Grand merci Pierre Jean Llorens pour cet article :

Un décret autorise l'accès à l'apprentissage anticipé de la conduite dès l'âge de 15 ans, au lieu de 16 auparavant, mais toujours en conduite accompagnée.

http://www.net-iris.fr/veille-juridique/actualite/33756/vous-pouvez-maintenant-commencer-a-conduire-a-15-ans.php

 

Un décret portant diverses dispositions en matière de sécurité routière, met en oeuvre diverses mesures prévues dans le cadre de la réforme du permis de conduire annoncées en juin dernier, et autorise l'accès à l'apprentissage anticipé de la conduite dès l'âge de 15 ans, au lieu de 16 auparavant.

 

A ce titre, l'âge unique pour la conduite des cyclomoteurs, ainsi que des quadricycles légers à moteur, est fixé à 14 ans. Cette mesure intervient en application de la directive (n°2006/126) du 20 décembre 2006, relative au permis de conduire.

 

En outre, le décret modifie la liste des diplômes, mentionnée à l'article R212-3 du Code de la route, dont doivent être titulaires les personnes enseignant la conduite, ainsi que la sécurité routière.

 

Le programme de formation pour l'octroi du permis de conduire inclut notamment unesensibilisation :

aux comportements à adopter en cas d'accident,
aux gestes de premiers secours à apporter aux victimes,
aux risques encourus par les usagers vulnérables,
à l'impact écologique et économique des déplacements.

La liste des condamnations, à une peine criminelle, ou à une peine correctionnelle, qui empêchent la délivrance de l'autorisation d'enseigner ou d'animer un stage de sensibilisation à la sécurité routière est aussi modifiée et complétée par le décret.

 

Source : Décret du 31 octobre 2014

© 2014 Net-iris

 

 

 

CONSEIL NATIONAL DES PROFESSIONS DE L’AUTOMOBILE-EDUCATION ROUTIERE

CONDUITE ACCOMPAGNEE A 15 ANS.
LE CNPA-ER APPROUVE CETTE MESURE

Le CNPA-Education Routière (CNPA-ER), première organisation professionnelle des écoles de conduite, approuve la décision du gouvernement de permettre dès 15 ans l’accès à l’Apprentissage Anticipé de la Conduite (AAC).

L’AAC, une des formules existantes dans la filière d’apprentissage dite de la conduite accompagnée, permet, l’acquisition de compétences pour une conduite sûre notamment par l’accumulation d’expérience. En allongeant d’un an la période des phases de conduite avec le(s) accompagnateur(s), il sera plus facile d’atteindre le seuil des 4800 Km que les assureurs considèrent être le seuil de sortie de la black notice.

Les 18-24 ans représentent avec 636 tués en 2013, 19,5 % de la mortalité routière, alors qu’ils représentent 9 % de la population (chiffres ONISR 2013).

Cependant, les statistiques montrent que grâce à l'apprentissage anticipé de la conduite, l'accidentalité des jeunes conducteurs est diminuée de 27% la première année du permis pour les 18-19 ans, et de 25% pour les 20-21 ans. (Ministère de l’Intérieur)

Le CNPA-ER note avec satisfaction que le gouvernement confirme le rôle central joué par les écoles de conduite dans la lutte contre l’insécurité routière notamment celle qui touche les jeunes.

Les compétences pour une conduite sûre sont bien le résultat de l’intrication de l’expérience accumulée aux côtés d’un conducteur confirmé et de la réflexion amorcée durant les 2 Rendez-Vous Pédagogiques (RVP) minimum obligatoires. Au cours de ces RVP, le jeune conducteur est amené à analyser son comportement face aux facteurs d’accidents que sont la vitesse, l’alcool, la fatigue…

En effet, tous les experts en comportement affirment que les attitudes et représentations positives à l’égard de la sécurité routière s’acquièrent en confrontant ses opinions avec d’autres personnes dans le cadre d’un enseignement collectif dispensé dans une même unité de lieu.

En faisant la promotion de l’AAC comme filière d’apprentissage de la conduite à privilégier, le gouvernement confirme la plus-value apportée par les écoles de conduite en matière de sécurité routière.

Forte de ce constat, la profession ne pourra définitivement plus accepter que le « socle » (agrément, local, moyens humains et matériels) gage de son action au service de la sécurité routière soit remis en cause dans les négociations à venir qui traiteront de la modernisation du métier.

Le CNPA-Education Routière veut et peut aider le gouvernement dans sa lutte contre l’insécurité routière des jeunes.

Patrice Bessone,
Président national CNPA-ER
Membre du Conseil National de
la Sécurité Routière
Contact
 : 06.70.06.98.94