Merci pour ce partage Pierre Jean Llorens :

Même si l'assistance d'un avocat n'est pas toujours obligatoire, l'intérêt de recourir à ses conseils est avéré et souvent décisif sur l'issue du litige.

 

http://www.net-iris.fr/veille-juridique/actualite/28248/obtenir-un-avis-ou-un-conseil-juridique-rien-de-plus-simple.php

 

Comment réconcilier le justiciable avec les professionnels du Droit, sachant que le premier a tendance à être satisfait de son avocat uniquement lorsqu'il gagne son procès (ex : demande d'indemnité aux prud'hommes) ou s'il lui évite des ennuis trop importants (ex : retrait de permis de conduire et non une peine de prison).

 

De nos jours, les avocats communiquent davantage que par le passé, utilisent les réseaux sociaux et fournissent de plus en plus de conseils gratuitement. Depuis la publication de la loi Hamon de mars 2014, ils peuvent même faire de la publicité de manière plus affirmée.

 

Qui n'a pas eu besoin un jour de poser une question à un avocat ?

Comment contester des avis de contraventions pour un véhicule qui n'est pas le vôtre ?
Comment faire une donation à un enfant au chômage sans pénaliser ses frères et soeurs ?
Peut-on divorcer d'un commun accord à moindre coût en prenant un seul avocat ?
Comment être remboursé de l'acompte versé pour l'achat d'un bien non encore livré ?
Quelles démarches accomplir pour monter une association à plusieurs ?
etc.

 

Les domaines de compétence et le champ d'action des avocats (conseil juridique, courrier simple, courrier d'avocat, acte d'avocat, assignation, défense des intérêts en justice, plaidoirie, etc.) sont étendus et réglementés pour assurer à tous de pouvoir défendre ses droits.

Pourtant, beaucoup de justiciables hésitent à consulter un avocat, soit par manque d'argent, parce qu'ils croient à tort que cela ne résoudra pas leur problème, par crainte de devoir exposer à un inconnu un problème qui leur est personnel, ou encore lorsque le déplacement jusqu'au cabinet d'un avocat n'est pas aisé ou compatible avec ses horaires de travail et ses contraintes familiales.

 

Bénéficiez dès à présent de différents services pour répondre à vos attentes avec :

l'annuaire des avocats qui vous permet de choisir votre avocat en fonction de votre lieu de résidence ;
des articles d'avocats permettant d'obtenir des réponses pratiques à des questions de droit ;
l'accès à un avocat par téléphone avec facturation à la minute, pour ne payer que l'essentiel ;
un formulaire de demande de devis d'avocats lorsqu'on a un litige complexe (ex : divorce pour faute) ;
et bientôt également, une FAQ sur les questions les plus souvent posées (combien coûte un avocat, quels sont les documents et questions à poser au premier rendez-vous, etc.) ;

 

Afin d'optimiser la première prise de contact avec un avocat, il peut être utile au préalable :

d'essayer de mieux connaître ses droits en commençant par s'informer sur un site de référence dans le domaine du Droit, sachant que chaque cas étant particulier, les règles de droit à appliquer peuvent ne pas être les mêmes ;
d'obtenir des avis sur un forum de discussions juridiques où des intervenants professionnels et bénévoles apportent des réponses pratiques gratuites aux anonymes, sans contrepartie autre que celle de la satisfaction de rendre service ;
de rassembler les éléments et documents qui vous seront utiles (ex : contrat, conditions générales de vente, facture, courrier, etc.).

 

Dans beaucoup de situations, l'accomplissement d'une simple formalité ou l'envoi d'un courrier en recommandé contenant des mentions particulières suffisent à résoudre un problème juridique. Ne stressez à l'idée d'avoir à faire à la justice et sachez confier à un avocat vos intérêts, qu'il défendra avec ferveur. Et si vos revenus sont faibles, vos frais de justice seront pris en charge par l'aide juridique.

 

© 2014 Net-iris