avec un grand merci à Pierre Jean Llorens pour sa contribution à cette revue de presse sociale et commerciale :

À quelques semaines de la rentrée des classes, Approuvé par les Familles a interrogé les familles sur

cette prochaine étape essentielle de l'année.

Comment voient-ellesla rentrée 2018 ? Quel budgetpensent-elles y consacrer ? Quelle est la place du souhait de l'enfant ?

Une rentrée sous le signe de la sérénité et de la vigilance Pour 40% des familles, la rentrée scolaire marque le véritable début de l’année ! Une rentrée globalement sereine (pour 60% des familles), pour des parents débarrassés de la contingence matérielle des courses de rentrée dès le mois de juillet (56% en 2018 vs 52% en 2017). Une sérénité qui n‘exclut pas une attention forte sur les enjeux de la rentrée pour les enfants : 1. La réussite scolaire (42%) 2. L’intégration sociale de l’enfant (28%) 3. La qualité de la relation de l’enfant (21%) 4. Le risque de harcèlement par les camarades (9%) Un budget stable à 492€/enfant en 2018 vs 480 €/enfant en 2017 Pourtant 79% des parents estiment que la rentrée est de plus en plus chère. En particulier pour : • Les cartables (64%) • Les fournitures (64%) • Les équipements pour les activités (49%)

À noter : L’entrée en 6 ème marque une augmentation substantielle du budget fournitures scolaires, d’environ 110 €/ enfant. La grande surface : toujours leader pour les courses de rentrée. • 80% des parents y achètent les fournitures scolaires et la trousse • 57% le cartable BAROMÈTRE APPROUVÉ PAR LES FAMILLES LES CHIFFRES ET LES TENDANCES DE LA RENTRÉE DES CLASSES 2018* *Etude réalisée du 3 au 7 mai 2018 auprès de 573 parents d’enfants de 3 à14 ans Communiqué de presse Le 20 Août 2018 En revanche, les magasins spécialisés demeurent leader pour les tenues de rentrée (60%), les équipements pour les activités(67%) et équipements sportifs(76%). Une occasion de consommation parents + enfants Si la qualité demeure le critère n°1 d’achat pour les parents, l’avis de l’enfant est particulièrement pris en compte, en particulier pour les achats « sociaux » : trousse, équipements pour les activités, tenue de rentrée et équipementssportifs.

Focus sur le téléphone portable Le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer a annoncé fin 2017 des mesures pour interdire le téléphone portable à l’Ecole et au Collège. Présent dès le CM1 à l’école Primaire, 51% des parents estiment qu’il y a une classe à partir de laquelle le téléphone portable est indispensable, et c’est principalement la 6 ème.

À propos de Approuvé par les Familles : « Rien ne vaut l’avis d’autres parents pour faire les bons choix pour ses enfants ! » c’est de ce constat qu’est né Approuvé par les Familles, le 1er repère de confiance qui récompense les meilleurs produits et services pour enfants testés et approuvés par une communauté de 5000 familles testeuses, toutes bénévoles. Plus d’informations : www.approuveparlesfamilles.com

 

 

Mal de tête, douleur aux dents, troubles du sommeil, perte d'équilibre, nausées, fatigue, dépression sont des symptômes qui doivent alerter et être signalés.

https://www.net-iris.fr/veille-juridique/actualite/35396/a-qui-signaler-les-effets-indesirables-de-linky.php

Où signaler ?

Tous les usagers et professionnels de santé comme le médecin de famille, peuventsignaler aux autorités publiquesen quelques clics toutévénement sanitaire indésirable et gravepouvant laisser supposer un rapport de cause à effets avec la consommation d'un produit, d'un médicament ou l'usage d'unnouveau matériel défectueux(rubrique Produit / substance de la vie courante).

C'est grâce à ce type de signalement, et d'un échantillon significatif de patients, que les autorités (Agence nationale des fréquencesANFR, Ministère de la santé, laHaute autorité de santé(HAS)) peuvent mener des enquêtes, études, inspections, contrôles et aboutir à undiagnostic d'effets secondaires indésirablesqui n'ont pas été identifiés dans l'étude d'impact d'origine du fabriquant.

Il faut bien évidement aussi, signaler ses effets au constructeur ou fabriquant, dès lors que celui-ci accepte d'en tenir compte.

Par exemple, leseffets sur la santédes champs électromagnétiques ont fait en 2018 l'objet d'une étude de l'ANSES : "Bluetooth, Wi-Fi, Wimax, téléphonie mobile,RFID …. les technologies utilisant les radiofréquences se sont largement développées ces 20 dernières années. De ce fait, les sources de champs électromagnétiques radiofréquences se multiplient dans notre environnement, constituant un objet de préoccupation sanitaire et environnemental depuis plusieurs années, en France et à l'étranger", précise l'Agence nationale de sécurité sanitaire. Elle ajoute que "la nécessité d'accorder une attention toute particulière à l'hypersensibilité aux ondes électromagnétiques, l'Anses a décidé de reporter l'examen de cette question à la publication d'un rapport spécifique du groupe de travail", qui devrait être connu fin 2018.

Que faut-il signaler ?

Par exemple, suite à la mise en service d'un équipement électrique au domicile, de type compteur Linky utilisant la technologie CPL,l'apparition de symptômesdoivent alerter, tels que :

  • maux de tête
  • douleur dentaire
  • rougeurs, picotements, sensation de brûlure
  • perte de sommeil
  • vertige
  • acouphènes
  • envie de vomir
  • fatigue soudaine
  • état dépressif
  • etc.

Un signalement aux autorités est aussi recommandé en cas desymptôme physique anormal,brutal et intense suite à une exposition à des ondes ou champs, comme par exemple :

  • les lignes de haute ou moyenne tension électrique ;
  • le courant porteur en ligne qui émet dans les deux sens, vers l'intérieur et vers l'extérieur du logement afin de permettre la collection de Data sur les usages de consommation électrique (ex : d'usage deCPL) ;
  • la radio-identification (RFID) ;
  • les ondes émises par un micro-onde ou un téléphone portable ;
  • mais aussi lasurexposition due à une combinaison d'ondes(Bluetooth, Wi-Fi, Wimax, Smartphone, CPL).

Pourquoi signaler un symptôme ?

Ce n'est pas parce que l'on ne voit pas, ne sent pas, ne sais pas mesurer, ou n'entend pas un danger qu'il n'existe pas. Ce n'est pas non plus parce qu'un produit respecte les normes de la Réglementation européenne, qu'il n'est pas pour autant dangereux ou vecteur d'effets démultiplicateur d'ondes lorsqu'il est en contact avec d'autres sources de fréquences. Ainsi, en chimie, la combinaison et le dosage de substances à la base inoffensives peuvent aboutir à produire unrésultat explosif !

Le Ministère de la santé signale sur son site que "Le signalement des événements sanitaires indésirables est un acte citoyen qui bénéficie à tous... Patient, consommateur ou usager vous pouvez participer à l'amélioration de la qualité et de la sécurité du système de santé en signalant sur ce portail les événements sanitaires indésirables que vous suspectez d'être liés aux produits de santé, produits de la vie courante et actes de soins."

L'ANSES affirme que si "en l'état actuel des connaissances, il n'existe pas de preuve expérimentale solide permettant d'établir un lien de causalité entre l'exposition aux champs électromagnétiques et les symptômes décrits par les personnes se déclarant EHS, (...) les plaintes (douleurs, souffrance) exprimées par les personnes se déclarant éléctro-hypersensible correspondent à une réalité vécue".Elle ajoute"que ces personnes ont besoin d'adapter leur quotidien pour y faire face" (déménagement, changer d'emploi, investir dans des matériaux ou filtres isolants, etc.). Signaler un symptôme permet aussi d'aider à solutionner et innover (ex : création defiltres) pour atténuer fortement les effets secondaires néfastes. La question pourrait d'ailleurs se poser : pourquoi les compteurs intelligents ne sont pas équipés de ces fameux filtres ?

Par ailleurs, l'ANFR - L'Agence nationale des fréquences - charger de surveiller la mesure des ondes électromagnétiques permet à toute personne ou organisme habilité dedemander gratuitement une mesureafin de connaître précisément l'exposition associée à des objets communicants fixes, notamment lescompteurs communicants.

Exemple de scandales sanitaires en France nés de signalements

Par le passé, c'est grâce à l'ensemble des signalements que desdangers pour la santé humaine et la connaissance d'effets secondaires indésirablesont été identifiés et que des mesures d'interdiction et de retrait de produits du marché ont été ordonnés :

Par ailleurs,l'électrosensibilité existeet si elle ne peut pas encore êtreprouvée scientifiquement, force est de constater que des personnes subissent ses effets, que desmédecinsla constate, car il existe bien desmilliers de signalements concordants.

Quel recours juridique ?

Il est toujours possible de demander à Enedis de retirer le compteur Linky défectueux en envoyant une Lettre de mise en demeure

Lettre de mise en demeure
de retrait de LINKY et du CPL après pose

Si cela ne fonctionne pas, vous pouvez aussi agir en justice, au moyen notamment d'uneaction collective"class action".Parlez-en à un avocat !

Comment s'opposer à l'installation de Linky dans votre logement ?

Vous souhaitez refuser l'installation d'un compteur Linky à votre domicile par Enédis pour des raisons de protection de votre santé et/ou de vos droits fondamentaux. C'est votre droit !

Lettre de mise en demeure
de refus d'installation de LINKY et du CPL

© 2018 Net-iris

 

 

 

Lettre n°894 du 23 août 2018 twitter @servicepublicfrservice-public.fr sur Facebook
Nuages de mots sur le prélèvement à la source
Impôts 2019

Taux de prélèvement à la source : quelle date limite pour faire son choix ?

Publié le 13 août 2018

Dans le cadre du prélèvement à la source, un taux de prélèvement sera appliqué sur vos revenus. Si vous n'avez pas déjà fait votre choix lors de votre déclaration, le taux personnalisé de votre foyer vous sera appliqué par défaut, mais vous pouvez opter jusqu'au 15 septembre 2018 pour un taux individualisé ou un taux non personnalisé.

À LA UNE

Fiscalité

Quand allez-vous recevoir votre avis d'impôt sur le revenu ?

Publié le 17 août 2018

CAF, Impôts, SECU ...

Droit à l'erreur face à l'administration : ce qui change pour le particulier

Publié le 16 août 2018

EN BREF

Succession

Testament : quelle forme choisir ?

Publié le 22 août 2018

Nouveau sur service-public.fr

Comment faire si ... je pars de chez mes parents ?

Publié le 21 août 2018

Zoom

Garde d'enfants en bas âge : quelles solutions pour les parents ?

Publié le 21 août 2018

Chasseurs

Chasse saison 2018-2019 : les dates d'ouverture par département

Publié le 20 août 2018

IST

Infections sexuellement transmissibles : cet été, restez vigilants !

Publié le 17 août 2018

Question de la semaine

Un certificat médical est-il obligatoire pour s'inscrire à une activité sportive ?

Publié le 14 août 2018

La question de la semaine

Gaz hilarant, protoxyde d'azote, bonbonne... Quels sont les risques ?

Publié le 23 août 2018

Allergie

Tatouage éphémère noir à base de henné : attention aux risques !

Publié le 13 août 2018

Sécurité routière

Rodéos à moto : des sanctions plus dissuasives

Publié le 10 août 2018

Assurances

État de catastrophe naturelle pour plus de 340 communes

Publié le 14 août 2018

Vie-publique.fr

État du réseau routier national : que disent les rapports d'audit ?

Publié le 17 août 2018

DOSSIER D'ACTUALITÉ

Actualité administrative : ce que vous avez peut-être raté cet été...

Publié le 22 août 2018

Pendant les vacances, vous avez choisi de vous déconnecter ? Retrouvez l'essentiel de l'actualité administrative de l'été avec Service public.fr.

POUR LES PROFESSIONNELS

Relations avec l'administration

Droit à l'erreur : ce qui change pour les entreprises

Publié le 14 août 2018

Impôts

Prélèvement à la source : le dispositif Tese collectera l'impôt pour les très petites entreprises

Publié le 23 août 2018

Agenda pour les professionnels

E-ADMINISTRATION : LES NOUVEAUTÉS

Nouveau sur service-public.fr

Faut-il un certificat médical pour votre licence sportive ? Un simulateur pour le savoir rapidement !

Publié le 21 août 2018

LA DILA PROPOSE

Publi rédactionnel

Guide des aides aux enfants handicapés

Vous êtes parent d'un enfant handicapé ? Ce guide pratique dresse un panorama des aides et des dispositifs pour vous accompagner dans votre vie quotidienne et dans celle de votre enfant. Qui sont vos interlocuteurs pour vous conseiller ? Quelles allocations pouvez-vous percevoir ? Sous quelles conditions et avec quels montants ? Quelles sont les aides pour scolariser votre enfant, adapter votre logement ou partir en vacances ? Ce livre répond à toutes ces questions sur vos droits.

AGENDA

Aides sociales - Allocation de rentrée scolaire (ARS) 2018 : le versement, c'est pour quand ?
La question de la semaine - Quelles sont les dates des vacances scolaires 2018-2019 ?
Copropriétaires - Immatriculation des copropriétés : c'est jusqu'au 31 décembre 2018
Zoom - Impôts - Prélèvement à la source : pour tout comprendre

JURISPRUDENCE

Voisinage

Une servitude de passage permet-elle la pose de canalisations ?

Publié le 22 août 2018

Internet

Une photo ne peut pas être reprise d'un site internet sans autorisation

Publié le 16 août 2018

 

 

 

 

 
 
 

 

 

http://www.moteurnature.com/actu/2007/gpl-lpg-butane-propane-afrique-deforestation.php

Le GPL-carburant, toujours artificiellement attrayant et faussement écologique

Un carburant à abroger

Le GPL a quasiment disparu des catalogues des constructeurs en Europe de l'Ouest, mais il conserve un attrait pour quelques automobilistes de par une fiscalité avantageuse. C'est la mesure du retard de la politique sur l'industrie. Les constructeurs ont compris que le GPL n'avait plus d'avenir, mais pas encore nos dirigeants. Alors on voudrait enterrer le GPL, plus personne n'en parle, et même pas ce site, qui en 5 ans n'y a consacré que 5 articles. Mais tant que le GPL sera détaxé par rapport aux autres hydrocarbures, pourtant pas plus fossiles que lui, il suscitera un intérêt, d'autant plus grand que les carburants augmentent.

Le GPL n'est pas sans qualités. Il a par exemple une très bonne densité massique. Il y a plus d'énergie, en joules, dans un kg de GPL que dans un kg d'essence. Le GPL a ensuite un indice d'octane supérieur à l'essence. Il est ainsi possible de faire des voitures bicarburation plus puissantes au GPL qu'à l'essence. Mais preuve du peu de souci de rendement des fabricants de kits au GPL, personne ne le fait. Le seul que nous avons pu trouver est le préparateur allemand Steinmetz, dont le kit GPL pour l'Opel Astra turbo (ci-contre) accroît la puissance de 20 ch. Troisième et dernier avantage, des rejets de CO2 un peu plus faibles qu'à l'essence.

Un avantage mineur, inférieur à 10 %, et qui ne peut servir à justifier la détaxe du GPL, puisque comme nous l'avions montré l'année dernière, à rejet de CO2 égal,le diesel est 50 % plus puissant que le GPL. En toute logique, le GPL devrait alors être nettement plus cher que le gazole. L'atout de la combustion plus propre du GPL n'est ensuite plus vrai. Même les montes GPL constructeur, étudiées avec les plus gros budgets, rejettent plus de polluants toxiques au GPL qu'à l'essence, comme l'a vuchez Subaru. En sus de la fiscalité avantageuse, l'attrait du GPL repose alors sur l'irréel, ou des fausses croyances. L'une d'elles est par exemple qu'un moteur essence marcherait mieux au GPL.

Nous pouvons écrire sans aucun risque de nous tromper, que 100 % des voitures qui roulent au GPL en France ont un moteur qui n'est pas réglé de manière optimale. Il est même impossible de bien régler un moteur pour le GPL. Qu'est-ce que le GPL ? Un mélange de butane et de propane dans des proportions variables selon les saisons. Mais ces 2 gaz ont des propriétés bien différentes. Leur densité énergétique, leur teneur en carbone sont substantiellement différentes. Comment bien régler un moteur quand les propriétés de son carburant ne sont pas constantes ? Cela passe grâce à l'indice d'octane qui est plus élevé que l'essence, mais si on voulait faire du GPL un carburant valable, la première chose à faire serait d'en stabiliser les caractéristiques.

Deuxième fausse croyance, un énorme mensonge, le GPL serait un produit de récupération, qui si on ne le mettait pas dans les voitures, serait perdu, car brulé en haut des torchères sur les champs de pétrole. Une image étant plus parlante qu'un long discours, on verra ci-contre du gaz de pétrole brûler en haut d'une torchère. Flamme orange épaisse, grosse fumée noire. A droite, du GPL. Flamme bleue très claire, on voit presque au travers, il n'y a pas de fumée visible. Ce n'est pas du tout la même chose. Et s'il est possible de récupérer le gaz des torchères pour fabriquer du GPL-carburant automobile, le GPL obtenu ne représente même pas 20 % de la quantité de gaz de départ.

***

C'est le moment de s'intéresser à l'origine du GPL. Petit inventaire, classé par bilan CO2 global, du meilleur au plus mauvais.

1/ Extraction sur le puits
Ce n'existe à peu près qu'en Australie. ABass Straitpar exemple, il y a des gisements de pétrole et de gaz naturel, qui contiennent des poches de propane. C'est le GPL naturel, il n'est pas fabriqué, mais extrait du puits. Malheureusement, ce GPL naturel est très rare, il ne représente même pas 1 % du GPL consommé dans le monde. Mais les australiens ont de la chance de pouvoir en disposer.

2/ Sous-production à la raffinerie de pétrole
Les raffineries de pétrole qui produisent l'essence et le gazole, fabriquent du GPL dans leur cycle normal de fonctionnement. C'est un sous-produit de cette industrie, et la consommation de ce GPL est parfaitement légitime.

3/ Sous-production à la raffinerie de gaz naturel
Le gaz naturel est un mélange d'une multitude de gaz. Le méthane y est toujours largement majoritaire, mais pour qu'il le soit à au moins 85/95 %, on écarte ces gaz minoritaires que sont principalement l'éthane, le butane, le propane ou le dioxyde de carbone. C'est par cette méthode qu'on produit plus de la moitié du GPL dans le monde.

4/ Production à la raffinerie
Ceci est distinct de la sous-production évoqué en 2. Il est possible de modifier le processus normal d'une raffinerie pour, à partir d'une quantité de pétrole donnée, produire plus d'essence, plus de gazole, ou plus de GPL. Les possibilités sont limitées, mais il y a une certaine marge de manœuvre. Cependant, elle exige un perdant. Si on veut produire plus de GPL, il faudra produire moins d'essence, ou moins de gazole. Cela peut se faire, mais il y a aussi la question des déchets de production, qui augmenteront propotionnellement à la hausse de la production de ces hydrocarbures légers que sont les GPL. Dans le meilleur des cas, produire plus de GPL conduira à produire plus de bitume, ce n'est pas motivant. Dans le pire, l'augmentation de la production se fera dans des pays peu regardants sur le retraitement des déchets de raffineries (le gras du gras du pétrole), et les déchets seront brûlés dans un coin où personne ne regarde. Dans tous les cas, la consommation d'énergie sera en hausse, le bilan CO2 en chute libre.

***

Tirer une conclusion est très simple, car il suffit de s'appuyer sur les idées fondamentales de l'écologie. Par exemple la nécessité derégionalisation d'une politique énergétique. Il est ainsi normal que l'Australie encourage la consommation de GPL, puisque ce pays a la chance de disposer de GPL naturel, mais cela ne vaut pas pour la France ou l'Europe. L'un comme l'autre manquent de GPL. Il nous faut alors savoir retenir,limiter la consommation.Le triste exemple du Nigeria nous le demande. Un grand nombre d'habitants de ce pays font leur cuisine sur des feux de bois. Même dans les villes.Déforestation et désertification en cours. Il y a beaucoup de GPL pourtant au Nigeria, les gens pourraient y avoir des réchauds au butane, mais ils ne peuvent pas avoir de butane : toute la production est vendue aux américains (et si cela fait rentrer des devises dans le pays, cela ne profite qu'à une minuscule minorité).

Nous avons franchi la ligne rouge, on peut faire un parallèle avec les biocarburants. Formidable idée que les carburants produits de l'agriculture, mais les contraintes de surface viennent limiter leur développement. Des 4 origines du GPL, le premier n'augmentera pas sauf découverte surprise peu probable, le second va se réduire puisque la qualité du pétrole moyen est en baisse (le brut est de plus en plus lourd et soufré), le troisième sera stable sauf augmentation de l'extraction de gaz naturel (pas impossible), et la seule variable possible est alors dans la quatrième. Tant pis pour les pollutions. Nous devonstirer la meilleure exploitation possible de nos ressources, mais la filière GPL a montrée que ce souci lui était étranger.

Il y a quelques années, un grand constructeur automobile, associé à un grand groupe pétrolier, avait fait des tests dans plusieurs pays d'Europe (dont la France) avec des autos à moteur diesel modifiées pour fonctionner au GPL. Ce n'étaient pas des voitures converties par un petit installateur, c'était le constructeur lui-même qui faisait un essai. Nous avons pu parler avec une personne qui a eu l'une de ces autos en test, il nous a vanté la frugalité étonnante de ces prototypes. Et parce que la différence entre GPL et gazole est plus grande qu'entre essence et GPL, les avantages étaient bien réels. Le moteur diesel rejette moins de CO2 que son concurrent à essence, c'était encore 15 % (!!!) de moins pour le diesel au GPL. Les émissions d'hydrocarbures imbrûlés passaient à la limite du mesurable, et les autres émissions de polluants toxiques étaient aussi largement réduites. Mais parce que le marché était à créer, et que les perspectives de croissance étaient limitées, il fut décidé de ne pas mettre sur le marché ces voitures diesel alimentées au GPL.

Dommage pour tout le monde, la planète en premier. Pour la plus forte réduction de CO2, c'est le diesel qu'il faut convertir au GPL, et laisser les moteurs essence tels qu'ils sont, mais on ne le fait pas. Alors que Chevrolet vend toujours des voitures coréennes adaptées au GPL quand il est interdit à un particulier de posséder une voiture GPL en Corée du Sud, et que Subaru vend en France des autos au GPL qu'il se garde bien de vendre au Japon. Dacia a introduit une version GPL de sa Logan 1.4 litres sur le marché roumain, parce que là-bas comme ici, les pétroliers ont réussi à faire croire que le GPL méritait une grosse détaxe. Nous espérons qu'elle ne viendra pas nuire au développement de la filière biocarburants dans l'hexagone en restant hors de nos frontières, et qu'à mesure que le bilan CO2 global du GPL s'effondre, la fiscalité qui lui est applicable prendra le chemin inverse.

En attendant cela, aujourd'hui on va brûler du bois. En Birmanie, en Indonésie, au Laos, au Tajikistan, au Malawi, au Mozambique, au Zimbabwe, au Soudan, au Congo, en Zambie, en Tanzanie et ailleurs encore, ce midi, et chaque midi, et le soir aussi, des dizaines de millions de personnes vont brûler du bois pour manger chaud. Ils préfereraient avoir une cuisinière au gaz de ville. Mais il n'y a pas de réseau de distribution de gaz là où ils sont. Alors des plaques électriques, mais dans ces pays du tiers-monde, ils n'ont pas de centrales nucléaires ! L'électricité est un privilège. La seule énergie fiable, pratique et abordable est alors comme dans les campagnes françaises, la bouteille de butane. Mais il n'y en a pas pour tout le monde. Il y en aura d'autant moins pour les africains, que les européens subventionnent l'usage du GPL pour faire rouler leurs bagnoles. Les africains peuvent manger froid ou couper du bois. Le bois de cuisine n'est pas la première cause de déforestation, mais qu'importe, les partisans du GPL ne sont pas concernés. Ou sont-ils partisans des cuisinières à mazout pour les africains ?

Laurent J. Masson

 

 

RAPPEL : Si vous avez été victime de surbooking, de vol retardé ou d'avion annulé, faites-vous indemniser grâce au service Indemnit'air.
Enregistrez-vous en moins de 5 min et vérifiez si votre dossier est recevable :

 
>  En savoir +
 
Dossier - Location de voiture
 

Dossier - Location de voiture

 

Tarifs de location, frais cachés, assurances, contrôles à effectuer au départ et au retour du véhicule... L’UFC-Que Choisir vous propose des actualités, enquêtes, conseils et décryptages.

 
> Lire la suite
 
 
Dossier - déménagement
 

Dossier - déménagement

 

Pour un déménagement serein et bien maîtrisé, suivez nos conseils et utilisez nos lettres types.

 
> Lire la suite
 
Test - Vélos électriques
 

Test - Vélos électriques

 

Notre essai comparatif porte sur 22 références de vélos à assistance électrique (VAE), vendus de 1 200 à 2 600 €. L’autonomie de la batterie et le confort des vélos à l’usage ont été déterminants.

 
> Consultez le test
 
 
Conseils - Voyages
 

Conseils - Voyages

 

Comment réagir lorsque le voyagiste auprès de qui vous avez acheté votre séjour modifie les prestations initialement prévues.

 
> Lire la suite
 
 

Comparateur supermarchés

Comparateur des supermarchés
 

Comment faire vos courses au meilleur prix, à côté de chez vous ? Avec notre carte interactive des supermarchés, visualisez les prix des magasins proches de chez vous, rayon par rayon.

 
> Comparez
 
 
Guides d'achats Que Choisir
 

Plus de 200 guides d'achat disponibles gratuitement, afin de vous donner une information fiable et indépendante !

 
> Consultez la liste des guides d'achat
 

 

RAPPEL : Si vous avez été victime de surbooking, de vol retardé ou d'avion annulé, faites-vous indemniser grâce au service Indemnit'air.
Enregistrez-vous en moins de 5 min et vérifiez si votre dossier est recevable :

 
>  En savoir +
 
Test - Casques vélo pour adultes
 

Test - Casques vélo pour adultes

 

Le port du casque à vélo est certes contraignant, mais conseillé pour les adultes, au moins pour la pratique sportive. Le choix doit se faire avec attention, en magasin.

 
> Consultez le test
 
 
Voyages organisés
 

Voyages organisés

 

La nouvelle réglementation relative aux voyages à forfait prévoit une meilleure information des consommateurs sur le contenu des voyages et une responsabilité automatique du vendeur en cas de problème.

 
> Lire la suite
 
Conseils - Location saisonnière entre particuliers
 

Conseils - Location saisonnière entre particuliers

 

Vous louez votre logement pour une courte durée ? Selon la commune, vos obligations ne seront pas les mêmes : ne manquez pas de vous renseigner auprès de la mairie dont il dépend.

 
> Lire la suite
 
 
Test - GPS
 

Test - GPS

 

Des prix en baisse, des performances honorables mais tous les boîtiers GPS ne sont pas précis et faciles d'emploi.

 
> Consultez le test
 
Ventilateurs et cubes rafraîchisseurs
 

Ventilateurs et cubes rafraîchisseurs

 

Nous avons pris en main 4 ventilateurs : un modèle basique, 2 ventilateurs haut de gamme de Dyson et un « cube » rafraîchisseur. Verdict.

 
> Lire la suite
 
 
Test – Pains de campagne
 

Test - Pains de campagne

 

Nous avons analysé 25 pains de campagne, avec ou sans gluten, vendus en grande surface, en magasin bio ou en boulangerie.

 
> Consultez le test
 
 

Comparateur supermarchés

Comparateur des supermarchés
 

Comment faire vos courses au meilleur prix, à côté de chez vous ? Avec notre carte interactive des supermarchés, visualisez les prix des magasins proches de chez vous, rayon par rayon.

 
> Comparez
 
 
Guides d'achats Que Choisir
 

Plus de 200 guides d'achat disponibles gratuitement, afin de vous donner une information fiable et indépendante !

 
> Consultez la liste des guides d'achat
 
 
 
 

 

 

 

RAPPEL : Si vous avez été victime de surbooking, de vol retardé ou d'avion annulé, faites-vous indemniser grâce au service Indemnit'air.
Enregistrez-vous en moins de 5 min et vérifiez si votre dossier est recevable :

 
>  En savoir +
 
Test - Appareils photo compacts
 

Test - Appareils photo compacts

 

Simples à utiliser, légers et abordables en termes de prix, les appareils photo compacts constituent la solution idéale pour prendre facilement des photos.

 
> consultez le test
 
 
Piqûres et morsures de l’été
 

Piqûres et morsures de l’été

 

À la mer ou à la campagne, vous risquez de vous faire piquer lors de baignades ou balades. Nos conseils.

 
> Lire la suite
 
Lettre type - Vol dans un hôtel
 

Lettre type - Vol dans un hôtel

 

Lors d'un séjour à l'hôtel, vos bijoux ou des objets vous appartenant vous ont été dérobés dans votre chambre. La procédure à suivre.

 
> Lire la suite
 
 
Grèves SNCF
 

Grèves SNCF

 

Vous avez eu à subir les conséquences de la grève de la SNCF au cours des dernières semaines ? Votre témoignage nous intéresse.

 
> Répondez à notre questionnaire
 
Test - Liseuses
 

Test - Liseuses

 

Quatre principaux fabricants se partagent aujourd’hui le marché des liseuses, voici ce qu’il faut savoir pour choisir votre modèle.

 
> Consultez le test
 
 
Dossier - Croisière
 

Dossier - Croisière

 

Prestations, tarifs, arnaques… une croisière peut parfois tomber à l’eau. Conseils, décryptages et enquêtes, nos experts vous aident à passer des vacances en toute sérénité !

 
> Lire la suite
 
 

Comparateur supermarchés

Comparateur des supermarchés
 

Comment faire vos courses au meilleur prix, à côté de chez vous ? Avec notre carte interactive des supermarchés, visualisez les prix des magasins proches de chez vous, rayon par rayon.

 
> Comparez
 

 
Guides d'achats Que Choisir
 

Plus de 200 guides d'achat disponibles gratuitement, afin de vous donner une information fiable et indépendante !

 
> Consultez la liste des guides d'achat

 

Nuages mots sur le harcèlement sexuel
Harcèlement sexuel

Loi sur les violences sexistes et sexuelles : renforcement de la protection et de la répression

Publié le 07 août 2018

La loi renforçant la lutte contre les violences sexuelles et sexistes a été promulguée le 3 août 2018. Son objectif : l'amélioration de la prévention des violences et de l'accompagnement des victimes, et le renforcement des sanctions pour les agresseurs.

À LA UNE

Voyageurs

Vous partez en voyage à l'étranger ? Inscrivez-vous sur Ariane !

Publié le 09 août 2018

Élèves

Téléphone portable au primaire, collège et lycée : que dit la nouvelle loi ?

Publié le 06 août 2018

Aides sociales

Allocation de rentrée scolaire (ARS) 2018 : le versement, c'est pour quand ?

Publié le 01 août 2018

Enseignement supérieur

Bourses sur critères sociaux : quels montants pour les étudiants en 2018 ?

Publié le 31 juillet 2018

Zoom

Acquisition et détention d'armes : de nouvelles règles à partir du 1er août 2018

Publié le 02 août 2018

Produits sanguins

Appel urgent au don de sang : où peut-on donner ?

Publié le 31 juillet 2018

Fiscalité

Quand allez-vous recevoir votre avis d'impôt sur le revenu ?

Publié le 01 août 2018

EN BREF

La question de la semaine

Le port du casque est-il obligatoire à vélo ?

Publié le 06 août 2018

Prévention des risques

Randonnées, VTT, escalade... les règles de base à connaître en montagne

Publié le 07 août 2018

Assurance auto

Lutte contre la conduite sans assurance : bientôt un fichier des véhicules assurés (FVA)

Publié le 31 juillet 2018

Service médical rendu (SMR)

Maladie d'Alzheimer : déremboursement des médicaments au 1er août 2018

Publié le 01 août 2018

Sida

Prévention du VIH et traitement pré-exposition : que disent les premiers résultats en Île-de-France ?

Publié le 03 août 2018

Opérateurs mobiles ultramarins

Réseau de téléphonie mobile Outre-mer : quelle couverture près de chez vous ?

Publié le 02 août 2018

Assurances

État de catastrophe naturelle pour environ 700 communes

Publié le 27 juillet 2018

DOSSIER D'ACTUALITÉ

Pour passer un bon été : faites le plein de conseils pratiques avec Service-public.fr

Publié le 27 juillet 2018

Opération Tranquillité Vacances, réservation en ligne d'hôtels et de restaurants, trajets en voiture, tarifs à la pompe, carte des radars, voyage en avion, douane, prévention noyade, exposition au soleil, moustique tigre, qualité des eaux de baignade, randonnées en montagne, feux de forêts, barbecue... : la saison estivale est là, c'est le moment de faire le plein de conseils pratiques pour passer un bon été avec Service-public.fr qui vous souhaite aussi de très bonnes vacances !

POUR LES PROFESSIONNELS

Commerce

Logiciels de caisse certifiés : ce qu'il faut savoir

Publié le 02 août 2018

Baux ruraux

Quel est l'indice national des fermages ?

Publié le 03 août 2018

Agenda pour les professionnels

INDICES ET TAUX

Engie

Tarifs réglementés du gaz : + 0,2 % au 1er août 2018

Publié le 31 juillet 2018

Épargne

Taux du livret A : quelle évolution ?

Publié le 30 juillet 2018

Courrier postal

Prix du timbre : nouvelle hausse prévue au 1er janvier 2019

Publié le 03 août 2018

LA DILA PROPOSE

Publi rédactionnel

Collection Conventions collectives

Contrat de travail, période d'essai, salaire, congés, durée du travail, préavis, indemnité de licenciement, heures supplémentaires, exercice du droit syndical...Tous ces sujets qui régissent votre vie professionnelle sont abordés dans votre convention collective. Celle-ci restitue l'ensemble des accords passés entre syndicats des salariés et les organisations ou groupements d'employeurs de votre secteur d'activité. Découvrez notre collection de plus de 200 conventions collectives.

AGENDA

La question de la semaine - Quelles sont les dates des vacances scolaires 2018-2019 ?
Copropriétaires - Immatriculation des copropriétés : c'est jusqu'au 31 décembre 2018
Zoom - Impôts - Prélèvement à la source : pour tout comprendre

JURISPRUDENCE

Conditions de travail

Harcèlement moral ou management autoritaire ?

Publié le 06 août 2018

LE SAVIEZ-VOUS ?

Nature

Espaces verts à Paris : comment en profiter et comment les respecter ?

Publié le 30 juillet 2018

LE CHIFFRE DE L'ACTU

+ 2,5 °C

 

 

 

RAPPEL : Si vous avez été victime de surbooking, de vol retardé ou d'avion annulé, faites-vous indemniser grâce au service Indemnit'air.
Enregistrez-vous en moins de 5 min et vérifiez si votre dossier est recevable :

 
>  En savoir +
 
Test - Valises cabine
 

Test - Valises cabine

 

La valise cabine est l’un des accessoires les plus importants des vacances. Pour vous éviter les mauvaises surprises, nous avons testé la solidité, le confort et l’étanchéité de 16 bagages à main, souples et rigides.

 
> Consultez le test
 
 
Téléphoner à l’étranger - Nos conseils
 

Téléphoner à l’étranger - Nos conseils

 

Utiliser son téléphone hors de France peut revenir très cher si on n’y prend pas garde.

 
> Lire la suite
 
Guide d'achat - Antimoustiques
 

Guide d'achat - Antimoustiques

 

Il est indispensable de se protéger des moustiques. Mais comment choisir entre les différents produits à appliquer sur la peau ?

 
> Lire la suite
 
 
Test - Ultrabooks
 

Test - Ultrabooks

 

Ces ordinateurs ultraportables fins et légers ont été conçus pour concurrencer les tablettes tactiles. Nous en avons testé une trentaine.

 
> Consultez le test
 
 

www.choisirsonfioul.fr

www.choisirsonfioul.fr
 

Contre la hausse des taxes, une campagne pérenne pour du fioul vraiment moins cher.

 
> Lire la suite
 
 

Comparateur supermarchés

Comparateur des supermarchés
 

Comment faire vos courses au meilleur prix, à côté de chez vous ? Avec notre carte interactive des supermarchés, visualisez les prix des magasins proches de chez vous, rayon par rayon.

 
> Comparez
 
 
Guides d'achats Que Choisir
 

Plus de 200 guides d'achat disponibles gratuitement, afin de vous donner une information fiable et indépendante !

 
> Consultez la liste des guides d'achat

 

 

RAPPEL : Si vous avez été victime de surbooking, de vol retardé ou d'avion annulé, faites-vous indemniser grâce au service Indemnit'air.
Enregistrez-vous en moins de 5 min et vérifiez si votre dossier est recevable :

 
>  En savoir +
 
Test - Produits antitiques
 

Test - Produits antitiques

 

La tique est devenue une préoccupation majeure pour les amateurs de sorties en nature. Comment s'en protéger ? Certains répulsifs antitiques s'avèrent efficaces selon notre test.

 
> Consultez le test
 
 
Décryptage - Location saisonnière entre particuliers
 

Décryptage - Location saisonnière entre particuliers

 

Les nouveaux sites de location saisonnière entre particuliers séduisent les vacanciers. Mais si l’expérience tourne mal, on peut trop rarement compter sur eux.

 
> Lire la suite
 
Des microplastiques dans nos assiettes
 

Des microplastiques dans nos assiettes

 

Nous avons analysé la présence des microplastiques dans 3 produits de la mer : du sel, des mollusques et des crustacés. Les résultats sont inquiétants.

 
> Lire la suite
 
 
Grèves SNCF
 

Grèves SNCF

 

Vous avez eu à subir les conséquences de la grève de la SNCF au cours des dernières semaines ? Votre témoignage nous intéresse.

 
> Répondez à notre questionnaire
 
Test - Agences de voyages en ligne
 

Test - Agences de voyages en ligne

 

Les Français sont désormais une majorité à préparer leurs vacances sur Internet, mais toutes les agences ne se valent pas.

 
> Consultez le test
 
 
Guide d'achat - Crème solaire
 

Guide d'achat - Crème solaire

 

Le soleil, c’est bon pour le moral mais pas pour la peau. Voici nos critères pour choisir la «bonne» crème solaire, c’est-à-dire celle qui convient le mieux à votre peau.

 
> Lire la suite
 
 

Comparateur supermarchés

Comparateur des supermarchés
 

Comment faire vos courses au meilleur prix, à côté de chez vous ? Avec notre carte interactive des supermarchés, visualisez les prix des magasins proches de chez vous, rayon par rayon.

 
> Comparez
 
 
 

 

 

 

Trouvez la complémentaire santé adaptée à votre profil À partir de votre profil (retraité, famille, étudiant), Que Choisir compare les tarifs et les garanties des principales mutuelles santé. 
Lire la suite
 
 
Tiques et maladie de Lyme - Il faut tirer ou tourner ? Ôter une tique rapidement réduit le risque de maladie de Lyme. Mais faut-il tourner, comme le recommandent les fabricants de tire-tique, ou tirer, comme le conseillent les autorités sanitaires américaines ? 
Lire la suite
 
 
Téléviseurs Les principaux fabricants de téléviseurs (LG, Samsung, Philips…) continuent de commercialiser des modèles haut de gamme mais aussi de milieu de gamme. Nous les avons testés. 
Consultez le test
 
 
Ampoules aux pieds - Comment les prévenir et les traiter Pour qu’une belle promenade ne se transforme pas en un douloureux calvaire, voici des gestes simples qui permettent d’éviter les ampoules aux pieds ou de les traiter. 
Lire la suite
 
 
Voyages - Changement de programme Comment réagir lorsque le voyagiste auprès de qui vous avez acheté votre séjour modifie les prestations initialement prévues. 
Lire la suite
 
 
Vicks Vaporub - Une pommade à éviter Si l’on en croit Internet, Vicks Vaporub sert à tout : traiter l’acné, faire maigrir, guérir les brûlures... En réalité, seuls ses effets indésirables (convulsions, réactions allergiques) sont connus. 
Lire la suite
 
 
Climatiseurs mobiles Pratiques pendant les fortes chaleurs, ils s'installent rapidement et se vendent à partir de 300 €. Mais ils ne sont pas sans défauts : rapidité de refroidissement, consommation ou encore bruit ont été évalués. 
Consultez le test
 
 
kCook Multi Smart de Kenwood (vidéo) - Prise en main Premier robot cuiseur connecté de la marque Kenwood, le kCook Multi Smart est en réalité la troisième version du kCook Multi. Cette version connectée représente-t-elle une vraie avancée ? 
Lire la suite
 
 
Animaux de compagnie - Des solutions de garde pas si bêtes... Faire garder votre animal de compagnie pendant vos absences, à petits prix, c'est facile. Il existe aujourd’hui de multiples solutions qui allient confort de votre animal et tranquillité d'esprit pour vous. 
Lire la suite
 
 
Prêts en francs suisses - Au tour du Crédit agricole d’être condamné La décision est de bon augure pour les victimes des prêts en francs suisses : la Cour de cassation confirme le caractère illicite de la clause imposant de rembourser un prêt en monnaie étrangère. 
Lire la suite
 
 
Devises étrangères - Le change devient monnaie courante Dès que l'on franchit les frontières de l'un des 25 pays qui acceptent aujourd'hui la monnaie unique, il est impératif de se procurer des devises étrangères. Se pose alors l'inévitable question du change. 
Lire la suite
 
 
Sièges auto Pour ceux qui partent en vacances en voiture, ne sous-estimez pas l’importance de choisir un siège auto adapté au poids et à la taille des enfants. 
Consultez le test
 
 
Volkswagen Touareg (2018) - Premières impressions Le nouveau Touareg séduit par un intérieur très technologique, quitte à faire l’impasse sur la simplicité d’usage. Si les mécaniques n'évoluent guère, l'unique boîte de vitesses automatique déçoit un peu. 
Lire la suite
 
 
Streaming - Les offres de Deezer, Spotify, Qobuz, Apple, Amazon et Google Pionniers de l’offre, Deezer et Spotify ont vu s’intensifier la concurrence des géants du Web comme Amazon, Apple et Google. Décryptage des principales offres disponibles. 
Lire la suite

 

5 précautions à prendre avant de vous porter caution

 

 

 
Se porter caution pour un locataire ou un emprunteur peut s’avérer lourd de conséquences. Et pour cause, cet engagement oblige à payer à la place de celui que l’on cautionne. Parce qu’il vaut mieux prévenir que guérir, suivez nos conseils et tout se passera bien.

https://s3-eu-west-1.amazonaws.com/mppdevelopments3/emails/new/template1/line.jpg") left bottom no-repeat; color: rgb(2, 83, 110); text-transform: uppercase;">1. PRÉFÉREZ UN CAUTIONNEMENT SIMPLE À UN CAUTIONNEMENT SOLIDAIRE

Dans la pratique, un cautionnement solidaire sera presque toujours exigé. Sa dangerosité potentielle dépasse pourtant celle du cautionnement simple.
  • En cas de cautionnement simple, invoquer le « bénéfice de discussion » empêchera le créancier de se retourner contre vous avant d’avoir épuisé toutes les voies de recours contre le débiteur défaillant. Et en application du « bénéfice de division », vous ne serez poursuivi(e) que pour votre part de la dette s’il existe plusieurs cautions.
  • Dans le cas d’un cautionnement solidaire, le créancier pourra vous réclamer l’intégralité de la dette avant de poursuivre le débiteur. Ce n’est qu’après avoir payé à sa place que vous pourrez vous retourner contre lui pour vous faire rembourser. En espérant qu’il soit solvable…

https://s3-eu-west-1.amazonaws.com/mppdevelopments3/emails/new/template1/line.jpg") left bottom no-repeat; color: rgb(2, 83, 110); text-transform: uppercase;">2. RENSEIGNEZ-VOUS SUR LA SOLVABILITÉ DU DÉBITEUR

Avant de courir le risque de devoir payer la dette de quelqu’un, renseignez-vous d’abord sur ses capacités financières : tenue du compte bancaire, capacités de remboursement, etc. Le fait que le cautionnement soit souvent accordé à des proches (parents, enfants, amis) ne doit pas vous amener à en minimiser les effets.

https://s3-eu-west-1.amazonaws.com/mppdevelopments3/emails/new/template1/line.jpg") left bottom no-repeat; color: rgb(2, 83, 110); text-transform: uppercase;">3. LIMITEZ AU MAXIMUM VOTRE ENGAGEMENT

Que ce soit dans son montant ou sa durée, limiter la portée de votre cautionnement réduira d’autant les risques qui pèsent sur vous :
  • en prévoyant une clause en vertu de laquelle vous ne devrez rembourser que la somme mentionnée et qui vous évitera de payer la totalité des dettes du débiteur défaillant ;
  • en indiquant une durée précise (celle d’un bail ou d’un prêt) pour empêcher le créancier de vous poursuivre au-delà de cette période.
Un cautionnement à durée indéterminée peut être résilié à tout moment à condition d’en informer le créancier.

https://s3-eu-west-1.amazonaws.com/mppdevelopments3/emails/new/template1/line.jpg") left bottom no-repeat; color: rgb(2, 83, 110); text-transform: uppercase;">4. VÉRIFIEZ QUE VOTRE ENGAGEMENT EST ADAPTÉ À VOTRE CAPACITÉ FINANCIÈRE

Votre patrimoine vous permet-il de faire face à l’éventuel remboursement de tout ou partie des dettes du débiteur ? En clair, votre engagement ne saurait être disproportionné par rapport à vos capacités de remboursement. C’est au moment de la conclusion du contrat de cautionnement que s’apprécie cet équilibre mais la Cour de cassation a récemment estimé que c’était au « jour où la caution était appelée que cette évaluation devait être réalisée ». En l’espèce, une caution qui ne pouvait faire face à son engagement lors de la conclusion du contrat s’était enrichie depuis…

https://s3-eu-west-1.amazonaws.com/mppdevelopments3/emails/new/template1/line.jpg") left bottom no-repeat; color: rgb(2, 83, 110); text-transform: uppercase;">5. PASSEZ PAR UN NOTAIRE

Généralement établi « sous seing privé », le cautionnement - qui doit obligatoirement être écrit - peut aussi être rédigé par un notaire. Celui-ci veillera à ce que les formalités requises (mention manuscrite indiquant de façon claire que le garant se porte caution, indication du montant dû en lettres et en chiffres s’il est connu à l’avance, etc.) soient respectées. Enfin, il vous fera profiter de son expertise en vous expliquant la portée, les effets et les risques du cautionnement.
 

 

 

 

Citroën Intègre la 2CV en bois de Michel Robillard à son musée virtuel ‘Citroën Origins


Le 21 mars 2017, à Loches, photo d’une 2CV en bois fruitier de Touraine, grandeur nature, construite par un passionné –AFP/Archives GUILLAUME SOUVANT
Certains ont rêvé toute leur vie de posséder un jour une 2CV, un modèle devenu mythique et prisé des collectionneurs. Michel Robillard, lui, a concrétisé le projet fou de fabriquer une 2CV entièrement en bois, capable de rouler.

Ce retraité de la menuiserie vient de terminer la fabrication d’une 2CV en bois fruitier de Touraine, un véhicule grandeur nature unique au monde équipé pour prendre la route et qui s’apprête à passer son premier contrôle technique.
La barbe jaunie par la cigarette, Michel Robillard époussète les copeaux prisonniers dans les mailles de son pull. Son regard bleu acier s’illumine lorsqu’il touche le bois poncé avec délicatesse de ses maquettes.

C’est en 2011 qu’il s’est lancé le défi de les transformer en un modèle à taille réelle. Six ans plus tard, il réalise son rêve le plus fou, une reproduction en bois d’une 2CV de 1953, parée pour prendre la route cet été.

Details  / AFP PHOTO / GUILLAUME SOUVANT

Plusieurs essences de bois ont été nécessaires pour concevoir ce qui, au final, relève de l’œuvre d’art: du poirier pour l’ossature, du pommier pour le capot, du noyer pour les ailes et le volant, du merisier pour les portes et le coffre, et de l’orme galeux pour le tableau de bord.

« Les 22 ondulations du capot ont été faites dans la masse du bois. Et les finitions peaufinées aux ciseaux à bois et au papier de verre », précise Michel Robillard.
L’automobile possède une mécanique d’origine. « J’ai travaillé sur un châssis de Diane 6 de 1966 et un moteur de 3CV car le bois est plus lourd que la carrosserie originale. Je l’ai isolé sous le capot en mettant une protection thermique », explique-t-il.

« Si les roues et les phares sont également d’origine, les enjoliveurs sont eux bien en bois, tout comme les sièges sur lesquels sont posés des cousins confortables. »
L’étonnante voiture devrait passer le contrôle technique dans quelques semaines, mais le retraité aux doigts d’or a déjà eu des offres d’achat.

Pas question pour autant de la vendre, assure ce passionné. « Je voulais faire un objet qui reste après moi. J’aimerais que cette voiture soit un jour exposée dans une galerie d’art. »
Autre rêve avoué: que son véhicule soit un jour à l’affiche d’un film publicitaire ou même d’un long-métrage. Mais pas un remake du Corniaud de Gérard Oury où sa voiture fétiche est bien trop malmenée…
« Je recherche toujours la difficulté »

Avant d’en arriver là, Michel Robillard a réalisé une quinzaine de maquettes. Elles trônent aujourd’hui sur les étagères de son atelier-musée au milieu des champs près de Loches, dans la région de Tours (centre-ouest de la France), précieusement gardées par deux jarres et deux bergers allemands.
Depuis la fin des années 1990, il a élaboré à la main d’étonnantes maquettes à l’échelle 1/10, toutes en bois fruitier de Touraine: 4CV, Coccinelle Volkswagen de 1949, Auburn popularisée par l’acteur américain Clark Gable, Lincoln, Bugatti Royale de 1936…

Certaines sont de véritables bijoux, comme cette Harley Davidson et son side-car qui ont reçu la médaille d’or au salon du modèle réduit de Paris en 2004, récompensant ainsi plus de 500 heures de travail.

« Rien que pour faire une roue en noyer et sa jante en poirier, il faut une journée de travail! Je recherche toujours la difficulté. Sur les roues de moto, je fais des doubles rayonnages sur des jantes de 20 millimètres », confie-t-il.
A côté de ce modèle unique, exposé avec les nombreux trophées obtenus lors de salons du modélisme un peu partout en France et à l’étranger, d’autres sont tout aussi impressionnants, comme un camion américain de plus de mille pièces dont 150 sous le capot, qui a nécessité un an de travail, ou la Ferrari de Michael Schumacher qui rejoindra bientôt… le musée Maranello en Italie.
Par Christian PANVERT© 2017 AFP

 

 

Les experts de Kaspersky Lab ont mis au jour un type de fraude relativement nouveau : le développement des cryptomonnaies n'attire pas seulement les investisseurs mais aussi des cybercriminels poussés par l'appât du gain !

https://www.boursier.com/crypto-monnaies/actualites/economie/cryptomonnaies-les-ruses-d-ingenierie-sociale-ont-rapporte-10-m-aux-cybercriminels-39287.html

 

Au cours du premier semestre 2018, les produits de la société ont bloqué plus de 100.000 événements déclencheurs liés à des cryptomonnaies, sur de faux sites et d'autres plateformes. Chacune de ces tentatives visait à leurrer un nombre croissant d'utilisateurs crédules par des stratagèmes frauduleux.

Le phénomène des cryptomonnaies et l'engouement qu'elles suscitent ne sont pas passés inaperçus des cybercriminels... Pour réaliser leurs noirs desseins, ceux-ci emploient généralement des techniques classiques de phishing mais vont souvent au-delà des scénarios "ordinaires" que nous connaissons. En s'inspirant des investissements ICO (Initial Coin Offering) et de la distribution gratuite de cryptomonnaies, les cybercriminels ont pu abuser aussi bien de l'avidité des détenteurs de monnaie virtuelle que de la naïveté des néophytes.

Fausses pages web

Certaines des cibles plus prisées sont les investisseurs ICO, qui cherchent à placer leur argent dans des start-ups dans l'espoir d'en tirer profit à l'avenir... A leur intention, des cybercriminels créent de fausses pages web imitant les sites de projets ICO officiels ou bien tentent d'accéder à leurs contacts de façon à pouvoir diffuser un message de phishing contenant le numéro d'un e-portefeuille et incitant les investisseurs à y envoyer leurs cryptomonnaies.

Les attaques les plus fructueuses se servent de projets ICO bien connus... Par exemple, en exploitant l'ICO Switcheo au moyen d'une proposition de distribution gratuite de cryptomonnaies, des malfaiteurs ont dérobé l'équivalent de plus de 25.000 dollars après avoir propagé un lien via un faux compte Twitter.

Autre exemple, la création de sites de phishing pour le projet ICO OmaseGo a permis à des escrocs d'empocher plus de 1,1 million de dollars dans cette cryptomonnaie. Les cybercriminels ont été tout aussi intéressés par les rumeurs entourant l'ICO Telegram, ce qui a eu pour effet l'apparition de centaines de sites factices destinés à recueillir de prétendus "investissements".

Escroqueries aux faux dons

Une autre tendance répandue porte sur des escroqueries aux faux dons de cryptomonnaie. La méthode la plus courante consiste à demander aux victimes de faire cadeau d'une petite somme en monnaie virtuelle, en leur faisant miroiter un gain bien plus élevé dans cette même monnaie à l'avenir.

Les malfrats vont même jusqu'à utiliser les comptes de personnalités réputées sur les réseaux sociaux, telles que l'homme d'affaires Elon Musk ou le fondateur de la messagerie Telegram, Pavel Durov. En créant de faux comptes et en s'en servant pour répondre aux tweets d'utilisateurs de bonne foi, les escrocs réussissent à tromper des internautes.

Selon les estimations approximatives de Kaspersky Lab, des cybercriminels seraient parvenus l'an dernier à engranger plus de 21.000 ETH (la cryptomonnaie Ether, qui utilise la blockchain générée par la plate-forme Ethereum), soit plus de 10 millions de dollars au cours actuel, grâce aux stratagèmes que nous venons de décrire. Cette somme ne tient même pas compte des attaques de phishing classiques ou des cas de génération d'une adresse individuelle pour chaque victime.

"Notre étude révèle que les cybercriminels sont passés maîtres dans l'art d'actualiser et de développer leurs ressources afin d'obtenir un maximum de résultats de leurs attaques de phishing liées aux cryptomonnaies. Ces nouveaux stratagèmes de fraude reposent sur des méthodes élémentaires d'ingénierie sociale mais se distinguent des attaques de phishing habituelles car ils peuvent rapporter des millions de dollars à leurs auteurs. Les succès obtenus par ces escrocs donnent à penser qu'ils savent comment exploiter le facteur humain, l'un des éternels maillons faibles de la cybersécurité, pour profiter du comportement des utilisateurs", commente Nadezhda Demidova, analyste en contenus web chez Kaspersky Lab.

Quelques règles de base

Les chercheurs de Kaspersky Lab conseillent aux utilisateurs d'observer quelques règles élémentaires afin de protéger leurs avoirs en cryptomonnaie :

Rappelez-vous que rien n'est jamais gratuit et que les offres qui paraissent trop belles pour être vraies doivent être traitées avec scepticisme...

Vérifiez auprès de sources officielles les informations concernant la distribution gratuite de cryptomonnaies. Par exemple, si vous remarquez une distribution pour le compte de l'écosystème de blockchain Binance, piraté récemment, rendez-vous sur le site officiel pour y obtenir des éclaircissements.

Vérifiez si des tiers sont liés au portefeuille vers lequel vous envisagez de transférer vos économies. L'une des solutions consiste à faire appel à des navigateurs de blockchain, tels que etherscan.io ou blockchain.info, qui permettent aux utilisateurs de visualiser des informations détaillées sur toute transaction en cryptomonnaie et de déterminer si le portefeuille risque d'être dangereux.

Vérifiez toujours les liens et données affichés dans la barre d'adresse du navigateur, par exemple que vous y lisez bien "blockchain.info", et non "blackchaen.info".

Conservez l'adresse de votre e-portefeuille dans un onglet et accédez-y depuis ce dernier, ce qui évitera une erreur de saisie dans la barre d'adresse, susceptible de vous faire aboutir accidentellement à un site de phishing.

 

Plateforme trading crypto monnaie

 

Pourquoi acheter la crypto monnaie ?

Aujourd’hui, la crypto-monnaie est connue comme étant un choix d’investissement conventionnel et populaire. La forte volatilité des crypto monnaies offre des opportunités illimitées de trading.

https://www.boursier.com/crypto-monnaies/cours-du-bitcoin-et-des-crypto-monnaies

La Crypto monnaie est devenue le nouvel or des traders en 2018 !

Pourquoi les cryptomonnaies attirent tant ?

Forte volatilité = Opportunités

Beaucoup de raisons expliquent le gain de popularité des monnaies électroniques dans le monde entier. Leur offre est limitée et des codes sources définissent la quantité exacte qui peut exister. Les utilisateurs du trading en ligne sur ces devises jouissent d’avantages différents de ceux de traders de devises traditionnelles. Par exemple, les gouvernements ne peuvent pas intervenir et les banques ne peuvent pas geler votre compte. Étant donné que la quantité de crypto-monnaie est limitée, avec le temps, leur valeur peut augmenter.

Gardez votre anonymat

Les crypto monnaies attirent beaucoup de monde car le contrôle direct de banques et des gouvernements est absent, en effet la discrétion et l’anonymat sont au centre de la propriété des pièces électroniques. Il est de plus en plus difficile d’identifier les comptes des utilisateurs. Généralement, les transactions sont moins chères que les transactions traditionnelles effectuées par le biais de banques.

Les cryptomonnaies vont sans doute transformer le monde financier. En attendant, il est important que leurs utilisateurs connaissent leurs limites et la volatilité qui les caractérise.
Leur cours est globalement défini par la demande. Grâce aux codes très complexes des crypto monnaies, les contrefaçons sont impossibles. Elles représentent des choix d’investissement gratifiants, tout en restant incertains. Les résultats à long terme sont encore inconnus, mais la crypto-monnaie gagne en popularité et elles sont loin de disparaître.

Comment fonctionne la Blockchain?

Les cryptomonnaies sont des devises électroniques encodées que les gens s’échangent. Elles sont décentralisées, ce qui veut dire qu’elles ne dépendent d’aucune banque ou institution gouvernementale. Il s’agit d’une série de codes cryptés transmis et stockés par un réseau. Toutes les transactions sont confirmées et stockées dans un registre public. Le système utilise d’autres techniques complexes destinées à certifier et à valider la procédure de tenue des registres.

L’absence de régulation des cryptomonnaies signifie qu’elles sont hautement volatiles par nature et qu’un investissement peut donc être très rentable rapidement ou vous faire perdre de l’argent rapidement. C’est en raison de cette absence de régulation que de nombreuses entreprises refusent encore l’utilisation de ces monnaies.
Il existe une quantité fixe de cryptomonnaies qui peut être créée. Cette quantité a été déterminée dès le départ et une fois que ce montant est atteint aucune autre devise électronique ne peut être créée.

La valeur du Bitcoin et d’autres monnaies électroniques évolue pour de nombreuses raisons, comme des rapports médiatiques, des déclarations gouvernementales, une utilisation accrue de ces monnaies… et, pour cela, leur cours est en train d’augmenter. Leur imprévisibilité en fait des actifs attrayants pour les traders. Maintenant les discussions concernent la gestion de ces devises, ce qui peut également faire évoluer leur cours.

Comment les cryptomonnaies ont-elles été créées

En 2009, Satoshi Nakamoto a trouvé le moyen de créer une monnaie décentralisée. C’est alors que le Bitcoin est devenu la première monnaie électronique
La “chaîne de blocs” est le grand registre qui enregistre et stocke toutes les transactions et les activités deminage de crypto monnaies, les trades et les achats. Dans le même temps, il faut une validation de propriété. Techniquement, une transaction n’est pas finalisée tant qu’elle n’a pas été ajoutée à la chaîne de blocs, ce qui prend généralement quelques minutes et est irréversible.

Entre les transactions, les unités ne peuvent être utilisées par aucune des deux parties, ce qui empêche les doubles dépenses, les fraudes et les duplicatas.
Chaque utilisateur dispose d’un “porte-monnaie” doté d’informations spécifiques confirmant le fait qu’ils sont propriétaires de crypto-monaies spécifiques. Ces porte-monnaies permettent d’envoyer et de recevoir des devises et ils agissent en tant que registres personnels des transactions.

Ces porte-monnaies sont sécurisés, toutefois des mesures supplémentaires et des mots de passe sont nécessaires. Ces porte-monnaies peuvent être stockés dans un “cloud” ou un disque dur interne.
Les “Mineurs” agissent en tant que “teneurs de registre” pour les communautés de crypto monnaie. D’autres technologies permettent de créerde nouvelles pièces et de vérifier les chaînes de blocs.

Nos meilleures crypto monnaies

trader crypto monnaies

Bitcoin

 

Cette monnaie ultra-puissante n’a pas seulement ouvert la voie à d’autres monnaies, mais elle est en tête du monde des cryptomonnaies. Elle est gérée de telle manière qu’aucun autre Bitcoin ne puisse être créé, puisque une quantité maximale de 21 millions unités de Bitcoin est disponible. Lors de son introduction, 1 dollar US valait 1,309 BTC. Les choses ont changé lorsque le Bitcoin a franchi la barre des 2.000€ en 2017 (ce qui veut dire qu’un BTC valait 2.000€). Il s’est agi d’un moment particulièrement significatif pour Satoshi Nakamoto, créateur du Bitcoin.

Ethereum

 

L’Ethereum est plus qu’une simple devise, il est comme un ordinateur géant abritant de nombreux ordinateurs à travers le monde. L’Ethereum peut répondre à des demandes sophistiquées. Sa capacité à stocker des programmes informatiques révolutionnaires donne à l’Ethereum une longueur d’avance sur le Bitcoin et il a attiré l’attention des banques du monde entier. Ceci, entre autres, a conduit à un bond de près de 1000% de l’Ethereum cette année!

Ripple

 

Le Ripple peut être décrit comme la nouvelle génération des réseaux de paiement. Initialement conçu pour attirer les grandes institution financières, la monnaie numérique est devenue une technologie de pointe. Elle a explosé ces dernières semaines – en seulement un jour le Ripple a grimpé de 71%

.

Dash

 

Devenue une cryptomonnaie très populaire, le Dash est souvent qualifié de Bitcoin 2.0. Cette monnaie numérique a été conçue pour remédier à certaines faiblesses du Bitcoin. Les développeurs ont ajouté quelques fonctions au Dash pour le rendre plus rapide et plus anonyme que le Bitcoin. Au cours des deux dernières semaines, le Dash a engrangé plus de 100%!

CFD cryptomonnaie litecoin

Litecoin

 

Le Litecoin est très similaire au Bitcoin et il s’agit aussi de l’une des cryptomonnaies les plus anciennes. Cependant, il existe deux grandes différences entre le Litecoin et le Bitcoin: leur rapidité et leur quantité. S’il faut 10 minutes pour créer un bloc Bitcoin, le Litecoin ne prend que 2,5 minutes – c’est donc 4 fois plus rapide. Plus encore, le Litecoin attire de nombreux utilisateurs puisqu’il peut produire 4 fois la quantité de Bitcoins! Cependant, étant donné que le Litecoin nécessite une cryptographie hautement complexe, son minage est souvent beaucoup plus compliqué que celui d’autres cryptomonnaies.

Monero

 

Le Monero (XMR) a été créé en avril 2014 et il se concentre davantage sur la protection de la vie privée, la décentralisation et l’adaptabilité. Il s’agit d’un système sécurisé, privé et intraçable. Le Monero utilise une cryptographie spéciale pour veiller à ce que toutes ses transactions soient à 100% intraçables. Le mot ‘Monero’ vient de la langue Esperanto et il signifie pièces

NEO

 

Le NEO est la 1ère crypto-devise décentralisée à source ouverte. Il a été lancé en Chine et utilise un algorithme de chaîne de blocs semblable à celui de l’Ethereum. Si les mêmes bases s’appliquent, il soutient également un commerce décentralisé, ainsi que l’identification et la numérisation de plusieurs actifs

 

 

Habitat et Humanisme proposeune alternative à l'hospitalisation des personnes fragilisées, isolées et sans ressources
 
Monsieur le Professeur Jean-Yves Blay, Directeur général du centre de lutte contre le cancer, le Centre Léon Bérard – CLBde Lyon – et Bernard Devert, Président-Fondateur du mouvement Habitat et Humanisme etde l'association La Pierre Angulaire – LPA, réseau de maisons de retraite et de soins, membre d'Habitat et Humanisme– ont signé ce 19 juillet une convention de partenariat.
 
Ce partenariats'inscrit dans une démarche expérimentale : une alternative à l'hospitalisation des personnes fragilisées, isolées et sans ressources. Il s'agit de proposer aux patients du CLB éligibles à l'hospitalisation à domicile (HAD), mais ne pouvantpasen bénéficier en raison d'un logement inadapté, d'une situation sociale fragile, d'un trop grand isolement…, une solution d'HAD au sein de la Maison de l'Hospitalité de Béthanie gérée par LPA.
Située à Villeurbanne, la Maison de l'Hospitalité de Béthanie dispose de 17 logements en accueil temporaire, d'un Centre de Soins Infirmiers (CSI) et d'un Service de Soins Infirmiers à Domicile (SSIAD)
 
Une équipe de bénévoles intervient par ailleurs, pour des temps de présence bienveillante auprès des personnes logées.  
 
Dans le cadre du partenariat, les frais de prise en charge des patients seront partagés entre LPA et le CLB, avec une participation de 25€/ jour du patient correspondant aux frais de repas et d'une quote-part des charges de personnel.
 
La convention est signée pour unepériode expérimentaled'unedurée de 6 mois compte tenu du caractère limité du financement et de la nécessité de rechercher des sources de financements permettant de transformer l'expérience en projet pérenne. Ainsi, les parties s'engagent durant ces 6 mois à tout mettre en œuvre pour arriver à des solutions de mécénat permettant de couvrir les frais de prise en charge des patients.
 
Le LCB est un Centre de Lutte contre le Cancer, un établissement de Santé Privé d'Intérêt Collectif. Il fait partie des 18 centres de Lutte contre le Cancer dont la liste est fixée par arrêté du Ministre de la Santé (Arrêté du 28 janvier 2011). Centre de référence et de recours pour la cancérologie en Région Auvergne-rhône-Alpes, il regroupe 1718 professionnels et a accueilli plus de 34 000 patients en 2016.
 
LPA est uneassociationmembre du mouvement Habitat et Humanisme qui anime un réseau d'établissements d'accueil et de soin de personnes âgées, dont, la Maiosn de l'Hospitalité de Béthanie. Cet établissement dispose de 17 places d'hébergement temporaire accueillant des personnes à un moment où elles connaissent une situation de fragilité.
 

 

 

Canicule

Fortes chaleurs : comment garder son logement frais en été ?

Publié le 16 juillet 2018

Il est parfois difficile de préserver la fraîcheur de son logement en période de forte chaleur. Volets, aération, plantations végétales, climatisation ... L'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) vous propose des solutions et vous aide à adopter les bons comportements pour passer l'été au frais.

À LA UNE

Canicule

Travail par fortes chaleurs : quelles précautions prendre pour limiter les risques ?

Publié le 26 juillet 2018

Pollution atmosphérique

Prev'Air : pour connaître en ligne la qualité de l'air près de chez vous

Publié le 25 juillet 2018

Aides sociales

Allocation de rentrée scolaire (ARS) 2018 : pour quand et pour qui ?

Publié le 25 juillet 2018

Rentrée des classes

Quelle liste de fournitures scolaires pour la rentrée 2018 ?

Publié le 19 juillet 2018

Transport aérien

Voyage en avion : que peut-on emporter, ou pas, dans ses bagages en cabine et en soute ?

Publié le 20 juillet 2018

Consommation

Bientôt la fin des soldes d'été 2018

Publié le 23 juillet 2018

Communications téléphoniques

Numéros spéciaux en 08 et numéros courts : combien ça coûte ?

Publié le 13 juillet 2018

EN BREF

Logement

Encadrement des loyers : dispositif reconduit dans 28 agglomérations à partir du 1er août 2018

Publié le 25 juillet 2018

Natation

« J'apprends à nager » : des cours gratuits pour apprendre aux enfants à nager

Publié le 24 juillet 2018

Gazole, essence, GPL...

Tarifs à la pompe : comparer les prix des stations-service sur www.prix-carburants.gouv.fr

Publié le 17 juillet 2018

Sécurité routière

Trajet en voiture : comment bien préparer son voyage ?

Publié le 25 juillet 2018

La question de la semaine

Voyager en voiture en Europe : faut-il un permis de conduire spécial ?

Publié le 17 juillet 2018

Soins médicaux

Infirmier en pratique avancée : un nouveau métier de la santé

Publié le 26 juillet 2018

Insuffisance cardiaque, hypertension artérielle...

Rappel de certains médicaments à base de valsartan : un numéro vert pour s'informer

Publié le 25 juillet 2018

Syndrome de choc toxique menstruel

Tampons, serviettes hygiéniques... des substances chimiques présentes, pas de risques mais des précautions à prendre

Publié le 24 juillet 2018

Prévention des risques

Randonnées, VTT, escalade... les règles de base à connaître en montagne

Publié le 23 juillet 2018

Voyageurs

Douane : des franchises sur les tabacs et les alcools, oui mais dans quelles limites ?

Publié le 24 juillet 2018

Passage automatisé rapide aux frontières extérieures (Parafe)

Aéroports de Paris et Nice : des contrôles de passeports à reconnaissance faciale

Publié le 18 juillet 2018

Zoom

Abandon d'animaux : quelles sanctions pour les propriétaires qui délaissent leur chien ou leur chat ?

Publié le 26 juillet 2018

Sécheresse

Restrictions d'eau : quels sont les départements concernés ?

Publié le 20 juillet 2018

Consultation publique

Heure d'été ou d'hiver ? Pour ou contre le changement d'heure ? Donnez votre avis en ligne !

Publié le 20 juillet 2018

Vie-publique.fr

Qu'est-ce qu'une commission d'enquête parlementaire ?

Publié le 07 juillet 2018

DOSSIER D'ACTUALITÉ

Pour passer un bon été : faites le plein de conseils pratiques avec Service-public.fr

Publié le 13 juillet 2018

Opération Tranquillité Vacances, liste noire des compagnies aériennes, réservation en ligne d'hôtels et de restaurants, prévention des noyades, exposition au soleil, moustique tigre, feux de forêts, barbecue... : la saison estivale est là, c'est le moment de faire le plein de conseils pratiques pour passer un bon été avec Service-public.fr qui vous souhaite aussi de très bonnes vacances !

POUR LES PROFESSIONNELS

Aides à l'embauche

Bassins d'emploi à redynamiser (BER) : nouvelles déclarations sociales

Publié le 16 juillet 2018

Retraite

Allocation viagère des gérants de débits de tabacs

Publié le 25 juillet 2018

Déclarations sociales

Employeur : c'est à vous d'affilier le salarié à un régime de retraite complémentaire

Publié le 23 juillet 2018

Agenda pour les professionnels

LA DILA PROPOSE

Publi rédactionnel

Fonction publique territoriale. Le statut en bref.

La Fonction Publique Territoriale (FPT) représente environ un tiers de l'emploi public. Le présent livre rassemble toutes les informations utiles concernant l'organisation de la fonction publique territoriale, les conditions d'accès, la carrière, la rémunération, les obligations, le temps de travail, la mobilité... Cet ouvrage explique de façon simple et claire le statut du fonctionnaire territorial. Il s'adresse particulièrement aux candidats et lauréats des concours de la FPT.

AGENDA

La question de la semaine - Quelles sont les dates des vacances scolaires 2018-2019 ?
Copropriétaires - Immatriculation des copropriétés : c'est jusqu'au 31 décembre 2018
Zoom - Impôts - Prélèvement à la source : pour tout comprendre

JURISPRUDENCE

Conditions de travail

Fortes chaleurs : comment peut-on s'habiller au travail ?

Publié le 26 juillet 2018

Protection des salariés

Un accident en séminaire d'entreprise est-il un accident du travail ?

Publié le 23 juillet 2018

DÉCOUVRIR

Festivals d'été

Musiques, cinéma, spectacle vivant, danse, arts plastiques, théâtre... le panorama des festivals de l'été

Publié le 23 juillet 2018

LE SAVIEZ-VOUS ?

Restauration

Le « fait maison » dans les restaurants : qu'est-ce que ça veut dire au juste ?

Publié le 26 juillet 2018

 

 

Les Français et les animaux de compagnie

Cliquez sur ce lien pour retrouver les résultats complets de l'enquête

https://www.ifop.com/wp-content/uploads/2018/07/115680-Rapport.pdf

L’association Croc Blanc, représentée par sa présidente Catherine Moutarde, est une association de protection animale qui œuvre depuis 13 ans en faveur des animaux de compagnie (chiens, chats, nouveaux animaux de compagnie, chevaux), en portant secours et assistance aux animaux abandonnés ou maltraités, principalement sur les régions Rhône Alpes et Grand Est.

Dans le cadre de la volonté de l’association Croc Blanc de travailler sur le fond et d’oeuvrer afin que nos animaux de compagnie bénéficient enfin de droits qui leur revienne, l’institut de sondage IFOP a réalisé ce mois-ci une enquête composée de 8 questions inédites afin d’interroger les Français sur leur ressenti.

Le constat est sans appel et montre une volonté massive des Français en faveur d’une amélioration des lois régissant le bien-être de nos animaux domestiques :

– 81% des Français se prononcent pour un véritable Droit Animal afin d’endiguer les abandons (la France détient le record des abandons avec un nombre total de 100 000 abandons chaque année, soit 1 abandon toutes les 5 minutes), et afin d’endiguer les maltraitances et euthanasies massives (estimées à 60 000 chaque année)

– 73% des Français souhaitent un contrôle accru de tous les métiers ou activités utilisant l’animal de compagnie

– 73% des Français demandent l’interdiction de toute expérimentation animale sur nos animaux de compagnie

– 76% des Français demandent l’interdiction des colliers étrangleurs pour chiens

– 76% des Français demandent l’interdiction de faire vivre un chien à l’attache ou en enclos

– 58% des Français souhaitent améliorer le statut du cheval, se détournant ainsi de la consommation de la viande de cheval et souhaitant qu’il bénéficie enfin des dispositions de protection des animaux de compagnie.

En revanche, il est 2 points sur lesquels les Français semblent faire confiance aux lois actuelles avec des avis plus mitigés, à savoir :

– Les règles de détention des chiens de race Rottweiler et American staff notamment

– La vente des chiens et chats sur les marchés, foires, salons et magasins.

 

Tarifs plafonds des CHRS :
les associations déposent un recours devant le Conseil d’État
 
Alors que le nombre de personnes et de familles confrontées aux difficultés d’accès à l’hébergement et au logement avec un accompagnement ne cesse d’augmenter dans notre pays, le Gouvernement a décidé d’opérer une coupe budgétaire de 57 millions d’euros dont 20 millions dès 2018 concernant les centres d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS).Pour mettre en œuvre ce plan d’économies, un arrêté national a été publié le 2 mai 2018 fixant des tarifs plafonds imposés à ces établissements qui hébergent et accompagnent des personnes sans domicile.

Face à cette décision préoccupante, la Croix-Rouge française, la Fédération des acteurs de la solidarité, la FEHAP, Nexem et l’Uniopss ont engagé un recours en annulation contre cet arrêté devant le Conseil d’État le 10 juillet 2018. Cette requête se fonde sur l’absence de base légale de cet arrêté qui remet en cause le financement des missions de ces établissements telles que définies dans le Code de l’action sociale et des familles.

Les associations s’inquiètent des conséquences néfastes de cette nouvelle tarification sur les personnes en situation de grande précarité et sur le bon fonctionnement des établissements, et en particulier :
  • Un nivellement vers le bas de la qualité de l’accompagnement sociallié à une diminution imposée du taux d’encadrement dans les centres, qui sera particulièrement préjudiciable aux personnes les plus en difficulté : femmes victimes de violence, public en sortie de prostitution, personnes placées sous-main de justice, personnes en souffrance psychique, publics très désocialisés…
  • Des risques d’économies sur les prestations alimentaires, sur les aides d’urgence (transports, scolarité,…) et sur la vie quotidienne des personnes en insertion ;
  • La menace d’une sélection accrue des personnes à l’entrée des CHRS en fonction de leur possibilité de participation financière mais aussi de leurs « capacités » d’insertion et d’autonomie ;
  • Une réduction des capacités d’innovation sociale des CHRS, notamment en matière de veille sociale et d’ « aller vers », d’accès aux soins ou d’insertion professionnelle.
 
Les associations renouvellent leur demande au gouvernement d’un moratoire dans la mise en œuvre de ce plan d’économies qui pèse sur les personnes les plus fragiles et l’engagement d’une concertation nationale sur les missions d’hébergement et leur financement.

 

 

Aujourd’hui, Emmanuel Macron, issu lui aussi de la banque Rothschild, ne compte pas bien sûr remettre en cause cette loi, préférant faire des coupes sombres dans les budgets sociaux pour réduire le déficit de l’Etat…

https://www.cadoitsesavoir.fr/de-pompidou-a-macron-le-systeme-rothschild-tire-toujours-profit-de-la-dette-publique/

1973, le Trésor public ne peut plus présenter ses propres effets à l’escompte de la Banque de France. En clair, l’État est condamné à se financer par des emprunts, contre intérêts, auprès de banques privées, au lieu de continuer à emprunter sans intérêt auprès de la Banque de France.

Comment en est-on arrivé là ? En 1973, après de 30 années de création monétaire, l’économie française était remise à flot. Dans l’esprit de l’ancien président de la République, Georges Pompidou, et des hauts fonctionnaires qui l’entouraient à l’époque, la France était désormais reconstruite suite aux destructions de la deuxième guerre mondiale.

Il semblait donc plus aussi nécessaire de laisser persister des mécanismes qui s’étaient avérés bénéfiques pour le financement de dépenses d’investissements structurels, d’autant plus que ces mécanismes de création monétaire avaient été souvent utilisés pour financer le fonctionnement courant de l’Etat.

Il s’agissait avant tout d’instituer un garde-fou afin de préserver le pays de l’inflation et des dévaluations de la monnaie en s’imposant une discipline budgétaire. Il apparut souhaitable à la fois d’encadrer les dérives potentielles de l’Etat et de sortir d’une ère d’économie administrée en établissant un autre système de financement.

Mais le problème, c’est que ces bonnes intentions finirent par faire le jeu du monde de la finance qui a vite vu l’intérêt qu’il pouvait retirer d’un système par lequel l’État devait obligatoirement passer pour emprunter. De ce point de vue, la loi de 1973 fut également le fruit d’un habile lobbying bancaire visant à neutraliser tous ceux qui étaient favorables au système en vigueur jusqu’ici.

Cette loi a été abrogée en 1994 mais après avoir été étendue et confortée au niveau de l’Union européenne par les traités de Maastricht (à compter du 1er novembre 1993, article 104) et Lisbonne (à compter du 1er décembre 2009, article 123) que la France appliquer à la lettre depuis cette date.

Les critiques de la loi de 1973

Contrairement à ce qu’escomptaient les initiateurs de la loi de 1973, l’endettement public non seulement s’est poursuivi mais a augmenté considérablement, l’État étant progressivement devenu l’otage d’un système financier privé.

On le voit aujourd’hui en France mais aussi en Grèce, en Irlande, au Portugal, en Espagne, en Italie, ce ne sont plus les états qui gouvernent mais la « troïka » (Union européenne, Fond monétaire international et Banque centrale européenne) qui resserre toujours davantage son emprise financière sur les pays, notamment du Sud de l’Europe.

La critique de cette loi a notamment été porté par Étienne Chouard qui a préfacé le livre de l’essayiste altermondialiste André-Jacques Holbecq « La dette publique, une affaire rentable », publié en 2008.

Le webdocumentaire « L’Argent Dette » (documentaire sur la création monétaire, 2008) de de Paul Grignon, fustige le fait que les États empruntent de l’argent et payent des intérêts, alors qu’ils pourraient créer l’argent. Diffusé en streaming sur le web et en DVD, il nous montre à l’aide d’animations et d’explications claires la façon dont est créé l’argent. Et contrairement à ce que l’on peut croire, la monnaie créée par l’État ne représente que 5% de l’argent en circulation contre 95% créée par quelqu’un signant une reconnaissance de dette à une banque.

Gabriel Galand et Alain Grandjean, membres de l’association « Chômage et Monnaie », créée en 1992, ont dénoncé eux aussi cette loi dans un livre de 1996,  » La monnaie dévoilée « , aux Editions L’Harmattan.

Dans le documentaire franco-allemand d’Arte, « La dette, une spirale infernale ? », le pouvoir des banques de créer de l’argent à partir de rien, contre une promesse de remboursement y est critiqué également par le regretté Bernard Maris qui expliquait notamment : « L’argent, qui était devenu un bien public – c’est-à-dire que l’État gérait la création monétaire – est redevenu un bien privé, créé par les banques, de grandes puissances autonomes, dans les années 1970, et après ça n’a fait que s’amplifier ».

C’était aussi l’avis de Michel Rocard qui estimait que cette loi a « interdit à l’État de se financer sans intérêt auprès de la banque de France » et l’a obligé à « aller se financer sur le marché financier privé à 4 ou 5 % ».

Dans son livre « L’Arnaque du siècle » de 2012, Nicolas Dupont-Aignan écrit « Comment pouvons-nous accepter d’avoir transféré la création monétaire au secteur privé, c’est-à-dire aux banques privées ? […] Est-il normal, pour construire une autoroute, pour financer le haut débit, d’emprunter à 3 % à des banques ou par des obligations alors que la banque centrale publique prête à 1 % ? […] Alors même que l’on pourrait, comme la France l’a fait jusqu’en 73 […] financer à un taux abordable nos équipements publics ? ».

Des critiques, comme Emmanuel Todd, vont jusqu’à considérer que la dette est illégitime et ne doit pas être remboursée.

Des chiffres méprisés par Emmanuel Macron

Si les taux d’intérêt ont fortement diminué ces dernières années, s’établissant à moins de 1% en moyenne ou même négatifs à certaines périodes de l’année depuis 2012, ils ont été très élevés par le passé.

Dans les années 80, le taux d’intérêt moyen à 10 ans était de 11,9%, dans les années 90 de 6,3%, dans les années 2000 de 3,9%. En 2011, les taux d’intérêt à dix ans notamment sur les emprunts d’Etat de la Grèce ont atteint des niveaux record, jusqu’à 17,68 % ! La tension sur la Grèce a poussé à la hausse les taux des autres pays fragiles de la zone euro : les rendements à dix ans de l’Irlande ont atteint jusqu’à 11,31 % et ceux du Portugal 10,46 %.

En 1978, la dette publique de la France représentait 72,8 milliards € et 21,2% du PIB.

En 1988 : 302,8 milliards € et 33,3% du PIB.

En 1998 : 787,4 milliards € et 59,6% du PIB.

En 2005 : 1147,6 milliards € et 66,8% du PIB. La charge de la dette (paiement des intérêts seuls) se montait à 47,4 milliards d’euros, soit la presque totalité de l’impôt sur le revenu payé par les Français. Cette charge était le deuxième poste budgétaire de l’État français, après celui de l’Éducation nationale et avant celui de la Défense.

En 2007 : 1211,6 milliards € et 64,2 % du PIB. La charge des intérêts se montait à plus de 50 milliards d’euros, soit l’équivalent du déficit public.

Fin 2013 : 1 925,3 milliards d’euros, soit 93,5 % du PIB.

A la fin du 1er semestre 2014, la dette a dépassé officiellement les 2 000 milliards €.

Fin 2015, lorsque Emmanuel Macron était encore ministre de l’Economie, de l’industrie et du Numérique, la dette est montée à 2 098 milliards € !

Fin juillet 2017, la dette s’élevait à 2 226 milliards € (soir 35 441 € par habitant et 70 882 € par ménage)

Un calcul précis révèle en outre que de 1980 à 2008, la dette a augmenté de 1 088 milliards €, les intérêts payés se montant à 1306 milliards d’euros ! Sans les intérêts encaissés par les financiers privés, la dette publique française se serait élevée, fin 2008, à 21,4 milliards d’euros au lieu de 1 327 milliards € !

Une situation dramatique qui s’est encore aggravée depuis la crise de 2008 où, en volant au secours des institutions financières, l’État est également devenu le fournisseur en premier ressort de ces mêmes institutions qui lui reprochent son endettement et lui appliquent en conséquence des taux usuraires.

Aujourd’hui, Emmanuel Macron occulte systématiquement le problème du financement de la dette publique par des organismes bancaires privés à l’image des « éminents journalistes » que sont les Apathie, Barbier, Calvi, Demorand, Joffrin, Lechypre, Lenglet, Pernaut, Pujadas qui préfèrent parler de « l’insupportable fardeau de la dette », « la France en faillite », « les nécessaires sacrifices à faire », « la nécessité de ne pas vivre au-dessus de nos moyens » etc.

C’est ainsi que s’imposent dans l’opinion françaises et européenne des vérités apparentes qui confortent l’inéluctabilité de l’austérité et la remise en cause le système des créanciers privés pour financer l’endettement des états…

SOURCE : https://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/de-pompidou-a-macron-le-systeme-195750