Immense merci à Pierre-Jean Llorens pour le partage de cet article des plus intéressants ; avis aux amateurs :

 

VIE PROFESSIONNELLE - Qu'est-ce que vous faites de votre profil LinkedIn?

Vous n'y jetez un coup d'œil que de temps en temps, quand vous recevez une invitation? Vous l'avez lié à votre compte Twitter? Vous ne vous rappelez plus très bien quand vous vous êtes inscrit?

 Aussi pratique soit-il de rassembler vos comptes Facebook, Twitter, Tumblr et Instagram sur une seule et même plateforme, LinkedIn s'utilise à des fins particulières: des fins professionnelles. Et il existe bel et bien une différence entre vos activités personnelles et professionnelles sur les réseaux sociaux.

Nicole Williams, experte en gestion de carrière sur LinkedIn, assure voir les mêmes erreurs se répéter de profil en profil ! Des erreurs qui peuvent vous coûter cher car les chiffres montrent que LinkedIn est particulièrement pratique pour trouver un emploi bien payé, le recrutement informel étant très apprécié des recruteurs pour les postes à responsabilités.

Que vous soyez donc à la recherche d'un nouvel emploi, que vous souhaitiez optimiser celui que vous occupez actuellement ou que vous soyez simplement en quête d'opportunités professionnelles, il vous faut évitez les huit erreurs suivantes :

Ne pas mettre de photo

Une des plus graves erreurs que je vois est de ne pas utiliser de photo, assure Nicole Williams. Votre profil a sept fois plus de chances d'être regardé si vous en mettez une. C'est comme pour une annonce immobilière: s'il n'y a pas de photo c'est que quelque chose cloche.

Autre utilité de la photo: si vous quittez un évènement au cours duquel vous avez distribué des cartes de visite dans l'espoir de faciliter des connexions sur LinkedIn plus tard, vos interlocuteurs vont avoir beaucoup plus de mal à vous retrouver ou vous reconnaître sans photo.

Utiliser la mauvaise photo

Pas de chien, pas de mari, pas de bébé, supplie Nicole Williams. La photo est là pour vous montrer sous votre meilleur jour professionnel et non personnel. Tout particulièrement pour les mères de famille qui retournent sur le marché du travail: poster une photo de son enfant ne donne pas l'impression d'être prête à revenir travailler à plein temps.

Autre gaffe à éviter: la photo qui ne vous ressemble pas ou plus. Je vois des personnes plus ou moins âgées qui s'inquiètent de la discrimination par rapport à l'âge et utilisent une photo d'eux lorsqu'ils avaient 30 ans. Sauf qu'au moment de les rencontrer, le recruteur se sent tromper et peut leur en tenir rigueur, estime Nicole Williams. A moins que vous ne postuliez à un poste de mannequin, un recruteur se focaliser davantage sur votre énergie, facilement communicable par votre regard, votre posture ou votre sourire sur la photo.

Après avoir étudié la situation, l'émission de télé-achat américaine HSN Beauty a d'ailleurs trouvé que seulement 19% des recruteurs ne faisaient que regarder la photo des profils LinkedIn.

Ne pas mentionner de statut

Entre Facebook et Twitter, il est facile de savoir ce que vous faîtes socialement. Votre statut LinkedIn est quant à lui l'endroit idéal pour mettre en avant vos progrès et votre réussite professionnelle.

Vous pouvez aussi bien partager la promotion d'un de vos collègues qu'un article que vous avez écrit. Et pour que votre profil reste vivant, postez-y de nouveaux statuts de temps en temps. Personne ne saura ce que vous avez fait si vous ne vous en vantez pas, affirme Williams.

Évitez les invitations par défaut

N'utilisez pas les demandes d'invitation standards! On a tendance à penser que, comme sur Twitter et Facebook, la quantité prime sur la qualité mais n'oubliez pas que vous cherchez à vous constituer un réseau professionnel dans le but d'accéder à des opportunités d'emploi, explique Nicole Williams.

Même si vous invitez quelqu'un que vous n'avez jamais rencontré, la meilleure façon de procéder est de faire un peu de recherche et d'écrire votre message d'invitation en fonction. Préparez un message sur mesure pour attirer l'attention de la personne en écrivant par exemple: J'ai aimé cet article que vous avez écrit... Je travaille aussi dans ce domaine... C'est pourquoi j'aimerais que nous soyons connectés sur LinkedIn, précise l'experte en gestion de carrière.

Les personnes qui utilisent LinkedIn correctement doivent par ailleurs se connecter aux professionnels qui auront une influence positive sur leur profil. Les employeurs regardent vos relations. Ils peuvent même vous engager parce que vous connaissez du monde dans votre secteur d'activité et avez donc un certain poids.

Ne pas régler les paramètres de confidentialité

Nombreux sont ceux qui n'ont pas connaissance des paramètres de confidentialité sur LinkedIn. Ils sont pourtant utiles: Quand vous cherchez un nouvel emploi tout en continuant de travailler, vous avez plutôt envie d'être discret. Un des signes révélateurs de votre départ est de refaire entièrement votre profil, de vous connecter à des recruteurs et d'ajouter de nombreuses nouvelles relations. Sachez que vous pouvez modifier les paramètres pour que votre employeur ne puisse pas voir que vous êtes à la recherche de nouvelles opportunités.

Ces paramètres sont faciles à trouver. Il vous suffit de vous identifier puis de sélectionner préférences dans le menu déroulant en haut à droite, là où votre nom apparaît.

Ne pas remplir le résumé

Il y a fort longtemps, on encourageait les gens à écrire leurs objectifs de carrière sur leur CV. Cela n'est plus au goût du jour... sauf sur LinkedIn. Le fait d'écrire en ligne vous laisse plus de place que sur un CV papier. Voyez ce résumé comme un moyen de vous vendre, comme une opportunité de vous exprimer et de laisser parler votre personnalité, conseille Nicole Williams.

Et étant donné que de plus en plus de personnes à l'éducation similaire sont en compétition pour le même travail, remplir le résumé peut vous donner un avantage auprès d'un employeur. L'écrire à la première personne pourra même lui donner plus d'énergie et de caractère.

Supprimer d'anciens emplois ou du bénévolat

Même si vous avez changé de carrière, votre dernier emploi en date n'est pas uniquement ce qu'il y a de plus important. A l'inverse d'un CV dans lequel on choisit ses expériences en fonction du poste visé, vous devriez lister l'intégralité de vos emplois sur LinkedIn, assure Nicole Williams. Vous ne savez pas quels sont les critères recherchés par un employeur donc votre profil se doit d'être aussi solide que possible. Même si vous êtes enseignant, votre expérience dans la médecine ou l'université dans laquelle vous avez étudié peuvent faire la différence.

L'experte recommande même de faire apparaître vos jobs d'été, en particulier ceux qui mettent en avant votre côté responsable: On ne sait jamais. Vous avez peut-être travaillé au Gap et le manager qui regarde votre profil a peut-être eu le même parcours et cherche quelqu'un qui a suivi une formation similaire à la sienne.

Même chose pour tout ce qui est bénévolat. LinkedIn n'est pas l'endroit pour décrire vos rêves et vos espoirs mais dans la situation économique actuelle les employeurs savent que les bénévoles peuvent se voir confier de grandes responsabilités. L'important est de décrire ces expériences de la même façon qu'un job d'été: en expliquant clairement les tâches que vous avez effectuées et ce qu'elles vous ont apporté.

Attendre

Beaucoup d'utilisateurs pensent qu'avoir un profil sur LinkedIn suffit mais les employeurs ne tomberont probablement pas par hasard sur votre profil, avant de s'étonner de votre excellence puis de vous proposer un emploi sur-le-champ. Vous devez y mettre du vôtre.

Je recommande toujours de rejoindre des groupes en rapport avec votre domaine de prédilection ou vos centres d'intérêts. Cela peut-être pratique! Par exemple, je viens d'être maman et j'ai rejoint un groupe destiné aux nouveaux parents. Quand j'ai eu besoin d'un comptable, j'ai trouvé quelqu'un d'intéressé dans mon groupe et au final je l'ai engagé grâce à cette connexion que nous avions établie depuis peu, raconte Nicole Williams.

Les utilisateurs de LinkedIn peuvent aussi suivre des entreprises et garder un œil sur les personnes qui vont et qui viennent. Quand vous voyez quelqu'un partir d'une société qui vous intéresse, c'est le moment ou jamais de contacter leur service des ressources humaines et de vous renseigner.

 

http://www.journaldunet.com/management/emploi-cadres/linkedin-10-outils-meconnus/?utm_source=greenarrow&utm_medium=mail&utm_campaign=ml156_astuceslinkedin

LinkedIn : 10 outils méconnus pour booster votre carrière

Pour vous rendre visible sur Internet, vous faire repérer par les recruteurs ou simplement imiter vos collègues, vous avez créé votre profil LinkedIn. Depuis, à part quelques rares mises à jour, vous ne l'utilisez que pour accepter des invitations ou en envoyer, bref, pour élargir votre réseau.

Pourtant, il est possible de faire bien plus à partir de cette page construite autour de votre carrière. Grâce à certains outils développés par le réseau social lui-même ou par d'autres, il est possible de générer automatiquement un CV, produire une infographie retraçant votre parcours ou encore cartographier votre réseau professionnel.

 

Remettre son CV au goût du jour constitue une corvée que l'on reporte trop souvent au lendemain. Le profil LinkedIn bénéficie, lui, plus facilement de mises à jour régulières. Bonne nouvelle : le réseau social propose de le transformer en CV en un clic.

Cette fonctionnalité s'appelle LinkedIn Resume. Elle propose différents modèles de CV, généralement assez classiques, et en complète les différentes parties (expériences, formation, langues...) à partir des informations précisées sur LinkedIn. Vous pouvez réorganiser le document (en anglais) à votre guise et, une fois satisfait du résultat, le transformer en PDF pour l'envoyer aux recruteurs.

 

Votre réseau en un coup d'œil, c'est possible. Et, ce qui ne gâche rien, c'est assez joli. Une petite application proposée par LinkedIn vous permet de cartographier vos dizaines (centaines ?) de contacts LinkedIn.

Le résultat se présente sous la forme de nuages de points comprenant différents pôles. Les connaissances sont regroupées en fonction des liens qui les unissent : les personnes de votre entreprise d'un côté, vos camarades de promo de l'autre, vos anciens collègues encore à part... Chaque relation que les membres de votre réseau ont entre eux se trouve matérialisée par un trait. Le tout fournit une présentation esthétique de votre toile.

 

ResumUp est l'un des plus récents générateurs de CV sous forme d'infographie accessible en ligne. A partir des informations récupérées sur votre compte LinkedIn, il produit une page Internet comprenant différents modules : une frise résume votre parcours, un demi-cercle reprend vos compétences...

Mais d'autres parties de l'infographie nécessitent que vous vous y penchiez car elles mettent en avant des concepts qui n'apparaissent pas sur LinkedIn. C'est le cas des prétentions salariales, de la mobilité géographique ou encore que vos qualités. Le tout s'affranchit assez largement du format CV pour donner une image professionnelle complète et moderne.

 

LinkedIn propose, depuis quelques temps déjà, un service d'information. Baptisé LinkedIn Today, il permet aux membres du réseau social de poster des liens vers des articles et aux autres de suivre l'actualité qui les concerne. Pour cela, il suffit de suivre les thèmes qui les intéressent. Par rapport aux autres réseaux sociaux, les publications sont clairement tournées vers thématiques professionnelles.

Mieux, LikedIn Today offre aussi un espace d'expression à certaines célébrités du business. Vous pouvez ainsi vous abonnés aux articles de Richard Branson, de Bill Gates ou de Barack Obama. Rien que cela.

 

Un joli CV coloré en quelques clics, c'est possible. Le site CVgram vous propose de construire en quelques seconds un curriculum vitae moins triste que le PDF en noir et blanc. Pour cela, vous devez l'autoriser à se connecter à vos données LinkedIn (et, si vous le souhaitez, à votre compte Facebook).

CVgram récupère les informations que vous avez fournies à LinkedIn pour constituer un CV en ligne avec expériences, formation, compétences... Ensuite, il vous revient de personnaliser l'apparence de ce document en choisissant la palette de couleur, la police d'écriture ou encore le fond. La page créée peut être partagée pour vous faire connaître.

 

C'est le dernier né des produits LinkedIn. Et il entend bien s'immiscer durablement dans votre boîte mail. Annoncé le 23 octobre 2013, Intro est un petit module qui fournit des informations sur l'expéditeur d'un email, à savoir sa photo et le poste qu'il occupe.

Evidemment, ces données proviennent de son profil LinkedIn dont le reste des informations reste accessible d'une simple pression du doigt. Car oui, cette innovation est destinée au mobile, où LinkedIn entend gagner des points. Pour l'instant disponible sur iPhone, Intro est en cours de développement sur Android.

 

C'est un simple bouton qui entend simplifier la vie des candidats. Ces derniers, en quête d'un emploi, parcourent les sites de recruteurs. Un poste les inspire ? En un clic, leur profil LinkedIn est envoyé. Plus rapide que la mise à jour d'un CV et la rédaction d'une lettre de motivation, cette prouesse est possible grâce au bouton "Apply with LinkedIn".

Certes, bon nombre de recruteurs restent attachés au CV "à l'ancienne" et ne sont pas prêst à l'adopter dès demain. Mais certains cabinets, comme Altaïde ou Expectra, l'utilisent d'ores et déjà sur les offres d'emploi qu'ils diffusent.

 

Traditionnellement, le parcours professionnel se résume en une liste d'expériences bornées par des dates et classées par anciennetés. Rien de bien excitant. Pourtant, il existe bien d'autres manières de représenter sa carrière, comme l'illustre Visualize.me.

Ce site propose de transformer les informations présentées sur LinkedIn en infographie. Votre parcours se transforme en frise ponctuée de ronds, de carrés ou de triangles, selon vos préférences. Les langues que vous maîtrisez apparaissent, elles, sur une mappemonde. Le tout, avec la palette de couleur que vous souhaitez. Au final, votre CV prend un sérieux coup de jeune.

 

S'il est possible de rester connecté avec l'actualité par l'intermédiaire de LinkedIn Today, le réseau social entend aller beaucoup plus loin dans ce créneau, en particulier sur mobile. C'est pour cela qu'il a acquis pour 90 millions de dollars l'application Pulse, un agrégateur de contenus, dont il entend désormais faire sa vitrine d'actualité.

Comme avant, le lecteur pourra toujours suivre l'actualité. Mais, connecté avec son profil LinkedIn, il se verra proposé des contenus mieux adaptés à ses préoccupations professionnelles.

 

Bien connu des recruteurs et des candidats, DoYouBuzz s'est imposé, en France, comme un complément utile au CV papier. Ce site propose de créer son curriculum vitae en ligne, les recruteurs pouvant dès lors obtenir des informations utiles sur le parcours d'un candidat sans attendre son mail avec pièce jointe.

Mais que vient faire LinkedIn dans ce service ? Il permet de pré-remplir certains champs du CV à partir des informations présentes sur son profil. Cette opération se fait une fois la page créée et non pas à la création de compte, comme il est possible de le faire avec Viadeo.

 

LinkedIn : 10 outils méconnus pour booster votre carrière

LinkedIn en chiffres

- 10 années de fonctionnement ;

- 225 millions de membres dans le monde ;

- 5 millions de membres en France ;

- 2 inscriptions par secondes ;

- 19 langues disponibles ;

- 972 millions de dollars de chiffre d'affaires en 2012.

Les meilleurs textes publiés dans LinledIn Today par les influenceurs comme Richard Branson et Bill Gates sont traduits et diffusés par le JDN. Retrouvez ici celles du patron de Virgin et là celles du fondateur de Microsoft.