Un évènement qui profite au secteur intérimaire avant tout...

TOP 3 des jobs : agent de sécurité (32%), vendeur / vendeuse (26%) et manutentionnaire (21%)

 

TOP 3 des régions qui recrutent pour l'EURO 2016 : Ile-de-France, Rhône-Alpes, Nord-Pas-de-Calais

TOP 3 des villes : Paris (44%), Lyon (18%), Marseille (15%)

TOP 3 secteurs : Hôtellerie / restauration (48%), Sécurité / surveillance  (32%), Commerce / vente (20%)

Coup d'envoi pour l'emploi !

Qapa.fr, 1ère plateforme digitale de travail en France a interrogé* plus de 18.000 personnes afin de connaître leur opinion sur l'attractivité de l'EURO 2016 sur l'emploi. Des réponses qui confirment l'analyse** de plus de 480.000 offres d'emploi, et plus particulièrement sur 9 679 offres d'emploi dans le cadre de l'EURO 2016.

" L'EURO 2016, Championnat d'Europe de football de l'UEFA, aura lieu du 10 juin au 10 juillet 2016. Durant cette période, cet évènement sportif attendu est également espéré pour son importante création d'emplois. Nous voulions savoir si cela se traduisait dans la réalité et si oui, dans quels secteurs et pour quels types de postes l'EURO 2016 était le plus générateur d'emploi en France."

Stéphanie Delestre, cofondatrice de Qapa.fr

Des jeux et du pain !

La grande majorité des Français estime que l'EURO 2016 profite énormément à la création d'emploi. C'est ce que déclarent plus de 65% des personnes interrogées.

*Méthodologie et profils : Qapa.fr a interrogé 18.025 personnes sur le réseau social Facebook durant la période du 23 au 29 mai 2016. Profils des personnes interrogées : 51% de femmes et 49% d'hommes.

Pensez-vous que l'EURO 20016 profite à la création d'emploi ?  

Réponses

Pourcentage

Oui 

65%

Non

35%

   

 

Le TOP 5 des jobs intérimaires pour l'EURO 2016

Parmi l'ensemble des offres d'emploi présentéés sur le site Qapa.fr, 9 679 correspondent à des offres d'emploi dans le cadre de l'EURO 2016. 32% correspondent à des offres d'emploi d'agent de sécurité en intérim. En deuxième position arrive les postes de vendeur / vendeuses avec 26% d'offres, suivies des manutentionnaires avec 21% de représentativité. Les hôtes et hôtesses d'accueil enregistrent 13% et les serveurs / serveuses arrivent en cinquième place avec 8% d'offres d'emploi.

TOP 5 jobs intérim liés à l'EURO 2016 

Profils de poste

Pourcentage d'offres d'emploi

Agent de sécurité 

Exemple : https://www.qapa.fr/offers/_/25102452

32%

Vendeur / vendeuse

26%

Manutentionnaire

Exemple : https://www.qapa.fr/offers/_/25806653

21%

Hôte / hôtesse

Exemple : https://www.qapa.fr/offers/_/27030597

13%

Serveur / serveuse

Exemple : https://www.qapa.fr/offers/_/27301127

8%

   

Dans quelles régions l'EURO 2016 recrute ?

La région Ile-de-France enregistre presque 1 offre d'emploi sur 2 au niveau national avec 42% d'annonces. La région Rhône-Alpes est en deuxième position avec seulement 21% d'offres, suivie de la région Nord-Pas-de-Calais avec 17%, de la région Provence-Alpes-Côte-D'azur avec 11% et enfin la région Aquitaine-Limousin-Poitou Charente avec 9% d'offres d'emploi.

Régions qui recrutent le plus d'intérimaires pour l'EURO 2016 

Régions

Pourcentage d'offres d'emploi

Ile-de-France 

42%

Rhône-Alpes

21%

Nord-Pas-de-Calais

17%

Provence-Alpes-Côte-D'azur

11%

Aquitaine-Limousin-Poitou Charente

9%

   

Paris, Lyon et Marseille sur le podium

C'est évidement la ville de Paris avec 44% d'offres qui arrive en tête du classement, juste devant Lyon avec 18% et Marseille avec 15%. Lille obtient la quatrième place avec 13% suivie de Bordeaux avec 10% d'offres.

Villes qui recrutent le plus d'intérimaires pour l'EURO 2016 

Villes

Pourcentage d'offres d'emploi

Paris

44%

Lyon 

18%

Marseille

15%

Lille

13%

Bordeaux 

10%

   

Quels secteurs cartonnent ?

C'est le secteur de l'hôtellerie et de la restauration qui profite le plus de l'attraction de l'EURO 2016 pour la création d'emploi avec plus de 48% d'offres enregistrées. L'activité de sécurité et de surveillance est également en plein boom avec 32% juste avant le commerce et la vente avec 20% d'offres d'emploi.

TOP 3 des secteurs d'activité pour l'EURO 2016

Villes

Pourcentage d'offres d'emploi

Hôtellerie / restauration

48%

Sécurité / surveillance 

32%

Commerce / vente

20%

   

**Méthodologie et profils

Qapa.fr a analysé plus de 480.000 offres d'emploi couvrant la période du 1er Avril 2016 au 20 juillet 2016. Ces données ont été ciblées plus spécialement sur les 9 679 offres d'emploi dans le cadre de l'EURO 2016, dans les villes de Paris, Lille, Lens, Bordeaux, Marseille et Lyon. 

Qapa.fr en chiffres :

6 000 nouveaux inscrits chaque jour en moyenne

Plus de 4 millions de candidats inscrits soit 1 inscrit toutes les 14 secondes

4 millions de visites/mois (source Google Analytics)

Plus de 480 000 offres d'emploi à pourvoir actuellement

A propos de Qapa.fr

Qapa est la première plate-forme digitale de travail en France qui met en relation les souhaits et compétences des candidats avec les besoins des recruteurs. Grâce à Qapa, les candidats trouvent rapidement un emploi adapté à leur profil et les recruteurs entrent en relation avec les candidats les plus pertinents.

Pour en savoir plus : www.qapa.fr

 

 

 

VOICI UNE MONNAIE COMPLEMENTAIRE POSSIBLE :

Présentation du projet

Le but du projet est  mettre en place les conditions de la création d’une Monnaie Locale Complémentaire à l’échelle du territoire du Pilat.

Cette mise en place ne sera décidée que si nous avons pu valider l’opportunité et la faisabilité de cet instrument de finance participative et solidaire avec les habitants et les professionnels du territoire (commerçants, agriculteurs, artisans, profession libérales… ).

Nous espérons, à l’instar des autres territoires qui en ont créé une, mettre en place un outil qui favorise une consommation locale porteuse de richesses, de valeurs et de sens, et dynamise l’activité et l’emploi.

Nous souhaitons également apporter notre contribution aux multiples  initiatives des habitants du Pilat œuvrant pour le développement du territoire aux cotés des autres acteurs de la finance participative (cf l’Etude sur les financements participatifs et l’épargne de proximité )

Nous nous inscrivons également  dans le large mouvement de monnaies locales complémentaires qui compte plus de trente monnaies en circulation et autant en préparation.

D’ores et déjà, le Parc Naturel Régional du Pilat a reconnu l’intérêt de notre projet en décidant de nous apporter son soutien en validant notre candidature à l’appel à projet « Ensemble changeons d’ère ».

Si vous souhaitez recevoir directement des informations, il suffit de nous écrire via le formulaire dans l’onglet « Contact »

Le calendrier prévisionnel

Le projet va se dérouler sur deux ans environs et comporter trois phases avant la mise en circulation de la monnaie

  • l’information et la mobilisation des habitants du territoire
  • la formalisation des besoins, usages et services attachés à cette monnaie locale
  • la concrétisation et la mise en place de la monnaie telle que l’auront définie les habitants et professionnels

avancement projet

  •  l’information et la mobilisation des habitants du territoire

Au cours de la première phase, notre objectif est de partir à la rencontre des habitants et des territoires, d’écouter de quelle façon la monnaie locale pourra apporter un supplément à la vie économique et sociale.

Notre action consistera  à :

  • mener une grande campagne d’information de sensibilisation sur le territoire
  • réaliser une étude d’opportunité une étude de faisabilité
  • mobiliser toutes les parties prenantes pour les associer à la réflexion sur le rôle d’une Monnaie Locale dans le pilat

Le but de cette phase est de  pouvoir définir avec tous les habitants du territoire la finalité du projet.

C’est à dire en reprenant les mots de Philippe DERRUDER dans le livre « Les monnaies locales complémentaires : pourquoi, comment ? » : « Définir la finalité du projet, c’est le moment pour créer l’utopie et imaginer comment cette monnaie peut aider à son incarnation. Pourquoi une monnaie locale, quelles valeurs, quels objectifs, c’est le cœur vivant de l’expérience. On est dans la vision de la société dans laquelle on aimerait vivre et à laquelle on se sentirait heureux de contribuer. »

  • la formalisation des besoins, usages et services attachés à cette monnaie locale

Au cours de cette deuxième phase, il s’agira d’associer  largement toutes les parties prenantes (habitants, professionnels, associations, collectivités locales) pour créer une monnaie locale qui nous ressemble et qui nous rassemble.

  • rassembler les partenaires pour construire avec eux la monnaie locale
  • déterminer les besoins financiers pour la réalisation et la gestion de la monnaie
  • rechercher les moyens de financement
  • choisir le nom de la monnaie
  • la concrétisation et la mise en place de la monnaie telle que l’auront défini les habitants et professionnels

La troisième phase consistera à mettre en oeuvre les différentes décisions prises  au cours de la deuxième phase.

  • mobiliser les financements au fur et à mesure des besoins
  • construire les réseaux et conclure les partenariats
  • mettre en place une gouvernance démocratique et désintéressée
  • mettre en place tous les aspects pratiques et techniques inhérents au fonctionnement d’une monnaie locale
  • décider de la date de mise en circulation de la monnaie

Si vous souhaitez recevoir directement des informations, il suffit de nous écrire via le formulaire dans l’onglet « Contact«