de France Lumiere


http://www.amazon.fr/-/e/B00AHVC1C2

 Ce n’est pas d’aujourd’hui mais le constat est encore plus flagrant les années passant. A l’heure où une majorité de la population est durement frappée par la récession galopante, l’accès aux soins auxquels tout Humain a droit, est inabordable. Certes,

les appareils utilisés sont de plus en plus perfectionnés pour analyser au plus loin les causes d’une maladie, pour la traiter. Certes ceux-ci demandent des compétences de plus en plus pointues. La corporation médicale jusqu’aux professeurs et chirurgiens spécialisés a atteint la perfection dans la maîtrise absolue tant sur la pratique que sur la recherche. Certes les hôpitaux et cliniques sont sécurisés et tout est mis en œuvre, comme dans un hôtel, pour le bien être des patients résidents. A contrario, l’assistance sociale et maladie ont sombré dans les déficits.

 

 De plus, la population doit mettre la main à la poche percée. Et c’est bien sûr là que le bas blesse. Rien que pour une intervention chirurgicale, et malgré la complémentaire santé, la note est salée voire endettante. Cette part ne cesse de progresser, autant que le manque de transparence qui ne permet pas le contrôle des dépenses de santé.

 Ce flou artistique touchant cette préoccupation humaine qui est la santé, doit au contraire être appréhendé et faire l’objet d’une négociation sans état d’âme.

France LUMIERE