de France LUMIERE


http://www.amazon.fr/-/e/B00AHVC1C2

Il s’agit d’un texte normatif engageant les politiques publiques. Quelle est la portée de ce texte ? « Le projet de S.N.D.D. définit certes de nombreux objectifs qui, s’ils se traduisaient dans la réalité, contribueraient notablement à inscrire la France dans un processus de développement durable », « une sorte de révolution concertée ou concernée » serait ainsi en marche. Il y aurait-il un défaut institutionnel si l’on veut que les objectifs poursuivis s’inscrivent dans les faits ?

Un rapport précise que lorsque, entre l’enjeu lointain que peut représenter le développement durable et des coûts privés immédiats, en l’absence de contraintes, l’arbitrage se fait généralement au bénéfice des intérêts privés et du court terme « plus encore en temps de crise ». Le constat vaut également pour les Etats.

Le développement durable ne se réalisera pas sans une rupture structurelle profonde, les conséquences sociales doivent être identifiées pour en limiter l’ampleur. Reconversions, adaptations, innovations doivent être accompagnées. Les effets de la mutation de l’économie (disparition d’activités, pertes d’emploi) doivent être anticipés. Il y a aura un coût social tant en terme d’investissements que de répartition des efforts consentis par les ménages.

France LUMIERE