Publications

Recherche d'articles

Dernières Nouvelles

Publié le 29/10/2019, 10:25 par Claire Mollien
Ce pas, Emmanuel Poil, 49 ans, l’a franchi. Dès 14/15 ans déjà, il se passionne bénévolement pour les fouilles
Publié le 29/10/2019, 10:23 par Claire Mollien
Divers articles parus ... dont une nécrologie .. Boffres
Publié le 29/10/2019, 10:05 par Claire Mollien
des-infos-encore-des-infos-un-pot-pourri-de-lectures-pour-la-toussaint-en-partageavec un immense merci à Pierre-Jean Llorens pour sa large contribution à cette rubrique : Recrutement : la fin des salles d'entretien...

erci à Isis de Romefort, à Valence, de nous confier cette offre URGENTE, poste à pourvoir ..

New au 24 septembre 2019

Vous avez un BAC +3 et le secteur de la banque vous intéresse.

Venez rencontrer un représentant du Crédit Agricole Loire Haute Loire dans le cadre du forum "1 semaine pour 1 emploi" se déroulant à l'Horme le 8 octobre entre 9h et 13h (salle Pian Di Sco 22, route des cotes )
Vous avez la possibilité  de prendre rendez-vous pour rencontrer l'employeur .
Le nombre de rendez-vous étant limité, merci de candidater par mail à :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  (en précisant  que vous postulez pour le "recrutement crédit agricole" )

 

 

Poste  septembre à pourvoir: Chef d’atelier agroalimentaire bio

Définition de la mission :
- Description de la mission:
Organiser et assurer la fabrication de l’intégralité de la production de tartes salées dans les bons délais en respectant les process (4000 tartes par semaine)
Manager l’équipe de production pour réaliser ses objectifs

- Finalité de la mission (objectifs quantitatifs, qualitatifs, qualité, sécurité) :
Atteindre l’Objectif de 10 000 tartes/ semaine
Faire monter les opérateurs en compétence et en autonomie
Assurer le développement de nouvelles recettes

Activités générales :
Encadrer et former le personnel en insertion aux gestes techniques de production et aux règles d’hygiène
Mettre en place les plannings de production et participer activement à la production
Assurer le respect de la qualité des produits ainsi que l’ensemble des contrôles et enregistrements suivant le plan HACCP (analyse gluten, calcul des valeurs nutritionnelles, gestion des fiches de production)
Gérer les stocks et commandes des matières premières auprès des fournisseurs
Participer à la recherche et développement (Développer une nouvelle recette par an, contribuer à l’amélioration des produits et process existants)


Connaissances/Compétences requises (savoir, savoir-faire):

- Niveau / Nature de la formation/machine/logiciel etc…. :
BTS technique de production alimentaire ou licence en agro. Bonne maîtrise de Pack office et Excel

- Niveau / Nature de l’expérience :
Une expérience significative dans une fonction similaire en agroalimentaire


Caractéristiques recherchées (savoir être) :

- Aptitudes : capacités d’adaptation, rigueur, sens de l’organisation, sens de l’écoute,

- Comportement : sens de l’équipe, dynamique, impliqué, sensible aux valeurs de l’économie sociale et solidaire

Le plus : avoir une sensibilité BIO, aimer la cuisine créative !

Conditions d’emploi :
Statut : Agent de Maîtrise
Type de contrat avec période d’essai : CDI avec Période d’essai de deux mois
Rémunération et avantages : 2000€ brut /mois
Temps de travail : 35 heures
Conditions de travail : journée, évolutif en 2x8

CV et LM : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Jobs d'été, stages ou missions d'intérim :

Quels bénéfices pour la vie professionnelle ?

61% des Français ont fait un job d'été, stage ou mission d'intérim étant jeunes

Une expérience qualifiée d'intéressante par 79% des Français

Des travaux « faciles » pour 43% des Français

71% des Français pensent que cela a été utile pour leur carrière

79% des personnes n'ayant pas eu ce genre d'expérience le regrettent et 76% pensent que leur vie professionnelle serait meilleure aujourd'hui si c'était à refaire

92% des Français conseillent aux jeunes de vivre ces expériences le plus tôt possible

 

Quels souvenirs, quels bénéfices pour leur carrière ont les Français de leurs Jobs d'été, stages ou missions d'intérim Qapa.fr, l'agence d'intérim 100% online, interrogé* plus de 4,5 millions de candidats afin de faire resurgir du passé, les expériences vécues lors de leurs petits travaux de jeunesse. 

Lien officiel : www.qapa.fr

*Méthodologie : Sondage réalisé entre le 2 juillet et le 21 août 2019 auprès de 4,5 millions de candidats sur Qapa.fr. Parmi ces personnes interrogées, 52% d'entre eux sont des non-cadres et 48% sont des cadres. Profils : 51% de femmes et 49% d'hommes. Les chiffres et statistiques représentent un état des lieux de l'emploi en France. Toutes les informations mises en avant par les candidats sont déclaratives.

Plus de 2 Français sur 3 adeptes des petits jobs

Si les hommes (63%) sont plus nombreux que les femmes (58%), globalement, la grande majorité des Français a déjà vécu l'expérience d'un job d'été, d'un stage ou encore d'une mission d'intérim avant de commencer une carrière professionnelle.

Avez-vous effectué au début de votre carrière ou étant jeune des jobs d'été, stages ou missions d'intérim ?

Réponses

Global

Femmes

Hommes

Oui

61%

58%

63%

Non

39%

42%

37%

Intéressant ou pas ?

Ces toutes premières expériences de début de carrière semblent avoir été intéressantes pour plus de 79% des Français interrogés (soit dans le détail plus de 82% pour les femmes et 77% pour les hommes).

Si oui, ces expériences ont-elles été intéressantes ?

Réponses

Global

Femmes

Hommes

Oui

79%

82%

77%

Non

21%

18%

23%

Trop facile ?

Se lancer dans la vie active, grâce à ces petites expériences, ne semble finalement pas si compliqué. En effet, 39% des femmes et 47% des hommes les qualifient de « faciles » alors que seulement 23% des Français les considèrent « difficiles » et 34% « neutres ».

Si oui, comment qualifieriez-vous ces expériences dans l'ensemble : 

Réponses

Global

Femmes

Hommes

Difficiles

23%

26%

19%

Faciles

43%

39%

47%

Neutres

34%

35%

34%

Bien commencer sa carrière

Une notion très importante concerne l'utilité de ces jobs d'été, stages ou missions d'intérim. En effetplus de 71% des Français pensent que ces petits travaux ont été d'une grande importance pour la suite de leur carrière professionnelle.

Si oui, cela a-t-il été utile pour votre carrière professionnelle ?

Réponses

Global

Femmes

Hommes

Oui

71%

72%

69%

Non

29%

28%

31%

Regrets éternels...

Pour toutes les personnes qui n'ont pas fait de jobs d'été, stages ou missions d'intérim étant jeunes, plus de 79% avouent le regretter aujourd'hui. Dans le détail, c'est le cas pour 78% des femmes et pour plus de 81% des hommes interrogés.

Si non, regrettez-vous de ne pas en avoir fait ? 

Réponses

Global

Femmes

Hommes

Oui

79%

78%

81%

Non

21%

22%

19%

Si j'avais su...

Selon ces mêmes personnes, leur carrière professionnelle aurait été bien meilleure grâce à ces petites expériences de jeunesse. C'est en tout cas ce que déclarent 74% des femmes et plus de 77% des hommes.

Si non, pensez-vous que votre carrière aurait été meilleure ? 

Réponses

Global

Femmes

Hommes

Oui

76%

74%

77%

Non

24%

26%

23%

Just do it !

A la question « Conseillerez-vous à des jeunes de faire le plus tôt possible des jobs d'été, stages ou missions d'intérim ? » plus de 91% des Français répondent « oui ». De quoi faire réfléchir les parents et les jeunes qui doutent de l'importance de ces premières expériences de travail.

Conseillerez-vous à des jeunes de faire le plus tôt possible des jobs d'été, stages ou missions d'intérim ?

Réponses

Global

Femmes

Hommes

Oui

92%

91%

93%

Non

8%

9%

7%

A propos de Qapa.fr

Qapa.fr est le partenaire emploi de tous les Français. 100% positif 0% souci. Qapa.fr rassemble aujourd'hui 4,5 millions de candidats, 200.000 nouveaux inscrits chaque mois dans tous les secteurs et dans toute la France. En 2016, Qapa.fr a lancé le 1er service de recrutement d'intérimaires en temps réel 100% digital et mobile.

 

iBanFirst, plateforme spécialisée dans les transcation multidevises dédiée aux entreprises, lance un plan de recrutemetn de plus 85 embauches, dont 50 destinées à renforcer l'équipe commerciale.

Les postes proposées s'adressent tout autant à des profils Jeunes Diplômés et Junior, désireux d'apprendre, de vivre une expérience professionnelle stimulante, que des profils plus seniors ayant la volonté de capitaliser sur leur expérience afin de disrupter un nouveau marché ! 

En croissance constante, la Scale-up compte aujourd'hui 100 collaborateurs - soit le triple de son effectif 2018 - et entend doubler ses équipes courrant 2020

 

Étude Rentrée :

Les Français sont-ils réellement épanouis dans leur travail ?

68% des sondés sont contents d’avoir repris leur activité professionnelle la semaine dernière

86% des personnes interrogées souhaitent plus de transparence au travail

58% estiment que leur avis n’est pas pris en compte par la direction

En cette deuxième semaine de rentrée, Sparkup, plateforme d’interaction pour booster les échanges et l’engagement en réunion d’entreprise et événements, a souhaité mener une enquête pour savoir si les Français étaient épanouis dans leur quotidien professionnel et quelles étaient les pistes d’amélioration.

 

Un tiers des Français à reculons sur le chemin du travail
 
D’après l’étude menée par Sparkup, les Français sont en majorité heureux d’avoir repris leur travail. 
En effet, 52% confient avoir été « heureux » de reprendre leurs fonctions cette semaine et 16% indiquent avoir été « très heureux ». Il y a un “mais’ : 32% des sondés ne sont pas enchantés voire totalement dépités d’avoir repris le chemin du travail...
 
 
 
INTITULÉ DES RÉPONSES
POURCENTAGE
Oui, très heureux
15,5%
Oui, heureux
52,1%
Peu heureux
25,4%
Je ne suis pas du tout heureux
7,0%
 
Relation entre collègues : bonne ambiance générale
 
Concernant les relations entretenues avec leurs collègues de travail, plus de 2/3 des répondants estiment avoir de bonnes voire de très bonnes relations avec eux (58% de bonnes relations, 22% de très bonnes relations).
 
Un management qui favorise le collectif
 
En matière de rapports hiérarchiques, 33% des sondés pensent que leur supérieur adopte une forme de management participatif (participation active de chacun dans la prise de décision). 23% pensent quant à eux que leur supérieur adopte un management délégatif (le supérieur, très peu présent, responsabilise, délègue et évalue). 23% des Français indiquent que leur supérieur a une attitude directive (le supérieur donne des instructions, limite les initiatives et contrôle). Enfin, 20% estiment que le management de leur supérieur est persuasif (le manager essaie de convaincre ses collaborateurs grâce au dialogue). 
 
 
 
INTITULÉ DES RÉPONSES
POURCENTAGE
Directif (autoritaire)
23,2%
Persuasif (informatif)
20,3%
Délégatif (consultatif)
23,2%
Participatif
33,3%
 
Côté satisfaction des sondés, elle n’est pas vraiment au rendez-vous. En effet, 30% des répondants confessent ne pas être satisfait par les méthodes de management de leur(s) supérieur(s). 12 ne sont quant à eux “pas du tout satisfait”.
 
“Les managers sont de plus en plus ouverts et se dirigent davantage vers des modèles participatifs, qui favorisent l’avis du collectif dans les prises de décision. Les outils de travail collaboratif, de prise de décision et de feedback tel que Sparkup et ses concurrents sont de plus en plus utilisés et témoignent d’une transformation positive qui se généralise petit à petit.”
Vincent Bruneau, fondateur et CEO de Sparkup
 
Une communication interne encore relativement descendante 
 
Côté communication interne, les entreprises prennent plus ou moins d'initiatives pour rassembler leurs collaborateurs : 45% des répondants indiquent par exemple participer à des réunions d’entreprise.  42% en font « parfois ». Seulement 7% avouent en faire « très souvent » et 6% n’en font quant à eux jamais.
 
Lors de ces réunions d’entreprise (conventions, séminaires, assemblée, all hands meetings…), 62% des participants estiment avoir « parfois » l’occasion de poser des questions et de donner leur avis. 23% indiquent pouvoir « souvent » poser des questions pendant ces temps-fort. 9% confessent ne jamais pouvoir donner leur avis.
 
 
 
INTITULÉ DES RÉPONSES
POURCENTAGE
Très souvent
6,2%
Souvent
23,1%
Parfois
61,5%
Jamais
9,2%
 
En revanche, plus de la moitié des personnes interrogées (58%) pensent que leurs questions et retours, ainsi que ceux de leurs collègues ne sont pas pris en compte par l’équipe managériale ou la direction.
D’ailleurs plus de trois quarts des répondants (86%) souhaiteraient que leur entreprise adopte plus de transparence.
 
 
 
 
 
INTITULÉ DES RÉPONSES
POURCENTAGE
Oui, beaucoup plus
38,0%
Oui, un peu plus
47,9%
Non
14,1%
 
“Les moments pour échanger avec l’ensemble des collaborateurs restent vraisemblablement occasionnels et dédiés à transmettre de l’information de façon descendante. 
Pour beaucoup d’entreprises, la communication interne est encore bâtie sur un système pyramidal qui laisse peu de place à l’échange à double sens. Preuve en est : 58% des gens pensent que leurs retours ne sont pas pris en compte.
Les réunions en entreprise sont pourtant un levier puissant de communication interne pour combler le fossé entre les employés et les dirigeants. C’est un problème de ne pas s’en servir pour favoriser les discussions et la transparence, et les initiatives prises par les managers pour favoriser le collectif sont encore insuffisantes.” 
Vincent Bruneau
   
Créer les conditions propices à la prise de feedback
 
Dans leur entreprise, 45% des sondés précisent se sentir en confiance pour poser les questions qui les tracassent et faire des retours à leur équipe managériale et/ou la direction. 12% répondent même se sentir “très en confiance”. L’étude fait aussi ressortir que 35% des sondés ne se sentent pas en confiance. 9% ne sont de leur côté “pas du tout” en confiance. 
 
“Le bien-être et l’engagement au travail sont intimement liés au sentiment de confiance dans l’entreprise, pouvoir  partager une idée, poser une question ou exprimer une incertitude librement et se sentir écouté. Près de la moitié des Français estiment ne pas avoir cette liberté. Je pense qu’il n’y pas d’équipe sans confiance. 
Créer un environnement bienveillant pour que les collaborateurs puissent s’exprimer librement est un véritable enjeu pour les entreprises” 
Vincent Bruneau
 
Un sentiment d’appartenance encore très faible    
 
À la question considérez-vous qu’il y a une forte culture d’entreprise, seulement 15% des répondants ont voté “oui beaucoup” contre 51% de “un peu” et 34% de “pas du tout”. 
 
“Privilégier les discussions honnêtes et vraies contribue à instaurer un climat de confiance entre les employés et la direction, et à renforcer la culture d’entreprise. Chez Sparkup nous croyons fondamentalement que la manière dont nous collaborons et dont nous communiquons en entreprise est un réel avantage compétitif que les entreprises ont. C’est pourquoi il faut tirer parti de cette intelligence collective et renforcer l’engagement des collaborateurs en créant une culture d’entreprise forte bâtie sur la confiance, la transparence et l’échange.” 
Vincent Bruneau
 
 
 
 
À propos de Sparkup
 
Fondée en janvier 2017 par Vincent Bruneau, Sparkup est un logiciel d’interaction SaaS qui facilite le dialogue et permet à chacun de s’exprimer, de partager ses opinions et ses feedbacks en réunions d’entreprise et événements. Basée à Paris (11e arrondissement), l’entreprise a également des bureaux à New York et à Tokyo et regroupe 25 personnes. Sparkup est utilisée par plus de 1 040 589 utilisateurs dans 47 pays qui permet d’animer des réunions et événements de toutes tailles. Des références comme L’Oréal Japon, Nissan, La Poste, SNCF, EDHEC, ChâteauForm’, OpenMind Kfé utilisent la solution Sparkup.
 
 

Le leader mondial des vacances toutcompris vient de lancer sa grande campagne de recrutement hivernale et recherche plus de 2 000 professionnels, dont 1 800 seront affectés sur l’un de ses 18 resorts haut de gamme dans les Alpes.

Chaque rentrée, cette campagne est le rendez-vous phare de Club Med qui mise désormais beaucoup sur son offre Montagne. Au moins un nouveau resort par an est ouvert à la montagne et ils seront tous destinés à être opérationnels hiver comme été. Ce ne sont donc pas simplement des emplois saisonniers hivernaux que Club Med propose aujourd’hui, mais bien la possibilité de pérenniser son emploi à l’année, sur chaque saison.

Au total, ce ne sont pas moins de 6 500 professionnels qui auront été recrutés sur l’année 2019. Club Med continue ainsi de se positionner comme employeur de référence en s’associant avec Pôle Emploi et le Réseau des Missions locales dans le cadre de ce Bus Tour à travers la France. Soucieux de proposer une véritable expérience candidat, l’entreprise a choisi cette année d’envoyer ses recruteurs à leur rencontre.Ils vont pouvoir venir assister, CV en poche, à une présentation de l’entreprise et des postes à pourvoir afin de décrocher un entretien d’embauche auprès de Club Med. Tous les candidats sont conviés car l’entreprise recrute sur plus de 100 métiers différents, dans la cuisine, la réception, l’hébergement, le bar, la vente, le spa, l’animation, la petite enfance, le sport, l’événementiel, les services techniques, l’entretien… Pour plus d’informations, les candidats sont invités à se rendre sur la page Facebook du Club Med ou sur leur site ClubMedJobs.

La promesse de Club Med en tant qu’employeur est de contribuer au développement de ses G.Os & G.Es à l’aide de formations managériales et techniques proposées en continu, tout en leur offrant des opportunités d’évolution de carrière nombreuses. Mais c’est aussi un véritable tremplin pour l’avenir : l’expérience de vie Club Med constitue un réel avantage et un atout aux yeux de nombreux recruteurs qui valorisent les capacités relationnelles et d’adaptation des anciens G.Os & G.Es ainsi que leur expertise métier.


Tous les profils sont acceptés, de sans diplôme à Bac+5En effet, une fois en poste, les futurs G.O & G.E bénéficieront en continu d’un accompagnement professionnel qui leur permettra de monter en compétences, afin de toujours plus correspondre aux besoins de sa clientèle haut de gamme et internationale.

Le Bus Club Med attend les candidats :

  • Le 1er octobre, à Lyon, place Antonin Jutard
Lire la suite

 

Lire la suite
 

 

OFFROY et SIFEL filiales de TSO, (Groupe NGE) implantées à Mézy-Moulins invitent les étudiants, leurs famille et toute personne en recherche d'emploi, à rencontrer et échanger avec leurs équipes. Cette matinée est l'occasion de découvrir les métiers de l'infrastructure ferroviaire, les formations, les offres d'emploi à pourvoir au sein du groupe. 


Si vous souhaitez assister à cette journée, merci de nous confirmer votre présencepar retour de mail.


Cet événement s'inscrit dans le cadre des « Rendez-Vous de l'Industrie Ferroviaire », dans la région Haut-de-France, sous l'égide de l'AIF -  Association des Industries Ferroviaires.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

L’avenir du travail est aujourd’hui au centre des débats. Pour aider les entreprises et les collaborateurs à faire face au changement de paradigme sur le marché du travail, le Groupe Référence développe depuis 10 ans une solution RH alternative en mettant à disposition des PME et ETI françaises des cadres de haut niveau en Temps Partagé Augmenté®.
 
D’un côté, les entreprises sont confrontées à un environnement de plus en plus complexe : digitalisation, multiplication des outils, évolution de la réglementation, systèmes d’aides et de financements compliqués ... Les multiples expertises nécessaires pour faire face à ces mutations ne trouvent pas de réponse en une seule personne. En effet, un collaborateur ne peut plus appréhender toutes les évolutions de son secteur d’activité mais les contraintes financières et les besoins fluctuants ne permettent pas aux entreprises d’attirer et de fidéliser les talents nécessaires à la maîtrise de la sophistication du monde.
 
De l’autre côté, se trouvent des collaborateurs qui nourrissent de plus en plus l’envie de diversifier leurs expériences et leurs savoirs mais surtout qui souhaitent donner du sens à leur emploi. La norme de la carrière mono-employeur est sans doute un peu dépassée... Pour preuves, la durée du premier emploi chez la génération Y ne dure que 8 mois et les formations et systèmes de reconversion ne cessent de fleurir sur le marché.
 
Afin de réconcilier les deux parties, le Groupe Référence a créé le concept du Temps Partagé Augmenté®. Plus que du temps partagé, c’est une solution de ressources humaines qui place des spécialistes pluri-experts en interconnexion au sein des entreprises. En intégrant le Temps Partagé Augmenté®, les PME peuvent accéder à des ressources de haut niveau, quelques jours par semaine ou par mois selon leurs besoins, sans devoir passer par l'embauche. Elles accèdent à un service de pluri-expertises, à l'instant et pour le temps voulu, tout en maitrisant par avance leurs coûts.
 
Ces experts qualifiés, embauchés en CDI par le Groupe Référence, travaillent plusieurs jours par semaine au cœur de plusieurs entreprises. L’interconnexion permet aux collaborateurs de développer une intelligence collective. Chaque talent du groupe peut interroger, challenger, réassurer ou obtenir auprès des collaborateurs pluri-experts, la meilleure réponse aux sujets qu’il a à traiter. Un réseau social d’entreprise et un espace de travail collaboratif leur permettent d’interagir en temps réel. On compte en moyenne 25 minutes pour avoir une réponse à un problème rencontré par un collaborateur.
 
Ce modèle permet également aux collaborateurs de varier leurs expériences, d’apprendre continuellement, de maintenir leur niveau de compétences et ainsi leur employabilité :
  • 80% des collaborateurs considèrent qu’ils développent leurs compétences parce qu’ils apprennent en permanence en travaillant à Temps Partagé Augmenté®
  • 71% des collaborateurs aiment faire partie d’une équipe de pairs en travaillant à Temps Partagé Augmenté®
  • 80% des collaborateurs aiment contribuer à l’intelligence collective en travaillant à Temps Partagé Augmenté®
  • 80% des collaborateurs apprécient le Temps Partagé Augmenté® car avec la diversité des missions, ils ne se lassent jamais*
* étude menée en juin 2019 auprès des 80 collaborateurs du Groupe Référence.
 

 

ÉTUDE DE RÉMUNÉRATION JEUNES DIPLÔMÉS 2019-2020 : 
LA « GÉNÉRATION Z » EST CONFIANTE EN L'AVENIR

 
Paris, le 18 septembre 2019 – Le cabinet de recrutement Walters People dévoile son étude de rémunération 2019-2020 dédiée aux jeunes diplômés. Confiants en leur employabilité et leur agilité, ces derniers placent la rémunération comme premier critère dans leurs choix professionnels. Marché de l'emploi et niveau de rémunération : l'étude décrypte l'entrée dans la vie active de la « génération Z ». 
 
JEUNES DIPLÔMÉS : NON SATISFAITS DE LEUR RÉMUNÉRATION
 
L'enquête menée en France par Walters People montre que 67% des jeunes diplômés ont trouvé leur premier emploi avant l'obtention de leur diplôme ou dans les trois mois suivants. C'est 15% de plus que l'année passée, signe d'un marché de l'emploi toujours plus orienté candidats. Dans le même sens, 75% ont confiance en leur avenir professionnel. 
 
S'ils entrent rapidement sur dans la vie active, les jeunes diplômés sont 85% à être resté moins de 3 ans dans leur premier poste.  « Les talents sont volatiles et les entreprises peinent souvent à retenir les jeunes collaborateurs. Pour répondre à ces enjeux, elles doivent s'adapter et repenser leur stratégie RH », commente Grégory Lachmany, Associate Director Walters People. En effet pour les candidats, les critères privilégiés dans le choix de rejoindre une entreprise sont : la rémunération (76%), l'ambiance (69%) et les opportunités d'évolution (54%).
 
Sur l'ensemble des jeunes diplômés interrogés, 31% estiment que la rémunération offerte par leur premier emploi était au niveau de leurs attentes mais 50% la trouvaient inférieure à leurs attentes.
 
INGÉNIEURS TECHNICIENS : LA PLUS FORTE HAUSSE DES RÉMUNÉRATIONS 
 
Les ingénieurs techniciens arrivent en tête des secteurs qui connaîtront les plus fortes augmentations de salaires (+5,2%) portées notamment par les postes d'ingénieur R&D / études / méthodes et de dessinateur / projeteur qui connaîtront une augmentation de 8% de leur niveau de rémunération. L'ingénieur qualité QHSE reste la profession star du secteur avec des rémunérations comprises entre 28k€ et 35k€. 
 
« Les opportunités sont nombreuses dans l'industrie et l'ingénierie, avec un accès facile à l'emploi et des salaires en hausse. Les jeunes diplômés entament donc leur carrière dans un marché qui leur est ouvert » explique Stéphanie Richard, Responsable du bureau de Saint-Quentin-en-Yvelines
 
CONSTRUCTION : LE SECTEUR EN PLEIN BOOM 
 
Le secteur de la construction bénéficie d'une situation exceptionnelle avec des recrutements nombreux et rapides ainsi que des salaires en croissance sur la plupart des métiers. Le secteur fait partie de ceux qui connaîtront les plus fortes augmentations de salaires (+4.2%). Le métier phare reste celui d'ingénieur travaux (35-43K) malgré une très faible augmentation des rémunérations. Au contraire, le niveau de rémunération du chef de chantier connaîtra une belle augmentation de 12% et le chef d'équipe profitera quant à lui d'une hausse de salaire de 11%. Les entreprises doivent donc s'adapter et proposer des conditions de rémunération suffisamment attractives pour capter les jeunes diplômés fortement sollicités.
 
« Les jeunes diplômés ont toujours la cote dans ce secteur et  de multiples opportunités s'offrent à eux. Les embauches seront donc nombreuses sur l'exercice 2019 – 2020, avec une très forte demande sur l'ensemble du marché. A la sortie des grandes écoles, les embauches explosent avec des salaires très attractifs. Ceux qui sortent d'école d'ingénieur ou maîtrisent le BIM auront des perspectives particulièrement optimistes. » commente Alexis Amsallem, Associate Director Walters People
 
IT ET LIFE SCIENCES : LES SECTEURS QUI MONTENT
 
La pénurie de candidats dans le secteur IT & DIGITAL continue de participer à la hausse des salaires amorcée depuis deux ans sur les profils juniors. Les rémunérations de chef de projet SI et de chef de projet MOA sont en forte hausse pouvant atteindre les 45k€ pour les jeunes diplômés. En ce sens ils surplombent l'ingénieur études et développement dont la rémunération est comprise entre 38k€ et 42k€. 
 
« De multiples opportunités se profilent pour 2020. Les projets fleurissent dans les entreprises et certains postes particulièrement porteurs sortent du lot. C'est le cas de celui de chef de projet fonctionnel qui permet aux jeunes diplômés d'acquérir des responsabilités, tout en montant rapidement en compétences. » commente Mathieu Moisan, Associate Director Walters People
 
Le secteur des Life Sciences n'est pas en reste et connaitra de belles augmentations de salaires, notamment pour le métier de technicien de maintenance (+7%). Ainsi il pourra prétendre à un niveau de rémunération compris entre 30k€ et 35k€ en sortie d'école. 
 
« Pour les industries dites « propres » (agroalimentaire, pharmaceutique, cosmétique et dispositifs médicaux), les contraintes réglementaires se renforcent sans cesse, avec une influence directe sur le marché de l'emploi. Une croissance des embauches sur les postes en assurance qualité et en affaires règlementaires, ainsi qu'une hausse des salaires sont donc à prévoir pour 2020. Dans ce contexte, l'industrie pharmaceutique continue de mieux rémunérer à tous niveaux de postes et de surcroît les jeunes diplômés. » explique Alexis Amsallem
 
 
Découvrez la version complète de

 
Méthodologie de l'étude
-Étude de rémunération Jeunes Diplômés Walters People France :  Données issues d'entretiens réalisés par les consultants de Walters People auprès de 1500 postulants de moins de 26 ans, de septembre 2018 à septembre 2019 ;
-**Enquête Candidats Walters People France : Enquête réalisée par Walters People auprès d'un panel de plus de 200 candidats Walters People de moins de 26 ans interrogés en juillet 2019 en France.
 
A propos de Walters People – www.walterspeople.fr 
Walters People est la filiale du groupe Robert Walters dédiée au recrutement intérimaire et permanent pour les fonctions supports et financières des entreprises en France, Belgique, Espagne et Pays-Bas. Spécialistes du travail temporaire, nous recrutons également des candidats qualifiés pour des postes en CDI et CDD, du jeune diplômé au cadre expert, en administration des ventes et supply chain, en assistanat, en banque et assurance, en construction et immobilier, en comptabilité et finance, dans l'IT et les Life Sciences, en juridique et en ressources humaines. Walters People a été nommée Great Place to Work® en 2015 et 2017.