Que l'on soit jeune diplomé ou riche d'une longue expérience professionnelle, les premiers jours dans une nouvelle entreprise ne sont jamais évidents. Cette période de transition est encore plus difficile à gérer lorsque tout semble déjà en place dans l'équipe que l'on intègre et que la cohésion y est forte. Comment trouver sa place ? Quel comportement adopter ? Voici nos conseils.

Au démarrage, faites profil bas

Vos collègues se connaissent bien, travaillent ensemble depuis longtemps et semblent s'apprécier dans le cadre professionnel. Pas facile, dans un tel contexte, de débarquer avec votre personnalité, vos habitudes et vos expériences passées.

Voici deux articles de Cadremploi pour soutenir les candidats aoûssiens qui s'accrochent dans la quête de leur nouvelle opportunité :

Tiphaine Réto © Cadremploi.fr - Publié le 28.07.11

Moins de concurrence, moins de pression, mais toujours des opportunités à saisir : au mois d'août, plutôt que de bronzer idiot, on peut postuler intelligent. Quelques conseils pour réussir ses candidatures estivales et préparer son embauche de rentrée.

Rester pro-actif

Tiphaine Réto © Cadremploi.fr - Publié le 03.08.11

La France compte plus de 18 millions de bénévoles. 30% d'entre eux sont des actifs. Parmi les cadres, certains n’hésitent pas à sacrifier leurs congés pour donner du temps aux autres. C'est le cas d'Aurélien, de Soizic et de Valérie.

Aurélien, manager chez Ecodair, structure d'accueil de personnes handicapées.

Sa profession ? Cadre dans un centre d’insertion par le travail pour personnes handicapés mentales. Ses vacances ?

Merci à Pierre-Lorens pour le partage de cet article :

Vous n'êtes pas d'accord avec votre patron ? Plutôt que de vous murer dans le silence, prenez les devants et tentez de faire évoluer sa position.

Plus de 80% des salariés français estiment qu'il est possible de dire non à son patron. Soixante-quinze pour cent le feraient sans hésiter s'il violait la loi, 44% s'il leur fixait des objectifs inatteignables et 39% s'il leur demandait d'appliquer une méthode inadaptée aux réalités du terrain. A en croire cette récente étude menée par les éditions Tissot, la plupart seraient donc des contestataires assumés. Dans les faits, cependant, cette belle assurance vacille sou­vent lorsque les in­téressés sont mis au pied du mur. En cause : le rapport à l'autorité. Dire non à son chef, c'est un peu comme se rebeller contre son père.