de France Lumiere


http://www.amazon.fr/-/e/B00AHVC1C2

 Quelle est la première cause de mortalité au volant d’une voiture ? la somnolence est en tête de cette triste liste, bien devant l’alcool et la vitesse. Le risque d’un accident corporel encouru est multiplié par 8 par l’état de somnolence. Le conducteur néglige souvent les pauses. Il résiste autant qu’il le peut contre l’endormissement mais souvent le sommeil le gagne inexorablement.

La proportion des conducteurs concernés en France représente 30 %. Un accident sur 3 en 2007 contre 1 sur 6 en 1997 : voilà le triste résultat d’un manque de comportement citoyen. Comment expliquer alors ce comportement imprudent ? la surestimation de ses capacités physiques, une mauvaise connaissance de soi quant à son aptitude à résister au stress, une fausse idée de ses besoins physiologiques de sommeil et son niveau de résistance tout simplement. Souvent par méconnaissance, la plupart des conducteurs minimisent les effets de la somnolence au volant.

 Cet état est pourtant comparable à l’état d’ivresse, incompatible avec une prise de volante en toute conscience. Mettre la tête à la fenêtre, augmenter le volume de son autoradio ou discuter avec son passager ne changent rien à l’état de somnolence. Un peu moins de 20mn suffiront à replonger le conducteur dans le même état. Les comportements efficaces et sages ? une sieste de 20/30mn suivie éventuellement de caféine ou boissons énergisantes.

France LUMIERE