Tous les quinze jours, ils sont sur la brèche. D’un même élan, les neuf animateurs bénévoles s’organisent, se regroupent, forment une bulle rassurante pleine de vie pour accompagner les enfants trisomiques et déficients intellectuels. Un réel engagement, une empathie exceptionnelle les animent. Durant cette période qui leur est

consacrée, les parents se reposent sur eux, respirent, sont soulagés du poids et de la charge des années où les soucis ont mobilisé leur attention et tout leur amour.

Sous couvert de l’ADAPEI42, la vie associative prend alors toute sa dimension. Indépendamment de la part qui revient à cet organisme et ses filières de gestion d’établissements, les structures associatives se répartissent sur le département de la façon suivante : quatre secteurs de clubs loisir orchestrent cette part essentielle et si nécessaire : St Etienne-Ondaine, Roanne, Forez-Montbrison et la section qui nous intéresse, Gier Pilat.

André Jurine, Président de la Section Rive de Gier Pilat, et son équipe, n’ont de cesse d’alimenter cette section d’activités culturelles et sportives diverses. Environ 35 jeunes, par groupe de 18 ou de 23 en fonction du mode de transport, bénéficient de toutes ces attentions. Mais comment organiser de telles sorties, de telles animations sans des accompagnants. Le bénévolat prend alors toute sa force. Deux éléments permettent à cette section de fonctionner : un financement par la générosité des donateurs et une aide bénévole pour l’encadrement. Mais cela ne suffit pas. Les voilà obligés de se rapprocher d’organisateurs de spectacles, d’artistes afin d’obtenir une dotation financière participative pour leurs actions. Les spectacles, repas dansants à raison de trois ou quatre dans l’année et même un week-end de la voyance en novembre de l’année écoulée auront été leurs modes de fonctionnement pour récupérer des deniers. Les 3.400 adhérents de la Loire payent une cotisation. Mais ces structures de vie associative ne peuvent compter sur aucunes subventions comme celles allouées aux divers établissements de l’Adapei comme l’Esat, L’Ime, Impro, Mapha et les foyers. Les handicaps sont parfois lourds. Mais pour les enfants qui suivent en centres une scolarité, qui évoluent sous le regard de l’Institut Médical Educatif, les animations toutes les quinzaines soulagent tout le monde.

« Les territoires doivent sans cesse être en reconquête. La zone du Parc du Pilat par exemple est à reprendre complètement. Nous cherchons du reste des bénévoles pour nous aider à structurer des animations, des sorties, des organisations. Sans eux, rien n’est vraiment possible. Nous cherchons par ailleurs un lieu, un local et espérons que la Communauté de Commune entendra notre appel. Sur Pélussin, nous aimerions pouvoir nous poser afin de mieux centraliser les actions et fédérer les bonnes volontés. Par ailleurs, lorsque nous organisons la vente de brioches pour engranger des recettes pour l’association, nous avons besoin de bénévoles pour les vendre en magasin, en moyennes surfaces. Nous avons réalisé cette opération en octobre l’année dernière. Cette opération a été très bien accueillie et nous souhaitons la renouveler. La stratégie consiste donc bien à trouver des bénévoles, à équilibrer les comptes, à moderniser le club loisir pour créer des sorties plus élaborées. Nous aimerions par exemple mettre en place des visites de vignobles, emmener les enfants voir du cinéma 3D, etc. Mais pour y parvenir 10.000 euros de budget seraient nécessaires. Nous avons des charges fixes qui nous grèvent nos comptes. Et puis, nous avons de grosses sorties comme trois jours à Cassis. Il nous faut des accompagnants. Pour eux, nous prenons en charge leurs participations, c’est bien normal. Si nous pouvions travailler en bonne intelligence avec les autres sections, tout le monde serait gagnant ».

L’appel a été entendu et retranscrit. Nul doute qu’il fera echo.

http://www.adapei42.org/loisirs-sports-et-culture

Secteur Vallée du Gier
4, place de la Halle / 42400 Saint-Chamond
Tél. 04 77 22 18 19
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Cet article, écrit spécifiquement pour l'Associatif, facturé mais non réglé à ce jour, se doit d'être mis en lumière afin de ne pas déroger à l'engagement pris auprès de cette association tout à fait digne d'être défendue.