Merci Pierre-Jean Llorens pour le partage de cet article :

Publication des taux de l'usure en vigueur pour chaque catégorie de financement accordé au troisième trimestre 2012.

L'usure désigne l'intérêt d'un prêt auquel s'applique un taux abusif. En France, on parle de taux de l'usure, pour celui

au-delà duquel le taux effectif global (TEG) d'un prêt est considéré comme excessif. Le prêt usuraire est celui consenti à un TEG excédant de plus du tiers le TEG moyen pratiqué au cours du trimestre précédent pour des opérations comparables.

 

Tous les trimestres, un avis du ministère de l'Economie et des Finances fixe les seuils de l'usure applicables au trimestre suivant. A compter du 1er juillet 2012, les seuils de l'usure seront les suivants :

Pour le prêt immobilier aux particuliers, à taux fixe le seuil de l'usure au 1er juillet sera de 6,36% (TEP au 2ème trimestre 4,77%), à 5,81% pour les prêts à taux variable (TEP 4,36%), et de 6,32% (TEP 4,74%) pour les prêts relais.

En ce qui concerne les prêts aux particuliers n'entrant pas dans le champ d'application des articles L312-1 à L312-36 du Code de la consommation :

  • le prêt à la consommation inférieur ou égal à 1.524 euros, le seuil de l'usure est de 20,25% ;
  • les découverts en compte, crédits renouvelables, financements d'achats ou de ventes à tempérament et prêts viagers hypothécaires d'un montant supérieur à 1.524 euros et inférieur à 3.000 euros, le seuil de l'usure est de 19,24% ;
  • les prêts personnels et autres prêts d'un montant supérieur à 1.524 euros et inférieur à 3.000 euros, le seuil de l'usure est de 16,40% ;
  • les découverts en compte, crédits renouvelables, financements d'achats ou de ventes à tempérament et prêts viagers hypothécaires d'un montant supérieur à 3.000 euros et inférieur à 6.000 euros, le seuil de l'usure est de 16,88% ;
  • les prêts personnels et autres prêts d'un montant supérieur à 3.000 euros et inférieur à 6.000 euros, le seuil de l'usure est de 14,04% ;
  • les découverts en compte, crédits renouvelables, financements d'achats ou de ventes à tempérament et prêts viagers hypothécaires d'un montant supérieur à 6.000 euros, le seuil de l'usure est de 14,07% ;
  • les prêts personnels et autres prêts d'un montant supérieur à 6.000 euros, le seuil de l'usure est de 11,23%.

Pour les prêts aux personnes morales n'ayant pas d'activité industrielle, commerciale, artisanale, agricole ou professionnelle non commerciale, le seuil de l'usure est de 9,01% pour les prêts consentis en vue d'achats ou de ventes à tempérament ; de 4,63% pour les prêts d'une durée initiale supérieure à 2 ans, à taux variable ; de 6,20% pour les prêts d'une durée initiale supérieure à 2 ans, à taux fixe ; de 13,53% pour les découverts en compte, et de 6,01% pour les autres prêts d'une durée initiale inférieure ou égale à 2 ans.

Le seuil de l'usure pour les découverts en compte pour les prêts accordés aux personnes physiques pour leurs besoins professionnels et aux personnes morales ayant une activité industrielle, commerciale, artisanale, agricole ou professionnelle non commerciale, est de 13,53% (voir la rubrique seuils de l'usure dans les indices et taux pour connaître le détail).

Le taux moyen pratiqué (TMP) est le taux effectif des prêts aux entreprises d'une durée initiale supérieure à 2 ans, à taux variable, d'un montant inférieur ou égal à 152.449 euros. Ce taux est utilisé par la direction générale des impôts pour le calcul du taux maximum des intérêts déductibles sur les comptes courants d'associés. Le taux effectif moyen pratiqué par les établissements de crédit au cours du deuxième trimestre de 2012 pour cette catégorie de prêts est de 3,47%.

© 2012 Net-iris