merci à Pierre-Jean Llorens pour le partage de cet article :

En 2009, les femmes salariées de la fonction publique d'Etat (FPE) gagnaient en moyenne, pour des emplois à temps complet, un salaire net mensuel inférieur de 379 euros à celui des hommes. Cet écart était de 178 euros dans la fonction publique territoriale (FPT) et de 544 euros dans les établissements publics de santé selon les chiffres publiés par le ministère de la fonction publique dans son rapport annuel 2010-2011, disponible sur le site Acteurspublics.com. Stipulée dans le statut des fonctionnaires, l'égalité de rémunération à poste

égal de tous les agents est battue en brèche par ces chiffres. Même si les différences de salaires entre les femmes et les hommes sont moindres dans le secteur public, de l'ordre de 17 % contre environ 24 % dans le privé, les inégalités de salaires existent bel et bien.

 

Ces chiffres doivent être nuancés car ces écarts de rémunérations varient selon l'emploi occupé et les établissements employeurs. Les femmes sont moins présentes aux postes de direction qui sont mieux payés : elles sont 21,4 % dans la FPE, 18 % dans la FPT et 40,2 % dans la fonction publique hospitalière à occuper ce type de postes. Les femmes sont aussi moins présentes dans les établissements où les salaires sont plus élevés, selon les auteurs de ce rapport. Elles connaissent aussi plus souvent que les hommes des interruptions de carrière, des périodes de temps partiel, notamment à l'occasion d'une grossesse, ce qui explique une part des écarts de salaires. Les indemnités et primes versées semblent aussi faire la différence : en 2009, elles représentaient pour les femmes 17, 3 % de leur rémunération contre 32, 7 % pour les hommes.

VS

Les inégalités de salaire entre les femmes et les hommes dans la fonction publique   le 24 octobre 2011
http://inegalites.fr/spip.php?page=la_breve&id_breve=812