de France Lumiere

http://www.amazon.fr/France-Lumi%C3%A8re/e/B00AHVC1C2/ref=ntt_athr_dp_pel_1

Les salons, foires, marchés, toutes les manifestations festives dites « régionales », « locales », sont plus que jamais des lieux d’entourloupes toutes catégories. Comme la délocalisation productive est massive depuis une sacré paire d’années, il faut franchement être naïf pour croire encore aux produits authentiques à des prix dérisoires. S’appuyant, avec une très grande habileté, sur la renommée

d’AOC, de labels, d’un brevet, d’un style, d’une marque, d’une origine, AOP, IGP, etc., la tromperie est devenue un sport particulièrement pratiqué sur les zones touristiques en particulier. Acheter de l’authentique, du local, est devenu aussi rare que cher. C’est donc purement illusoire que de croire que l’on va ramener un vrai souvenir du terroir, un bon produit artisanal local.

Les vendeurs habiles sont sournois et passent comme experts lorsque, sur les étals, il s’agit de tromper son monde. Ce n’est pas difficile de revêtir un béret, de glisser une baguette de pain sous le bras et de tenir un litron de rouge pour faire « local » ! En pensant acheter peu cher, le client se fait tout bonnement arnaquer car il y a tromperie sur l’origine de la marchandise. Le produit que l’on lui emballe vaudra bien plus cher que sa valeur réelle. Les imitations, les produits bas de gamme made in china  sont alors vendus sous une appellation qui prête à confusion, tordant au passage l’image de marque du produit d’origine. Le « fait main » artisanal se reconnaît, celui manufacturé aussi. Un bol breton fabriqué en Asie ça fait un peu désordre quand même !

Dans le secteur du tissu, il y a belle lurette que la délocalisation a fait son œuvre et il existe bien peu d’entreprises typiques locales qui ont pu résister à cette concurrence à un coût de main d’œuvre réduit. Que ce soit du vestimentaire, de l’alimentaire, de la décoration ou autres, le réalisme s’impose. Mais ce qui est foncièrement agaçant c’est que les marchands persistent à vouloir faire prendre des vessies pour des lanternes les clients peu regardants.

France LUMIERE