Publications

Recherche d'articles

Dernières Nouvelles

Publié le 21/08/2019, 08:38 par Claire Mollien
des-lectures-de-l-humour-finissons-le-mois-d-aout-en-beauteAvec un grand merci à Pierre-Jean Llorens pour son implication, ses recherches, ses trouvailles, ses lectures et blagues en partage,...
Publié le 13/08/2019, 08:19 par Claire Mollien
Saint-Barthélémy Grozon - Reportage Interview Une histoire humaine, un parcours de vie
Publié le 13/08/2019, 08:14 par Claire Mollien
un-mois-de-juillet-2019-resume-des-publicationsHebdo de l'Ardèche, Terre Vivaroise, des articles sur diverses communes : Saint-Barthélémy-Grozon, côté Vallée du Doux, Boffres,...

avec un grand merci à Isis de Romefort - merci Marie-Claire Sansoe ... mise à jour du 28 juin 2019

OFFRE D’EMPLOI Le syndicat mixte du SCoT du Grand Rovaltain recrute un responsable administratif polyvalent

(H/F) à temps complet Sur un périmètre regroupant 3 EPCI, 108 communes et 310 000 habitants, le syndicat mixte du SCoT Grand Rovaltain Ardèche Drôme porte un projet de territoire ambitieux défini dans le Schéma de Cohérence en vigueur depuis janvier 2017.

 

Le Syndicat mixte du SCoT Rovaltain Drôme Ardèche recrute par voie statutaire ou à défaut contractuelle un responsable administratif polyvalent (H/F) de catégorie B (Rédacteur). Sous la responsabilité du Directeur, vous êtes chargé(e) de la gestion administrative et budgétaire du syndicat. Missions principales : Suivi administratif du syndicat, suivi des procédures budgétaires et comptables Secrétariat du syndicat : gestion du courrier, rédaction de courriers, classement, agenda du directeur Secrétariat des assemblées : agenda des élus, convocation aux réunions, rédaction et diffusion des compte rendus, appui à la préparation et à la rédaction des délibérations et dépôt au contrôle de légalité

 

Missions subordonnées : Accueil physique et téléphonique Présence lors des assemblées délibérantes Gestion des commandes de petit matériel et fournitures Appui à la mise en œuvre des actions d’information et de communication du syndicat

 

Profil : Expérience confirmée dans un poste similaire, excellente maîtrise des outils bureautiques et pratique d’un logiciel de comptabilité publique. Maîtrise des finances et de la comptabilité publiques (M14). Connaissance des marchés publics et des procédures administratives.

 

Basé à Alixan (Rovaltain-Valence TGV), ce poste requière organisation, rigueur, autonomie et discrétion, capacités d’écoute et rédactionnelles, sens du service public. Poste à pourvoir au 1 er septembre 2019 Contact : Olivier BAUDY, Directeur, au 04 75 55 05 32 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Les candidatures (CV et lettre de motivation) sont à adresser 30 juin 2019 à : Monsieur le Président Syndicat Mixte Rovaltain Drôme Ardèche – BP 15191 26 958 VALENCE cedex 9

 

Une information importante ! Randstad Inhouse ( agence hébergée sur site)

recrute pour son client Iveco à Annonay.

-des monteurs, des mécaniciens, des électriciens, des caristes caces 1.2.3 et 5, des soudeurs, des agents de montages et assemblages, des peintres , des garnisseurs, et agents de fabrication Elle élargit aussi ses recherches à des " autodidactes " dans tous ces domaines, des bricoleurs, des candidats manuels, des mécaniciens par passion.

 

N' hésitez pas non plus à diffuser l'information dans vos cercles privés ( eh oui, le bouche à oreille fonctionne...)

 

Très important, pour les candidats non véhiculés:

La société Iveco met à la disposition des intérimaires une navette gratuite desservant 43 villes et cela dans les départements de l’Ardèche, de la Drôme, de la Loire, de l'Isère et même du Rhône. ( pour les horaires en journée, soit 07H15 à 15H58)

 

Villes de ramassage: RHONE: Condrieu ISERE: Les Roches de Condrieu, St Clair du Rhône, Clonas sur Vareze, St Maurice l'exil, Péage de Roussillon, Roussillon, Salaise sur sanne, Beaurepaire, Pact, Jarcieu, Bouge Chambalud, Sablons, Bourgoin, Meyrieu les Etangs, St Jean de Bournay, Malisol, Vienne ARDECHE:Boulieu les Annonay, St Félicien, St Victor, St Jeure d'Ay,Brenieux, Quintenas, Roiffieux, Satillieu, St Alban d'Ay,Annonay, St Julien Vocance, Vocanse, Vanosc, Villevocance, Serrières, Davezieux la Lombardière, Félines, Peaugres, LOIRE: Bourg Argental, St julien Molin Molette, DROME: St Marcel,

 

Rémunération : salaire+ primes diverses Vous pouvez contacter l'agence au 04 75 34 38 20 pour plus de renseignements

 

 

 

OFFRE D’EMPLOI Le syndicat mixte du SCoT du Grand Rovaltain recrute un(e) chargé(e) de mission urbanisme expérimenté (e) à temps complet

 

Sur un périmètre regroupant 3 EPCI, 108 communes et 310 000 habitants, le syndicat mixte du SCoT Grand Rovaltain Ardèche Drôme porte un projet de territoire ambitieux défini dans le Schéma de Cohérence en vigueur depuis janvier 2017.

 

Dans le cadre de la mise en œuvre et du suivi de l’application du SCoT, le Syndicat mixte du SCoT Rovaltain Drôme Ardèche conforte son équipe technique (5 personnes) en recrutant un(e) chargé(e) de mission urbanisme expérimenté (e), catégorie A, par voie contractuelle pour une durée de 3 ans renouvelable.

 

Sous la responsabilité du Directeur, vous êtes chargé(e) de l’animation et du suivi du volet réglementaire du SCoT (urbanisme, habitat, environnement) et contribuez à l’élaboration des outils de mise en œuvre et au bilan de l’application du Schéma de Cohérence Territoriale.

 

Vous participez à la préparation des décisions des instances du syndicat mixte. Fort(e) de votre expertise en urbanisme réglementaire et habitat, vous assurez l’instruction des documents devant être compatibles avec le SCoT et accompagnez les collectivités dans sa prise en compte. Vous intervenez également en appui de la chargée de mission dédiée au Contrat et vert et bleu porté et animé par le syndicat mixte (animation et contribution à certaines actions).

 

De formation bac + 5 dans le domaine de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire, vous avez une expérience significative sur un poste similaire ou en bureau d’études et une forte sensibilité environnementale.

 

Vous maîtrisez la réglementation en matière d’urbanisme et d’habitat, les procédures publiques d’aménagement ainsi que les outils informatiques et cartographiques. Basé à Alixan (Rovaltain-Valence TGV), ce poste requiert disponibilité, force de conviction et qualités d’expression orale et écrite. Permis B obligatoire. Poste à pourvoir au 20 août 2019

 

Contact : Olivier BAUDY, Directeur, au 04 75 55 05 32 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Les candidatures (CV et lettre de motivation) sont à adresser avant le 30 juin 2019 à : Monsieur le Président Syndicat Mixte Rovaltain Drôme Ardèche – BP 15191 26 958 VALENCE cedex 9

 

 

Pour notre client (basé dans le 93) société industrielle de premier ordre nous recherchons le candidat suivant :

-Architecte technique . NET Microsoft (5 à 10 ans d'exprience) pour un CDI en client final 60/70 ke   

L'anglais n'est pas important, tres accessible par les transports en commun

Si vous êtes interessés, merci de nous faire parvenir un CV,

  

Hervé Dulaire

IT Resourcer

ITProject-search

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Pour notre client (basé dans le 76) société industrielle de premier ordre nous recherchons le candidat suivant :

-Développeur Microsoft C# WPF 

IMPORTANT Le poste peut etre éxécuté en TELETRAVAIL

Le salaire proposé est de 50 / 55 ke

Si vous êtes interessés, merci de nous faire parvenir un CV,

 

Hervé Dulaire

IT Resourcer

ITProject-search

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Recrutimmo, 1er site de l’emploi immobilier, propose ses services aux adhérents de la FNAIM grâce à la signature d’un partenariat

Paris, le 26 juin 2019 - Recrutimmo.com, le site leader du recrutement en ligne dans le secteur de l’immobilier, signe un partenariat avec La Fédération Nationale de l’immobilier (FNAIM) – premier syndicat européen des professionnels de l’immobilier.  

La plateforme en ligne, regroupant plus de 15 000 CV, permet aux recruteurs d’identifier rapidement les profils les plus pertinents et aux candidats de postuler gratuitement auprès d’un grand nombre d’entreprises du secteur immobilier. En intégrant Recrutimmo parmi ses partenaires, la FNAIM apporte à ses adhérents de nouveaux outils innovants et conforte l’image de la Fédération, déjà motrice sur de nombreux sujets (formation, international, etc.).

La plateforme Recrutimmo va proposer ainsi aux adhérents de la FNAIM des solutions complètes pour les soutenir dans le recrutement permanent de leurs collaborateurs avec une offre de service de qualité, à des conditions tarifaires privilégiées. 

« En tant que patron d’entreprise, la possibilité de recruter rapidement de nouveaux collaborateurs est, nous le savons, un des facteurs clés de la réussite d’une agence immobilière. Il était donc indispensable de pouvoir proposer aux adhérents de la FNAIM un service innovant en nous appuyant sur l’expertise de Recrutimmo dans le secteur de l’immobilier », explique Jean-Marc TORROLLION, Président de la FNAIM

Pour Recrutimmo, ce partenariat apporte de réelles opportunités de développement. Actuellement la plateforme affiche 700 adhérents actifs implantés dans les plus grandes métropoles de France. Grâce à cette nouvelle collaboration, la start-up espère travailler avec 1500 nouveaux partenaires immobiliers à l’horizon des 12 prochains mois, sur tout le territoire Français. 

« À l’ère du recrutement permanent, les professionnels de l'immobilier doivent s’adapter aux nouveaux comportements des candidats et réapprendre à attirer les talents. Il s'agit de mettre leurs compétences au service d’une « expérience candidat » avec plus de réactivité, une gestion plus performante des recrutements, grâce à des processus plus fluides. En s’associant à la FNAIM, leader sur son marché, Recrutimmo conforte ainsi sa position d’acteur incontournable de l'emploi immobilier en France. », conclut Antoine Mesnard, fondateur de Recrutimmo. 

À propos de Recrutimmo : 

Recrutimmo.com est le site leader du recrutement en ligne dans le secteur de l’immobilier. Recrutimmo propose aux candidats une base de 30 000 offres d’emplois et aux agences plus de 15 000 CV. La plateforme, simple et efficace, permet aux recruteurs d’identifier rapidement et efficacement les profils les plus pertinents et aux candidats de postuler gratuitement auprès d’un grand nombre d’entreprises du secteur immobilier. 

À propos de la FNAIM : 

La Fédération Nationale de l’immobilier (FNAIM) est la première organisation syndicale des professionnels de l’immobilier en France. Ses adhérents exercent tous les métiers de la transaction, de la gestion, de la location, de l’expertise, du diagnostic, etc. Créée en 1946, elle est présente sur l’ensemble du territoire par son maillage de Chambres départementales et régionales. 

La FNAIM accompagne au quotidien ses adhérents dans l’exercice de leurs activités. Elle leur dispense les formations, initiales et continues, qui différencient les professionnels FNAIM par leurs compétences et la qualité de services offerts aux particuliers. Elle veille au respect, par chacun de ses membres, de son Code d’Éthique et de Déontologie, garant de la protection des droits du consommateur. 

Par sa représentativité, sa connaissance des marchés immobiliers, ses compétences juridiques et techniques, la FNAIM est un interlocuteur reconnu par les Pouvoirs Publics pour l’élaboration des politiques et des législations relatives au logement. Les statistiques qu’elle établit à partir des données recueillies auprès de ses adhérents et qu’elle diffuse gratuitement permettent de suivre au plus près l’évolution des marchés du logement en France. À la fois référence et partenaire, la Fédération veut faire partager une vision positive, équilibrée et sociale et de l’immobilier. La FNAIM fait partie du Conseil National de la Transaction et de la gestion immobilière (CNTGI).

 

SALAIRE ET AVANTAGES : 
DES CRITÈRES DÉCISIFS DANS LA GUERRE DES TALENTS
 
 
Paris, le 26 juin 2019 – Selon une enquête du cabinet Walters People, 96% des candidats s'attendent à voir apparaître le salaire et les avantages du poste dans une annonce d'emploi. Sur un marché tendu et résolument orienté candidats, cette pratique est pourtant peu suivie des entreprises.
 
Pour 96% des candidats, le salaires et les avantages sont déterminants dans leur décision de postuler ou non à une offre d'emploi. En effet, une enquête Walters People révèle que ce critère est plus important que la description de l'entreprise elle-même.
 
« Face au large panel d'offres d'emploi qui s'offrent à eux, les candidats n'hésitent plus à écarter les annonces qui n'affichent pas le salaire. C'est le signe que le marché de l'emploi continue de se tendre et que les candidats sont de plus en plus exigeants dans leurs recherches. » commente Mathieu Moisan, Directeur chez Walters People.
 
Du côté des entreprises, seules 36% déclarent intégrer systématiquement ces informations. Confidentialité des grilles de rémunération, volonté de garder une neutralité réciproque lors des négociations de salaire ou encore de conserver une marge d'appréciation en fonction du profil rencontré ; nombreuses sont les raisons qui expliquent le choix des entreprises de ne pas divulguer le salaire dès l'annonce d'emploi.
 
« Pour les employeurs qui prennent le parti de rester discrets sur ce sujet, il est conseillé de communiquer sur les avantages que propose le poste, tels que la mise à disposition d'un smartphone, d'une tablette, d'un véhicule, ou encore l'organisation d'un séminaire d'intégration ou de formations professionnelles par exemple. Ces atouts indéniables permettront aux entreprises de se démarquer du flot d'annonces « ordinaires », dans un contexte de guerre des talents. » conclut Mathieu Moisan. 

 
 
 
Découvrir l'enquête dans son intégralité
Pour aller plus loin : Étude de rémunération Walters People

 

 

 

 

Lire la suite

 

 

Lire la suite

 

Lire la suite

 

Lire la suite

 

ETUDE 2019 BIRDEO

DIPLOMES, COMPETENCES, SALAIRES :

QUI SONT LES PROFESSIONNELS DU DEVELOPPEMENT DURABLE ?

Paris, le 11 juin 2019 - A l'issue de la Semaine Européenne du Développement Durable, le cabinet leader en recrutement et chasse de tête spécialisé Birdeo publie sa 4ème enquêteannuelle sur le secteur. 802 professionnels du Développement Durable et de la RSE ont ainsi été intérrogés entre le 20 décembre 2018 et le 20 mars 2019. En voici les 3 grands enseignements majeurs :

  1. Il existe une très grande disparité dans les profils comme dans les rémunérations des professionnels, en fonction qu'ils soient « inhouse » ou en « cabinets de conseil / indépendants ».

L'étude menée par Birdeo s'est en effet attachée à distinguer les professionnels oeuvrant inhouse, des professionnels du conseil (salariés de cabinets ou indépendants). S'ils s'avèrent toutes et tous en grande partie très diplômés, là est sans doute leur seule caractéristique commune. Rémunération, ancienneté, missions et budgets gérés... Birdeo dresse ici le portrait de deux univers encore très éloignés.

  1. Inhouse, les 2/3 des professionnels sont des femmes : une proportion qui diminue à mesure que le niveau hiérarchique augmente. Malgré cette part importante, des écarts de rémunération avec les hommes de l'ordre de 16 à 21% sont observés.

Le second enseignement de l'étude Birdeo est relativement peu flatteur pour le secteur, mettant en avant des écarts considérables entre les positions et les rémunérations des hommes et des femmes. Néanmoins, il est intéressant de noter que cette tendance ne se vérifie pas du côté des cabinets et des indépendants. La proportion des femmes est en effet légèrement moins élevée (58% pour les cabinets, 56% chez les indépendants), et surtout, les écarts de rémunération y sont eux, quasi-inexistants.

  1. Le budget des Directions du DD inhouse s'élève à 870K euros annuels en moyenne. 18% d'entre elles ne dispose toujours, en revanche, d'aucun budget !

Si l'étude Birdeo tend à souligner cette année un niveau d'intégration croissant du Développement Durable dans le fonctionnement de l'entreprise, elle note également que seules les grandes entreprises sont concernées, que les comités de direction leur sont encore très peu ouverts, et que près d'un directeur sur cinq ne dispose d'aucun budget pour cette mission.

- Le professionnel du Développement Durable inhouse

Premier échantillon observé par l'étude Birdeo : les professionnels du DD et de la RSE dits « inhouse », à savoir les salariés d'entreprises privées autre que les cabinets de conseil.

On notera tout d'abord qu'ils sont majoritairement issus des secteurs « Banque / Finance »« Agriculture / Agroalimentaire », et en 3ème position, à égalité, « BTP » et « Distribution / Commerce », dans des entreprises de plus de 1 000 salariés pour 60% d'entre eux.

Si l'on s'intéresse de plus près à leur parcours, on note que 75% des responsables et chargés de mission/projet ont été recrutés pour le poste, contre seulement 60% des directeurs. Par ailleurs, 27% de ces derniers occupent le poste depuis plus de 5 ans (et 40% d'entre eux sont dans l'entreprise depuis plus de 10 ans !). Une ancienneté et une mobilité interne qui peuvent poser question.

4204an$IN76801560254464131@VWP21DB01" width="200" style="box-sizing: content-box; vertical-align: middle; line-height: 1.4em; max-width: 10000px; width: 200px; height: 198px;">

« Le fait que les directeurs et directrices du Développement Durable bénéficient d'une ancienneté notable envoie un double signal. Le premier est que l'on ne choisit pas ce métier par hasard, par opportunité, mais bien avec un réel engagement, une volonté affirmée de faire bouger les lignes. Il paraît très difficile de revenir ensuite à des fonctions plus classiques. Le second est que ces métiers et les compétences inhérentes - conduite du changement, ténacité, courage, transversalité, adaptation des business models etc - manquent sans doute encore de reconnaissance dans l'ogranisation, ce qui semble nuire aux mobilités internes. Pourtant, il s'agit là de toutes les compétences requises pour diriger une entreprise... », commente Caroline Renoux, fondatrice et CEO de Birdeo.

71% d'entre eux se voient dans leur poste attribuer des missions dites « transverses », consistant essentiellement à la bonne coordination des démarches RSE en interne. 14% d'entre eux ont en outre des fonctions très opérationnelles, ce qui témoigne d'un niveau d'intégration croissant du Développement Durable dans l'entreprise !

A noter également que 50% d'entre eux coordonnent également des missions internationales...

Ils gèrent un budget moyen annuel de 870 000 euros, allant de 0 euros pour 18% d'entre eux, jusqu'à 5 millions d'euros 39% seulement d'entre eux sont membres des comités de direction.

Ils ont 38 ans en moyenne, et travaillent en Ile-de-France pour 64% d'entre eux. Ils sont à 90% à être diplômés d'au moins Bac +5.

Enfin, 2/3 d'entre eux sont des femmes : une proportion qui s'élève à 81% sur le poste de chef de projet / chargé de mission, et s'amoindrit progressivement à 57% sur le poste de directeur du Développement Durable. Dans le même temps, les écarts de rémunération avec les hommes sont, à l'instar de nombreux secteurs, compris entre 16% (postes de direction) et 21% (postes de chef de projet).

II - Le professionnel du Développement Durable en conseil

Second échantillon observé par l'étude Birdeo : le secteur du conseil en DD, qui se caractérise par une proportion importante d'indépendants, à savoir 42%, voire même auto-entrepreneurs pour 36% d'entre eux. 56% sont des femmes, et la moitié exerce en Ile-de-France. Dans les deux situations, les professionnels sont là aussi très largement diplômés Bac +5 (90% pour les pros en cabinets, 85% pour les indépendants).

83% des professionnels en cabinets sont dans des structures comptant moins de 50 collaborateurs. Les champs d'intervention y sont variés, avec un trio de tête : stratégie RSE & reporting (72%), expertise scientifique & ingénierie (47%), accompagnement RH & formation (36%). Ils sont par ailleurs en grande partie seniors (81%). 58% sont des femmes. Ils exercent principalement en ile-de-France (80%).

Fait marquant 70% des consultants indépendants et 76% des consultants en cabinet occupent leur poste depuis moins de 5 ans. Une ancienneté qui contraste avec celle des directeurs du DD inhouse.

En prestation externe, les rémunérations observées sont enfin bien plus faibles (51K euros fixes / an en moyenne en cabinet Vs 72K euros fixes / an inhouse, et seulement 44K euros pour les indépendants), avec des écarts peu significatifs entre les juniors et les seniors, ce qui crée un sentiment d'insatisfaction exprimé 44% des séniors se disent insatisfaits de leurs salaires.

Cette fois-ci, les écarts de rémunération entre hommes et femmes sont, eux, quasi-inexistants.

Informations complémentaires, étude complète et/ou Interviews

 

 

Le secteur funéraire recrute! Plusieurs postes sont à pourvoir!

Avec une excellente présentation, vous avez le sens de la discrétion et du respect. 
Vous savez faire preuve d'empathie et de recul. 

088DXKD Porteur funéraire H/F
088DYMX Conseiller funéraire H/F

Réunion d'information en présence des recruteurs

 Lundi 17/6 à 13h30 au Pole Emploi de Roussillon (38150)
8 Rue Anatole France


Amener votre CV

Cordialement,
L'équipe Pôle emploi de Roussillon

 

ÉTUDE D'OPINION FEEF / OCCURRENCE

La perception des Français à l'égard des PME 

Dans le climat actuel de défiance généralisée, les PME font figure d'exception auprès des Français qui leur accordent leur confiance. Sur quoi celle-ci se fonde-t-elle ? Comment les PME contribuent-elles au développement économique des territoires ? Pourquoi les Français souhaitent-ils une concurrence plus équitable avec les multinationales ?

Afin de mieux comprendre la réalité et les raisons de cette confiance, la FEEF (Fédération des Entreprises et Entrepreneurs de France) et le cabinet d'études et conseil Occurrence ont mené une enquête auprès de 1000 Français sur leur perception des PME.

Les principaux enseignements :

Une confiance très largement partagée et fondée sur la dimension humaine et la proximité des PME

  • 77% des Français ont confiance dans les PME (vs. 28% pour les multinationales).
  • Selon 56% d'entre eux, le caractère « proche » et « humain » des PME explique en premier lieu la confiance qui leur est accordée.

Un rôle reconnu dans la vitalité économique et sociale des territoires

  • Pour 85% des Français, les PME favorisent le développement économique et régional.
  • Pour près de 9 Français sur 10, les PME participent au rayonnement d'une région et de ses produits locaux (vs. 27% pour les multinationales).
  • 83 % des Français estiment que les PME renforcent le lien social au sein d'un territoire (vs. 24% pour les multinationales).

Une garantie pour favoriser les circuits-courts et répondre aux attentes sociétales

  • 84% des Français jugent que les PME sont bien placées pour assurer des circuits de distribution courts (vs. 21% pour les multinationales).
  • Selon 78% des Français, les PME sont centrées sur le consommateur, ont des produits de qualité supérieure et sont innovantes.
  • 76% des Français estiment que les PME sont animées par des entrepreneurs et collaborateurs engagés.

Un développement entravé par le poids de la fiscalité et de la réglementation

  • 86% des Français assurent que les PME doivent surmonter de nombreux freins pour pouvoir embaucher (alors même que la création d'emplois est citée comme la première qualité donnée spontanément aux PME).
  • Pour 85% des Français, les PME souffrent d'une fiscalité trop importante (vs. 28% pour les multinationales)
  • 65% des Français estiment que les PME subissent de trop lourdes contraintes, lois etréglements.

La nécessité d'une concurrence plus équitable et loyale avec les multinationales

  • 74% des Français sont favorables à la mise en place de la différenciation PME, notamment au niveau fiscal, pour mettre fin aux distorsions de concurrence entre PME et multinationales.
  • 78% des Français considèrent les PME utiles à la bonne santé de l'économie française.

Dominique Amirault, Président FEEF, souligne:

« Cette étude met en évidence le fait qu'une PME, on l'aime parce qu'elle fait partie de notre vie ! Elle est intrinsèquement liée aux territoires. Les Français ont également conscience que les PME sont un formidable moteur économique et social pour nos territoires, et donc un atout pour la France. Quand les Français citent spontanément l'emploi comme première qualité des PME, la réalité corrobore cette perception puisque les PME sont bien à l'origine de 80% des créations d'emploisLes décideurs publics devraient s'en rappeler au moment de légiférer pour davantagelibérer les PME et rétablir une concurrence plus équitable entre PME et multinationales, via la différenciation PME que les Français soutiennent à 74%  ».

Assaël Adary, Président d'Occurrence ajoute :

« L'étude raconte une histoire d'amour entre les Français et les PME. Pour les Français, les PME ce sont des femmes et des hommes au service d'un territoire, pas seulement un enjeu économique mais un enjeu de fécondité des territoires. Les PME sont les pollinisateurs de la vie économique et sociale française ».

L'étude complète est disponible en téléchargement libre (pdf) cliquez ici

Toute citation ou publication totale ou partielle de l'étude doit impérativement comporter la mention complète suivante : « Étude d'opinion FEEF-Occurrence : La perception des Français à l'égard des PME ».

Méthodologie de l'étude

Étude réalisée en ligne en avril 2019 auprès d'un panel de 1052 Français métropolitains, âgés de 18 à 65 ans, représentatif de la population française (méthode des quotas).

Contacts presse

FEEF : Virginie Feuillebois -  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.   - 01 47 42 43 33

Occurrence : Ethel Bachellerie -  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  - 06 62 79 19 21

À propos de la FEEF

La FEEF (Fédération des Entreprises et Entrepreneurs de France) représente les Entrepreneurs PME-ETI des territoires, fournisseurs alimentaires et non-alimentaires de la distribution. Cela correspond à 20 000 entreprises françaises, 100 milliards d'euros de chiffre d'affaires et 250 000 emplois répartis sur l'ensemble du territoire. Vivier d'entreprises stratégiques pour la croissance et la compétitivité, il s'agit d'entreprises implantées industriellement en France, à capitalisation patrimoniale ou familiale, qui ne délocalisent pas, innoventet vitalisent les territoires. Plus d'information www.feef.org / @FEEF_France

À propos d'Occurrence

Créé en 1995, Occurrence est un cabinet d'études et conseil indépendant, spécialiste de l'évaluation de la communication (corporate & marque, analyses médias, communication interne, publique, événementielle, digitale...) et de l'analyse des opinions. Depuis 24 ans, Occurrence accompagne les entreprises et les agences en France et à l'international pour mesurer la performance de leur communication et éclairer leurs décisions stratégiques. Le cabinet travaille au service de nombreux grands comptes et institutions de référence : EDF, Engie, Orano, Carrefour, BNP Paribas, Airbus, Macif, INPI, Crédit Agricole, Pierre Fabre, Saint-Gobain... et des ministères, institutions européennes notamment la Commission Européenne, ainsi que des collectivités locales, associations, ONG et organisations ou entreprises publiques...

L'équipe de 25 experts maitrise une large gamme d'outils d'évaluation et de prospective (quantitatifs, qualitatifs, sémiologiques, Analytics) et capitalise sur « Occurrence Lab. », structure interne pour l'innovation qui lance de nouvelles offres d'études. Au premier trimestre 2018, un collectif de grands médias nationaux et régionaux adopte la méthodologie de comptage indépendante des manifestants développée par Occurrence en 2006. Membre de Syntec Etudes, Occurrence est également certifié ISO 9001 depuis 2004 et engagé dans la norme ISO 26000. Assaël Adary, Président d'Occurrence, et Céline Mas, associée, sont les deux co-auteurs de la 8e édition de l'ouvrage de référence sur la communication, le Communicator, sorti chez Dunod en 2018.

www.occurrence.fr

 

Au travail, les Français lèvent-ils (vraiment) le pied avant leurs vacances ?

Plus d'1 Français sur 2 travaille beaucoup moins à l'approche des vacances

44% des femmes lèvent le pied quelques heures avant leurs congés...

Mais c'est plusieurs jours avant pour 41% des hommes !

29% des hommes trouvent que l'activité pro baisse mi-juin et 24% des femmes début août

Pour 32% des Français, le travail recommence vraiment début septembre

63% des Français vont répondre aux emails pro mais 78% refuseront les appels en vacances

1836an$IN7980156014372855@VWP21DB02" width="500" style="box-sizing: content-box; vertical-align: middle; line-height: 1.4em; max-width: 10000px; width: 500px; height: 260px;"> 

Paris, 10 juin 2019

A quelques semaines du coup d'envoi des congés payés, Qapa.fr, l'agence d'intérim 100% online, a interrogé* plus de 4,5 millions de candidats et professionnels afin de savoir si l'approche des vacances avait un impact sur leur travail... un peu, beaucoup ou bien passionnément ?

Lien officiel : www.qapa.fr

Bientôt la pause estivale...

l'approche de leurs vacances, les Français sont clairement moins motivés pour travailler. Ainsi, 51% des Français déclarent lever le pied avant leurs congés. Cependant, ce sont surtout les hommes, avec plus de 52% de représentativité qui se lâchent davantage que les femmes avec seulement 49% de votes.

Avec l'arrivée des vacances, commencez-vous à moins travailler ?

Réponses

Global

Femmes

Hommes

Oui

51%

49%

52%

Non

49%

51%

48%

Paliers de décompression

Si les femmes sont plus de 44% à avouer commencer à lever le pied quelques heures avant le début de leurs vacances, les hommes sont 44% à être beaucoup plus proactifs dans ce domaines et débutent leur décélération plusieurs jours avant le départ.

Avant de partir en vacances, vous commencez à lever le pied :

Réponses

Global

Femmes

Hommes

Quelques heures avant mes vacances

38%

44%

32%

Quelques jours avant mes vacances

40%

39%

41%

Quelques semaines avant mes vacances

22%

17%

27%

Top départ !

Il est clair que globalement l'activité professionnelle baisse souvent pendant la période estivale. Mais le début de cette descente n'est pas perçu à la même période par tout le monde. Ainsi, 24% des femmes trouvent que le travail diminue début août alors que les hommes sont 29% à considérer la diminution à partir de mi-juin !

Vous sentez que l'activité professionnelle commence à baisser à partir de quelle date ?

Réponses

Global

Femmes

Hommes

A partir de mi-mai

5%

5%

4%

Début juin

7%

6%

9%

Mi-juin

22%

15%

29%

Début juillet

18%

17%

20%

Mi-juillet

17%

19%

15%

Début août

18%

24%

11%

Mi-août

12%

13%

10%

Jamais

1%

1%

2%

Back to school

l'inverse, même constat pour la reprise de l'activité mais avec un consensus entre les femmes et les hommes. En effet, 31% des femmes et 33% des hommes trouvent que le travail reprend de manière significative début septembre.

Vous sentez que l'activité professionnelle commence à reprendre à partir de quelle date ?

Réponses

Global

Femmes

Hommes

Début juin

3%

3%

2%

Mi-juin

6%

5%

7%

Début juillet

10%

11%

9%

Mi-juillet

11%

12%

11%

Début août

14%

12%

15%

Mi-août

23%

25%

22%

Début septembre

32%

31%

33%

Jamais

1%

1%

1%

« Salut Roger, t'es plus en vacances ? »

Les Français sont-ils un peu cruels avec leurs collègues ou bien juste un peu paresseux ? Le fait est que plus de 43% des personnes interrogées avouent qu'elles préfèrent partir en vacances après leurs collègues pour être plus tranquilles quand ils ne sont pas là. 34% choisissent les mêmes dates que leurs collègues et 34% optent pour être en congés bien avant.

Vous préférez partir en vacances :

Réponses

Global

Femmes

Hommes

Après vos collègues pour être plus tranquille pendant quand ils sont partis

43%

41%

45%

Avant vos collègues pour rentrer plus tranquillement après qu'ils soient partis

23%

25%

22%

En même temps que vos collègues

34%

34%

33%

Les emails « oui », mais les appels « non » !

A la question « Répondez-vous à vos emails professionnels pendant vos vacances ? », 58% des femmes et 69% des hommes répondent « oui ». En revanche, pas question de décrocher le téléphone. En effet, 71% des hommes et plus de 85% des femmes déclarent ne pas répondre aux appels professionnels.

Répondez-vous à vos emails professionnels pendant vos vacances ?

Réponses

Global

Femmes

Hommes

Oui

63%

58%

69%

Non

37%

42%

31%

Répondez-vous à vos appels professionnels pendant vos vacances ?

Réponses

Global

Femmes

Hommes

Oui

22%

15%

29%

Non

78%

85%

71%

*Méthodologie : Sondage réalisé entre le 3 et le 7 juin 2019 auprès de 4,5 millions de candidats sur Qapa.fr. Parmi ces candidats, 52% d'entre eux sont des non-cadres et 48% sont des cadres. Profils : 51% de femmes et 49% d'hommes. Les chiffres et statistiques représentent un état des lieux de l'emploi en France. Toutes les informations mises en avant par les candidats sont déclaratives.

A propos de Qapa.fr

Qapa.fr est le partenaire emploi de tous les Français. 100% positif 0% souci. Qapa.fr rassemble aujourd'hui 4,5 millions de candidats, 200.000 nouveaux inscrits chaque mois dans tous les secteurs et dans toute la France. En 2016, Qapa.fr a lancé le 1er service de recrutement d'intérimaires en temps réel 100% digital et mobile.

 

Qu'est-ce qui a changé depuis janvier 2019 côté emploi ?

Les 5 métiers les plus proposés par les recruteurs (H/F) :

Commercial, Auxiliaire de viePréparateur de commandeOuvrier agricole, et Technicien de maintenance

De janvier à juin, 4 secteurs recrutent toujours plus : Informatique, santé, logistique, restauration et l'agriculture est à son pic à cause de la saisonnalité

Les contrats évoluent : les CDI passent de 48% en janvier à 40% en juin

Les 3 régions qui payent le mieux depuis 6 mois Ile-de-France, Auvergne Rhône-Alpes et Grand-Est

Paris4 juin 2019

Qapa.fr, l'agence d'intérim 100% online, dévoile son sixième baromètre* mensuel 2019 basé sur les chiffres de l'emploi en France. Une analysecomparative entre les données de janvier et celles de juin 2019 qui montrent une évolution et des fluctuations nettes de l'emploi.

Lien officiel : www.qapa.fr

Offres VS demandes : toujours pas d'adéquation

En six mois, les demandes des candidats et les offres des recruteurs n'ont toujours pas trouvé un terrain d'entente. En effet, pour ce mois de juin, les recruteurs proposent principalement des postes de Commercial, Auxiliaire de vie, ouvrier agricole, Préparateur de commande, Technicien de maintenance. Un classement qui aun peu changé mais qui n'est toujours pas en relation avec les demandes des candidats qui de leur côté recherchent des emplois comme Vendeurs(ses),Manutentionnaires, Serveurs(ses), Assistants(es) commerciaux ou Assistants(es) administratif.

Les 5 métiers (H/F) les plus proposés par les recruteurs VS les plus demandés par les candidats

Demandeurs d'emploi

Recruteurs

Janvier 2019

Juin 2019

Janvier 2019

Juin 2019

Vendeur(se)

Vendeur(se)

Auxiliaire de vie

Commercial

Agent d'entretien

Manutentionnaire

Technicien de maintenance

Auxiliaire de vie

Serveur(se)

Serveur(se)

Comptable

Ouvrier agricole

Assistant(e) administratif

Assistant(e) commercial(e)

Chauffeur SPL

Préparateur de commande

Conseillère clientèle

Assistant(e) administratif

Electricien

Technicien de maintenance

Les secteurs qui recrutent le plus

Entre janvier et juin 2019, 4 secteurs restent dans le palmarès de ceux qui recrutent le plus. Ainsi, l'Informatique, la santé, la logistique et la restaurationfont toujours partie des 5 meilleurs secteurs au niveau national. Le secteur de l'agriculture remplace en juin celui du commerce présent en janvier à cause de la saisonnalité.

Les 5 secteurs qui recrutent le plus

Classement

Secteurs

Janvier 2019

Juin 2019

N°1

Commerce

Logistique

N°2

Logistique

Agriculture

N°3

Santé

Santé

N°4

Informatique

Informatique

N°5

Restauration

Restauration

Saisonniers et CDI augmentent

En janvier, les CDI arrivaient en tête avec 48% de propositions de contrats alors que les CDD étaient à 10%l'intérim à 32% et les saisonniers à 4%. Tout change en juin : Les CDI chutent mais restent majoritaires avec 40% de représentativité, l'intérim passe à 27% alors que les CDD augmentent pour atteindre les 14% ainsi que les saisonniers à 11% 

Les types de contrats les plus proposés

 

Contrats

Janvier 2019

Juin 2019

CDI

48%

40%

CDD

10%

14%

Intérim

32%

27%

Saisonnier

4%

11%

Autres

6%

8%

La valse des régions qui payent le mieux... ou le moins !

En six mois, certaines régions n'ont pas fait de progrès côté salaire. En effet, la Corse reste la moins bonne région en ce qui concerne les rémunérations. Les régions Hauts-de-France, PACANormandie et Occitanie se sont améliorées et ont cédé leur place à la Bretagne, la Bourgogne Franche-Comté, laNouvelle Aquitaine et les Pays de la Loire.

Pour les régions qui payent le mieux, le trio de tête reste inchangé avec Ile-de-France, Auvergne Rhône-Alpes et Grand-Est. Ce sont les régions PACA etHauts-de-France qui ont été les meilleurs élèves et ont donc surpassé la Nouvelle Aquitaine et la Bretagne.

Classement des rémunérations par régions

Les 5 régions qui payent le moins

Les 5 régions qui payent le plus

Janvier 2019

Juin 2019

Janvier 2019

Juin 2019

Corse

Corse

Ile-de-France

Ile-de-France

Hauts-de-France

Bretagne

Auvergne Rhône-Alpes

Auvergne Rhône-Alpes

PACA

Bourgogne Franche-Comté

Grand-Est

Grand-Est

Normandie

Nouvelle Aquitaine

Nouvelle Aquitaine

PACA

Occitanie

Pays de la Loire

Bretagne

Hauts-de-France

*Méthodologie : baromètre basé sur l'analyse de plus de 450.000 offres d'emploi, toutes fonctions confondues, déposées par plus de 135 000 recruteurs sur Qapa.fr (commerçants, artisans, TPE, PME, grosses entreprises). Ces offres d'emploi concernent tous les secteurs d'activité en France sur le site www.qapa.fr et sur une base de plus de 4,5 millions de candidats. Les chiffres et statistiques représentent un état des lieux de l'emploi au mois de janvier et juin 2019. Toutes les informations mises en avant par les candidats et par les recruteurs sont déclaratives.

A propos de Qapa.fr

Qapa.fr est le partenaire emploi de tous les Français. 100% positif 0% souci. Qapa.fr rassemble aujourd'hui 4,5 millions de candidats, 200.000 nouveaux inscrits chaque mois dans tous les secteurs et dans toute la France. En 2016, Qapa.fr a lancé le 1er service de recrutement d'intérimaires en temps réel 100% digital et mobile.