http://www.pole-emploi.fr/actualites/reseaux-sociaux-professionnels-@/index.jspz?id=101142

Pourquoi construire un réseau ?

Le réseau relationnel est composé de l'ensemble des personnes que vous avez rencontré ou connu dans le cadre personnel ou professionnel. Dans le contexte économique actuel, faire appel à son réseau, en complément d'une recherche menée de manière classique (la réponse à une offre), c'est mettre toutes les chances de son côté pour décrocher un job. Point sur le réseau relationnel et son utilité dans la recherche d'emploi.

Le réseautage

André Dan – Consultant, spécialiste des réseaux :
« Réseautage », c’est la traduction en Français par nos amis Québécois, du mot « networking », et « networking », c’est la capacité justement à développer son réseau grâce à une démarche structurée, méthodique, sérieuse, professionnelle. 

 

Au sommaire du dossier :

  • Le réseau relationnel
  • Principe et objectif du réseautage
  • Quelle différence entre réseau relationnel et réseau social ?
  • 8 raisons pour réseauter
  • Halte aux idées reçues! 
  • Guides pratiques et atelier

Le réseau relationnel

Le réseau relationnel est composé de l’ensemble des personnes que vous avez rencontré ou connu, soit en face à face, soit par le biais d’outils de télécommunication (Internet, téléphone, …) dans le cadre personnel ou professionnel. 

Vous pensez peut être que vous ne connaissez personne et que vous n'avez pas de réseau... Détrompez-vous ! 

Le réseau relationnel est constitué de personnes issues : 

  • du cercle familial : parents, frères, cousins, ...
  • de l'entourage proche : amis, voisins, la famille de vos amis, ...
  • les relations de « proximité » : commerçants du quartier, pharmaciens, médecins, ...
Comptez également : 

  • les personnes rencontrées dans le cadre de vos études : anciens étudiants, camarades de promotion, professeurs, ...
  • les individus rencontrés pendant votre parcours professionnel : fournisseurs, sous-traitants, clients, partenaires, collègues actuels, anciens collègues, ...
Pensez aux partenaires partageant vos activités extra-professionnelles : 

  • membres de clubs sportifs, loisirs (activités culturelles et artistiques), ...
  • associations et organismes divers
Enfin, votre réseau relationnel peut aussi être constitué de contacts et connaissances issus d'un ou plusieurs réseaux sociaux en ligne :

  • réseau personnel (Facebook, MySpace, ...),
  • réseau professionnel (Viadeo, LinkedIn, Xing, ...),
  • et/ou réseau spécialisé (associatifs, religieux, partage de photos, rencontres, ...).  

Principe et objectif du réseautage

Chaque personne que vous connaissez ou que vous rencontrez dispose elle-même de son propre réseau. Une personne peut vous faire rencontrer 1, 2 ou 3 personnes qui, elles-mêmes, vous feront rencontrer d’autres personnes.

La notion de réseau peut paraître sans réel intérêt, mais le but est simple : mieux cibler votre recherche d’emploi en multipliant les rencontres et entretiens réseau.

Selon André Dan, consultant, spécialiste des réseaux : « L’un des résultats de l’entretien réseau, c’est la possibilité d’avoir une, deux ou trois recommandations » (voir notre vidéo ci-dessus).

Toute connaissance peut potentiellement vous aider dans vos démarches pour :

  • obtenir des informations sur un métier, un secteur, une entreprise par exemple, 
  • partager des expériences professionnelles, 
  • connaître les postes disponibles au sein d'une société, 
  • et idéalement vous recommander auprès d'employeurs. 

Un travail de longue haleine, comme en témoigne Karine Bertrand, conseillère en RH : « Pour arriver à la bonne personne, vous pouvez être amené à rencontrer au préalable plusieurs interlocuteurs qui font partie de votre réseau, qui vont petit à petit vous amener à la personne que vous souhaitez rencontrer ».

Si une de vos connaissances ne peut répondre à votre demande, elle peut toutefois vous faire rencontrer d'autres personnes qu'elle connaît.
 

Quelle différence entre réseau relationnel et réseau social ?

Le réseau relationnel est l'ensemble des relations qu'entretiennent les personnes les unes avec les autres, en face à face ou à distance par le biais des outils de télécommunication. 

Le réseau « social », quant à lui, désigne les interactions sociales entre les individus sur un site Internet ou autre réseau numérique. Après avoir créés leur profil, les internautes échangent et partagent des informations avec les autres membres inscrits sur le même réseau : commentaires sur un sujet, messages publics ou privés, conversations, blogs, articles, vidéos, jeux, etc. 
Ils peuvent s'inscrire à plusieurs réseaux et gérer leur(s) liste(s) de contacts. 

Idées principales : la participation en ligne et le partage de contenus. Chacun est acteur, et non plus spectateur. 

8 raisons pour réseauter

Le réseau constitue un moyen complémentaire pour mener efficacement votre recherche d’emploi.

1. Echanger, partager des informations...

... sur les métiers, les secteurs porteurs, les données économiques sur une entreprise pour mieux la connaître, etc.

2. Obtenir des conseils

Besoin d'un avis objectif sur votre lettre de motivation ? Votre CV ? Besoin de conseils pour les améliorer ? Vous pourrez vous faire aider au sein de votre réseau.

3. Accéder aux offres du marché « caché »

Le marché « caché » représente les postes vacants non diffusés sur les sites d'emploi, dans les journaux, magazines, etc. Ces postes sont accessibles en grande partie grâce aux réseaux, professionnels ou personnels. Misez sur la candidature spontanée, la publication de votre profil en ligne, votre visibilité et votre participation sur les réseaux sociaux pour déterrer ces offres! 

4. Se faire recommander

Repérez les personnes qui peuvent transmettre votre candidature, vous aider à rencontrer un employeur, vous recommander. Dans certaines entreprises, les collaborateurs peuvent proposer des candidatures de leur entourage si un poste est vacant. Cela s'appelle la cooptation.  

5. Rester motivé(e)

Vous êtes assailli(e) par des doutes sur vos capacités ? Sur la possibilité de (re)trouver un emploi ? Vous êtes démotivé(e)?
Dans les moments difficiles, n'hésitez pas à rencontrer les membres de votre réseau, des personnes ayant la même démarche que vous, qui pourront vous soutenir et vous encourager. 

6. Rompre la solitude

Depuis que vous êtes sans emploi, vous évitez de rencontrer du monde pour ne pas parler de votre situation ou pour la dissimuler... Choisissez l'attitude inverse ! Parlez de vous auprès de votre entourage, de vos compétences, de ce que vous recherchez, afin d'être informé(e) d'éventuelles pistes d'emploi dont ils auraient connaissance. 

7. Être visible

Invitez un ou plusieurs membres de votre réseau à déjeuner avec vous. 
Participez à des événements (salons, conférences) pour rencontrer vos relations.
Soyez visible, actif et réactif à toute sollicitation.

8. Développer de nouvelles idées 

Vous souhaitez faire évoluer votre recherche d'emploi mais êtes à court d'idées ? Vous êtes confronté à un obstable et ne savez pas comment le franchir ? Pour trouver des solutions, faites appel à vos relations. Partage de points de vue, hypothèses, idées inattendues... De la créativité pour faire avancer vos projets ! 

Halte aux idées reçues!

Vous n'avez pas de relation, le réseautage n'est pas fait pour vous

Prenez en ce cas des initiatives : créez votre propre réseau ou rejoignez-en un, tenez un blog, développer votre profil sur les réseaux sociaux en ligne, participez à des événements (salons, conférences, journées portes ouvertes, ...).

Il vaut mieux ne compter que sur soi-même et ne rien devoir à personne

Chacun a besoin de créer des relations pour faire avancer ses projets.

Réseauter, ce n'est pas pour les personnes réservées ou timide...

Profitez de la sécurité de l'écran pour aborder les gens et briser la glace. Lors des rencontres en face à face, définissez un objectif, et préparez un discours de présentation. Vous acquerrez de l'assurance avec le temps et l'expérience. 

Seules les personnes ayant des relations haut placées peuvent réseauter

L'avènement des réseaux sociaux a permis de briser les frontières : vous pouvez plus facilement être en contact avec un responsable des ressources humaines ou encore le PDG d'une société...  

C'est une perte de temps

Construire, développer et entretenir son réseau demande du temps, de l'implication, de la participation et de la constance. C'est un investissement sur le long terme. 

C'est du piston...

En France, le terme « piston » a une connotation négative. Pourtant, les expressions « faire jouer ses relations », « activer son réseau », « être coopté(e) » ... ont le même sens. 

Pistonner quelqu'un signifie « appuyer de son influence, de sa recommandation (quelqu'un qui souhaite obtenir une place ou quelque avantage) »... avec l'idée sous-jacente et répandue que la personne pistonnée ait été choisie uniquement pour ses relations, et non pour ses qualités et compétences, dont elle ne dispose pas nécessairement.

Le réseau, quant à lui, fait appel à la notion de débrouillardise. 
 
Malgré ces différences culturelles et éthiques, saisissez toutes les occasions de vous faire aider. 

Quelque soit la manière dont vous trouverez un emploi, vous devrez prouver que : 

  • vous répondez aux critères du poste, 
  • vous portez un réel intérêt pour l'entreprise et pour votre mission,  
  • vous êtes motivé(e).

Par ailleurs, côté entreprise, de plus en plus d'employeurs sollicitent leurs salariés pour recruter, avant de passer par la voie classique (annonce) : connaissent-ils quelqu'un dans leur entourage répondant aux profils recherchés ?

Un phénomène qui tend à s'accroître :

  • L'employeur sera en effet plus confiant de recruter une personne qui lui aura été présentée par un de ses salariés.
  • Faire appel à ses relations constitue un gain de temps et d'argent (rapidité du recrutement, économies sur les dépôts d'annonce dans la presse, dans les cabinets de recrutement, ...).
  • L'employeur s'assure également que la personne recommandée ait les compétences et savoir-faire nécessaires pour être opérationnelle rapidement. 

Guides pratiques et atelier

- Trois guides pratiques à télécharger (cf. colonne de droite) :

  • « Chercher un emploi avec son réseau » : comment bâtir son réseau relationnel et faire appel à votre entourage pour vous aider dans votre recherche d'emploi.
  • « Comment aborder le marché du travail ? » : des conseils pour mener votre recherche d'emploi sur le marché « ouvert » et le marché « caché ».
  • « Trouver un emploi avec Internet » : vous saurez comment rechercher des offres en ligne, posez votre candidature et vous rendre visible sur Internet par le biais des réseaux sociaux professionnels. 
- Vous pouvez également participer à l'atelier Pôle emploi « //www.pole-emploi.fr/candidat/rechercher-un-emploi-avec-ses-relations-@/suarticle.jspz?id=30590">Chercher un emploi avec son réseau ». Pour plus d'informations, rapprochez-vous de votre conseiller. 


Un réseau bien construit, diversifié vous permettra d'évoluer dans vos projets. Prêt à faire de nouvelles rencontres professionnelles ?

Bon réseautage !

//www.pole-emploi.fr/actualites/pourquoi-construire-un-reseau--@/suarticle.jspz?id=99951#mainPage">Haut de page


Les réseaux sociaux professionnels

Souvent utilisés pour faire des rencontres ou retrouver des connaissances perdues de vue, les réseaux sociaux connaissent un engouement auprès d’un public très hétéroclite (étudiants, jeunes, retraités, cadres, …). Moyen de communication très prisé pour se faire connaître et développer son réseau de relations, ils sont de plus en plus utilisés dans un but professionnel : contacter des recruteurs, se faire recommander, trouver un emploi... Qu’est-ce que les réseaux sociaux professionnels ? A quoi servent-ils ? Petit aperçu de ces outils.

Les réseaux sociaux professionnels

Qu'est-ce que les réseaux sociaux professionnels?

Les réseaux sociaux professionnels virtuels sont des sites Internet destinés à développer son réseau de relations, échanger des informations sur les entreprises, les secteurs d’activité, les métiers, et éventuellement sur les postes vacants.

Ils constituent un très bon moyen pour accroître sa visibilité sur Internet. Les éléments que vous diffusez sur la toile vont permettre aux recruteurs, chefs d’entreprises ou responsables des ressources humaines de mieux vous connaître et de vous contacter si votre profil les intéresse.

A la création de votre profil, renseignez bien votre poste actuel, vos expériences professionnelles, compétences, activités extra-professionnelles (vos passions, projets, aspirations, ambitions…). N’hésitez pas à insérer des liens vers vos créations (articles, blogs, site Internet) et parlez de vos actions (bénévolats, actions caritatives…). Toutes ces informations ne doivent pas être trop éloignées de votre projet professionnel, au risque de diminuer votre crédibilité. Elles vont permettre de vous présenter sous un nouveau jour, et de vous faire connaître autrement que par vos seules expériences exposées sur votre CV.

Vous pourrez par la suite consulter les profils des autres membres inscrits sur le même réseau et ayant les mêmes intérêts que vous, et faire une demande pour les intégrer à votre liste de contacts.
Essayez de voir ce que vous pourrez apporter à votre contact, et ce qu’il peut vous apporter.

Pour inciter les autres membres à vous contacter, n’hésitez pas à animer votre réseau et entretenir vos relations en participant à des groupes de discussions.

Communiquez sur la toile

Maîtriser l’information

Blogs, sites Internet, forums, … Toutes les informations posées sur la toile vont bien au-delà du profil que vous avez pris soin de renseigner. Les réseaux sociaux professionnels sont des outils de veille très efficaces : beaucoup d’entreprises disposent d’un compte. Les recruteurs peuvent ainsi faire des recherches sur Internet pour recouper un certain nombre d’informations avec celles que vous leur présentez. Les éléments récoltés corroborent-ils avec ceux que vous leur avez envoyés? Ne sont-ils pas contradictoires ? Déplacés ? Provocateurs ? Sont-ils cohérents par rapport aux objectifs que vous vous êtes fixés ?

Des candidats potentiels ont été trahis par des informations personnelles qu’ils ont publiées sur leur page personnelle (critiques envers un employeur, une société, photos compromettantes, expression des états d’âme pouvant effrayer les lecteurs…) et ont vu leur candidature rejetée. La moindre erreur laisse des traces sur la toile, que vous aurez du mal à effacer.

Pour éviter ces écueils, vous pouvez donner libre cours à vos pensées dans un compte dont vous aurez limité l’accès. Il est ainsi crucial de maîtriser votre réputation sur Internet et de construire une identité numérique. 

Gérer son image virtuelle

Pour véhiculer une image positive et vous faire connaître professionnellement, il vous faut construire une identité virtuelle. Le Personal Branding ou marque personnelle, est une tendance venue des Etats-Unis. Son principe : se promouvoir comme une marque en prenant en compte votre personnalité, vos qualités, vos compétences pour faire ressortir votre valeur ajoutée et dégager une identité unique.

Cette démarche passe par une phase d’introspection : quels sont vos forces et vos faiblesses ? Pour vous aider, renseignez-vous auprès de votre entourage. Quelles sont vos compétences, vos savoir-faire et savoir-être ? Quels sont vos valeurs, vos objectifs ? Vous tirerez de cette introspection vos atouts et pourrez discerner les éléments qui vous différencient des autres.

Analysez votre comportement, l’image que vous véhiculez, et voyez ce qui est en conformité avec vous et vos valeurs. Cette analyse vous permettra de vous (re)positionner. Définissez enfin les cibles auprès desquelles vous allez vous promouvoir, et sur quels supports (blogs, sites personnels, réseaux sociaux, articles…).

Les réseaux professionnels, un moyen de trouver un emploi ?

Construire sur le long terme

Les réseaux sociaux professionnels reposent sur le principe du partage : vous donnez pour recevoir (des conseils, des recommandations, ...). Ainsi, vous construisez par ces échanges une relation de confiance. Il est ainsi déconseillé de les utiliser lorsque vous êtes en situation de demande.

Avoir une démarche active

Afin que les réseaux sociaux professionnels puissent être efficaces, il est nécessaire d’avoir une démarche active : recherchez des membres potentiels, prenez contacts, participez à des groupes de discussion, contribuez... Entretenez les relations que vous avez pu établir, et mettez régulièrement à jour votre profil.
Toutes ces démarches sont très chronophages. Il ne faut cependant pas oublier les autres supports de recherche d’emploi. Le recrutement par les réseaux sociaux professionnels ne constitue aujourd’hui que 2% des embauches (source : baromètre des Stratégies RH et des réseaux sociaux, Novamétrie – Digital Jobs, septembre 2009). L’utilisation des réseaux sociaux professionnels ne peut constituer le seul élément de recherche d’emploi mais doit être considéré comme un outil complémentaire.

//www.pole-emploi.fr/actualites/les-reseaux-sociaux-professionnels-@/suarticle.jspz?id=16656#mainPage">Haut de page


Bâtir et développer son réseau

Tout déplier / Tout replier

Difficile aujourd'hui de trouver un emploi en répondant uniquement à une annonce. Réseauter devient incontournable, que la démarche soit physique ou virtuelle. Mais comment développer son capital relationnel ? Par où commencer ? Voici quelques conseils pour se constituer un réseau, étape par étape.

 

Au sommaire du dossier :

  • Etape 1 : Faites un point sur votre réseau actuel
  • Etape 2 : Définissez une stratégie de réseautage
  • Etape 3 : Favorisez les occasions de rencontre
  • Pour en savoir plus...

Etape 1 : Faites un point sur votre réseau actuel

Vous pensez ne pas avoir de réseau ? Brisez ce mythe ! En recensant toutes les personnes que vous avez croisées dans votre vie personnelle et professionnelle, vous vous rendrez compte qu'il n'en est rien. 

Qui fait partie de votre réseau ?


Un réseau relationnel est le fruit de plusieurs rencontres. Répertoriez tous les individus que vous connaissez, ceux avec qui vous travaillez ou avez travaillé, les personnes avec lesquelles vous avez des centres d'intérêt en commun, et celles rencontrées occasionnellement.

Voici quelques pistes pour établir votre carnet d'adresses : 


- réseau personnel :

  • le cercle familial : parents, frères, cousins, ...
  • l’entourage proche : amis, voisins, la famille de vos amis, les amis de vos amis, ...
  • les relations de « proximité » : commerçants du quartier, pharmaciens, médecins, ...
- réseau professionnel :

  • les personnes rencontrées dans le cadre de vos études : anciens étudiants, camarades de promotion, professeurs, ...
  • les individus rencontrés pendant votre parcours professionnel : fournisseurs, sous-traitants, clients, partenaires, anciens collègues, stagiaires, ...
- réseau extra-professionnel :

  • les partenaires partageant les activités sportives, culturelles, artistiques, scientifiques...
  • associations et organismes divers
- réseaux sociaux en ligne :

  • réseaux généralistes (Facebook, MySpace, ...),
  • réseaux professionnels (Viadeo, LinkedIn, Xing, ...),
  • réseaux spécialisés dans votre secteur d’activité,
  • etc.
Vous allez ainsi constituer un répertoire de l’ensemble de vos relations. N'hésitez à l'enrichir si d’autres noms vous reviennent en mémoire ou si vous avez l'opportunité de rencontrer de nouvelles personnes.

Classez-les ensuite en plusieurs catégories : « famille », « amis », « amis des amis », « clients », « fournisseurs » par exemple. A vous de les définir !

Etape 2 : Déterminez une stratégie de réseautage

Qu'il soit réel ou virtuel, le réseautage s’inscrit dans une relation d’échanges. Pour l'utiliser avec efficacité, vous devez apprendre à gérer votre carnet d’adresse : parmi les membres de votre réseau, à qui pouvez-vous faire appel ? 1er point à éclaircir : votre objectif professionnel.

Quel est votre objectif professionnel ? 


Définissez celui que vous souhaitez atteindre avec votre réseau.

Exemples :

  • S'agit-il d'obtenir des informations sur un secteur d'activité ?
  • Avoir des inormations sur une entreprises à laquelle vous souhaitez vous adresser ?
  • Contacter un expert pour avoir des conseils ?
  • Partager les expériences de professionnels en vue d'une nouvelle réorientation ?
  • Entrer en contact avec des futurs partenaires dans la perspective d'une collaboration ?
  • Vous renseigner sur des partenaires potentiels ? 
  • Etc.
Reste à savoir ensuite qui, parmi vos relations, pourraient vous aider. Contrairement à une idée reçue, la famille et les amis ne sont pas les mieux placés pour vous trouver un emploi...


La force des liens faibles


En 1973, le sociologue américain Mark Granovetter, spécialiste des réseaux sociaux, publie un article intitulé « La force des liens faibles » (« strength of weak ties » en anglais).

Il étudie la diffusion de l'information dans une communauté. Il définit les liens entre les individus selon 4 critères :

  • la quantité de temps,
  • l’intensité émotionnelle,
  • l’intimité (la confiance mutuelle),
  • la réciprocité des services rendus.
Il nomme « liens forts » les relations proches (familiales et amicales).

Les « liens faibles » sont des relations éloignées (peu de temps passés entre les personnes, relations non intimes) : il s'agit des amis d’amis ou des connaissances professionnelles par exemple. 

Selon la théorie du sociologue, les liens les plus efficaces dans une recherche d’emploi ne sont pas les liens forts, mais au contraire, les liens faibles. 

La raison ? Les liens forts sont constitués de personnes qui se ressemblent. Dans ce cercle restreint circulent les mêmes informations, souvent connues de tous. 

A l'inverse, les liens faibles donnent accès à un réseau plus vaste, où il est possible de circuler de « clique en clique », c'est-à-dire d'un réseau à un autre. Les individus ont accès à des informations différentes, plus variées que celles obtenues par les liens forts. Une occasion pour eux de saisir certaines opportunités et de s'intégrer au sein d'une communauté. 

Mark Granovetter illustre sa théorie par une étude effectuée à Boston sur 300 cadres, techniciens et gestionnaires. Il distingue trois méthodes de recherche d'emploi : 

  • la candidature spontanée, où l'individu n'a aucun contact avec l'entreprise, 
  • les offres d'emploi publiées, 
  • les contacts personnels, où il existe un intermédiaire. 
Résultat de l'enquête : 56% des personnes de son échantillon ont trouvé un emploi grâce à leur réseau personnel, 19% par la candidature spontanée, 6% par les offres publiées.  

Une étude similaire, réalisée en 1994 en France par le sociologue Michel Forsé, confirme l'importance des réseaux. « Toutes choses étant égales par ailleurs », l'élément majeur dans l'obtention d'un emploi serait le diplôme... puis les relations sociales (33%).

Faire appel à ses relations est une pratique peu répandue en France. Néanmoins, cette méthode tend à se développer plus rapidement dans le contexte économique actuel, facilitée par les réseaux sociaux en ligne. A vous de trouver les bons interlocuteurs ! 


Ciblez les bons contacts en fonction de votre projet professionnel


Répartissez vos relations comme suit : 

  • Les personnes proches. Les relations ne nécessitent pas d'être fortement entretenues pour qu'elles soient maintenues.  
  • Les relations qui ont besoin d'être développées et solidifiées. Il s'agit de personnes que vous connaissez peu, parfois rencontrées lors d'un événement occasionnel. Vous devrez avoir une démarche active et les contacter régulièrement.
  • Les nouvelles personnes à rencontrer. Identifiez celles qui sont, selon vous, crédibles et influentes, des acteurs clés de votre filières. Contactez-les. Ils pourront vous faire intégrer certains réseaux sociaux professionnels. 

Ayez les bons contacts : des personnes qui ont les mêmes objectifs que vous... et qui vous apportent une complémentarité en termes de compétences, d'expertise, de caractères... Vous pourrez ainsi échanger et avoir un regard critique et constructif sur vos travaux respectifs. 

Autres points à prendre compte :

  • la position occupée de chacun dans le réseau social,
  • les relations entretenues entre les personnes, 
  • l’ensemble des personnes connues par les relations.

Ces éléments déterminent quelle information sera à la disposition d’un individu et dans quelle mesure telle ou telle opportunité s’offre à lui.



Quel rôle pourrait avoir votre réseau, au regard de votre projet ?


Selon Olivier Fécherolle, directeur général de Viadeo France, il existe deux façons d'utiliser le réseau dans le cadre de la recherche d'emploi (voir notre //www.pole-emploi.fr/actualites/les-reseaux-sociaux-professionnels-@/suarticle.jspz?id=16656">vidéo) : 

« La première, c’est de se préparer, l’utiliser en mode de préparation à un entretien, à une interview en recueillant toutes les informations sur son interlocuteur, la société, sur tout un tas d’élément qui vont vous permettre d’être meilleur, d’être plus efficace lorsque vous serez confronté au recruteur ». 

Deuxième façon d’utiliser le réseau : être en mode « proactif ». 

« Je cible une entreprise, je cible un secteur d’activité. Qui dans mon réseau va pouvoir m’aider à approcher cette entreprise, qui dans mon réseau va pouvoir m’aider à connaître plus d’informations sur tel secteur ou telle famille de métiers qui m’intéresse. »  


De votre côté, que pouvez-vous apporter à votre réseau ?


Vous disposez certainement d'une expertise dans un domaine pouvant être utile aux autres. N'hésitez pas, conseillez les autres.

Mettez le plus souvent possible en relation les personnes que vous connaissez afin de les aider à développer leur propre activité. 

Cherchez également à ajouter des personnes ayant les mêmes objectifs que vous, connaissant les règles du jeu du réseautage, des personnes prêtes à vous apporter leur aide et inversement. Plus vous connaîtrez de personnes, plus vous aurez d’opportunités et plus les autres seront enclins à vous aider s’ils vous connaissent déjà et s’ils vous apprécient.

Adoptez une attitude professionnelle en toutes circonstances : respect des engagements, recherche de solutions adaptées, courtoisie, ponctualité…

Essayez de répondre au maximum à leurs besoins. Sachez également refuser une requête sans rompre le lien avec la personne.



Planifiez !


Réseauter de manière efficace nécessite une organisation. Prévoyez du temps pour :

  • répondre aux sollicitations ;
  • planifier vos interventions : par exemple une demi-heure par jour pour animer chacun de vos profils et échanger avec votre réseau, 3 fois par semaine pendant 1 heure, … ;
  • contacter les personnes ;  
  • organiser des rencontres ;
  • etc.

Prévoyez un budget


Certaines dépenses seront inévitables :

  • participer à des événements (salons, conférences, séminaires, ateliers, réunions, soirées avec les membres de votre réseau, etc.). L'inscription est souvent payante ;
  • verser une cotisation à un réseau social professionnel ;
  • créer des cartes de visites. Assurez-vous d'en avoir sur vous en toute occasion ;
  • couvrir les dépenses alimentaires (offrir un café, prendre un repas, ...) ;
  • se déplacer ;
  • etc.

Pourrez-vous gérer votre réseau ?


Aurez-vous le temps pour faire fonctionner votre réseau ? Aller à la rencontre de vos contacts ? Les relancer ? Faire un suivi ? 

Le networking est un investissement sur le long terme, où il faut être disponible et impliqué. D'où la nécessité de prendre le temps de planifier vos démarches et d'animer votre réseau. Prenez en compte vos activités professionnelles, extra-professionnelles et vos priorités personnelles. 

Etape 3 : Favorisez les occasions de rencontre

Vous avez cherché auprès de votre propre entourage les personnes qui pourraient répondre à vos besoins... mais voilà, cela ne suffit pas pour vous rapprocher de votre objectif. 

Pour nourrir votre carnet d'adresses, participez à des événements. Cela reste un bon moyen de faire des rencontres et de qualifier vos contacts. Rejoignez également des organisaions professionnelles ou des réseaux existants.

Rencontrez des professionnels de votre secteur


Voici quelques pistes pour rencontrer des personnes qui pourraient compléter votre réseau (extrait du guide pratique « //www.pole-emploi.fr/candidat/rechercher-un-emploi-avec-ses-relations-@/suarticle.jspz?id=30590">Chercher un emploi avec son réseau »).

- Les entreprises : 

  • Journées portes ouvertes,
  • Salons, foires, expositions, forums,
  • Rencontre directe.
- Les organismes spécialisés :

  • Fédérations professionnelles,
  • Chambres de commerce et d’industrie,
  • Chambres d’agriculture,
  • Chambres des métiers,
  • Sociétés d’intérims, cabinets de recrutement, chasseurs de tête,
  • Centres de formation.
- Les organismes publics :

  • Pôle emploi, APEC, APECITA,
  • AFPA, missions locales, toutes structures ouvertes aux moins de 25 ans…
  • Centre de documentation jeunesse (CIJ), Centre d’informations sur les droits des femmes et des familles (CIDFF),
  • Bourses du travail,
  • Services emploi des mairies,
  • Maisons de l’emploi.
- Les associations : 

  • Associations d’employeurs,
  • Associations d’anciens élèves,
  • Associations caritatives,
  • Groupements de demandeurs d’emploi
  • Autres.

Lorsque vous assistez à des événements dans votre domaine, les autres participants ont généralement les mêmes buts que vous. Ils seront en mesure de reconnaître vos compétences et vos aptitudes. Profitez-en pour faire leur connaissance, intéressez-vous à leurs projets, leur parcours, leurs besoins. Partagez vos expériences, échangez vos points de vue. N'oubliez pas vos cartes de visites ! Vous agrandirez votre réseau en gardant contact avec ces personnes. 

Inscrivez-vous à des forums de discussion


Choisissez un forum, où vous pouvez discuter de votre domaine d'activité. Proposez des idées, offrez votre aide, prodiguez des conseils. Développez des relations où l'échange est réciproque, ne développez pas uniquement des relations intéressées... Connaissant mieux vos interlocuteurs, vous pourrez passer du virtuel au réel et les inviter à poursuivre la conversation autour d'un café ou d'un restaurant ! 

Animez votre réseau


Il ne suffit pas d'avoir un réseau et d'attendre que d'autres interlocuteurs viennent rejoindre votre groupe. Qu'il soit en ligne ou dans la vie réel, le plus important reste votre implication et votre participation dans ce réseau (forums, blog, fils d’actualités, réponse aux sollicitations, etc.).

Publiez votre profil sur les réseaux sociaux en ligne


Etablissez un profil, élément qui sert de premier contact.   

Il existe une pléthore de réseaux sociaux sur la toile, ne les confondez pas. Vous trouverez des sites spécialisées dans le domaine professionnel (Viadeo, LinkedIn, ...), d'autres plus généralistes (Facebook, Twitter, ...), et enfin, des sites plus spécialisés.

Misez sur les réseaux les plus adaptés à vos besoins, plutôt que de vouloir être sur tous les réseaux. Vous êtes à la recherche d'un emploi ? Créez votre profil sur un ou plusieurs réseaux professionnels. Complétez votre profil sur une autre plate-forme communautaire spécifiquement dédié à votre secteur d'activité. 

Tissez des liens avec chaque membre du réseau, apprenez à les connaître. Echangez, partagez vos points de vue, offrez votre aide.

Inutile d'être sur un réseau si vous ne pouvez y participer régulièrement : une faible implication serait du plus mauvais effet, autant auprès des autres membres de votre réseau... que des recruteurs. 


Créez un blog professionnel


Le blog illustre vos connaissances dans un domaine, il ajoute à votre profil une crédibilité. Un moyen idéal pour démontrer votre expertise. Idéal également pour assurer à votre interlocuteur que vous avez toujours pied dans le secteur et êtes au courant de l'actualité. 


Le réseau relationnel ne se construit pas lorsque l'on en a besoin, mais bien en amont. C'est un investissement sur le long terme. Construisez-le, entretenez-le... pour qu'un jour, vous puissiez y faire appel. 

Pour en savoir plus...

 

  • Consultez le webmagazine « Place des réseaux » : vous trouverez une mine d'informations sur le réseautage, des conseils, des témoignages, etc.
  • Naviguez sur la toile, de nombreux blogs vous dévoileront les mécanismes du réseautage. 
 

//www.pole-emploi.fr/actualites/developper-son-reseau-@/suarticle.jspz?id=99970#mainPage">Haut de page


 

Les réseaux sociaux de la sphère privée

Un réseau social est un ensemble d'identités sociales, telles que des individus ou encore des organisations, reliées entre elles par des liens créés lors d'interactions sociales. Il se représente par une structure ou une forme dynamique d'un groupement social. Avec le web 2.0 et l’arrivée des nombreuses plateformes de discussions et d’échanges, vous pouvez maintenant partager votre passion pour l’art, les voyages, le sport, la politique… Petit tour d’horizon de quelques réseaux sociaux à usage non professionnel.

Les réseaux sociaux généralistes pour discuter

Ils sont nombreux et diversifiés mais voici les principaux à retenir :

Facebook  est un réseau social créé en 2004 par Mark Zuckerberg alors étudiant à l'Université de Cambridge dans le Massachusetts. Au départ, ce réseau social a été conçu comme un outil à l'usage des étudiants. Ces derniers pouvaient y discuter, y développer leur réseau social et mettre ainsi en valeur leur popularité. Rapidement Facebook s'est ouvert à certaines entreprises, puis à toute personne désirant s'inscrire. Aujourd'hui plus d'un demi-milliard d'internautes l'utilisent, ce qui en fait l'un des principaux sites Internet au monde. 1 français sur 3 utilise Facebook (soit 26 millions) et 66% s’y connectent tous les jours selon une étude de Médiamétrie de juillet 2012.
Les fonctions de Facebook se sont enrichies d'année en année. D'un simple outil de communication entre individus permettant de maintenir et de cultiver des relations amicales dans un cadre virtuel, on peut maintenant utiliser ce site pour jouer, pour enrichir ses relations, pour faire part de ses goûts et de ses passions, ou encore pour partager son statut, ses photos, des liens et des vidéos. Facebook est aussi utilisé par les entreprises, les artistes pour leur promotion grâce aux pages fans accessibles à tous.
Pourquoi il faut y être : la communauté est très importante, il est donc très facile d'y retrouver des membres de son entourage. C'est aussi un moyen de communiquer très efficace. 

Myspace met à disposition de ses membres un espace web personnalisé permettant de présenter des informations personnelles et aussi de faire un blog. Ce qui fait aujourd’hui la réputation de MySpace sont les nombreux groupes musicaux qui ont pris possession de cet espace.

Twitter permet le micro blogging. Il sert à envoyer des messages de 140 signes (ou "tweets") aux internautes qui suivent chaque compte : les « followers » ou « abonnés ». Twitter a enregistré une très forte progression et compte 5,2 millions d’abonnés français qui envoient chaque jour 1,5 millions de tweets (source Médiamétrie, juillet 2012). Outre son côté populaire, c’est un lieu d’expression pour les hommes et femmes politiques ainsi que les médias.
Pourquoi il faut y être : pour suivre l'actualité en direct. Twitter permet de publier rapidement l’information. Twitter se positionne comme un « réseau d’experts » diffusant des actualités en continu, à mi chemin entre une plateforme sociale et un média.

Les sites de partage pour échanger

Youtube et Dailymotion sont moins « social » et permettent la mise en ligne et le partage de vidéos. Vous y trouverez des vidéos politiques, d’humour, de sport, de musique, de cinéma, d’art etc… Et vous pourrez laisser un commentaire sous chaque vidéo.

FlickR 
Le principe : fondé en 2004, FlickR est un réseau social de photos. Les photographes, professionnels ou amateurs, peuvent y télécharger leurs photos. Les comptes gratuits ne peuvent charger qu'un nombre limité de photos.
Pourquoi il faut y être : FlickR peut servir de portfolio pour les photographes. C'est aussi une incroyable base de données photos grâce aux photos libres de droits.

Instagram 
Le principe : c’est une application et un service de partage de photos et de vidéos disponible sur plates-formes mobiles de type IOS et Android.
Pourquoi il faut y être : cette application permet de partager ses photographies et ses vidéos avec son réseau d'amis, de noter et de laisser des commentaires sur les clichés déposés par les autres utilisateurs. Les applications telles qu'Instagram contribuent à la pratique de la phonéographie, ou photographie avec un téléphone mobile.

Les réseaux de services

Outre les réseaux de rencontre, on trouve de nombreux réseaux dits de « services ».

Ma-residence vous propose d’échanger des bonnes adresses, des services et de parler de vos expériences entre voisins, il en va de même pour Voisineo ou encore Peuplade qui vous relie à votre quartier.

N’oublions pas bien sûr Copains d’avant qui est présent depuis des années et Trombi qui vous permet de voir les têtes d’anciens compagnons de classe !

Voilà, nous avons fait le tour, il ne reste plus qu’à franchir le cap et à vous lancer dans l’aventure ! Vous seriez surpris du nombre d’amis ou de relations qu’on peut retrouver sur ces réseaux sociaux.

Dernier conseil : ne devenez pas paranoïaque avec les histoires de confidentialité, ce qu’il faut c’est savoir bien paramétrer son compte pour que certaines informations ne soient visibles que par vos meilleurs amis ou votre famille.
 

Publié le 10 juillet 2013

 

source POLE EMPLOI site officiel