de France Lumiere

http://www.amazon.fr/-/e/B00AHVC1C2

Toujours plus de modernisme, toujours plus de produits innovants de plus en plus chers et, si possible, d’une durée de vie la moindre longue possible. Faire vivre les produits, c’est tuer les chances commerciales des industries de toujours plus prospérer, se robotiser au moindre coût humain.

 

 A l’exemple, entre autre, de l’équipement électro ménager. Alors que les économies d’énergie sont un impératif écologique, les consommations d’électricité des ménages ont doublé en 20 ans. Les appareils peu exigeants en énergie existent mais ils sont très chers. Alors, pour embrouiller les consommateurs, les industriels ont classifié de A à G les performances de leurs appareils. En multipliant ces concepts non concertés avec d’autres produits ou secteurs (logement, automobile, ampoule, etc), les consommateurs, qui ont d’autres centre de préoccupation, ne suivent plus et sont désinformés finalement. Doit-on gober tout cru des étiquetages, avec des A+et+et+ et encore + ? Sur la longévité, quel est l’industriel qui osera affirmer que sur 10 ans, le surcoût de ses appareils aura largement été compensé par les économies d’énergie ?

 Alors rentable ou non ? Certainement pour les industriels et leurs réseaux de distribution mais certainement pas pour les consommateurs dont les besoins sont aussi variés qu’ils sont différents. Pourquoi voulez-vous que l’on comprenne ?

France LUMIERE