http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=5-regles-dor-contre-courbatures&utm_campaign=quotidienne&utm_medium=newsletter&osde=OSD.crwmss42520_dx_mcsvgwt_cyz_ab

Les courbatures se traduisent par des douleurs musculaires. Mobilité réduite, douleur, gêne, inconfort, les courbatures ne sont certainement pas une partie de plaisir !
PasseportSanté vous propose de découvrir les 5 règles d’or pour prévenir les courbatures...

Boire : la meilleure arme contre les courbatures

Boire : la meilleure arme contre les courbatures

L’eau représente entre 60% et 70% du corps humain, c’est dire qu’elle est essentielle à la vie. Le corps utilise l’eau pour extraire l’énergie des aliments car elle n’en fournit pas directement. Assurant les processus vitaux de l’organisme, elle joue un rôle essentiel sur les fluides qui occupent la quasi-totalité de l’organisme.

Comment l’eau préviendrait-elle des courbatures ?

En moyenne on préconise de boire 1.5 litres (il s’agit d’une moyenne qui n’est pas valable pour tout le monde). L’eau favorise et maintient l’efficacité musculaire car elle achemine les glucides qui une fois ingérés par l'organisme se transforment en glycogène : la source principale d’énergie pour les muscles. L’hydratation oxygène les fibres musculaires en maintenant la circulation sanguine. La déshydratation fragilise les muscles qui sont alors plus exposés aux risques de microlésions des fibres musculaires entraînant les courbatures.
Il ne faut pas attendre d’avoir soif pour s’hydrater. La soif est déjà le signe de la déshydratation. S’hydrater tout au long de la journée aide les muscles à mieux récupérer.

Pourquoi faut-il boire quand on pratique une activité physique ?

Le corps élimine l’eau (en moyenne 2 litres par jour) par les différentes voies naturelles : les urines, la sueur, les selles et la respiration.
Pendant l'effort le corps perd plus d’eau car il transpire plus, il est alors important de boire suffisamment. Il est conseillé de s'hydrater tous les jours et tout au long de la journée, avant, après et pendant l’effort, sans exagérer sa consommation en eau.

Bon à savoir : Les urines sont un bon indicateur de l’apport hydrique, si elles sont foncées c’est peut-être le signe d’une mauvaise hydratation.

 

Bien manger et moins courbaturé

Bien manger et moins courbaturé

Se nourrir c’est vital. Avoir une alimentation saine et équilibrée, c’est aussi préserver ses muscles. Chaque aliment a une fonction propre sur l’organisme, en l’occurrence sur les fibres musculaires. Ils représentent une base non négligeable de l’hydratation.

Il existe des bonnes sources de protéines végétales et animales présentent dans la viande blanche et rouge, le poisson blanc et gras, le beurre d’arachide, le riz blanc cuit, etc, qui maintiennent et renforcent les tissus musculaires.

Les glucides sont la source et la réserve d’énergie pour les muscles, on les retrouve dans les cerises, les clémentines, les ananas, le pain, les pâtes alimentaires cuites, les céréales…
La teneur en glucides et en protéines de tous ces aliments varie.
Les aliments riches en glucides compenseront la perte énergétique. Les protéines favorisent le renouvellement cellulaire des muscles assurant ainsi leur réparation notamment lorsqu’ils subissent des microlésions.

Une alimentation suffisante en glucides et en protéines mais aussi saine et équilibrée, régulière et adaptée, fortifie les muscles en les préservant des risques de courbatures.

N’oubliez pas de toujours vous hydrater, c’est essentiel !
La surconsommation des glucides et des protéines est néfaste pour la santé, n’hésitez pas à vous informer auprès d’un professionnel de santé ou d'un nutritionniste.

 

lire la suite

 

http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=5-regles-dor-contre-courbatures&utm_campaign=quotidienne&utm_medium=newsletter&osde=OSD.crwmss42520_dx_mcsvgwt_cyz_ab