Publications

Recherche d'articles

Dernières Nouvelles

Publié le 05/12/2017, 10:35 par Claire Mollien
Bilan du SMCL 2017 : 58 120 visiteurs qualifiésLe rendez-vous business de référence du marché des collectivités locales
Publié le 05/12/2017, 10:31 par Claire Mollien
l-emploi-et-ses-chiffresDes emplois "relayés partagés" sur Twitter : https://twitter.com/TriangleLe chaque jour ; ne vous en privez pas, c'est gratuit...
Publié le 28/11/2017, 15:26 par Claire Mollien
lyceens-de-terminale-ce-qui-va-changer-pour-l-inscription-dans-le-superieur-en-2018https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A12143?xtor=EPR-100 Fin d'APB remplacée par la...

avec un grand merci à Pierre Jean Llorens pour son active participation à cette revue de presse globale :

Sarcopénie : cette inquiétante maladie des muscles qui frappe les seniors

Cher(e) ami(e) de la Santé,

C’est l’épidémie du siècle.

Si l’on en croit les toutes dernières recherches, cette maladie gravement méconnue touchera 63 % des plus de 55 ans d’ici 2045 !! [1]

Aujourd’hui, elle frappe déjà 20 millions d’Européens et progresse à une vitesse épouvantable.

Les femmes en sont les principales victimes.

Mais les hommes ne sont pas à l’abri : à partir de 50 ans, tout le monde devrait s’en préoccuper.

Cette nouvelle maladie, c’est la sarcopénie.

Son principal symptôme est que vos muscles se mettent à fondre... sans que vous ne vous en aperceviez !

Cette maladie invisible vous détruit à petit feu

C’est LE gros problème de cette maladie : au départ, elle ne se voit pas.

En moyenne, vous perdez 1 à 2 % de vos muscles chaque année, passé l’âge de 50 ans.

Et si vous êtes atteint de sarcopénie, la disparition de vos muscles est encore plus rapide.

Mais vous ne vous en apercevez pas car vos muscles sont généralement remplacés par de la graisse.

Vous ne pouvez donc pas deviner l’avancement de la maladie simplement en vous regardant dans le miroir ou en montant sur votre balance.

Au début, ce sont des petits détails, auxquels vous ne faites pas attention : monter les escaliers est un peu plus difficile, garder votre équilibre n’est plus aussi naturel qu’avant.

Puis, si vous ne faites rien, c’est votre état de santé général qui se dégrade :

Sans muscles, ce sont d’abord vos os que vous mettez en danger : le risque d’ostéoporose est multiplié par 12 en cas de sarcopénie !

La fonte des muscles vous rend également plus vulnérable aux infections (grippe...) et au cancer ! La sarcopénie est aujourd’hui un facteur de risque avéré du mélanome, du cancer du sein, du rein, du pancréas et du côlon.

Vos muscles sont des gros consommateurs de sucre... s’ils fondent, vous vous rendez plus vulnérable au diabète et à l’infarctus. C’est pourquoi la sarcopénie est liée à une hausse de 77 % du risque de maladie cardiovasculaire !

Enfin, il faut savoir que votre cerveau se nourrit des protéines situées dans vos muscles. Avec la sarcopénie, c’est la dépression qui vous guette, ainsi que des problèmes cognitifs.

Et quand la maladie est très avancée, vos muscles deviennent si faibles que vous ne pouvez plus faire le moindre effort, comme vous lever de vos toilettes. La maison de retraite est alors inévitable.

Mais cette descente aux enfers n’a rien d’inéluctable. Fort heureusement, tout le monde est capable de maintenir sa masse musculaire, même après 80 ans.

Faites partie de l’élite des 1 %

C’est une étude rétrospective qui l’a révélé : sur 3 000 personnes de plus de 80 ans, pas moins de 20 n’avaient pas perdu le moindre gramme de muscle en 50 ans.

Ces seniors avaient gardé la même musculature qu’ils avaient à l’âge de 30 ans... et donc le même capital santé !

Cela prouve bien que préserver vos muscles n’a rien d’impossible... à condition de connaître leur secret et de suivre la bonne recette !

Ce sujet, la sarcopénie, est si important et si mal connu que j’ai demandé au Dr Olivier Coudron de réaliser un dossier complet pour ce numéro exceptionnel de Santé Corps Esprit.

Je vous résume ses deux messages les plus importants :

- Mangez plus de protéines : plus vous vieillissez, plus vous en avez besoin ! Et la quantité ne suffit pas, veillez aussi à bien les varier, animales et végétales ;

- Bougez et entraînez vos muscles : faites des exercices adaptés à vos possibilités, mais pratiquez-les régulièrement !

Si vous faites cela, ce sera déjà beaucoup. Mais en lisant le dossier complet du Dr Coudron, vous pourrez aussi :

Savoir immédiatement si vous êtes déjà touché (voir le test ci-dessous) ;

Connaître le détail des menus à privilégier, avec les quantités de protéines vraiment nécessaires chaque jour en fonction de votre poids. Ainsi que les exercices d’entrainement à pratiquer chez soi ;

Bénéficier de la prescription détaillée du Dr Coudron sur les vitamines et minéraux utiles pour booster votre masse musculaire. En particulier, vous découvrirez quels sont les 3 micronutriments validés par la science pour optimiser la reconstruction des muscles (oui, reconstruction !), même après 70 ans.

Etes-vous à risque ? Faites le TEST maintenant

Le Pr Olivier Coudron a élaboré un Test complet et multicritères pour connaître votre niveau de risque face à la Sarcopénie.

Grâce à lui, pas besoin d’attendre les chutes ou faiblesses musculaires. Vous savez si vous êtes à risque et pouvez faire le nécessaire à temps.

Ce test comporte 16 questions médicales précises.

Chaque question vaut 1 à 3 points selon sa gravité. Il y a des critères très simples comme votre âge (vous êtes à risque à partir de 50 ans), d’autres sont liés à votre équilibre et votre mode de vie. Plusieurs critères portent aussi sur votre passé médical, ou votre alimentation.

Il s’agit d’un test complet, réalisé sur la base de nombreux diagnostics médicaux.

C’est la meilleure façon de savoir depuis chez vous si vous êtes à risque. Et si vous avez besoin de vous en préoccuper maintenant.

Ce dossier intégral et inédit du Pr Coudron, je vous l’offre aujourd’hui en cadeau seulement à partir de CET EMAIL, si vous vous inscrivez à la Revue Santé Corps Esprit !

Dans ce même numéro-cadeau, vous trouverez un dossier fondamental sur l’arthrose, rédigé pour vous par l’un des meilleurs spécialistes du sujet, le Dr Philippe Veroli.

Arthrose : 5 remèdes naturels mystérieusement cachés

Le Dr Veroli vous y montre que, contre l’arthrose, des substances parfaitement naturelles obtiennent desrésultats sensationnels, sans effets secondaires.

Et le plus étonnant, vous allez voir, est que certains de ces remèdes restent mystérieusement ignorés du grand public et des malades :

La chondroïtine est pourtant efficace sur la douleur et la raideur articulaires, ainsi que sur le ralentissement de la maladie arthrosique, après seulement 4 à 8 semaines de traitement (à condition de respecter une posologie exacte),

La glucosamine a pourtant la propriété d’améliorer la qualité du liquide synovial. A la posologie de 1500 mg par jour, l’effet est constaté après deux à huit semaines de traitement.

Mieux, lorsqu’on associe chondroïtine et glucosamine, onaméliore l’état des personnes atteintes d’arthrose dans 80% des cas !!!

Mais il est probable que vous n’en avez jamais entendu parler (et vous verrez que ce n’est pas un hasard).

Ce n’est pas tout : un produit contenant des substances extraites de l’avocat et du soja améliore nettement la fonction des articulations et diminue la douleur. Il est disponible en France, mais qui le connaît seulement ?

Certaines plantes elles aussi, ont des talents de virtuose pour soulager l’arthrose. Presque comme si elles avaient été créées pour ça...

Pour chacune (curcuma, gingembre, feuilles de cassis, piment, etc.), le Dr Veroli vous donne des posologies précises et un mode d’emploi qui ont démontré scientifiquement leur efficacité.

Et vous trouverez aussi dans ce dossier les dernières découvertes de la recherche sur :

l’alimentation anti-arthrose,

les carences à surveiller de très près

les meilleures associations de substances naturelles à tester, en phase préventive ou lorsque la maladie est déclenchée.

Si vous pensez avoir tout essayé, vous allez découvrir denouvelles pistes extrêmement prometteuses contre l’arthrose, qui vous sont expliquées très clairement par le Dr Veroli

Lorsque je vous dit qu’elles pourraient bien changer votre vie, il ne s’agit pas d’une phrase en l’air. 80% d’amélioration possible, ça vaut vraiment la peine.

Voici les autres sujets également traités dans ce numéro de Santé Corps Esprit :

Diabète : la liste secrète de la médecine chinoise

Pendant 2000 ans, la médecine chinoise a minutieusement étudié les effets de centaines d’aliments sur le diabète. Des générations de médecins se sont succédé pour dresser une liste précieuse, que nous pouvons vous faire découvrir grâce à Philippe Sionneau, l’un des seuls Français à être diplômé de l’Université de Pekin et autorisé à exercer la médecine en Chine.

Il publie en exclusivité pour Santé Corps Esprit la liste des 14 meilleurs aliments contre le diabète.

Parmi eux, vous connaissez déjà le chou vert, la courge musquée, l’oignon ou la pastèque. Mais en consommez-vous toujours la bonne partie ? Vous allez voir qu’il y a de sacrées surprises...

Vous allez également faire la connaissance de nombreux autres trésors longtemps ignorés, comme la graine de lycium (bien choisir l’appellation Gou Qi Zi, en magasin) ou la graisse de coco, dont la science vient de confirmerla nature chimique extraordinaire (elle permet une arrivée plus progressive du glucose dans les cellules et réduit le besoin d’insuline).

D’autres « rencontres » avec certaines plantes risquent aussi de vous étonner. Alors si vous avez du diabète ou du pré-diabète, ou si vous voulez simplement perdre du poids, notez précieusement les 14 noms de cette liste. Aucun n’est inutile, absolument aucun.

A lire aussi dans ce numéro de Santé Corps Esprit, les découvertes les plus récentes des chercheurs pour réduire naturellement l’anxiété :

Anti-Stress : ils n’ont même plus peur de la roulette du dentiste !

Une huile essentielle qui délivre de la peur du dentiste !? A votre place en lisant ça, j’aurais des doutes...

Et pourtant c’est bien ce qu’ont démontré des chercheurs du King’s College de Londres :

Il leur a suffi de diffuser de l’huile essentielle de lavande fine dans la salle d’attente de plusieurs dentistes pour que les patients constatent une nette baisse de leur niveau d’anxiété !!!

Ceux qui n’avaient pas été exposés à la diffusion n’ont pas vu leur stress bouger d’un iota.

Il ne s’agit là que d’un seul exemple du fabuleux pouvoir des huiles essentielles sur la réduction du stress.

Vous allez découvrir qu’il existe de très nombreuses autres huiles (néroli, mandarinier, oranger doux, citronnier, sandal blanc etc.) dont les études scientifiques soulignent leur puissance apaisante et calmante contre l’anxiété :

liée à la ménopause,

liée à l’insomnie,

due à un stress chronique

etc.

Pour chaque type de stress, vous retrouvez une formule précise établie par le Dr Fabienne Millet, spécialiste en aromathérapie, avec tous les détails pratiques pour la reproduire et l’essayer dans votre cas.

Egalement dans ce numéro de Santé Corps Esprit que vous recevrez immédiatement en cadeau :

Maison : apprenez à détecter les polluants de l’intérieur (et à vous en protéger)

Bien aérer et faire marcher la hotte aspirante : c’est le « minimum syndical » pour évacuer les particules polluantes liées à la cuisson et au chauffage. Notre spécialiste en toxicologie vous fait découvrir d’autresennemis de l’intérieur, souvent habilement cachés (et leurs liens probables avec des pathologies aussi lourdes que les maladies auto-immunes, Alzheimer ou même l’obésité).

Un détail notamment peut vous faire comprendre que votre maison est polluée. Vous verrez aussi comment choisir votre huile de cuisson pour limiter les fumées toxiques (vous allez changer d’avis sur la vraie huile de palme) et sélectionner les huiles essentielles qui purifient vraiment l’atmosphère (il y a une condition importante à respecter).

Hypertension : un naturopathe raconte une étonnante consultation avec une patiente. Lors de cet entretien, il ne s’est pas passé du tout la même chose que dans le cabinet du médecin. Avec des conséquences...radicales.

Vous avez entendu parler de l’effet placebo, de la puissante capacité d’auto-guérison qu’il déclenche. Vous allez découvrir une expérience stupéfiante sur le placebo, menée par un célèbre médecin interniste. Souvenez-vous en absolument la prochaine fois que vous allez consulter...

Gestion des émotions : écrire une lettre à un « bouc-émissaire » pour faire retomber la tension d’un conflit. Comment choisir le « bon bouc » (ce n’est pas forcément qui on croit), ce qu’il faut lui dire (ou pas), jusqu’où aller. Et une dernière chose qu’il ne faut surtout pas faire avec sa lettre.

Antidouleur naturel. L’armée américaine a découvert un puissant antidouleur naturel pour soulager ses soldats blessés au combat. Après deux mois de traitement, l’intensité de leur douleur a diminué de plus de 20 % et ils retrouvent un meilleur sommeil. Le plus étonnant ? Il est complètement gratuit.

Maux de ventre, problèmes digestifs ? Essayez une posture...un peu étrange mais très efficace, surtout avant le déjeuner. Et tant pis si on vous regarde bizarrement.

A lire également :

Fabuleuse expérience : trois conseils pour prendre un bain pleine conscience

Trois probiotiques efficaces contre le rhume des foins

Supplémentation en fer : le seuil à ne pas dépasser encore abaissé !

Si vous connaissez une femme enceinte : un antidépresseur à éviter absolument pendant la grossesse (augmente de 25 % le risque de malformation)

Vraiment, les informations contenues dans ce numéro exceptionnel de Santé Corps Esprit sont fondamentales pour votre santé. C’est pourquoi je veux vous l’offrir en CADEAU. Vous le recevrez tout de suite en vous inscrivant aujourd’hui !

Santé Corps Esprit est une revue unique en son genre

Je vous rappelle que Santé Corps Esprit est vraiment une revue sans équivalent :

Elle est entièrement rédigée par des médecins et thérapeutes, choisis pour leurs compétences inestimables ET leur capacité à transmettre leurs conseils sans jargon, de façon simple, pratique et toujours passionnante...

Elle intègre la puissance thérapeutique des méthodes corps-esprit. C’est pour cela qu’elle donne une place à part à la médecine chinoise, qui a compris depuis 2 500 ans l’importance capitale pour guérir des trois piliers de santé : la diététique (nutrition), la pharmacopée (plantes) et la maîtrise de nos émotions (esprit).

Elle vous garantit de ne pas manquer la dernière découverte qui peut sauver votre vie : les flavonoïdes du pamplemousse rajeunissent à vos artères et peuvent vous éviter l’accident cardiaque ; l’ibuprophène finit par provoquer des lésions de l’intestin et des maladies auto-immunes ; une poignée de noix chaque jour réduit de 81 % votre risque de contracter le cancer du côlon, etc.

Jugez-en par vous-même :

La plus belle équipe médicale jamais constituée...à votre service !

Voici l’équipe qui vous permettra d’avoir accès à TOUTES les solutions de pointe pour guérir, prévenir les maladies et mieux vieillir :

Le Dr Philippe Veroli. Médecin anesthésiste-réanimateur à Paris, il pratique lui aussi une médecine globale : il est diplômé de médecine traditionnelle chinoise, spécialiste en nutrithérapie... et pratique régulièrement des techniques « corps-esprit » comme l’hypnose.

Fabienne Millet. Docteur en pharmacie, elle s’est spécialisée dans les remèdes par les plantes médicinales et les huiles essentielles, sur lesquelles elle a publié plusieurs livres.

Le Dr Patrick Lemoine. Docteur en neurosciences et psychiatre à la Clinique Lyon Lumière à Meyzieu, il dirige une équipe de 14 médecins pionniers sur les méthodes de guérison par l’esprit sans médicament.

Christian Brun. Naturopathe, il enseigne la naturopathie, en plus de ses consultations, dans la plus prestigieuse école de formation en France (le CENATHO-Paris).

Philippe Sionneau. Spécialiste de la médecine chinoise, il enseigne à travers le monde entier, en Europe, en Amérique du Sud, en Amérique du Nord, en Océanie. Il a publié à ce jour 25 ouvrages sur la médecine chinoise dans divers domaines (acupuncture, diététique, phytothérapie...)

Le Dr Fabrice Kuhn. Médecin du sport, triathlète, spécialiste de la nutrition, Fabrice Kuhn a été le médecin des équipes de France d’haltérophilie.

C’est une équipe littéralement extra-ordinaire, constituée d’experts à la pointe de la révolution thérapeutique en marche !

Et leurs conseils vous sont accessibles dès aujourd’hui, en quelques clics.

Notre engagement pour un prix accessible à TOUS

Il est évident qu’un éditeur « classique » exigerait le prix d’un livre haut de gamme pour chaque numéro de Santé Corps Esprit, tant leur contenu est riche et unique.

L’abonnement dépasserait alors les 200 euros, pour 12 exemplaires par an.

Mais vous n’aurez pas à payer ne serait-ce que la moitié de ce montant car nous ne sommes pas une « maison d’édition ».

Notre but est de diffuser au plus grand nombre de personnes des informations capitales pour leur santé, qu’ils ne trouvent nulle part ailleurs.

C’est pourquoi vous ne trouverez pas la moindre publicité à l’intérieur de Santé Corps Esprit. C’est pour nous la seule manière de vous garantir que nos informations sont indépendantes, sans conflit d’intérêt.

Tout ce que nous souhaitons, pour que le projet soit viable et durable, c’est couvrir nos coûts : experts, rédacteurs, maquette, impression et envoi.

Nous avons fait nos calculs : chaque numéro devrait nous coûter environ 6 euros à réaliser et à envoyer par la poste, soit un total de 72 euros par an et par abonné, pour 12 numéros.

Mais pour le lancement de cette revue, nous proposons un tarif spécial à seulement 37 euros en France métropolitaine. Cela représente 10 centimes par jour, un montant dérisoire pour vivre mieux et plus longtemps !

Vraiment, ne tardez pas à profiter de cette offre, car nous ne pourrons pas nous permettre de proposer ce tarif de lancement très longtemps.

Et si vous avez un petit budget, songez seulement aux économies que vous pourrez réaliser en quelques mois !

Regagnez plusieurs fois le prix de votre abonnement

Car le monde des plantes et vitamines en compléments alimentaires est une jungle sans foi ni loi. A côté de fabricants sérieux et responsables, vous trouvez une masse d’industriels cupides ou de petits escrocs qui vous vendent de la poudre de perlimpinpin à des prix invraisemblables.

Nos thérapeutes vous donneront les adresses des produits de confiance, réellement dosés et vendus à des prix raisonnables.

Ils vous donneront aussi tous les trucs pour économiser partout où cela est possible, sans rogner sur votre santé : quels aliments vous pouvez ne pas consommer bio... ou comment réaliser vos propres produits ménagers, garantis sans perturbateurs endocriniens - c’est rapide, amusant et très économique !

Avec Santé Corps Esprit, vous éviterez de vous ruiner dans des matériels santé inutiles ou hors de prix... et saurez identifier ceux qui peuvent vous apporter de réels bienfaits. Extracteurs de jus, purificateurs d’air, diffuseurs d’huiles essentielles, simulateurs d’aube, auto-cuiseurs... : leurs prix peuvent varier du simple au triple sans raison valable !

Au total, il est possible d’économiser plusieurs centaines d’euros chaque année simplement en lisant Santé Corps Esprit !

Remboursement intégral sur simple demande

En vous abonnant aujourd’hui, vous recevrez chaque mois, dans votre boîte aux lettres, votre numéro de 32 pages, rempli d’informations pratiques décisives pour votre santé.

Nous vous l’envoyons où que vous soyez, dans le monde entier – prévoyez simplement une participation aux frais d'acheminement selon le pays dans lequel vous vous trouvez.

Et parce que notre but est de vous rendre service, il est hors de question pour nous de recevoir le moindre centime de votre part si vous n’êtes pas pleinement satisfait.

C’est pourquoi nous vous remboursons intégralement votre abonnement dans les 3 mois sur simple demande, par email ou par téléphone.

Vous n’aurez pas à vous justifier et vous pourrez garder tous les numéros que vous aurez déjà reçus.

Voilà encore une pratique insensée pour un éditeur « normal ». Mais nous sommes convaincus que vous serez plus que satisfait de ce que vous recevrez.

Sécurité totale et garantie de paiement

Enfin, si vous vous abonnez depuis l'Europe, sachez que vous bénéficiez aussi d'une double garantie supplémentaire grâce à la nouvelle norme européenne de paiement SEPA.

Nous faisons partie des organisations engagées en faveur de ce nouveau moyen de paiement SEPA : il est plus économique et encore plus sécurisé que la carte bancaire.

Avec le SEPA, vous avez même la possibilité d’être remboursé, sans frais, par votre banque, jusqu’à 8 semaines après le paiement. Cela vous donne une garantie supplémentaire, même si je vous rappelle que de notre côté, nous offrons le remboursement sur simple demande pendant 12 semaines.

N’attendez plus une seconde

En vous abonnant aujourd’hui, vous recevrez bien plus que des « conseils de santé ». Vous pourrez enfin reprendre la maîtrise de votre santé, grâce à l’accompagnement des plus grands spécialistes francophones.

Et je peux vous garantir que vous ne trouverez nulle part ailleurs des secrets de santé aussi précieux, pour vivre mieux et plus longtemps.

C’est pourquoi j’espère pouvoir vous compter très vite parmi nos lecteurs les plus fidèles.

Pour vous abonner, merci de vous rendre sur cette page.

Bien à vous,

Xavier Bazin

PS : Dépêchez-vous ! Notre nouveau numéro sera mis sous presse dans les jours qui viennent, et je ne voudrais pas que vous le ratiez. Ce que vous y lirez peut faire la différence pour votre santé et votre longévité. Abonnez-vous aujourd’hui en vous rendant ici.

Cette lettre vous a plu ?

Pour vous abonner gratuitement à La Lettre Santé Corps Esprit, merci de vous rendre sur cette page.

Pour être sûr de bien recevoir La Lettre Santé Corps Esprit à chaque envoi, et éviter qu'elle ne se perde dans votre boîte e-mail, merci de bien vouloir visiter la page suivante.

Sources :

[1] SARCOPÉNIE: La prochaine grande épidémie liée au vieillissement? Sante Log, 2016

Si vous n'êtes pas déjà inscrit pour recevoir La Lettre Santé Corps Esprit, vous pouvez vous inscrire en cliquant sur ce lien.

 

La Sarcopénie : l’ennemie de la mobilité et de l’indépendance chez la personne âgée !

http://www.ara.inra.fr/Toutes-les-actualites/Sarcopenie
Le Centre Inra Auvergne-Rhône-Alpes est un acteur majeur de la prévention des maladies liées à l’âge. Il bénéficie en région d’un environnement en pointe sur cette thématique, avec la présence de l’Unité de Nutrition Humaine (UNH), du CRNH Auvergne, d’une industrie développée, du projet d’avenir Cap 20-25 clermontois soutenu par l’Etat, et du soutien dynamique de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

MIS À JOUR LE 09/10/2017

PUBLIÉ LE 28/09/2017

MOTS-CLÉS : NUTRITION HUMAINE - PERSONNE AGEE - PROTEINE - SARCOPÉNIE - INRA ARA

La sarcopénie résulte de la perte progressive et involontaire de la masse et de la fonctionnalité musculaire au cours du vieillissement. Ce phénomène qui touche toutes les personnes âgées, même si elles sont considérées en bonne santé, n’est pas répertorié comme « maladie » et n’est pas diagnostiquée systématiquement. Pourtant il y a danger ! Un tiers des personnes âgées semble concerné.

Quelle est l’origine de la perte de protéines musculaires ? Il ne faut pas oublier que nos protéines corporelles sont en perpétuel renouvellement, et bien que les mécanismes impliqués dans le développement de la sarcopénie soient multiples, ils ont tous pour conséquence un déséquilibre entre la synthèse et la dégradation des protéines musculaires. Après la prise alimentaire, on a normalement une période de stimulation de la synthèse protéique musculaire. A consommation alimentaire équivalente ce phénomène devient moins efficace en vieillissant. La personne âgée finit donc par perdre progressivement de la masse musculaire. C’est pour cela que les recommandations d’apport protéique des personnes âgées ont été réévaluées maintenant en France par rapport à celles d’un adulte actif, de manière à compenser cette inefficacité alimentaire (1 à 1,2g /kg /jour contre 0,8g/ kg / jour).

En France on considère que la sarcopénie touche 15% des personnes de plus de 45 ans et entre 20 et 35% pour les plus de 75 ans. Le pourcentage peut augmenter encore chez toutes les personnes âgées en situation de fragilité (institutions, hospitalisations).

Il existe des variations entre les individus : notamment, plus le capital musculaire de départ est important, plus le temps à atteindre le seuil minimum est grand (comme pour l’ostéoporose : voir le lien proposé dans l'encadré). Mais cela dépend aussi de l’activité physique, des maladies survenues pendant la vie, des habitudes alimentaires... Bref de différents facteurs environnementaux, qui font qu’à âge équivalent les personnes se retrouvent sarcopéniques ou non, à des degrés divers.

Que peut on faire ?

Une des stratégies préconisées est d’augmenter la quantité de protéines ingérées, ce qui n’est pas forcément facile pour les personnes âgées (problème d’appétence, matrices dures...), en essayant de maintenir un apport de l’ordre de 1g/kg/jour de protéines (voir définition d'une protéine dans l'encadré). C’est un objectif raisonnable et réalisable en maintenant dans son alimentation quotidienne une portion de viande ou de poisson, qui apporte de 20 à 25 g de protéines et qui sera complété par les protéines des végétaux et des produits laitiers.

Des travaux menés à l’UNH ont également montré qu’un apport de protéines augmenté sur le repas de midi (repas de « charge ») optimise l’efficacité alimentaire sur la reconstruction du muscle. Si l’apport protéique du soir reste modeste, l’organisme évitera ensuite de dégrader les protéines du muscle pendant la nuit. Mais cela ne veut pas dire non plus qu’il ne faut pas consommer de protéines le soir : là encore,variété, bon sens et bonne cuisine sont de mise !

On peut également favoriser certains aliments contenant des protéines rapidement digérées, ce qui concentre la quantité d’acides aminés présents dans le sang après le repas et favorise la synthèse protéique musculaire. Dans la vie de tous les jours, on doit éviter les apports mono-produits et varier les sources même si la composition des protéines en acides aminés n’est pas anodine puisque chez la personne âgée, un optimum d’effet semble exister pour celles riches en leucine (un des 20 acides aminés constitutifs des protéines).

La vitesse de digestion des protéines alimentaires est cependant un critère difficile à utiliser dans la pratique, d’une part parce qu’elle va être influencée par le mode de préparation des aliments, d’autre part en raison de possibles interactions avec les autres aliments du repas. Par exemple pour les protéines de lait, la gélification (acidification ou présure) induit une diminution de la vitesse de digestion. On pourrait donc faire le classement suivant : Lait > yaourt > fromage blanc. De même pour les protéines de viande, il existe un optimum pour la cuisson car elle agit sur la conformation des protéines et leurs degrés d’oxydation. Le classement est alors le suivant : Cru < cuisson modérée (75°C) > cuisson importante (95°C) type pot au feu.

Les variations d’efficacité d’assimilation des protéines alimentaires s’expliquent également par la physiopathologie du consommateur : âge, maladies... Le vieillissement s’accompagne souvent d’une altération de la santé bucco-dentaire et de la perte de dents, ce qui va conduire à la déglutition de bols alimentaires moins bien déstructuré. Les travaux de l’UNH ont montré que ceci impacte directement la vitesse de digestion des aliments solides. Ainsi, chez des personnes porteuses d’une prothèse dentaire complète, le ralentissement de la vitesse de digestion des protéines de la viande se traduit par une moins bonne utilisation des acides aminés pour la synthèse protéique corporelle.

Enfin, maintenir un niveau d’activité correct est un facteur important pour éviter la fonte musculaire. L’exercice permet non seulement de stimuler de la fabrication et le renouvellement des fibres musculaires, mais aussi de maintenir la sensibilité de la synthèse protéique musculaire à l’effet du repas.

Les pistes de recherches actuelles :

Une des principales pistes explorées actuellement est d’essayer de jouer sur les mélanges pour arriver à un optimum en tirant avantage de plusieurs types de protéines (rapide-lent-végétal-animal). De même, on cherche à optimiser les procédés technologiques appliqués aux aliments dans le but de maitriser la vitesse de digestion des protéines.

Pour des populations ciblées, par exemple les personnes âgées, la fabrication d’aliments spécifiques apporte un plus indéniable. Plusieurs projets vont dans ce sens, comme le projet AlimaSens, dans lequel on essaie d’augmenter l’appétence du repas de différentes manières : environnement du repas, nombre de plats proposés, couleurs, olfaction/gustation. En jouant aussi sur les textures des aliments optimisés (par exemples des structures « feuilletées » légèrement croustillantes, ou des structures « filetées » tendres) et en mettant au point des matrices mieux acceptées par les personnes âgées. Des équipes de recherches du Centre ARA sont impliquées dans ce projet.

On s’intéresse également à la période de nuit en termes d’alimentation: en effet, chez les personnes âgées en institution le repas du soir est vers 18h15, alors que le petit déjeuner est vers 7h30. La grande période de jeûne nocturne est physiologiquement délétère pour la personne âgée. Pour contourner le problème d’une prise alimentaire nocturne, une collation énergétique avant de se coucher pourrait permettre d’épargner les protéines corporelles. Des projets de recherche démarrent pour explorer cette piste.

Contacts :

Didier Rémond (qualité nutritionnelle des protéines), Unité de nutrition humaine (UNH), Centre Inra ARADominique Dardevet (sarcopénie), Unité de nutrition humaine (UNH), Centre Inra ARAVéronique Santé-Lhoutellier (digestion des aliments), Unité de recherche QuaPA, Centre Inra ARAMarie-Agnès Peyron (mastication), Unité de nutrition humaine (UNH), Centre Inra ARA

A LIRE AUSSI !

Article sur l'ostéoporose : http://www.ara.inra.fr/Toutes-les-actualites/osteoporose

Pdf poster « qu’est-ce qu’une protéine ? » : Qu est-ce qu une protéine ?

Un nouveau facteur identifié pour lutter contre la perte de masse musculaire : http://presse.inra.fr/Communiques-de-presse/FGF-19-nouveau-facteur-identifie-pour-lutter-contre-la-perte-de-masse-musculaire

 

 

Votre corps vous parle, apprenez à l'écouter !

Si votre corps vous gratouille comme ça sans raison à certains endroits bien définis,

les démangeaisons ont, elles aussi, leurs significations.

Décodage express !

http://les.secrets.demma.over-blog.com/article-ca-vous-demange-c-est-un-signe-69514064.html

♥ le sommet de la tête : promotion, chance ; se gratter la tête porte bonheur en général.

♥ le sourcil : heureux présage qui annonce que vous dormirez avec quelqu'un.
♥ la joue ou l'oreille gauche : on vous fera des compliments
♥ la joue ou l'oreille droite : attendez-vous à des remarques désagréables
♥ l'oeil gauche : déception vous attend
♥ l'oeil droit : une rencontre, celle d'un vieil ami ou autre
♥ l'intérieur du nez : chagrin, des soucis
♥ l'extérieur du nez : vous serez embrassé ou maudit d'après le dicton, ou ferez la rencontre d'un imbécile dans l'heure qui suit.
♥ la bouche : quelqu'un a envie de vous embrasser ou est sur le point de vous embrasser

♥ les lèvres : on vous insulte à votre insu

♣ le dos : déception
♣ l'épaule gauche : chagrin, mauvaise journée
♣ l'épaule droite : héritage
♣ le coude gauche : mauvaises nouvelles
♣ le coude droit : bonnes nouvelles
♣ la cheville gauche : dettes à payer
♣ la cheville droite : attendez-vous à recevoir de l'argent
♣ le ventre : invitation (souvent pour un repas)

♣ flanc droit : une personne chère pense à vous
♣ les reins : réconciliation

♣ les cuisses : déplacement, déménagement
♣ le genou en général est signe de jalousie

♣ le genou gauche : médisance
♣ le genou droit : bonnes nouvelles
♣ les jambes : surprises agréables
♣ plante du pied gauche : voyage à perte
♣ plante du pied droit : voyage agréable et profitable
♥ le bout du nez : un petit vieux veut vous embrasser et un petit jeune en meurt d'envie
♥ La main gauche qui démange : dépense d'argent imminente, vous devrez en donner (gardez la main fermée sans la gratter)
♥ La main droite qui démange : rentrée d'argent imprévue ou des nouvelles importantes à venir (laissez la main ouverte et la gratter)

On ne sait jamais si c'est la main gauche ou droite qui reçoit ou donne, ça crée toujours des polémiques. On dit que la main de droite est à Dieu, la main gauche est au Diable. On peut aussi penser que la main gauche est celle du coeur, de la bonté donc on donne.

♣ L'oreille gauche qui siffle : on dit du bien de vous, on pense à vous (côté coeur)
♣ L'oreille droite qui siffle : on dit du mal de vous

Si votre oreille droite se met à siffler, mordez-vous le petit doigt,

la personne qui parle de vous dans votre dos se mordra la langue,

ainsi vous aurez votre revanche !!

Attention : Quand vous vous mordrez la langue la prochaine fois, repensez à ce présage...peut-être étiez-vous, vous aussi, en train de dire du mal de quelqu'un

 

Hausse de 50% des cotisations retraites: mail inexact du président de la CIPAV

L'association Cipav.info dénonce les manœuvres de la CIPAV pour créer le désarroi chez les adhérents

Le 11 octobre 2017- Monsieur Philippe Castans, le Président de la CIPAV a écrit le 5 octobre une lettre ouverte à tous les cotisants. Voici le titre :

 

"professionnels libéraux : votre régime d'assurance vieillesse et votre statut sont menacés et vos cotisations vont augmenter de 50% ".

Et ensuite :
« La suppression du RSI, mesure phare du PLFSS présenté le 28 septembre, fait l'objet d'une large communication gouvernementale depuis plusieurs semaines.
En revanche, se cache derrière cette mesure une profonde remise en question du régime autonome d'assurance vieillesse des professions libérales créé en 1948 et plus globalement du statut de profession libérale.
L'article 11 du projet de loi, intitulé "suppression du régime social des indépendants et modification des règles d'affiliation à la CNAVPL", définit en effet la liste restrictive et exhaustive des professions qui continueront à relever de l'assurance vieillesse des professions libérales à compter du 1er janvier 2018.
Cette liste réduit le périmètre de l'assurance vieillesse des professions libérales à 25 professions contre plus de 300 aujourd'hui ! Vous faites donc pour la plupart partie des quelques 500 000 professionnels libéraux écartés par cette liste. »

« Le projet (dixit le basculement d'une majorité d'adhérents cipav vers le RSI ou similaire) présente de nombreuses incohérences et pose une multitude de questions pour lesquelles le gouvernement n'apporte à ce jour aucune réponse : quelles seront les conditions de ce transfert? Quel sera votre niveau de cotisation ? Etc. »

L'association Cipav.info demande à M. Castans de communiquer les éléments précis qui lui ont permis d'arriver à ce calcul. L'association Cipav.info peut témoigner du grand désarroi des cotisants qui règlent de façon régulière des cotisations élevées pour des retraites faibles. Alors que les cotisations à la CIPAV ont augmenté ces dernières années, dire qu'elles vont encore augmenter de 50% est une annonce très anxiogène qui mérite d'être étayée par des explications précises.

Selon Maître FLANDREAU, avocate de la CIPAV.INFO, le désarroi des cotisants est perceptible dans de nombreux dossiers.  Elle dit le rencontrer très régulièrement.
Ce qui est certain c'est que les adhérents de la CIPAV ne sont pas dupes. Mais une explication de la CIPAV s'impose. Avec des réponses par voie de presse.

Notre collectif a pour but justement de venir en aide à des milliers d'adhérents victimes d'une mauvaise gestion.
Par conséquent, notre collectif invite tous les cotisants de la CIPAV qui veulent en savoir un peu plus à se rapprocher de notre Association.

A propos de la Cipav.Info
Association de la loi 1901, elle a été mise en place pour entreprendre des actions collectives ou dénoncer les abus de la CIPAV.
Cipav.Info utilise un site internet du même non dans un contexte de pure critique non commerciale, sans dénigrer la marque reprise dans le nom de domaine ni concurrencer les produits et services qu'elle désigne. Cipav.Info en tant que lanceur d'alerte n'abuse pas de sa la liberté d'expression et n'agit pas avec mauvaise foi. Toutes les informations indiquées sur le site internet sont facilement vérifiables.
Cette démarche est citoyenne et le site est ouvert à des nouveaux adhérents.
Pour visiter le site : http://www.cipav.info/

 

De la source de chauffage à l’isolation du logement en passant par le choix des équipements électroménagers, chacun peut alléger, parfois considérablement, sa facture d’énergie. 
>  Lire la suite

 

 

Assurance habitation - Comment trouver un (autre) contrat si votre assureur ne veut plus de vous ? Si un assuré peut mettre un terme à sa multirisque habitation, l'assureur peut aussi le faire... Et dans certains cas, il ne s’en prive pas ! 
>  Lire la suite

 

 

L’association Le cancer du sein, parlons-en, à l’origine d’Octobre rose, passe sous silence l’importante controverse qui agite le milieu médical sur le rapport bénéfices/risques du dépistage. 
>  Lire la suite

 

 

« Passoires énergétiques » - Le Conseil d’État saisi contre le décret « logements décents » 
>  Lire la suite

 

 

Comparateur assurance habitation gratuit - Trouvez la multirisque habitation la moins chère Face à l’explosion des tarifs, l’UFC-Que Choisir lance son comparateur indépendant d’assurances multirisques habitation.
 >  Consultez gratuitement ce contenu jusqu'au 31 décembre 2017

 

TENDANCES
MANGER BIO POUR TROIS FOIS RIEN C’EST POSSIBLE ! 
_________________________

On peut manger bio sans dépenser plus en remettant en question ce que l’on met dans son assiette (notamment moins de viande et de produits transformés) et en réduisant le gaspillage.
Découvrez tous nos conseils et astuces pour consommer bio sans se ruiner !
 
     
 
   EN SAVOIR PLUS   

 

Gaspillage alimentaire :

donner le surplus de nourriture n'est qu'un « emplâtre sur une jambe de bois »

Des chercheurs anglais affirment que céder aux associations les invendus consommables des supermarchés ne peut résoudre durablement les problèmesde gaspillage et la pauvreté

Selon un rapport de la Food Research Collaboration (City, University of London), un système à grande échelle de don de nourriture n'est pas une solution à long terme et ne répondra ni aux besoins des personnes en situation précaire, ni aux problèmes de gaspillage de nourriture. Ce processus pourrait en fait avoir des conséquences négatives sur le plan social et sur la santé des groupes de personnes qu'il est censé aider.

« La redistribution du surplus alimentaire et des déchets des supermarchés vers les relais d'aide alimentaire d'urgence n'est pas une solution au gaspillage et à l'insécurité alimentaire. Cela ne répond pas aux droits des pauvres et des nécessiteux à un régime alimentaire approprié et sain. - affirme le Professeur Martin Caraher de la City, University of London.
Lorsque l'on tient compte des données disponibles, nous pouvons affirmer que les points négatifs de ce type de système de dons l'emportent sur les points positifs. Alors qu'à court terme la redistribution des rebuts alimentaires aux fournisseurs d'aide alimentaire d'urgence peut offrir un soulagement immédiat, il n'existe aucune preuve montrant que cela répond à l'insécurité alimentaire ».

Le rapport rédigé par le Professeur Martin Caraher de la City, University of London et le Dr Sinéad Furey de l'Université d'Ulster, réévalue les données et les recherches disponibles concernant les problèmes de gaspillage et de pauvreté alimentaire, ainsi que l'utilisation des banques alimentaires et les dons de denrées alimentaires des entreprises.

Tandis que la France et l'Italie ont déjà approuvé la législation exigeant des supermarchés qu'ils donnent leurs surplus alimentaires aux associations caritatives, des discussions parlementaires à ce sujet sont en cours au Royaume-Uni. Dans ce contexte, les chercheurs anglais recommandent aux gouvernements de tenir compte de l' «inapplicabilité, de la moralité et du détournement de l'objectif principal » que constitue la redistribution des surplus alimentaires et de s'intéresser plutôt aux causes profondes et structurelles de la pauvreté.

Le constat : une solution à court terme qui ne résout pas les problèmes structurels

La législation exigeant des vendeurs qu'ils distribuent leurs surplus alimentaires est un « emplâtre sur une jambe de bois » et n'est pas une solution pour aborder le problème de la famine, ni celui des droits fondamentaux des citoyens à l'alimentation ou encore celui de leurs besoins nutritionnels.Il est dégradant d'avoir une approche à deux niveaux où certains citoyens peuvent choisir leur nourriture par des moyens socialement acceptables alors que pour d'autres, ce choix est fait à leur place.La distribution des surplus alimentaires ne réparera pas un système alimentaire qui fonctionne mal, elle ne répondra pas aux problèmes environnementaux et ne fournira pas la motivation nécessaire pour réduire les surplus ou diminuer le gaspillage à long terme.Il n'existe pas assez d'études sur la santé des citoyens concernant l'impact des dons à long terme, ni sur l'insécurité alimentaire. En revanche, on sait que des bénéfices existent à court terme pour les individus.Le soutien à la redistribution dispenserait les gouvernements nationaux de l'obligation morale qui les contraint à fournir une sécurité sociale et transférerait cette responsabilité aux œuvres de charité et aux entreprises.L'offre de nourriture des supermarchés est imprévisible et les bénéficiaires seraient choisis en fonction des intérêts individuels des œuvres de charité.

Les recommandations :

Les auteurs déclarent que les problèmes de gaspillage et d'insécurité alimentaire doivent être traités en tant que problèmes distincts par les politiciens et les médias, avec des solutions systématiques développées pour chacun d'eux.

Ils ajoutent que l'incitation à produire moins de déchets, passant notamment par la mise en place de taxes de mise en décharge, pourrait être une piste de solution.

Pour répondre au problème d'insécurité alimentaire, les professeurs disent que seule une disposition globale sur la sécurité sociale peut fournir une solution, en argumentant que les gouvernements doivent s'assurer que les retards dans le paiement des allocations et les sanctions n'amènent pas les familles à chercher de l'aide auprès des banques alimentaires et que le fossé entre le revenu et le coût de la nourriture soit comblé.

La Food Research Collaboration est une initiative du Centre for Food Policy (Centre pour la politique alimentaire) à la City, University of London, qui publie des documents informatifs afin de soutenir leur objectif d'une meilleure collaboration entre les universitaires et les organisations de la société civile qui sont concernés, pour améliorer la politique alimentaire au Royaume-Uni.

Contact Presse :

Mihaela Fiordean, Agence Noir sur Blanc

Tel. 01 41 43 72 75 / E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

À propos de la City, University of London

La City, University of London est une université internationale idéalement située en plein cœur de Londres qui s'engage à l'excellence académique et est axée sur le commerce et les professions. Elle fait partie des cinq pour cent des meilleures universités dans le monde selon le Times Higher Education World University Rankings 2013/14 et figure dans le top trente des universités du Royaume-Uni selon le Times Higher Education Table of Tables 2012. Elle est classée dans le top 10 des meilleures universités du Royaume-Uni en ce qui concerne les emplois obtenus par les diplômés universitaires (The Good University Guide 2014) et dans le top 5 en matière de salaires des diplômés en début de carrière (Lloyds Bank).

L'université attire plus de 17 000 étudiants (35 % au niveau du 3e cycle universitaire) venant de plus de 150 pays et un personnel universitaire originaire de plus de 50 pays. Elle propose un large choix de matières et ses domaines de spécialité, à savoir le commerce, le droit, les sciences de la santé, l'ingénierie, les sciences mathématiques, l'informatique, les sciences sociales et les arts, notamment le journalisme et la musique, sont reconnus au niveau mondial. L'histoire de l'université débute en 1894, avec la fondation du Northampton Institute, où se trouve désormais la majeure partie du campus de la City. En 1966, une charte royale octroie à la City le statut d'université et le Lord-maire de Londres est invité à en devenir le chancelier, une disposition unique toujours en vigueur aujourd'hui. Le Professeur Paul Curran est président de la City, University of London depuis 2010. https://www.city.ac.uk/

A propos de Food Research Collaboration (FRC)

La Food Research Collaboration (FRC) est une initiative du Centre for Food Policy (Centre pour la politique alimentaire) à la City, University of London, financée par la fondation EsméeFairbairn. La FRC permet un travail conjoint parmi et entre les universitaires et les organisations de la société civile (OSC) pour améliorer le système alimentaire du Royaume-Uni. C'est une collaboration unique en son genre entre 500 universitaires et des membres des OSC. Son siège se trouve au Centre for Food Policy (Centre pour la politique alimentaire), qui s'occupe de sa gestion. L'initiative est supervisée et guidée par un groupe directeur et un groupe consultatif constitués d'universitaires et de spécialistes de la société civile. La chaire de la FRC est celle du Professeur Corinna Hawkes, directeur du Centre for Food Policy (Centre pour la politique alimentaire). Le professeur Tim Lang est le fondateur et le conseiller spécial de la FRC.http://foodresearch.org.uk/

 

Passage en force, défauts de câblage, refus de prise en charge des problèmes consécutifs à la pose de compteurs Linky : Enedis accumule les erreurs sans avoir à rendre de comptes. Notre enquête. 
>  Lire la suite

 

 

Matelas - Le problème des mousses contaminées toujours pas réglé Alors que les matelas fabriqués du 25 août au 6 octobre 2017 ont pu l’être avec des mousses contaminées, aucune décision de reprise ni de retrait n’a encore été prise à ce jour. 
>  Lire la suite

 

Gaz et électricité - Total Spring perturbe ses clients Lampiris Les clients qui avaient souscrit aux offres "Énergie moins chère ensemble" reçoivent des mails péremptoires de la part de Total Spring, la nouvelle identité de Lampiris. Ne vous laissez pas impressionner ! 
>  Lire la suite

 

À côté des labels officiels et autres concours, les logos attribués par des organismes privés se multiplient. Lesquels connaissez-vous et leur faites-vous confiance ? 
>  Répondre au questionnaire

 

Médicaments à l’unité - Des économies toujours pas démontrées Les résultats d’une expérimentation menée en France ne permettent toujours pas de savoir si la vente de médicament à l’unité permet vraiment de dépenser moins. 
>  Lire la suite

 

Déménagement, résiliation, refus d’indemnisation en cas de blessure, vol, liquidation judiciaire de la salle… les litiges avec sa salle de sport peuvent être nombreux et de nature différente. Nos conseils. 
>  Lire la suite

 

Cancer du sein - Le dépistage n’allège pas les traitements chirurgicaux Une étude menée sur les opérations chirurgicales dans le cancer du sein montre que le dépistage organisé tel qu’il se pratique en France ne contribue pas à réduire le nombre d’ablations totales du sein. 
>  Lire la suite

 

26 octobre 2017
 
 
 
 
VIENT DE PARAÎTRE,
Études et Résultats,
n°1037, octobre 
2017
 
 
 
4,2 millions de prestations d'aide sociale
Sarah Abdouni, Nadia Amrous (DREES) 
 
Fin 2016, 4,2 millions de prestations d’aide sociale aux personnes âgées, aux personnes handicapées, à l’enfance ou au titre de l’insertion ont été attribuées par les départements. Celles-ci ont baissé de 1,3 % en un an, en raison de la diminution du nombre d’aides à l’insertion (-4,3 %), parmi lesquelles, en premier lieu, le revenu de solidarité active (RSA). Le nombre d’aides aux personnes handicapées continue en revanche de progresser (+3,1 % entre 2015 et 2016), tout comme les mesures d’aide sociale à l’enfance (+2,1 % en un an). Les aides consacrées aux personnes âgées progressent faiblement en 2016 (+0,6 %).
 
Au total, près de 2 millions de prestations d’aide sociale sont attribuées au titre de l’insertion. Elles couvrent essentiellement le revenu de solidarité active (RSA). Les personnes âgées perçoivent 1,4 million de prestations, dont 1,3 million d’allocations personnalisées d’autonomie (APA). Les personnes handicapées reçoivent, elles, 519 000 prestations, dont plus de la moitié correspondent à la prestation de compensation du handicap (PCH).
 
Enfin, les 332 000 mesures d’aide sociale à l’enfance (ASE) concernent, dans une proportion quasi semblable, les enfants accueillis au titre de l’ASE et ceux suivis dans le cadre d’actions éducatives à domicile ou en milieu ouvert.
 
 
 
À LA UNE
 
astuces-feng-shui
 
10 astuces feng shui pour sa pièce de vie
Le feng shui est un art chinois qui a pour but d'harmoniser l'énergie d'un lieu... Voici 10 principes à appliquer dans votre pièce de vie !
En savoir +
VOUS ALLEZ AIMER !
En quoi consiste la cure d’amaigrissement d’Orsted ?
Découvrez dans cet article les dernières découvertes scientifique qui favoriseraient la perte de poids naturellement et sans efforts.
Lire la suite
 
 
LE DOSSIER DU MOMENT
bienfait-tai-chi
8 bienfaits du Taï-chi
Initialement utilisé comme technique de combat, le taï-chi est aujourd'hui plébiscité pour ses vertus pour le corps et l'esprit... Découvrez les bienfaits de cet art millénaire !
Lire la suite
 

Géothermie : les travaux ont débuté aujourd’hui 

Porté par Fonroche Géothermie et mené en partenariat avec la Ville de Valence, le projet de rénovation du réseau de chauffage urbain grâce à la géothermie se concrétise avec le démarrage des travaux dès aujourd’hui sur un terrain de 2,5 hectares situé dans le quartier Briffaut, à l’angle de la rue de la forêt et du chemin d’Astier et à proximité du nouveau centre pénitentiaire.

L’objectif, à terme, est de construire un site de production simultanée d’électricité et de chaleur afin d’alimenter le réseau dechauffage urbain de Valence dès l’hiver 2019 pour au moins 50 ans.

La géothermie en bref

Elle consiste à puiser la chaleur contenue sous la surface de la terre et à l’utiliser pour produire de l’électricité et/ou se chauffer.

Ne nécessitant aucune combustion, l’énergie géothermique n’émet ni CO2 (principal gaz à effet de serre) ni particules fines dans l’atmosphère. De plus, aucune substance dangereuse n’est transportée ou stockée en surface, l’eau chaude étant directement exploitée sur place. La géothermie est une énergie produite sans intermittence permettant de s’adapter aux besoins des consommateurs de chaleur.

Les enjeux du projet

  • engager Valence dans la transition énergétique en produisant de l’électricité « propre »  (pas de déchets à stocker et très peu d’émissions de CO2),
  • mieux maîtriser le prix de la chaleur.

 

Phase de  préparation : une véritable échographie du sous-sol

En amont de la construction d’une plateforme de forage sur le terrain, un suivi de la nappe phréatique et de la sismicité naturelle a été mis en place avec :

  • des géophones (capteurs transducteurs) posés dès cet été afin d’enregistrer l’activité sismique naturelle,
  • des piézomètres (forages non exploités) installés depuis début octobre pour mesurer le niveau de l’eau souterraine jusqu’à 200 m de profondeur.

Phase 1 : construction d’une plateforme de forage dès le 27 octobre 2017

Les travaux de construction de la plateforme de forage s’articulent en plusieurs temps :

  • décapage du sol en vue de l’installation du matériel de forage et des cabanes de chantier,
  • mise en place de tubes à 30m de profondeur pour guider le forage,
  • terrassement et génie civil complet de la plateforme pour une livraison prévue en février 2018.

Phase 2 : un 1er forage test fin avril 2018 et un 2e en septembre 2018

Le 1er forage de géothermie haute température débutera à la fin du mois d’avril pour une durée de 4 mois et atteindra une profondeur d’au moins 4500 m.

Suite à ce forage, des tests seront effectués notamment sur la chaleur et le débit d’eau chaude pouvant être exploités.

Suivant le résultat de ces tests, un 2e forage sera lancé pour une durée identique à la précédente, jusqu’à fin 2018. 

Phase 3 : la construction d’un site de production d’électricité et de chaleur en 2019

Si les tests réalisés suite au 2e forage sont probants, un site de production d’énergie sera construit (cf. schéma ci-dessous).Il vise une capacité de 7 MW électrique et jusqu’à 30 MW thermique, 8000 h /an qui pourront alimenter le réseau de la Ville de Valence et ses futures extensions.

Description : schema-doublet-geothermique

 

Encadrement, contrôle et portage financier du projet

Un projet de géothermie est strictement encadré et contrôlé : il est soumis à un parcours d’autorisations et de contrôles qui associe les autorités, l’entreprise, la collectivité et ses habitants.

Une commission de suivi de site, mise en place par la Ville de Valence en relation avec la Préfecture de la Drôme et composée d’experts et d’observateurs, se réunit régulièrement et veille à ce que les travaux se déroulent dans les meilleures conditions possibles.

La Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL) Auvergne Rhône-Alpes s’assure que tous les protocoles annoncés sont bien respectés. À titre d’exemple, c’est elle qui a demandé la pose des géophones et des piézomètres sur le terrain.

Le projet de géothermie est financé en totalité par l’entreprise Fonroche Géothermie, qui a signé une promesse de vente du terrain avec la Ville en juillet dernier, avec pour condition suspensive essentielle que, dans le cas où la recherche géothermique ne pourrait aboutir, le terrain reviendrait à sa vocation agricole première.

 

À LA UNE
 
plantes-bien-dormir
 
10 plantes pour bien dormir
La qualité de votre sommeil est précieuse puisqu'elle influence votre état de santé... Pour mieux dormir, faites confiance aux plantes !
En savoir +
VOUS ALLEZ AIMER !
Amincissement immédiat de la silhouette !
Perdez 15 kilos en un mois, sans régime, sans effort grâce à Bioxyn : Les effets sont garantis. C'est plus simple que vous pensez !
Je découvre
 
LE DOSSIER DU MOMENT
remedes-naturels
Des remèdes naturels pour protéger sa gorge
L'automne est une saison propice aux inflammations des voies respiratoires. Mais il existe des solutions naturelles pour protéger votre gorge et prévenir les maladies.
Lire la suite

 

 

À LA UNE
 
reconnaitre-sociopathe
 
Comment reconnaître un sociopathe au travail ?
Selon les études, 4 % de la population serait sociopathe. Si vous avez un doute sur l'un de vos collègues, une série de questions permet de mieux cerner sa personnalité...
En savoir +
VOUS ALLEZ AIMER !
Prostate : ce qu’on ne vous a jamais dit !
Un rapport confidentiel dévoile la vérité sur les traitements pour la prostate. Découvrez-le maintenant et évitez le pire. Inscrivez-vous à la Newsletter du laboratoire Cell’innov et recevez votre rapport avant qu’il ne soit trop tard.
OUI ! Je veux recevoir immédiatement ce rapport gratuit
 
LE DOSSIER DU MOMENT
gérer-crise-adolescence
Comment gérer la crise d'adolescence ?
Quand nos adolescents entrent en crise, c'est toute la famille qui trinque ! Mais il existe quelques astuces pour calmer le jeu et rétablir le dialogue...
Lire la suite
 
À LA UNE
 
graisse-abdominale
 
Tout savoir sur la graisse abdominale chez la femme
Comprendre pourquoi vous stockez de la graisse au niveau du ventre est déjà un grand pas pour y remédier... On fait le point sur ce sujet !
En savoir +
VOUS ALLEZ AIMER !
La découverte qui bloque le gène de l'obésité
Découvrez une méthode époustouflante pour maigrir qui réduit même 8 kg de graisse en 14 jours. Une formule innovante de 2 semaines qui permet de se débarrasser durablement du surpoids, en quoi consiste cette méthode... ?
Lire la suite
 
 
LE DOSSIER DU MOMENT
jeuner
Le jeûne : est-il vraiment recommandable ?
Le jeûne est une pratique de plus en plus répandue chez ceux qui veulent perdre du poids et purifier leur corps... Mais est-ce vraiment sans danger ?
Lire la suite
 
Dossier
Retraite : âge d'or ou âge de raison ?
 
 
 
Après une carrière professionnelle bien remplie, la retraite apparaît comme un moment privilégié pour profiter de la vie… Mais quelques précautions s'imposent.
 
En savoir plus →

 

Particulièrement prisées des tout-petits, les peintures aux doigts entrent directement au contact de la peau. Sur les 7 testées, 6 contiennent au moins une substance nocive. 
>  Consultez le test

 

Malgré le rappel à l’ordre l’an dernier de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), certaines pharmacies usent encore de l’appellation « vaccin homéopathique contre la grippe ». 
>  Lire la suite

 

Comportements d'achat - Comment les prix nous aveuglent L’acte d’achat n’a souvent rien de rationnel. Les professionnels le savent et, en communiquant sur le prix des produits, ils déploient mille astuces pour nous inciter à franchir le pas. Démonstration. 
>  Lire la suite
Pas de doute, Cdiscount frappe fort pour son arrivée sur le marché de l’énergie en tant que fournisseur d’électricité. Avec - 15 % sur le prix du kilowattheure, il écrase la concurrence. 
>  Lire la suite

 

 

Les légumes surgelés auraient de moins bonnes qualités nutritionnelles que leurs équivalents frais. Nous avons vérifié cette idée reçue avec des haricots verts, épinards, purées de carottes, palets de légumes et ratatouilles. 
>  Lire la suite

 

Viande - Du bœuf contaminé vendu au rabais aux industriels 8 000 vaches tuberculeuses finissent chaque année en barquette dans nos supermarchés. Une pratique certes légale, mais symptomatique d’une industrie qui cherche à baisser toujours davantage ses coûts. 
>  Lire la suite

 

Complexe, la facture d’électricité ? Assurément. Vos nombreux courriers témoignent de la difficulté à s’y retrouver. Ligne par ligne, nos éléments de décryptage pour vous aider à la maîtriser. 
>  Lire la suite

 

 

Emmanuel Macron avait annoncé que les étudiants seraient rattachés directement au régime général de Sécurité sociale. Le principe est acquis mais le gouvernement hésite sur le calendrier. 
>  Lire la suite

 

 

Miel - Pour une réelle traçabilité ! 
>  Lire la suite