avec un grand merci à Pierre Jean Llorens pour sa large participation à cette revue de presse complète :

Vous devrez boire ceci en première heure le matin :

Cette astuce quotidienne peut vous aider à vous détoxifier, améliorer votre

digestion, stimuler votre métabolisme et vos niveaux d'énergie

Par Mike Geary - Spécialiste de la Nutrition Certifié
 

Vous êtes bombardé de toxines dans le monde moderne d'aujourd'hui... partout, dans l'air pollué que vous respirez, l'eau que vous buvez, les shampooings et autres produits cosmétiques qui moussent sur votre corps avec des produits chimiques, et bien sûr, tous les additifs chimiques, les pesticides, les hormones, les antibiotiques et autres composés nocifs dans les aliments que vous mangez.

Toutes ces TOXINES peuvent avoir des effets néfastes sur votre corps, nuire à votre métabolisme et vos hormones, atteindre votre système digestif, et saboter vos niveaux d'énergie.

Si je vous disais UNE chose que vous pourriez faire chaque matin juste après votre réveil pour aider votre corps àéliminer certaines de ces toxines, améliorer votre digestion, stimuler votre métabolisme, et BOOSTER votre énergie, le feriez-vous ?

Bien sûr que vous le feriez... et cela ne prend pas plus d’une minute !

Voici l'astuce...

Immédiatement après le réveil chaque jour, pressez environ ½ à 1 citron entier (selon la taille du citron) dans un verre de 25 cl d'eau chaude ou à température ambiante. C’est moins agressif pour votre corps le matin comparé à de l'eau glacée. J’ai constaté que trancher le citron en quartiers avant de le presser à la main est plus facile que de presser sa moitié.

Buvez ceci au moins 10 minutes avant de manger quoi que ce soit de la journée.

Veillez à utiliser des citrons biologiques frais pour faire cette boisson, et pas de jus de citron en bouteille. Vous devez utiliser des citrons biologiques pour éviter les pesticides qui peuvent s’accumuler.

3 Les principaux avantages de cette boisson du matin pour le corps, la santé et l'énergie :

Selon une publication de santé de premier plan, TheAlternativeDaily.com :

"Les bénéfices du citron pour la santé sont puissants. Pendant des siècles, il a été prouvé que les citrons contiennent de puissants antibactériens, des composants antiviraux et des stimulants immunitaires. Nous savons que les citrons sont une grande aide à la digestion et nettoient le foie.

Les citrons contiennent de l'acide citrique, du magnésium, des bioflavonoïdes, de la vitamine C, de la pectine, du calcium et du limonène qui suralimentent l’immunité de sorte que le corps puisse combattre l'infection.

Les citrons sont considérés comme l'un des aliments les plus alcalinisants que vous pouvez manger. Cela peut sembler faux car ils sont acides. Toutefois, dans le corps, les citrons sont alcalins ; l'acide citrique ne créé pas d’acidité une fois qu'il a été métabolisé. Les minéraux dans les citrons sont effectivement ce qui aide à alcaliniser le sang. La plupart des gens sont trop acides (par le fait de manger trop de sucre et de céréales), le fait de boire de l'eau chaude avec du citron permet de réduire l'acidité globale tout en drainant l’acide urique des articulations.

Cela réduit la douleur et l'inflammation que ressentent beaucoup de gens. L'American Cancer Society recommande de l'eau chaude avec du citron pour encourager les mouvements intestinaux réguliers".
 

Les avantages que vous pouvez apprécier :

1. Améliore votre digestion :

Le jus de citron aide votre corps à améliorer la digestion et stimuler la production de bile. Le jus de citron peut même être une aide pour les brûlures d'estomac et l'indigestion.
 

2. Stimule votre énergie pour la journée :

Même juste l'odeur du jus de citron améliore votre humeur et votre niveau d'énergie, et réduire l'anxiété. De plus l'effet détoxifiant et alcalinisant du jus de citron frais biologique peut améliorer votre énergie grâce à l'élimination des toxines de votre corps.
 

3. Il vous aide à perdre de la graisse :

Le jus de citron aide à améliorer votre système digestif, aide à l'élimination des toxines et augmente votre niveau d'énergie, tout cela combiné ensemble pour vous aider à perdre de la graisse corporelle en améliorant votre équilibre hormonal... Encore une autre raison pour ajouter du citron avec de l’eau chaude à votre routine quotidienne du matin !

C’est un truc assez simple, non ?

Maintenant, pour les bonnes nouvelles...

Voici ce que vous devez faire ensuite...

Je veux partager avec vous une façon de trouver de délicieux aliments, des épices, des herbes et des nutriments qui vont :

  • Naturellement booster votre énergie,
  • ÉLIMINER vos douleurs articulaires,
  • Abaissez votre tension artérielle,
  • Lutter contre le diabète et contrôler la glycémie,
  • Booster la santé de votre cerveau,
  • RÉSOUDRE vos problèmes de digestion,
  • Et stimuler votre métabolisme sur la page suivante !

Vous découvrirez également plus d'une douzaine d'étonnantes astuces que vous pouvez utiliser tous les jours pour lutter contre le vieillissement, et vous aider à paraître 5 à 10 ans PLUS JEUNE... cliquez sur le bouton ci-dessous pour aller à la page suivante et découvrir des aliments anti-âge uniques et délicieux, des épices, des herbes, des thés, et d'autres nutriments puissants antivieillissement :

 

 

En cas de transpiration excessive

Chère lectrice, cher lecteur,

C’est injuste, mais après un même effort physique :

  • Certains dégoulinent comme une glace trois boules abandonnée sur un parking en plein mois d’août
  • D’autres restent secs comme un coup de trique.

Mais quel est l’objectif ? Ne plus transpirer ? NOOOOOOOOOOOOOON surtout pas !!!

C’est une fonction vitale de notre corps aussi importante que de respirer.

Donc PAS TOUCHE ! Cessons ces agressions envers notre corps, cessons de vouloir le maîtriser, le faire plier sous notre autorité… selon nos envies.

Notre corps est un sanctuaire, un temple sacré à honorer chaque jour, à respecter et à comprendre.

Il faut donc avant tout comprendre notre transpiration.

Nous ne sommes pas égaux devant la transpiration

Les personnes en surpoids et obèses transpirent plus.

Normal : leur graisse agit comme un isolant contre le froid.

La transpiration sert à refroidir le corps, mais la graisse freine le phénomène.

De plus, les personnes en surpoids ou obèses ont, par définition, une plus forte masse corporelle. Elles mettent plus longtemps à refroidir, de même que le moteur d’un camion refroidit plus lentement que celui d’une mobylette.

Enfin, elles doivent faire plus d’efforts que les autres pour transporter leurs kilos en trop, ce qui les fait transpirer, de la même façon que porter un sac-à-dos augmente la transpiration quand on marche.

Les sportifs, par contre, donnent l’impression de moins transpirer que les autres, face au même effort. En réalité, leur transpiration est plus régulière, mieux étalée. Elle est donc plus efficace et s’évapore au fur et à mesure, ce qui fait qu’ils sont moins facilement trempés de sueur et dégoulinants. Dès qu’ils commencent un effort, le mécanisme de transpiration démarre, permettant de réguler leur température interne plus rapidement.

Les personnes nerveuses, par contre, transpirent plus que les autres parce que leur nervosité déclenche la production d’adrénaline qui tend les muscles, contracte les artères. Ces efforts musculaires produisent de la chaleur, nécessitant d’être compensée par la transpiration.

Mais la transpiration ne sert pas uniquement à nous rafraîchir en faisant évaporer de l’eau sur notre peau pour évacuer des calories.

La transpiration permet aussi de :

  • Maintenir l’hydratation de notre peau
  • Évacuer les excès de sels et d’électrolytes. Les électrolytes sont les minéraux (magnésium, calcium, sodium et potassium) qui régulent la circulation de l’eau dans notre sang, nos muscles et nos cellules.

Aliments qui font transpirer

Le simple fait de manger provoque de la production de chaleur dans le corps. En effet, digérer les aliments consiste à casser des liaisons chimiques, ce qui produit de la chaleur, exactement comme une combustion de gaz ou de bois.

Le phénomène est le plus fort avec les protéines (viandes, poissons) car ce sont des molécules plus complexes. Il est bien sûr amplifié si l’on mange chaud, ou si l’on boit des boissons chaudes.

C’est pourquoi les Bédouins dans le désert boivent du thé chaud : cela les fait transpirer, ce qui les rafraîchit !!

(la suite ci-dessous)

Annonce spéciale

Le secret de l'île anti-cancer

Il existe des lieux où les habitants ne connaissent pas le cancer. Alimentation, style de vie mais auss les dernières avancées de la recherches scientifique, voici une vidéo qui vous en dit plus sur « l'île où les hommes oublient de mourir ». Rendez-vous ici pour la regarder.

 


Suite de la lettre de ce jour :

Autres produits faisant transpirer

L’alcool, la caféine et le tabac augmentent le rythme cardiaque et le métabolisme, et aboutissent eux aussi à une hausse de la température interne, ce qui fait transpirer.

Le piment a un effet similaire mais court : il contient de la capsaïcine qui donne une impression de coup de chaud. L’impression de brûlure du piment dans la bouche peut être atténuée en buvant du lait froid, car le lait contient des protéines qui ont une effet détergent sur la capsaïcine.

Les médicaments comme l’insuline et l’aspirine font transpirer.

Les personnes qui transpirent intensément alors qu’elles ne font rien (en écoutant de la musique par exemple) ou sur des zones très ciblées du corps, doivent consulter un médecin. Cela peut être le signe d’une maladie rare comme le lymphome, la tuberculose ou le virus du Sida.

Maîtriser le flot

Pour maîtriser le flot de transpiration, la première mesure est évidemment de bien choisir ses vêtements : amples, en textile naturel.

Perdre du poids, faire de l’exercice physique plus régulièrement diminue et régule la transpiration ; vous êtes moins facilement dégoulinant.

Mais au delà de l’humidité et des « rillettes » (ou auréoles) sous les bras, le problème de la transpiration est évidemment… l’odeur.

Deux sortes de transpiration

La transpiration sur la plus grande partie du corps ressemble à de l’eau légèrement salée, et sèche sans causer d’autre problème.

Mais certaines zones comme les aisselles, les aines, autour du nombril, possèdent des glandes sudoripares (produisant de la transpiration) spéciales. Elles émettent une transpiration grasse, odorante et même… malodorante car des bactéries y prolifèrent.

Notez que ces odeurs ont une fonction sociale, par exemple le bébé apaisé par l’odeur de sa mère. La transpiration masculine aurait de nombreux effets positifs sur les femmes comme améliorer l’humeur, ou se synchroniser avec le cycle menstruel.

Toutefois, le fait est que cette transpiration qui sent, on ne peut pas se permettre de simplement la laisser sécher. Il faut se doucher, se laver avec un savon doux, et pour la plupart des personnes mettre du déodorant sous les aisselles.

Déodorants classiques : attention danger !

Tous les déodorants du commerce traditionnel sont des horreurs de cocktails chimiques, des cancers du sein à retardement.

Hier c'était les paraben, aujourd'hui ce sont les sels d'aluminium. Et demain ?

Personnellement, je préfère ne pas attendre qu'on découvre un nouveau composant toxique. Et quelle perte de temps de devoir se tenir au courant de toutes ces choses ou de devoir vérifier les composants de chaque flacon.

Partez d'un principe simple : « Je ne mets pas sur mon corps des produits que je ne connais pas ».

C’est un principe de bon sens qui facilite la vie. Prenons une bouteille de déodorant quelconque, retournez-la : Butane/isobutane/propane, Triethyl citrate, Ethylhexyglycerin, Benzylheptanol … stoooooop ! Test raté.

Le meilleur déodorant naturel

Le meilleur déodorant naturel est le bicarbonate de soude.

Eh oui, ce produit bon à tout faire est, entre autres, utilisé par les peintres professionnels pour éliminer les émanations de peintures. Il vient à bout des odeurs des chaussures et même de l'odeur de pipi de chat dans la litière !

C’est dire qu’il suffira largement à éliminer toute odeur sous les aisselles. Une simple goutte de parfum suffira pour vous embaumer le corps, vous préserverez vos vêtements qui auront moins besoin de passer au lave-linge et n’auront plus de traces jaunes, vous n’aurez plus aucune angoisse en levant les bras en soirée.

Mais attention : le bicarbonate à gros grain de supermarché décape les aisselles. Il vous faut un bicarbonate de soude fin, à très petit cristaux, tel que celui-ci qui est vendu 2,91 euros à Biocoop et certainement dans les autres boutiques bio.

bicarbonate

Le mode d’emploi est tout simple : après la douche, sur aisselles sèches, mettez-en sur votre main et frottez doucement vos aisselles. Au-dessus du lavabo, faites tomber l’excédent pour n’avoir plus qu’une fine pellicule. Frottez jusqu’à ce que ce ne soit plus blanc.

Si vous avez le temps et l’envie de vous fabriquer un produit plus sophistiqué et parfumé, suivez la recette suivante :

Ingrédients :

  • 2 cuillerées à soupe de bicarbonate de soude
  • 6 cuillerées à soupe de fécule de maïs
  • 10 gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé (Tea Tree)
  • 3 cuillerées à soupe d’huile de noix de coco

Dans un récipient, mélangez le bicarbonate de soude, la fécule et l’huile d’arbre à thé. Ajoutez l’huile de noix de coco et remuez jusqu’à obtenir une pâte.

Vous pouvez ajouter à votre goût des huiles essentielles parfumées comme celle de lavande, d’eucalyptus, de bois de santal ou de rose. Quelques gouttes suffisent.

Mettez le produit dans un petit pot à couvercle qui tiendra dans votre armoire de salle de bain. Placez ce pot au réfrigérateur le temps de faire « prendre » la pâte qui peut être trop légère et crémeuse au départ, mais elle durcira avec le temps.

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis


******************************
Publicités :

Pas vu à la TV : Retrouvez toute l'actualité de la santé naturelle, indépendante et sans concession grâce à Alternatif Bien-Être, journal de référence de la santé naturelle, à découvrir ici (lien cliquable).

Mauvaise réputation : Les hormones ont mauvaise presse. Elles sont pourtant des substances naturellement produites par l'organisme et indispensables au bon fonctionnement de votre corps, contrairement aux sucres, pesticides ou huiles trans. Apprenez-en plus grâce à l'un des tous meilleurs endocrinologues mondiaux dans cette vidéo (lien cliquable).

Avant-première : Alors que se multiplient les scandales autour des médicaments chimiques, une petite élite de personnes bien informées bénéficie, elle, de traitements naturels auxquels le grand public n'aura pas accès avant des années. Vous pourriez peut-être faire partie de ce club très fermé, vous aussi. Allumez le son de votre ordinateur et regardez sur la présentation qui se trouve ici.

******************************

Si vous n'êtes pas encore abonné à La Lettre Santé Nature Innovation et que vous souhaitez vous aussi la recevoir gratuitement, inscrivez-vous ici.

******************************

Pour être sûr de bien recevoir La Lettre Santé Nature Innovation sans qu'elle se perde dans votre boîte de messagerie électronique, visitez la page suivante.

******************************

Si vous souhaitez commenter cet article, je vous invite à le faire ici.

******************************

Si vous pensez que ce message pourrait intéresser un ami ou un proche, n'hésitez pas à le lui transférer par email (utilisez la fonction "transférer ce message" dans votre boîte de messagerie électronique). Pour partager cet article, vous pouvez utiliser l'un des réseaux sociaux suivants :

Partagez sur Twitter Partagez sur Facebook Partagez sur Pinterest Partagez sur Google + Partagez sur LinkedIn


À LA UNE
 
radis-cancer
 
Le radis, en prévention de certains cancers
Croquant, rafraîchissant et légèrement piquant, le radis contient des antioxydants et des composés bioactifs qui protègeraient contre certains cancers. PasseportSanté vous dit tout sur ses bienfaits et comment le cuisiner.
En savoir +
VOUS ALLEZ AIMER !
Le régime Croq'Kilos
Découvrez gratuitement quel régime est fait pour vous et tentez de gagner 3 mois d'abonnements Croq'Kilos
Je découvre
 
NOTRE DOSSIER NUTRITION
conseils-constipation
10 conseils pour lutter contre la constipation
Qu’elle soit occasionnelle ou persistante, la constipation touche 1 personne sur 4 et concernent les femmes dans 80% des cas. Découvrez nos 10 conseils pour la combattre.
Lire la suite


44 Incroyables utilisations du citron
Le citron est un agrume dont les bienfaits pour la santé ne sont plus à démontrer. 
Du zeste, en passant par la pulpe ou le jus, le citron a tout bon. Or, le citron peut être également utilisé en tant que produit de beauté ou d’entretien pour votre maison. Nous vous proposons 44 usages du citron qui vont vous surprendre :

1. Lutter contre l’hypertension
Le citron est riche en potassium qui contrôle la pression artérielle et réduit l’effet des nausées et des étourdissements. En outre, il aide à éliminer la rigidité des vaisseaux en les rendant plus souples. Consommez de l’eau citronnée tous les jours pendant quelques mois.

2. Nettoyer la planche à découper
Après une longue période d’utilisation, les planches à découper peuvent accumuler différentes bactéries et odeurs. Le citron aide à éliminer les germes et les bactéries en désinfectant la planche. Prenez la moitié d’un citron et frottez-le contre la planche. Lavez-la ensuite avec du jus de citron.

3. Humidifier l’air
Outre ses bienfaits pour la santé, le citron est également connu pour son arôme. Il peut donc être utilisé en tant qu’humidificateur pour rafraîchir l’odeur de la chambre et hydrater l’air dans votre maison durant les jours secs d’hivers.
Faites bouillir une casserole d’eau. Plongez-y le zeste du citron, des bâtons de cannelle, un clou de girofle et les pelures de pomme.

4. Eliminer l’odeur du réfrigérateur
Le citron a la capacité d’absorber les mauvaises odeurs dans le réfrigérateur. Trempez une grosse boule de coton ou une éponge dans du jus de citron. Ensuite, mettez-la dans le réfrigérateur et laissez-la pendant quelques heures. Toutefois, assurez-vous d’avoir enlevé les aliments responsables de la mauvaise odeur.

5. Nettoyer et blanchir les ongles
Le citron contient de l’acide citrique qui blanchit et renforce les ongles. Pressez ½ citron dans un verre d’eau chaude. Trempez vos doigts dans le mélange pendant 5 minutes. Ensuite, frottez vos ongles avec le zeste du citron.

6. Lutter contre les problèmes respiratoires
Le citron est bénéfique pour les personnes qui souffrent de troubles respiratoires comme l’asthme. L’eau citronnée nettoie les bactéries accumulées dans les poumons durant la journée. Buvez au moins deux verres du mélange chaque jour.

7. Eliminer les taches dans les vêtements
Le citron est un nettoyant qui agit contre les taches les plus résistantes. Cette astuce est facile et efficace. Trempez ½ citron dans du bicarbonate de soude et frottez le contre les taches tenaces qui se trouvent sur vos vêtements. Le résultat sera immédiat.

8. Obtenir un linge frais
L’acide citrique contenu dans le citron peut redonner de l’éclat à vos vêtements. En outre, son arôme apportera une sensation de fraîcheur. Pour un linge frais et propre, ajoutez un verre de jus de citron à votre lave-linge. Le citron est un blanchissant naturel qui enlèvera les tâches et les mauvaises odeurs des vêtements.

9. Prévenir les calculs rénaux
Une consommation régulière de jus de citron mélangé avec de l’eau peut augmenter la production de citrate, qui aide le rein à maintenir son équilibre acido basique et qui prévient la formation des calculs rénaux.

10. Se débarrasser des insectes dans la cuisine
Le citron est un insecticide très efficace. Il vous débarrasse des fourmis dans les cuisines. Versez du jus de citron sur le seuil des portes, les appuis de fenêtres ou les fissures ou trous par lesquels les fourmis peuvent passer.
Ensuite, dispersez des petites tranches de citron autour de l’entrée de la cuisine.
Le citron est également efficace contre les puces et les cafards. Nettoyez votre maison avec le mélange de 2 litres d’eau additionnées d’un jus de 4 citrons.

11. Soulager les douleurs d’arthrite et de rhumatisme
Le citron est un diurétique très efficace, il aide donc à la production d’urine. Cet agrume va aider à réduire les inflammations en dégageant les bactéries et les toxines de l’organisme et en soulageant le corps des douleurs provoquées par le rhumatisme et l’arthrite.

12. Lutter contre les effets de l’âge
Le jus de citron mélangé avec de l’eau est pauvre en calories et riche en antioxydants. Il agit contre les radicaux libres responsables du vieillissement de la peau et protège les cellules saines.

13. Désodoriser votre humidificateur
Pour désodoriser votre humidificateur, ajoutez 3 ou 4 cuillères à café de jus de citron dans de l’eau. Le citron n’enlèvera pas l’odeur mais la remplacera par une fragrance de citron. Vous pouvez refaire l’astuce plusieurs fois par semaine.

14. Réduire les symptômes de l’asthme
Prenez 2 cuillères à soupe de jus de citron avant chaque plat. D’autre part, il faut suivre un régime détoxifiant pour que le citron agisse de manière plus efficace. Au bout de quelques semaines, les symptômes de l’asthme vont disparaître.

15. Traiter les infections de la gorge
Le jus de citron est un antibactérien très efficace. Il peut traiter les infections de la gorge. Mélangez du jus de citron avec de l’eau et faites un gargarisme avec le mélange. Refaites l’opération plusieurs fois par jour.

16. Désodoriser la poubelle
Pour éliminer la mauvaise odeur qui se dégage des poubelles gardez les zestes d’oranges et de citrons et mettez-les en dessous des sachets. Il est conseillé de refaire l’opération au moins une fois par semaine. Les zestes vont capter les mauvaises odeurs.

17. Purifier le sang
Une consommation quotidienne d’eau citronnée peut aider à purifier le sang. Car l’alimentation moderne contient des conservateurs et des arômes artificiels. Ces derniers s’accumulent en tant que toxines dans le sang et l’organisme. Par conséquent, une détoxification est essentielle pour éviter de tomber malade.

18. Préserver la couleur verte du guacamole
Pour éviter que la couleur du guacamole ne vire au brun sur le dessus, dispersez généreusement quelques gouttes de jus de citron pour en préserver la couleur et la fraîcheur. Vous pouvez également appliquer cette astuce pour les tranches de pommes, pour éviter qu’elles ne s’oxydent.

19. Laver les fruits et les légumes
Le citron agira de manière efficace contre les pesticides qui se trouvent dans vos fruits et légumes. Mélangez une cuillère à soupe de jus de citron avec de l’eau et versez le mélange dans un vaporisateur. Le jus de citron donnera à vos légumes une odeur de fraîcheur.

20. Rendre des feuilles de laitue croquantes
Pour remédier aux feuilles de laitue molles, ajoutez le jus d’un demi-citron dans un grand bol rempli d’eau froide. Trempez les feuilles de laitue molles dans le bol et mettez-le dans le réfrigérateur pendant une heure. Les feuilles seront plus fraîches et plus croquantes.

21. Améliorer l’hygiène bucco-dentaire
Le citron est efficace pour empêcher le saignement des gencives et réduit les maux de dents. Rincez votre bouche avec du jus de citron au moins une fois par semaine pour protéger vos gencives.

22. Eliminer les mites
Les mites sont des papillons qui s’incrustent dans les maisons et se cachent dans les placards. Ils se nourrissent des fibres de vêtements. Toutefois, le citron est un remède naturel qui peut remplacer vos boules à mites. Prenez un citron mûr et enfoncez-y des clous de girofle. Ce dernier va se dessécher en dégageant une belle odeur.

23. Eclaircir les taches de vieillesse
Le jus de citron est un agent éclaircissant très efficace. Pour alléger les taches de vieillesse, appliquez du jus de citron directement sur la zone touchée. Laissez reposer pendant 15 minutes et rincez à l’eau. Toutefois, ne répétez pas l’opération plus de deux fois par semaine, la peau risque de se déshydrater.

24. Prévenir les maux d’estomac
Pour les personnes qui ont des troubles digestifs récurrents, il est conseillé de boire de l’eau tiède citronnée. Cette astuce aide à purifier le sang, prévient l’indigestion, la constipation et élimine les toxines du corps.

25. Se débarrasser des verrues
Les verrues sont des lésions cutanées bénignes qui ne constituent pas un grand danger pour la santé. Outre les médicaments, il existe également des astuces naturelles pour y remédier. Trempez un coton-tige dans du jus de citron et appliquez-le sur la zone infectée. Le citron est un antibactérien très puissant qui vous débarrassera des verrues. Répétez l’opération plusieurs fois jusqu’à ce que la verrue disparaisse.

26. Eclaircir les cheveux
Pour éclaircir la couleur de vos cheveux, rincez-les avec ¼ de jus de citron mélangé à ¾ d’eau. Ensuite, exposez vos cheveux au soleil. Pour de meilleurs résultats, refaites l’opération tous les jours pendant une semaine.

27. Nettoyer le visage
Le citron est un agent nettoyant efficace. Vous pouvez l’utiliser pour nettoyer votre peau et la rafraîchir. Le jus de citron peut également être utilisé pour éclaircir la peau et se débarrasser des points noirs.

28. Eliminer les pellicules
Faites un massage de votre cuir chevelu avec deux cuillères à soupe de jus de citron. Appliquez cette astuce au moins une fois par semaine. Vous remarquerez le changement au bout de quelques mois.

29. Obtenir une haleine fraîche
L’acide citrique présent dans le jus de citron régule le niveau de PH dans la bouche et tue les bactéries responsables de la mauvaise haleine. Rincez votre bouche avec du jus de citron, puis avalez pour une fraîcheur qui durera plus longtemps. Cependant, une exposition à long terme à l’acide citrique peut endommager l’émail des dents, n’oubliez donc pas de vous rincer la bouche.

30. Eliminer les taches tenaces sur le marbre
Le marbre peut facilement se tacher ou être endommagé. Pour remédier à cela prenez ½ citron et trempez-le dans le sel. Ensuite, frottez-le contre les taches tenaces. Toutefois, cette astuce n’est à refaire qu’après quelques mois car l’acide peut endommager le marbre.

31. Enlever les taches de baies
Après avoir cueilli des baies (fruits rouges), il est difficile de se débarrasser des taches sur les doigts. Lavez-vous les mains avec du jus de citron. Laissez reposer pendant 2-3 minutes puis rincez-vous les mains avec de l’eau tiède savonneuse. Refaites l’opération jusqu’à ce que les tâches disparaissent.

32. Adoucir la peau sèche des coudes
La peau au niveau coudes est souvent sèche et de couleur sombre. Mélangez du bicarbonate de soude avec du jus de citron et appliquez le mélange sur vos coudes. Ensuite, rincez avec de l’eau citronnée et massez vos coudes avec de l’huile d’olive, puis séchez-les avec un chiffon doux. Ce traitement va éclaircir la peau et la rendre plus douce.

33. Réduire les maux de tête
Pour les personnes qui ont des maux de têtes récurrents, ajoutez quelques gouttes de jus de citron à votre tisane. Cette astuce vient d’un barman de New York dont les clients se plaignaient souvent de maux de tête, la majorité ont trouvé l’astuce efficace.

34. Lutter contre la diphtérie
La diphtérie est une maladie contagieuse qui se définit comme une angine et qui se caractérise par la formation de fausses membranes à l’entrée des voies respiratoires. Grâce au vaccin, cette maladie est moins présente.
D’autre part, le jus de citron est un antiseptique très efficace, essayez de prendre une cuillère à soupe de jus de citron chaque une heure ou deux. Refaites cette opération dans les jours qui suivent, vous allez remarquer que les fausses membranes accumulées vont se détacher de la gorge pour sortir.

35. Remédier aux frissons et à la fièvre
En Espagne, les médecins recommandent souvent le jus de citron pour remédier aux frissons et à la fièvre, car le fruit est riche en vitamine C qui stimule le système immunitaire.

36. ôter les traces de moisissure sur des vêtements
L’acide citrique est efficace contre les moisissures. Mélangez du jus de citron avec du sel pour former une pâte. Frottez cette dernière contre la moisissure et laissez sécher à l’air libre. Refaites l’opération jusqu’à ce que la moisissure disparaisse.

37. Blanchir les tissus délicats
Remplacer l’eau de javel par du jus de citron qui est plus doux et plus efficace. Le citron est un blanchissant efficace, mélangez du jus de citron avec du bicarbonate de soude et trempez vos vêtements ou tissus délicats dans le mélange 1 heure avant de les mettre dans le lave-linge. Vous remarquerez le résultat après le lavage.

38. Désinfecter les cicatrices
Le citron est un antibactérien très efficace, il désinfecte les coupures et les cicatrices. Trempez un bout de coton dans du jus de citron et placez-le sur la zone infectée. Le résultat sera immédiat. Le citron est également efficace contre les démangeaisons résultant des piqûres d’insectes.

39. Eliminer la mauvaise odeur dans la cheminée
Pour se débarrasser de la mauvaise odeur dans la cheminée, jetez quelques pelures de citron aux flammes.

40. Neutraliser l’odeur qui se dégage de la litière pour chat
Pour se débarrasser de la mauvaise odeur provenant de la litière pour chat, mettez quelques rondelles de citron, elles absorberont les mauvaises odeurs.

41. Détartrer le robinet
Frottez ½ citron contre les robinets de votre maison. Les traces vont disparaître de façon immédiate. Vous pouvez également appliquer cette astuce pour les parois de la baignoire ou du lavabo.

42. Redonner de la brillance à votre vaisselle en argent
Pour redonner de la brillance à votre vaisselle en argent, trempez-la dans un grand bol d’eau citronnée. Laissez reposer pendant quelques minutes. En séchant votre vaisselle, vous remarquerez la différence.

43. Nettoyer les surfaces en verre
Pour redonner de la brillance à vos surfaces en verre, essuyez-les avec des pelures de citron et ensuite avec un chiffon doux.

44. Lutter contre la fatigue
De récentes études ont prouvé que l’eau citronnée, riche en vitamine C, peut être très efficace en tant que boisson énergisante et rafraîchissante. D’autre part, plusieurs explorateurs et randonneurs ont confirmé qu’ils utilisaient le citron pour guérir les infections et les piqûres d’insecte, mais aussi comme boisson pour lutter contre la fatigue et les

À LA UNE
 
bien-manger-pas-cher
 
5 astuces pour bien manger sans se ruiner
Comment manger moins cher sans se priver ? Passeportsanté vous propose 5 astuces pleines de bon sens pour faire rimer prix bas et nutrition.
En savoir +
VOUS ALLEZ AIMER !
Le régime Croq'Kilos
Découvrez gratuitement quel régime est fait pour vous et tentez de gagner 3 mois d'abonnements Croq'Kilos
Je découvre
 
NOTRE DOSSIER NUTRITION
legumes-enfants
Comment faire manger des légumes aux enfants ?
Les parents sont souvent confrontés à la réticence de leur enfant à manger des légumes. Découvrez les astuces qui vous permettront de familiariser vos enfants avec les légumes, et surtout, les lui faire aimer !
Lire la suite

maladies causées par différentes allergies rencontrées durant leurs voyages.

Les Dossiers de la Drees          

Une nouvelle publication      

Pour leurs 18 ans, les Dossiers Solidarité et Santé changent de visage. Avec un nouveau nom et une nouvelle identité graphique, ils deviennent Les Dossiers de la Drees, publication repensée et disponible à partir du mercredi 30 mars. 


Fidèles à leur histoire, ces Dossiers, indispensables à ceux qui veulent comprendre le monde de la santé et du social à travers des analyses au long cours, poursuivront et amplifieront le format des études approfondies réalisées par la Drees à partir de ses enquêtes ou de ses modèles de simulation, en complément des premiers résultats publiés dans la collection Etudes et Résultats. Ils accueilleront également des études qualitatives et des actes de colloques.


Si la qualité et la fiabilité des données et des études demeurent notre ambition première, adapter notre offre éditoriale aux pratiques de lecture est l’une de nos exigences. Ainsi, la maquette modernisée des Dossiers de la DREES, à la fois épurée et aux couleurs contrastées, permet d’allier clarté et lisibilité de l’information, quel qu’en soit le support.


Pour son premier numéro, « Dépendance des personnes âgés : qui paie quoi ? », la Drees a choisi d’explorer le thème majeur de la prise en charge des personnes en perte d’autonomie, en présentant un état des lieux exhaustif des plans d’aide, des dépenses et des restes à charge des personnes âgées dépendantes, avant la réforme de l’allocation personnalisée d’autonomie mise en place le 1er mars 2016.


Nous vous invitons à le découvrir dès demain sur vos écrans !

 
 
Franck von Lennep,
Le Directeur de la publication
 
 
À LA UNE
 
alzheimer
 
Maladie d'Alzheimer : personnes et facteurs de risque
La maladie d’Alzheimer est une maladie dégénérative qui engendre un déclin progressif des facultés cognitives et de la mémoire. Qui sont les personnes à risque ?
En savoir +
VOUS ALLEZ AIMER !
Le régime Croq'Kilos
Découvrez gratuitement quel régime est fait pour vous et tentez de gagner 3 mois d'abonnements Croq'Kilos
Je découvre
 
LE DOSSIER SANTE
memoire
Comment stimuler sa mémoire ?
Durant les périodes de fatigue ou de stress, des troubles de la mémoire peuvent survenir : oublis, baisse de concentration ou réduction des performances. La nutrition, le sommeil et l’activité physique jouent un rôle fondamental dans le maintien et l’amélioration de cette fonction.
Lire la suite

 

Avant d’essayer les plantes médicinales

Chère lectrice, cher lecteur,

Contre la bronchite, il n’existe pas moins de 56 plantes.

Ce sont l’aconit napel, l’agripaume, l’ail, l’angélique, l’antennaire, l’asaret, l’asclépiade, l’aunée, le basilic, la boucage, la bourrache, la capucine, le chardon-Marie, le chou rouge, les chrysanthèmes, la ciguë, la consoude, le cresson, le diplotaxe, la drosera, l’erysimum, l’eucalyptus, le fénugrec, la galéopsis, la gléchome, la guimauve, l’hysope, la laitue, le laurier, la lavande, le marrube, la mauve, le mélèze, la moutarde, l’ononis, l’origan, le pavot, la persicaire, la pervenche, le peuplier, le pin et le sapin, le plantain, la polygala, la primevère, la sauge, le prunellier, la pulmonaire, la saponaire, la scabieuse, le sorbier, le sureau, le tilleul, le tussilage, la véronique et la violette.

« C’est beaucoup trop ! », me direz-vous. « Comment voulez-vous retenir tout ça ??? ».

Hé bien, justement, c’est tout l’intérêt des plantes médicinales : la diversité, et même la multiplicité.

Car le jour où vous serez vraiment dans la nature à chercher une plante contre la bronchite, vous serez bien content d’avoir le choix !!!

S’il n’y avait que la primevère, et que vous aviez le malheur d’être au mois de novembre, bonne chance pour en trouver !! Ou des chrysanthèmes au printemps. Ou du mélèze dans le Pas-de-Calais.

La médecine par les plantes a ceci de particulier qu’elle est faite pour la vie réelle. Ce n’est pas une médecine de rêveur, d’illuminés. C’est la médecine des hommes libres et indépendants. C’est la médecine qui a permis à l’humanité de survivre en milieu hostile, pendant des milliers d’années.

Ce n’est pas une médecine pour bourgeois de centre-ville.

Avec les médicaments, c’est simple. Que vous soyez à Lille ou à Marseille, le 15 septembre ou le 15 mars, tout médecin peut vous prescrire, contre la bronchite, du Rhinatiol (sirop contre la toux), du paracétamol contre la fièvre (Doliprane, Dafalgan), éventuellement des fluidifiants (Broncoclar, Exomuc).

Il vous suffira d’entrer dans la première pharmacie venue et de sortir votre Carte Vitale.

C’est le système « je ne pense pas, je consomme, je paie », et cela arrange bien des gens, jusqu’à l’Etat qui prélève taxes, TVA et impôts.

Mais la médecine par les plantes, elle, vous donne toujours le choix. Elle fait appel à votre intelligence, et à votre esprit d’adaptation.

Il n’existe à ma connaissance aucune maladie pour laquelle il n’y ait qu’une seule plante médicinale, à l’exception peut-être des asthénies génésiques (soignée par la berce uniquement).

Pour toutes les autres, la nature a très bien fait les choses : elle vous permet de maximiser vos chances de vous soigner là où vous vous trouvez.

Ce phénomène explique le problème inverse, qui déroute toujours les débutants : chaque plante a de multiples usages – et il est difficile de les retenir.

Si vous demandez à un herboriste « à quoi sert » telle plante, il vous répondra :

« Hé bien c’est simple, cette plante est détersive, émétique, hémostatique et révulsive ! Elle a des vertus sialagogue, névrosthénique et sternutatoire. Vous pouvez bien sûr aussi vous en servir comme vésicant, antiodontalgique, et antidartreux. »

Au début, c’est horriblement frustrant. Mais vous apprenez vite à vous y retrouver dans ce vocabulaire exotique.

Une plante détersive est une plante qui permet de nettoyer les plaies et qui provoque à leur surface une suractivité qui amène la cicatrisation. Il y en a des dizaines, les plus connues étant la prêle et la joubarbe. Mais il faut aussi mentionner la chélidoine, l’agripaume et la petite centaurée.

Une plante émétique est une plante qui fait vomir (racine de violettes, euphorbe, robinier…). Une plante hémostatique arrête les écoulements de sang dans les hémorragies.

Et ainsi de suite.

Apprendre le vocabulaire des plantes, c’est apprendre à soigner tous les symptômes. Car il existe des plantes qui font monter la fièvre, d’autres qui la font baisser ; qui augmentent ou diminuent la pression sanguine ; qui tendent ou qui détendent les muscles, qui font tousser ou qui arrêtent la toux.

Je pourrais continuer la liste à l’infini !

Mais l’important pour aujourd’hui est juste de retenir cette seule idée simple : la médecine par les plantes n’est pas de la médecine de supermarché, avec un seul produit fabriqué en série pour des millions de consommateurs, quels qu’ils soient, et vendu grâce à des pubs à la télé.

Elle paraît mystérieuse et compliquée au départ. Mais plus vous y plongez, plus vous retrouvez votre liberté.

Et pour vous plonger dans la médecine par les plantes, je ne peux que vous recommander la publication Plantes & Bien-Être que je dévore tous les mois. Plantes & Bien-Être est la publication de référence sur l’usage des plantes médicinales. Vous y apprendrez comment sélectionner et conserver les plantes, comment les consommer ou comment les préparer pour réaliser vos propres remèdes et ainsi vous soigner naturellement sans médicaments.

Je vous invite à cliquer ici pour en savoir plus et avoir vous-aussi la chance d’en profiter.

A votre santé !

Jean-Marc Dupuis

******************************
Publicités :

NOUVEAU ! Redécouvrez les vertus oubliées des plantes médicinales. Infusions, teintures-mères, décoctions, cataplasmes et onguents, apprenez les secrets de la médecine par les plantes en vous rendant ici.

Contre la désinformation : L'action conjointe de l'Union Européenne et des lobbys de l'industrie pharmaceutique menace les médecines naturelles. Bientôt, non seulement les traitements alternatifs risquent d'être interdits, mais les sources d'information sur les médecines naturelles disparaîtront elles aussi.
Prenez dès aujourd'hui les devants ! Abonnez-vous aux Dossiers de Santé & Nutrition et restez en permanence au courant des dernières découvertes en pointe de la médecine naturelle.
Découvrez les nouveaux traitements que Bruxelles n'a pas encore eu le temps d'interdire en regardant la présentation ici.

Les pieds sur terre : Les pages santé des magazines féminins vous agacent ? Regardez-donc cette vidéo. Elle ne fait pas rêver comme les images de mannequins sur papier glacé mais je peux vous dire que les conseils que vous découvrirez sont efficaces. Rendez-vous ici pour en savoir plus.

Secrets de jeunesse pour une vieillesse heureuse : La médecine anti-âge fait actuellement des progrès étonnants. Vous pouvez en bénéficier en suivant les conseils du Docteur Hertoghe, président de l'Association Mondiale de Médecine Anti-âge. Rendez-vous ici.

******************************

Si vous n'êtes pas encore abonné à La Lettre Santé Nature Innovation et que vous souhaitez vous aussi la recevoir gratuitement, inscrivez-vous ici.

******************************

Pour être sûr de bien recevoir La Lettre Santé Nature Innovation sans qu'elle se perde dans votre boîte de messagerie électronique, visitez la page suivante.

******************************

Si vous souhaitez commenter cet article, je vous invite à le faire ici.

******************************

Si vous pensez que ce message pourrait intéresser un ami ou un proche, n'hésitez pas à le lui transférer par email (utilisez la fonction "transférer ce message" dans votre boîte de messagerie électronique). Pour partager cet article, vous pouvez utiliser l'un des réseaux sociaux suivants :

Partagez sur Twitter Partagez sur Facebook Partagez sur Pinterest Partagez sur Google + Partagez sur LinkedIn

À LA UNE
 
medecine-complementaire
 
Comment mincir grâce à la médecine complémentaire ?
Il n’est pas facile de perdre du poids. Zoom sur 4 médecines complémentaires qui peuvent vous aider à mincir.
En savoir +
VOUS ALLEZ AIMER !
Le régime Croq'Kilos
Découvrez gratuitement quel régime est fait pour vous et tentez de gagner 3 mois d'abonnements Croq'Kilos
Je découvre
 
NOTRE DOSSIER MINCEUR
affiner-bas
10 habitudes à prendre pour s'affiner du bas
Déloger la graisse au niveau du bassin, des hanches et des cuisses demande une régularité et un sérieux importants, car c’est là où elle met le plus de temps à partir. PasseportSanté vous donne des conseils à cumuler autant que possible pour s’affiner du bas.
Lire la suite

Mettez enfin un nom sur vos douleurs !

Chère lectrice, cher lecteur,

Aimeriez-vous vous rendre chez un médecin pour vous faire insulter ?

Vous arrivez dans son cabinet, lui exposez les souffrances qui vous rongent depuis longtemps : vous vous sentez anxieux, dormez mal, sur-réagissez à la moindre contrariété, et la liste est longue encore… Et que vous répond-il ?

Que vous êtes hystérique.

Evidemment, il va prendre des pincettes. Présenter les choses de façon diplomatique.

Mais le « diagnostic » est là, et son traitement est tout aussi honteux : « chère Madame (ou cher Monsieur), il ne faut pas prendre les choses tellement à cœur, offrez-vous un peu de repos… Je vais vous prescrire des calmants et des somnifères… »

Heureusement, cette situation est rare car la plupart des médecins ont à cœur le bien de leurs patients, le sens de leur mission. Mais cette situation hallucinante peut malgré tout arriver à certains patients atteints de fibromyalgie.

Les associations de malades estiment que trois millions de personnes seraient touchées en France.

Petit problème : plus de la moitié d’entre elles l’ignorent. Non seulement elles souffrent sans que leur maladie soit correctement identifiée et donc correctement traitée, mais en plus elles pâtissent souvent de l’incompréhension de leur entourage.

C’est peut-être votre cas.

Si vous avez plusieurs des symptômes de la fibromyalgie (j’y reviens juste après), je vous invite à découvrir sans tarder le numéro d’avril des Dossiers de Santé et Nutrition qui vous dira tout sur une maladie toujours mal prise en charge par la plupart des médecins.

La « maladie fantôme »

Il y a moins de trente ans, la fibromyalgie était effectivement assimilée à une forme d’hystérie. Or, il s’agit d’une pathologie organique (et non psychiatrique, comme l’hystérie).

En outre, l’hystérie a aujourd’hui totalement disparu de la ClM (Classification internationale des maladies)…

Les patients fibromyalgiques ne sont donc pas des « hystériques » !!!

C’est un abus de langage, et une grave erreur qui peut avoir des conséquences désastreuses sur l’état de santé du patient.

Pour autant, en France, la fibromyalgie est depuis dix ans seulement codifiée comme maladie à part entière. Elle est associée à des douleurs à la pression de la racine des membres aux niveaux de l’occiput, de la base du cou, des épaules (trapèzes), des omoplates, des fessiers, des hanches, des genoux.

Toutes ces parties deviennent douloureuses dès qu’on appuie un peu dessus.

Si, en plus de ces douleurs, vous ressentez une fatigue intense et que celle-ci s’accompagne d’un ou plusieurs de ces symptômes :

  • tensions, douleurs et raideurs des muscles ;
  • troubles digestifs : colopathie, reflux gastro-œsophagien, syndrome vésiculaire, intolérances alimentaires ;
  • perturbations cardiovasculaires : extrasystoles, hypertension labile, migraine, syndrome de Raynaud ;
  • cystite à urines claires ;
  • syndrome prémenstruel ;
  • hypersensibilité à la douleur, mais aussi à beaucoup d’autres stimuli ;
  • dystonie neurovégétative ;
  • anxiété ;
  • dépression à tonalité sérotoninergique (tension pulsionnelle élevée) ;
  • troubles du sommeil ;
  • syndrome des jambes sans repos ;
  • déclin cognitif précoce ;
  • signes de vieillissement accéléré ;
  • vulnérabilité aux infections ;
  • hypersensibilité aux polluants (selon une enquête de l’Association Fibromyalgie France présente chez 64 % des personnes atteintes)…
Alors il y a de grandes chances pour que vous soyez atteint(e) de fibromyalgie.

Cependant, ne désespérez pas.

Ce numéro des Dossiers de Santé et Nutrition rend compte des toutes dernières recherches médicales concernant la fibromyalgie. Le Dr Curtay va vous aider à vous faire une idée la plus claire possible de vos « chances » d’être concerné(e).

18% de la population concernée

Il apparaît en effet, d’après ces recherches, que la plupart des patients atteints de fibromyalgie vivent ou ont vécu des états de stress important, qui agissent d’une manière très précise sur les neurones.

Mais ce n’est pas tout : pour être fibromyalgique, il faut remplir une « condition », qui, en France, touche 18% de la population. Ce qui explique en partie la dimension « héréditaire » de la fibromyalgie. Le Dr Curtay sait de quoi il parle :

« Si je me suis intéressé depuis plusieurs dizaines d’années à la fibromyalgie et que j’ai écrit avec quelques co-auteurs en 2011 un livre à son sujet, c’est que, pour tout vous dire, ayant hérité de mes parents le « profil », j’ai flirté plusieurs fois avec elle. »

Je vous laisse découvrir la nature de cette condition et de ce profil, ainsi que la très complète explication du Dr Curtay à leur sujet, pour vous livrer sans plus tarder la bonne nouvelle :

Les solutions pour soigner la fibromyalgie existent bel et bien, et ne font intervenir aucun médicament de l’industrie pharmaceutique : bien au contraire, les psychotropes que l’on prescrit souvent par bêtise aux fibromyalgiques aggrave leur état.

Ce sont ces solutions, issues des toutes dernières recherches, auxquelles le Dr Curtay consacre plus de la moitié de son dossier.

Le couteau suisse du fibromyalgique

A la lecture de ce dossier, vous aurez donc entre les mains un arsenal de 20 mesures pour sortir du cercle vicieux de la fibromyalgie.

La majorité de ces mesures sont faciles à mettre en œuvre.

Elles portent notamment sur :

  • la gestion d’une tension pulsionnelle élevée ;
  • des exercices de respiration spécifiques ;
  • un sommeil adapté ;
  • une meilleure répartition calorique ;
  • des complémentations spécifiques (magnésium, coenzyme Q10) ;
  • une alimentation ciblée.
Dans cette lutte contre une maladie qui vous ronge quotidiennement, vous découvrirez que vos meilleurs alliés sont à portée de main : il s’agit simplement de les reconnaître.

C’est par exemple – j’en prends un au hasard – la betterave, qui permet d’augmenter un agent vasodilatateur puissant, l’oxyde nitrique (NO°), pour restaurer une circulation optimale.

Vous pouvez augmenter les effets de l’oxyde nitrique grâce à l’arginine, un nutriment dont les oléagineux sont particulièrement riches.

Pour aller plus loin, il est possible d’effectuer des cures de différents types :

  • une cure de tyrosine, plus efficace et moins dangereuse que les antidépresseurs (les indications précises vous sont données dans la publication) ;
  • un tout nouveau genre de cure thermale dédiée aux fibromyalgiques, dont le Dr Curtay vous décrit le protocole (et dont il vous donne les adresses) ;
  • une cure de glutamine pour favoriser l’action des globules blancs et des entérocytes (cellules capitales pour l’absorption des lipides) ;
  • une cure de détoxification pour contrecarrer les effets des polluants tels que les produits ménagers, les particules fines, etc.
C’est à une véritable approche globale du traitement de la fibromyalgie que se livre le Dr Curtay, puisqu’il vous donne également les clés pour lutter contre les différents troubles accompagnant (et aggravant) souvent la maladie, parmi lesquels l’occlusion dentaire (conduisant à grincer des dents durant le sommeil) pouvant aller jusqu’à un syndrome algo-dysfonctionnel de l’appareil manducateur.

Si vous êtes concerné(e) par la fibromyalgie, ou connaissez quelqu’un susceptible de l’être, ce numéro d’avril des Dossiers de Santé et Nutrition vous sera d’une aide supérieure à toute consultation médicale classique, et je dirais même plus : il vous déculpabilisera, et vous soignera, de souffrances fréquemment mal comprises par votre entourage.

Nous envoyons à l’imprimeur ce dossier mercredi prochain à la première heure. Demandez votre exemplaire grâce au lien ci-dessous avant mardi 29 mars, minuit. 
 


Continuer

A votre santé !

Jean-Marc Dupuis

******************************
À LA UNE
 
digital-detox
 
Internet : avons-nous tous besoin d’une digital détox ?
Smartphones, ordinateurs et tablettes nous exposent à un flux continu d’informations, au bureau comme à la maison. Pour éviter le burnout, certains mettent en place des stratégies de déconnexion.
En savoir +
VOUS ALLEZ AIMER !
Le régime Croq'Kilos
Découvrez gratuitement quel régime est fait pour vous et tentez de gagner 3 mois d'abonnements Croq'Kilos
Je découvre
 
NOTRE DOSSIER BIEN-ÊTRE
burn-out
Faites-vous un burn-out ?
L’épuisement professionnel est surtout connu sous l’appellation anglaise burnout. Si vous avez ces symptômes, vous faites peut-être partie des victimes du burnout.
Lire la suite


Vous souffrez de fatigue intense ? Vérifiez que vous n'êtes pas atteint de fibromyalgie

Chère lectrice, cher lecteur,

Si vous êtes constamment épuisé et que vous avez mal partout, vous faites peut-être partie, sans le savoir, des 3 millions de personnes souffrant de fibromyalgie en France. Cette maladie méconnue n'est diagnostiquée que chez un patient sur deux.

Le Dr Curtay consacre un dossier complet à cette maladie "fantôme" dans les Dossiers de Santé et Nutrition du mois d'avril: vous y découvrirez si vous avez le "profil" et surtout les 20 mesures à prendre pour sortir du cercle infernal de la fibromyalgie.

Réservez votre numéro avant le 29 mars en cliquant ici.

Vinaigre balsamique : attention aux arnaques

Peu de produits connaissent des variations de prix aussi grandes que le vinaigre balsamique.

Produit d’ultra-luxe il y a 25 ans, il est aujourd’hui dans tous les supermarchés – même chez Aldi – où il coûte à peine plus cher que le vinaigre de vin et le vinaigre blanc.

Il est devenu rare de trouver un vinaigre balsamique coûtant plus d’une dizaine d’euros le demi-litre comme c’était toujours le cas autrefois.

Or, il n’y a pas de mystère…

Alors que le vinaigre balsamique traditionnel est un produit très raffiné, réclamant des soins intenses sur plus d’un quart de siècle de fabrication, le prétendu vinaigre balsamique que vous trouvez pour 3 euros la bouteille n’est ni plus ni moins qu’un vinaigre de vin bas de gamme, aromatisé, coloré artificiellement et mélangé avec du caramel – autrement dit du sucre brûlé.

Comment on faisait le véritable vinaigre balsamique traditionnel

Depuis le XIe siècle, les vieux vignerons italiens écrasaient les raisins avec les pieds dans une cuve en bois pour obtenir du moût.

Le moût était ensuite bouilli de manière à réduire le jus de 2/3. Le sirop obtenu était mis en fûts de chêne déjà remplis à moitié de vinaigre vieilli. Les bactéries du vieux vinaigre pouvaient alors commencer leur long travail sur le nouveau vinaigre.

Le vinaigre est régulièrement transvasé dans d’autres tonneaux : de châtaigner pour les tannins, de chêne pour les notes vanillées, de cerisier pour le fruité, de frêne, de mûrier et de merisier… qui vont lui donner sa saveur complexe.

Tout ce processus de fermentation dure 12 à 25 ans, et même jusqu’à 100 ans !

Voilà pourquoi certains vinaigres balsamiques traditionnels coûtent 200 euros la bouteille de 10 cl. C’est exorbitant mais leur goût puissant fait qu’une goutte de ces élixirs suffit à transcender vos plats.

Ne vous fiez pas aux appellations « 12 ans »

Il faudrait être naïf pour croire qu’un vinaigre balsamique portant l’appellation « 12 ans » est effectivement vieux de 12 ans.

Il s’agit d’une « évaluation qualitative » menée par le « Consortium des producteurs de vinaigre balsamique traditionnel ».

En clair, les goûteurs du consortium estiment que ces vinaigres balsamiques trafiqués ont un goût proche du vinaigre traditionnel âgé de 12 ans…

C’est comme si l’on vous vendait une commode Ikea en style Louis XV au prix d’une vraie commode fabriquée sous Louis XV !

Méfiez-vous de la forme de votre bouteille de vinaigre

Une astuce exploitée et surexploitée par les commerçants pour vous vendre votre vinaigre trop cher est de créer de bouteilles aux formes curieuses qui vous donnent l’impression :

  1. D’être en train d’acheter un élixir rare d’une qualité exceptionnelle
  2. D’en avoir plus que ce que contient réellement la bouteille
Les marques Carluccio’s et Oliviers & co sont passées reines dans ce domaine.

Moi-même, l’autre jour, j’ai failli me faire prendre au piège. J’étais convaincu que cette bouteille faisait 50 cl. Alors qu’en examinant l’étiquette (à la loupe), j’ai découvert qu’elle ne faisait que 25 cl :

vinaigre balsamique

Le vinaigre est un de ces produits qui se vendent souvent dans des volumes inhabituels (220 ml, 465 ml, 615 ml) qui ont l’étrange capacité de faire perdre au consommateur tous ses repères et points de comparaison.

Pire encore, le vinaigre balsamique épais

Peut-être a-t-on déjà essayé de vous vendre ces mini-bouteilles de vinaigre balsamique qui contiennent cette substance noire, collante et sucrée, qui donne une sorte de goût de vinaigre à vos assaisonnements.

Conçus à l’origine pour décorer à peu de frais les assiettes dans les restaurants gastronomiques, ces flacons en plastique se vendent aujourd’hui à prix d’or.

Les experts en marketing ont trouvé des noms vendeurs, comme « crème de vinaigre » ou « velours de vinaigre », puis doublé les prix – comme avec le vinaigre balsamique en spray… et le tour est joué.

Or, pour rendre le vinaigre plus crémeux, les fabricants le mélangent à du sucre, du sirop de glucose et de l’amidon modifié de maïs…

… en plus de vider votre porte-monnaie, ils sont mauvais pour la santé.

Donc, si vous avez besoin de vinaigre et que, comme moi, vos moyens ne vous permettent pas d’acheter du vrai vinaigre balsamique, préférez le vinaigre de cidre ou le vinaigre de coco !

Bien à vous,

Jean-Marc Dupuis


******************************
Publicités :

Nutrithérapie : Savez-vous que le curcuma empêche les cellules cancéreuses de proliférer ? Qu'il faut l'associer à de l'huile pour l'assimiler ? Découvrez les Dossiers de Santé & Nutrition dans cette vidéo.

Secrets de jeunesse pour une vieillesse heureuse : La médecine anti-âge fait actuellement des progrès étonnants. Vous pouvez en bénéficier en suivant les conseils du Docteur Hertoghe, président de l'Association Mondiale de Médecine Anti-âge. Rendez-vous ici.

Prévention : Il y a 12 ans déjà que des lecteurs bien informés ont été sensibilisés sur les risques réels de la pilule contraceptive, 5 ans qu'ils savent le danger des médicaments anti-cholestérol (statines). Ils en connaissent aussi les alternatives naturelles, efficaces et validées scientifiquement. Découvrez vous aussi le journal de référence de la santé naturelle depuis plus de 30 ans en vous rendant ici.

******************************

Si vous n'êtes pas encore abonné à La Lettre Santé Nature Innovation et que vous souhaitez vous aussi la recevoir gratuitement, inscrivez-vous ici.

******************************

Pour être sûr de bien recevoir La Lettre Santé Nature Innovation sans qu'elle se perde dans votre boîte de messagerie électronique, visitez la page suivante.

******************************

Si vous souhaitez commenter cet article, je vous invite à le faire ici.

******************************

Si vous pensez que ce message pourrait intéresser un ami ou un proche, n'hésitez pas à le lui transférer par email (utilisez la fonction "transférer ce message" dans votre boîte de messagerie électronique). Pour partager cet article, vous pouvez utiliser l'un des réseaux sociaux suivants :

Partagez sur Twitter Partagez sur Facebook Partagez sur Pinterest Partagez sur Google + Partagez sur LinkedIn

Fatigue, douleurs : débarrassez-vous de la maladie fantôme

Chère lectrice, cher lecteur,

Cela s’apparente à un coup de fatigue comme nous en connaissons tous.

Le mal vous a pris derrière la tête, à la base du crâne. C’est une douleur sourde qui, maintenant, descend sur le cou. Elle glisse le long des épaules jusqu’aux omoplates. Elle atteint les fessiers, les hanches et les genoux, sans oublier les bras.

Elle s’accompagne de problèmes de digestion, d’anxiété. Vous avez du mal à dormir, tout vous agresse, votre entourage vous énerve, vous devenez hypersensible à la pollution. Vous vous dites que vous feriez mieux de lever le pied.

Mais bientôt, tout votre corps est devenu douleur et votre médecin n’y trouve pas de cause. C’est une maladie fantôme, invisible à la lampe et au stéthoscope. Elle existe pourtant bel et bien, son nom : la fibromyalgie.

On pourrait aussi l’appeler syndrome de fatigue chronique. Mais le terme est trompeur. Vous pourriez croire qu’il suffit d’un peu de repos pour vous en débarrasser.

La fibromyalgie c’est être tétanisé toute la journée

Vous savez qu’un stress aigu ou une attaque de panique peut tétaniser tous les muscles d’une personne, c’est ce que l’on appelle une crise de tétanie.

Il en va de même des stress chroniques ou répétés. Ils peuvent induire une fibromyalgie qui est, de fait, une tétanie « bas bruit », chronique.

La fibromyalgie est identifiée depuis 30 ans dans le monde mais à peine reconnue en France : il a fallu attendre 2007 pour que l’académie de Médecine reconnaisse du bout des lèvres un « syndrome » de la fibromyalgie.

C’est une maladie moderne, dérivée du stress et du surmenage qui touche 3 millions de personnes en France. Plus de la moitié d’entre elles l’ignorent.

En plus des douleurs sans nom, les malades souffrent de l’incompréhension de leur médecin et de leurs proches.

C’est pourquoi l’édition d’avril des Dossiers de Santé et Nutrition est un numéro de combat afin de faire toute la lumière sur cette maladie, vous apprendre à la diagnostiquer correctement et surtout à la traiter efficacement. Le docteur Curtay vous dit tout sur cette maladie mal prise en charge par la plupart des médecins.

Fibromyalgie : l’approche globale

Dans cette lutte contre la maladie, vous découvrirez que vos meilleurs alliés sont à portée de main : il s’agit simplement de les reconnaître et de n’en sous-estimer aucun.

C’est par exemple la betterave associée à une huile d’olive bio, en salade par exemple. C’est une arme redoutable pour restaurer une circulation sanguine optimale afin de bien oxygéner vos muscles. C’est essentiel contre la douleur.

Grâce à un tel menu, vous libérez en effet un agent vasodilatateur puissant présent dans la betterave, l’oxyde nitrique (NO°), et augmentez ses effets grâce à l’arginine, un nutriment dont les oléagineux (comme les olives) sont particulièrement riches.

Ce n’est là qu’un exemple de la stratégie nutritionnelle du Dr Curtay qui vous livre un arsenal de 20 mesures pour sortir du cercle vicieux de la maladie :

  • des exercices de respiration spécifiques et efficaces ;
  • une stratégie sommeil adaptée ;
  • une meilleure répartition calorique tout au long de la journée (évitez autant que possible les « gros repas ») ;
  • des complémentations spécifiques : vous apprendrez pourquoi le magnésium est le nutriment le plus important pour soigner la fibromyalgie et de loin ! ;
  • la stratégie pour « désenflammer » votre organisme et tenir sur la durée ;
  • les activités physiques adaptées (le Pilates est recommandé) ;
  • une alimentation ciblée.

Le docteur Curtay vous conseille aussi des cures pour traiter le mal à long terme :

  • une cure de tyrosine, plus efficace et moins dangereuse que les antidépresseurs (les indications précises vous sont données dans la publication) ;
  • un tout nouveau genre de cure thermale dédiée aux fibromyalgiques, dont le Dr Curtay vous décrit le protocole (et dont il vous donne les adresses) ;
  • une cure de glutamine pour favoriser l’action des globules blancs et des entérocytes (cellules capitales pour l’absorption des lipides) ;
  • une cure de détoxification pour contrecarrer les effets des polluants tels que les produits ménagers, les particules fines, etc.

Ces conseils précieux vous seront indispensables si vous souffrez de fibromyalgie mais ils sont surtout l’arme absolue pour vous débarrasser de vos fatigues et des attaques de ce monde de fous. C’est une ode à la vie, au bonheur, à la joie des plaisirs sains et simples.

Nous envoyons à l’imprimeur ce dossier mercredi prochain à la première heure. Demandez votre exemplaire grâce au lien ci-dessous avant mardi 29 mars, minuit. 

Cliquez ici pour en savoir plus sur les Dossiers de Santé & Nutrition et demander votre exemplaire du dossier du docteur Curtay : 20 mesures pour vous débarrasser de la maladie fantôme.


Continuer


A votre santé !

Jean-Marc Dupuis
 

Assurance emprunteur

Remise en cause du droit de résiliation

La Cour de cassation vient de casser l’arrêt de la cour d’appel de Bordeaux du 23 mars 2015 et décide ainsi qu’un particulier ne peut résilier un contrat d’assurance emprunteur chaque année.

assurance-emprunteur

Ni participation aux bénéfices, ni droit de résiliation : les juges ont résolument décidé de priver tous les titulaires d’une assurance emprunteur d’un maximum de droits et garanties.

En 2014 déjà, le tribunal de grande instance de Paris avait jugé qu’il n’existait pas de droit individuel de l’assuré sur la participation aux bénéfices. Cette décision, bien que non définitive, a refusé la possibilité pour les titulaires d’une assurance emprunteur de réclamer une participation aux bénéfices. En cela, le tribunal a différencié l’assurance vie de l’assurance emprunteur. Dans le premier cas, la participation existe, mais pas dans le second.

On pouvait ainsi légitiment penser que l’assurance emprunteur relève du droit de l’assurance dommage plutôt que de celui de l’assurance vie. Or cette fois, c’est la possibilité de résiliation annuelle garantie par l’article  L. 113-12 du code des assurances que rejette la Cour de cassation. Dans son arrêt du 9 mars 2016 (1), elle explique que les lois spéciales dérogent aux lois générales. Ainsi selon elle, les dispositions du code de la consommation (spéciales car elles ne concernent que l'assurance emprunteur) l’emportent sur celles plus générales du code des assurances. Or, dit-elle encore, ces lois spéciales (au moment où est souscrit le contrat) sont régies par la loi Lagarde de 2010 qui ne prévoit pas de résiliation !

Une décision plus qu’étonnante car l’objectif de la Loi Lagarde n’a jamais été d’exclure les contrats d’assurance emprunteur des dispositions protectrices offertes aux consommateurs par le code des assurances !

Doit-on penser que le statut de l’assurance emprunteur varie en fonction d’objectifs poursuivis par les juges : écarter les clients de la participation aux bénéfices dans un cas, écarter le droit de résiliation dans un autre ?

On peut tout de même laisser espérer que la position de la Cour de cassation se limite à des cas particuliers : les contrats souscrits entre l’adoption de la loi Lagarde de juillet 2010 et celle de la loi Hamon de mars 2014. En effet, la loi Hamon fait expressément référence à l’article L. 113-12 du code des assurances, contrairement à la loi Lagarde. En l’espèce, le contrat avait été souscrit en novembre 2010, entre les deux lois !

 

(1) Arrêt du 9 mars 2016, de la 1re chambre civile, pourvoi n15-18899 et n15-19652.

Elisa Oudin avec Olga De Sousa

source ufc que choisir

 

http://www.quechoisir.org/telecom-multimedia/internet/actualite-sites-de-telechargement-gare-aux-fichiers-parasites?utm_medium=email&utm_source=nlh&utm_campaign=nlh160324

Sites de téléchargement

Gare aux fichiers parasites !

Sur certains sites, le simple fait de télécharger un logiciel fait apparaître sur l’ordinateur de petits programmes pas forcément dangereux, mais envahissants.

fichiers-parasites

Une icône est apparue sur le bureau de votre ordinateur ? Votre écran est envahi de publicités ? Votre PC rame ? Vous avez peut-être été victime de PUP (Potentially unwanted programs, ou LPI pour logiciels potentiellement indésirables), de petits programmes qui profitent du téléchargement d’un fichier d’apparence anodine pour s’installer sur votre ordinateur.

Certains sites obligent en effet les internautes qui veulent installer un de leurs logiciels à télécharger au préalable un gestionnaire de téléchargement, ou downloader. Une fois exécuté sur le PC, ce dernier récupère le fichier demandé, mais installe aussi des offres commerciales (coupons de réduction, utilitaires, antivirus ou encore adwares qui afficheront de la publicité sur l’écran), ajoute des barres d’outils au navigateur Web, modifie la page d’accueil, le moteur de recherche, ouvre des onglets au démarrage… En théorie, l’internaute peut choisir de ne pas télécharger ces fichiers en décochant des cases lors de l’installation. Mais en pratique, rares sont ceux qui prennent le temps de lire les messages qui s’affichent. Sur certains sites, on peut opter pour une version « sans PUP » du logiciel, mais elle n’est jamais mise en avant.

 

Un phénomène en perte de vitesse

Les PUP ont connu leur apogée il y a 5 ans, jusqu’à ce que certains acteurs se mettent à diffuser des fichiers trop envahissants ou à créer des contenus spécifiques dans l’unique but de distribuer les offres de leurs partenaires. Face à l’exaspération grandissante des internautes, nombre d’acteurs ont décidé de se passer des PUP. « Les downloaders avaient une vraie utilité car ils permettaient de réduire les temps de téléchargement, mais leur image est désormais tellement mauvaise qu’après avoir tenté de faire le ménage, nous avons préféré y renoncer totalement en décembre dernier », garantit Olivier Martinez, le responsable du site Telecharger.com.

Nos recherches menées à la fin janvier 2016 sur plusieurs dizaines de sites semblent confirmer ce désintérêt. Sur aucun des principaux sites français de téléchargement, Telecharger.com, ZDNet.fr, Clubic.com, Cnetfrance.fr ou d’autres, nous n’avons trouvé de PUP. Ils n’ont pourtant pas totalement disparu. Sur des sites étrangers, dans les moteurs de recherche ou via la publicité, les PUP continuent à s’infiltrer sur les PC. La preuve par cinq.

  • Download.com

En installant un logiciel de conversion de vidéos proposé par ce site de téléchargement américain, nous avons reçu un faux antimalware (qui annonce des menaces alors qu’il n’y en a pas) et Yahoo! a remplacé notre page de démarrage.

  • Erightsoft.com

Sur cet autre site américain, c’est aussi un convertisseur vidéo qui a causé notre infection. Résultat, pas moins de 9 indésirables récupérés (un record !) : 5 offres commerciales (2 outils de recherche, 2 adwares, 1 application météo) et 4 programmes installés furtivement (1 logiciel de téléchargement de vidéos, 1 assistant shopping, 1 lanceur d’applications et 1 antivirus en langue chinoise).

  • Un lien publicitaire proposé par Yahoo! (aussi vu sur Bing)

Il a suffi de cliquer sur un lien publicitaire proposant de télécharger le logiciel de compression 7-zip pour installer aussi un logiciel de filtrage de sites malveillants.

  • Une publicité Google vue sur de nombreux sites

Cette fois, nous pouvions avoir gratuitement une barre d’outils. En cadeau, nous avons récupéré un installeur de pilotes et la page de démarrage de notre navigateur a été remplacée par le moteur de recherche Ask.com. Pour couronner le tout, les barres d’outils de solutions antimalwares présentes sur notre PC ont été désactivées. Pas rassurant.

  • Tuto4pc.com

Ce site français accompagne ses tutoriels d’un adware baptisé Eorezo. D’ailleurs, les documents expliquant comment utiliser Photoshop ou PowerPoint sont si basiques qu’on pourrait croire qu’ils ont été créés uniquement pour diffuser cet adware pourvoyeur de pubs sur un maximum d’ordinateurs.

Blocage des PUP : les antivirus hésitent

Inutiles, intrusifs, envahissants, les PUP n’en sont pas pour autant illégaux : l’utilisateur est censé avoir accepté de télécharger ces fichiers. Qui plus est, tous ne constituent pas une menace. Alors, face à ces PUP, comment réagissent les solutions de sécurité Internet de notre test ? Seul Eset les a tous bloqués. Les autres en ont laissé passer, soit parce qu’ils ne les ont pas détectés, soit parce qu’ils ne les considéraient pas comme indésirables. Pourtant, la plupart des solutions intègrent une fonction anti-PUP activée par défaut. Seul Eset donne le choix, au moment de l’installation, d’activer ou non la détection des PUP. Un conseil : faites-le.

 

Les résultats

  • 5 PUP bloqués sur 5 : Eset
  • 4 PUP bloqués sur 5 : AVG, Avira, Panda
  • 3 PUP bloqués sur 5 : Bitdefender, BullGuard, F-Secure, G Data, Malwarebytes, Trend Micro
  • 2 PUP bloqués sur 5 : Avast!, McAfee, Norton, Windows Defender (Microsoft Windows 10)
  • 1 PUP bloqué sur 5 : Kaspersky, ZoneAlarm

Cyril Brosset
Rédacteur technique : Neil McPherson

source ufc que choisir

 

Cosmétiques

Leurs composés passent dans le sang

La barrière cutanée ne suffit pas à empêcher les composés des cosmétiques de pénétrer dans notre organisme. Une nouvelle étude portant sur les perturbateurs endocriniens le démontre. 

cosmetiques

Parabens, triclosan, benzophenone, phtalates… les perturbateurs endocriniens susceptibles de se retrouver dans les produits cosmétiques ne sont pas rares. Pas grave, si l’on en croit un mythe longtemps entretenu par les industriels : les cosmétiques resteraient à la surface de la peau, ils ne franchiraient pas la barrière cutanée. Dès lors, aucun risque que d’éventuels composés indésirables présents dans nos crèmes de jour ou nos déodorants menacent notre santé.

Une étude menée par des chercheurs du Centre pour la recherche environnementale et la santé des enfants, à l’Université de Berkeley en Californie, vient encore une fois de montrer qu’il n’en est rien. Elle a porté sur cent jeunes filles âgées de 14 à 18 ans. Plus des deux tiers utilisaient chaque jour crème hydratante et produits de maquillage, et au moins un jour sur deux du parfum. L’usage de crème solaire était également répandu. Les jeunes filles se sont vu remettre des cosmétiques sans parabens, triclosan et benzophénone, des ingrédients à risque. Les produits étaient également censés ne pas contenir de phtalates, composés qui peuvent être utilisés pour la fabrication de parfums introduits dans les cosmétiques. Les chercheurs avaient donc fourni des références étiquetées soit « sans parfum », soit « sans phtalates ».

Des échantillons d’urine des jeunes filles ont été recueillis au début de l’étude, puis après trois jours de ce changement d’habitudes. Le phtalate le plus présent en début d’étude a vu sa concentration baisser de 27 % ; le triclosan de 36 % en général et de 70 % chez les jeunes filles ayant déclaré être utilisatrices de dentifrice au triclosan (le plus répandu étant Colgate total) ; la benzophenone-3 de 36 % en général et de 52 % chez les adolescentes utilisatrices de crème solaire. Si les résultats sur les parabens sont plus inconstants, le doute n’est plus permis : l’utilisation de cosmétiques contenant des composés indésirables laisse bien des traces dans l’organisme. C’est encore plus fâcheux lorsqu’il s’agit de perturbateurs endocriniens et que les utilisatrices sont des adolescentes, population à risque vis-à-vis de ces composés qui interfèrent avec notre système hormonal. 

Déjà fin 2015, des chercheurs avaient montré qu’un ingrédient utilisé dans les vernis à ongles et soupçonné d’être perturbateur endocrinien, le triphenyl phosphate (TPHP), passait dans le sang. Après s’être fait les ongles avec des vernis en contenant, les participantes de l’étude avaient les urines sept fois plus chargées en diphenyl phosphate, le produit de dégradation du TPHP.

La bonne nouvelle de l’étude californienne, c’est qu’en choisissant des produits moins problématiques, on constate rapidement des effets positifs.

Fabienne Maleysson

Ce contenu vous a plu ?
source ufc que choisir
 
 
Les services publics d’assainissement non collectif,
entre inégalités et illégalité

Des tarifs qui varient parfois de 1 à 20, des pratiques disparates et parfois illégales… Dans le domaine de l’assainissement non collectif des eaux usées, les inégalités règnent et l’insatisfaction monte : plus de 70 % des particuliers se disent insatisfaits ! Ces éléments ressortent de la vaste enquête menée par la Fondation Danielle Mitterrand-France libertés, le réseau d’associations d’usagers ConfiANCe et le magazine 60 Millions de consommateurs, qui en publie les principaux résultats dans son numéro d’avril.

Cette enquête, menée dans le cadre de l’Opération transparence sur l’eau, comportait deux volets : une étude des règlements de service de quelque 200 Services publics d’assainissement non collectif (Spanc), chargés du contrôle de la conformité des installations des particuliers, et un questionnaire auquel ont répondu 500 particuliers concernés.

Une nouvelle fois, le manque de transparence est le premier problème à déplorer. La plupart des Spanc ont refusé de fournir leurs règlements de service, en dépit de leurs obligations légales. Et ceux qui l’ont fait ont fourni des règlements pas toujours à jour, parfois truffés de clauses illégales ou suspectées d’être abusives.

Les tarifs pratiqués par ces Spanc sont à géométrie (très) variable : de 33 à 229 euros pour le simple diagnostic initial d’une installation existante, pour une prestation d’une qualité bien aléatoire. D’ailleurs, la moitié des personnes interrogées estiment que les contrôles sont mal faits. Quant aux travaux imposés, ils oscillent entre 9 000 et 10 000 euros en moyenne, parfois beaucoup plus.

En France, 12 millions de personnes vivent dans un logement non raccordé au tout-à-l’égout, et doivent utiliser un système d’assainissement non collectif (fosse septique ou autre). Souvent isolées, souvent âgées, elles peinent à se faire entendre face aux acteurs d’un marché qui se compte en dizaines de milliards d’euros. En leur nom, les trois partenaires de l’enquête appellent à un minimum de transparence et d’équité. L’assainissement non collectif, c’est l’affaire de tous !

Pour en savoir plus, consultez le dossier de presse

Contacts:
France Libertés
Léna Bauer : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser._body" class="adr black-to-orange contextEntry" target="_blank">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
01.53.25.10.55

60 Millions de Consommateurs
Anne-Juliette Reissier : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser._Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
01 45 66 20 35

Les filets anti-insectes deux fois plus rentables que les insecticides
http://www.cirad.fr/actualites/toutes-les-actualites/articles/2016/science/agro-ecologie-les-filets-de-protection-anti-insectes-deux-fois-plus-rentables-que-les-insecticides

Agro-écologie | Les filets anti-insectes deux fois plus rentables que les insecticides

20/01/2016 - Article

Au Bénin, les maraîchers savent non seulement planter les choux mais aussi tirer tout le bénéfice de leurs cultures grâce à une technique innovante élaborée en partenariat avec le Cirad. Pour éviter l'achat et l'usage de pesticides, ils utilisent des filets de protection anti-insectes pour leurs cultures. Preuve est donnée aujourd'hui de l'intérêt économique de cette technique : les chercheurs viennent de montrer que l'utilisation de filets est deux fois plus rentable que l'usage de pesticides. Elle permet également de tripler les marges nettes sur les productions. Les maraîchers bénéficient par ailleurs de productions et de revenus plus stables et mieux maîtrisés que dans les systèmes utilisant des insecticides.

Cette lutte physique, qui consiste à poser des filets sur les cultures, est née d’un constat alarmant : l’usage excessif d’insecticides de synthèse sur les cultures provoque l’apparition de résistances chez les insectes, ce qui a pour conséquence de limiter l’efficacité de ces insecticides et de pousser les maraîchers à en utiliser toujours plus, avec des effets très dommageables pour la santé humaine.

BioNetAgro, le projet dont découle cette étude coût-bénéfice, a été financé par l'USAID et le Cirad et mené par le Cirad et la Michigan State University en partenariat avec KARI (Kenya), Egerton University (K), Icipe (K), INRAB (Benin), Université Abomey Calavi (Be), ONG APRETECTRA (Be) et A to Z Textile Mills (Tz).

https://www.facebook.com/kitjardiniermaraicher/