de France Lumiere


http://www.amazon.fr/-/e/B00AHVC1C2

 Combien il est difficile aujourd’hui de trouver à se loger, même très modestement, avoir un toit sur la tête à l’abri des intempéries. C’est un droit fondamental. De plus en plus de personnes dans une précarité récurrente optent, parmi les solutions possibles, pour les mobiles homes installés dans un camping à l’année. Il y a deux écoles.

Soit le propriétaire des lieux se contente d’avoir une partie d’emplacements occupés sur une base contractuelle annuelle. Soit il compte exclusivement sur les locations saisonnières, aléatoires parfois, à des coûts locatifs beaucoup plus élevés.

 

 La signature le 27 novembre 2008 de la Charte de transparence du camping de loisir entre deux fédérations prévoit des contrats locatifs plus précis, avec moins de clauses abusives, pluriannuels et non annuels, avec des compensations financières en cas de renouvellement (application volontaire ..). Changer de camping engendre des frais considérables car il ne s’agit pas de déplacer un camping car !

 Certes le propriétaire voit courir des frais tout au long de l’année, y compris durant les périodes dites creuses. Une réglementation encadrant les contrats permettrait certainement un accord satisfaisant et à des coûts raisonnables. Camping durable ?

France LUMIERE