite

Allocation viagère des gérants de débits de tabacs

Publié le 04 octobre 2017

Agenda pour les professionnels

E-ADMINISTRATION : LES NOUVEAUTÉS

Santé des étudiants

Sécurité sociale étudiante : le site etudiants.ameli.fr, vous connaissez ?

Publié le 05 octobre 2017

AGENDA

Écoles - Représentants des parents d'élèves : les prochaines élections, c'est pour quand ?
Calendrier scolaire 2017-2018 - Dates des prochaines vacances scolaires
Impôt sur le revenu - Si vous voulez corriger en ligne votre déclaration sur vos revenus 2016...

JURISPRUDENCE

Séparation des parents

Enfant : quand un droit de visite peut être accordé à un beau-parent

Publié le 03 octobre 2017

DÉCOUVRIR

Culture scientifique

La fête de la science, c'est du 7 au 15 octobre 2017

Publié le 05 octobre 2017

LE SAVIEZ-VOUS ?

Langue française

Vocabulaire de l'informatique et de l'internet : comment le dire en français ?

Publié le 05 octobre 2017

10 octobre 2017
 
 
 
VIENT DE PARAÎTRE,
Les Dossiers de la DREES,
n°21, octobre
 2017
 
 
 
 
dans les indicateurs de retraite
Patrick Aubert, Christel Collin, Yoann Musiedlak et Gwennaël Solard (DREES)
 
 
À partir de la génération 1934, les durées de carrière augmentent et se rapprochent entre les femmes et les hommes. Ne pas tenir compte de ces évolutions peut biaiser certains diagnostics en matière de retraite. La notion « d’équivalent carrière complète » (EQCC) permet de neutraliser les durées de carrière dans le calcul du nombre de retraités et celui du montant moyen de la pension.
 
Ainsi, si l’on comptabilise chaque retraité au prorata de sa durée validée pour la retraite, les 15,2 millions de retraités de droit direct d’un régime de base représentent un effectif en EQCC de 13,3 millions. Exprimés en EQCC, les écarts de pension entre les femmes et les hommes se réduisent, même s’ils restent importants : les femmes nées en 1946 ont une pension inférieure de 30 % à celles des hommes en EQCC.
 
Plus largement, la notion d’EQCC peut être adaptée à d’autres indicateurs, comme le rapport entre la durée de la retraite et la durée de carrière, et permet un éclairage plus pertinent de l’équité en matière de retraite. Un autre exemple d’application est le calcul d’un rapport démographique qui, réalisé en EQCC, modifie les situations démographiques apparentes des régimes de retraite les uns par rapport aux autres.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Dans Études et Résultats, n°1032, octobre 2017
Romain Roussel (DREES)
 
 
Tous financeurs confondus, les dépenses de prise en charge des personnes âgées dépendantes représentent 30,0 milliards d’euros en 2014, soit 1,40 point de PIB. Plus des trois quarts de ce montant (23,7 milliards d’euros, soit 1,11 point de PIB) sont financés par les pouvoirs publics. Évaluée dans une optique de surcoût de la dépendance, cette somme recouvre les dépenses de santé, de prise en charge de la perte d’autonomie et d’hébergement.
 
Selon le scénario de référence choisi pour cette étude, la dépense publique en faveur des personnes dépendantes augmenterait très fortement d’ici à 2060 pour atteindre 2,07 points de PIB, et la dépense totale doublerait presque à 2,78 points de PIB. Les plus fortes évolutions seraient observées de 2030 à 2045, pour des raisons démographiques.
 
Ces projections sont bien plus sensibles aux variantes d’effectifs de personnes âgées dépendantes et aux hypothèses d’indexation du barème des prestations qu’aux scénarios de croissance économique testés. Ainsi, selon le scénario de référence, les écarts de dépense publique à l’horizon 2060 varieraient de -0,22 à +0,18 point de PIB entre les différentes variantes d’effectifs de personnes âgées dépendantes et de plus ou moins 0,11 point de PIB entre les hypothèses extrêmes d’indexation (prix ou salaires).
 
 
 
 
 
Dans Études et Résultats, n°1033, octobre 2017
Nadège Couvert (DREES)
 
 
Fin 2011, les plans notifiés par les départements aux bénéficiaires de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) prévoient quasi systématiquement le recours à de l’aide humaine. Près de quatre plans sur dix incluent également des aides techniques ou ponctuelles. La téléalarme et les fournitures d’hygiène sont alors le plus fréquemment proposées.
 
Trois quarts des plans comportant de l’aide humaine prévoient le recours exclusif à des services prestataires. Quel que soit le groupe iso-ressources (GIR) du bénéficiaire, les services prestataires – plus faciles à gérer au quotidien par les bénéficiaires – sont privilégiés tant que le nombre d’heures d’aide humaine notifiées des plans d’APA reste limité. En revanche, lorsque ce nombre d’heures devient important, les bénéficiaires recourent davantage aux services mandataires ou à l’emploi de gré à gré – du fait de leur moindre coût facturé –, voire conjointement à différents types de services.
 
Enfin, parmi les plans notifiés déjà proches du plafond réglementaire, les analyses suggèrent de possibles arbitrages entre les différents types d’aides, au détriment des aides techniques ou ponctuelles.

 

 

E-commerce

Avis en ligne : comment s'y fier ?

Publié le 10 octobre 2017

Vous avez souvent consulté des avis en ligne avant de faire votre choix pour un voyage, un hôtel, un restaurant ou tout simplement avant d'acheter votre nouvelle cafetière ? Savez-vous qu'un décret en date du 29 septembre 2017 apporte un certain nombre de précisions quant à l'information des consommateurs sur les modalités de publication et de traitement des avis en ligne ?

À LA UNE

PLFSS 2018

Le projet de loi de financement de la sécurité sociale 2018 présenté au Conseil des ministres

Publié le 11 octobre 2017

Impôts locaux

Taxe foncière : paiement jusqu'au 16 octobre 2017 (21 octobre en ligne)

Publié le 10 octobre 2017

EN BREF

Numérique

Banques, assurances... : vers des relations clients davantage dématérialisées

Publié le 11 octobre 2017

Prévention

Cancer du sein : quel dépistage ?

Publié le 10 octobre 2017

Impôts locaux

Taxe d'habitation : le locataire doit-il toujours payer ?

Publié le 12 octobre 2017

Calendrier scolaire

Dates de vacances de printemps 2018 : des changements dans plusieurs académies de la zone B

Publié le 10 octobre 2017

Pharmacie

Médicaments génériques : les réponses à vos questions !

Publié le 10 octobre 2017

Vélo à assistance électrique

Achat d'un vélo électrique : l'aide de l'État, c'est jusqu'à quand ?

Publié le 10 octobre 2017

Vie-publique.fr

Violences à l'hôpital : psychiatrie, urgences et gériatrie en première ligne

Publié le 06 octobre 2017

Calendrier avec des cavaliers de couleur sur les dates

DOSSIER D'ACTUALITÉ

Ce qui change au 1er octobre 2017

Publié le 02 octobre 2017

Retraites, assurance chômage, validation des acquis de l'expérience (VAE), aides personnelles au logement (APL), tarifs du gaz, cartes bancaires, vapotage, photos retouchées... Retrouvez les principales nouveautés au 1er octobre 2017.

POUR LES PROFESSIONNELS

Cotisations et contributions sociales de l'employeur

Déclaration sociale nominative (DSN) : suppression du tableau récapitulatif

Publié le 12 octobre 2017

Fiscalité

Que faut-il savoir sur la taxe pour création de bureaux ou de commerces en Île-de-France ?

Publié le 09 octobre 2017

E-commerce

Plates-formes numériques : quelles obligations d'information du consommateur ?

Publié le 10 octobre 2017

Agenda pour les professionnels

E-ADMINISTRATION : LES NOUVEAUTÉS

Salariés et retraités

Retraite complémentaire du privé : découvrez l'application mobile Smart'Retraite

Publié le 11 octobre 2017

INDICES ET TAUX

Location

Indice de référence des loyers (IRL) : quelle hausse au 3e trimestre 2017 ?

Publié le 12 octobre 2017

AGENDA

Écoles - Représentants des parents d'élèves : les prochaines élections, c'est pour quand ?
Calendrier scolaire 2017-2018 - Dates des prochaines vacances scolaires
Changement d'heure - Passage à l'heure d'hiver dimanche 29 octobre 2017

JURISPRUDENCE

Garanties

Des travaux chez vous ? Votre artisan est-il bien assuré ?

Publié le 12 octobre 2017

DÉCOUVRIR

Défenseur des droits

Educadroit.fr : un site qui explique le droit aux enfants et aux adolescents

Publié le 12 octobre 2017

LE SAVIEZ-VOUS ?

Handicap ou perte d'autonomie

Qu'est-ce que le congé de proche aidant ?

Publié le 11 octobre 2017

 

 

Semaine Européenne du code informatique : les Français sont nuls !

Chers journalistes, du 7 au 22 octobre, c’est la Semaine (oui une très longue semaine) Européenne du Code informatique.

Si tout est mis en œuvre pour apprendre à coder aux plus jeunes (épreuve au brevet, notions de programmation dès le CP), rien n’est proposé aux adultes ! 

Aujourd’hui, transition numérique oblige, savoir coder c’est presque comme savoir lire… Ainsi, 74% des Français estiment que savoir coder est essentiel pour les métiers de demain. Pourtant, seulement 20% arrivent à définir clairement de quoi il s’agit…

A cet égard, Coding Days propose des ateliers en présentiel pour démystifier ce langage.

 

 

Fin juillet, face à la multiplication des contentieux (Précompte, Steria,…), le ministre de l'Économie Bruno Le Maire avait dû trancher et supprimer la taxe de 3% sur les dividendes. Mais loin d'être clos, le dossier risque maintenant de coûter 5,7 milliards d'euros à l'État français.

En cause l'invalidation en mai par la Cour européenne de cet impôt perçu depuis 2012, une invalidation qui permet aux entreprises et particuliers de se retourner vers l'État pour demander remboursement. 

Le casse-tête ne fait que commencer et un certain nombre de questions restent en suspens : Sur quoi se fonde la décision de la Cour européenne ? Comment et quand ces remboursements vont-ils être mis en place par l'État ? Quelles seront les démarches nécessaires pour soumettre une demande ? Et comment particuliers et entreprises peuvent-ils connaître les sommes qui leur sont dues ?

Afin de comprendre cette décision, et pour décrypter les enjeux juridiques et économiques de la taxation des dividendes, nous vous proposons un entretien avec un avocat du cabinet Cornet Vincent Ségurel.