Merci à Pierre-Jean Llorens pour le partage de ces articles :

http://www.amazon.fr/France-Lumi%C3%A8re/e/B00AHVC1C2/ref=ntt_athr_dp_pel_1

Facebook va lancer une offre pour les PME

Le réseau social propose aux petites et moyennes entreprises un programme spécial marketing pour leur permettre d'augmenter leur nombre de fans... et les transformer en clients.

Le géant de l'internet Facebook a annoncé le lancement en France de plusieurs initiatives pour aider les petites et moyennes entreprises à développer leur stratégie marketing sur son site, dans le cadre d'un plan européen doté de 5 millions d'euros.

Ce programme, qui propose une offre de crédits publicitaires gratuits pour aider les petites entreprises à entrer en relation avec de nouveaux consommateurs, doit être annoncé ce jour au Salon des entrepreneurs de Lyon auquel le groupe participe pour la première fois.

Facebook n'est pas simplement un réseau social, c'est également un levier économique majeur. Toutes les entreprises, grandes marques ou PME, peuvent capitaliser sur cet immense espace d'échange d'informations aux 901 millions d'utilisateurs actifs par mois - dont 25 millions en France - pour développer leur activité et influencer les comportements d'achats, souligne le groupe dans un communiqué. Pour une PME, Facebook est un moyen efficace d'accroître sa notoriété et de générer un impact positif sur son chiffre d'affaires et sa croissance, ajoute-il. L'offre de crédits publicitaires gratuits est dotée d'une enveloppe de 5 millions d'euros destinés à 50.000 TPE et PME européennes.

Vingt euros de publicités gratuites

L'initiative a déjà été mise en place le 1er juin au Royaume-Uni et sera prochainement étendue à d'autres pays comme l'Italie et l'Allemagne dans les prochaines semaines. Le programme s'adresse aux entreprises disposant déjà d'une page Facebook et d'un minimum de 50 fans.

A titre d'exemple, celles retenues commenceront par bénéficier de 20 euros de publicités gratuites sur le site et lorsqu'elles obtiendront 100 fans de plus, le groupe leur allouera 60 euros supplémentaires. Facebook va également mettre à disposition des entreprises françaises un centre de ressources en ligne gratuit pour donner aux entrepreneurs toutes les clés pour engager une conversation directe avec leurs clients, apprendre à mieux les connaître et à construire avec eux une relation durable.

En janvier, une étude du cabinet spécialisé Deloitte avait indiqué que l'activité de Facebook avait généré la création de 232.000 emplois indirects en Europe au cours de l'année 2011, dont près de 22.000 en France.

Le Top 100 des pure players du Web

Site marchand, hébergeur, comparateur de prix... En dix ans, ces acteurs nés sur la Toile se sont imposés comme les incontournables du web en général et de l'e-commerce en particulier. Notre classement exclusif des 100 premiers sites qui font le business d'aujourd'hui.

Ils ont les premiers parié sur le formidable potentiel d'internet et misé sur une activité totalement virtuelle et interactive. Alors qu'aujourd'hui tous les grands acteurs de la distribution se diversifient et deviennent multicanaux, les Pixmania et VentePrivée ont anticipé, pris de l'avance et imposé leurs marques sur la Toile. Et pour longtemps. Car la partie est désormais plus difficile pour les derniers venus qui ne bénéficient pas de la logistique et de la puissance des Redcats (La Redoute), Fnac ou Darty. Même si les stratégies de niche de certains d'entre eux se révèlent payantes, tel ODC Distribution qui a créé six sites en cinq ans.

En tête de notre palmarès figure la filiale de Casino, Cdiscount, un pure player créé en 1998, repris en 2000 et toujours 100 % internet, même si depuis quelques mois le site teste une boutique physique à Paris.
VentePrivée, deuxième de notre classement, a su, elle, résister aux sirènes du rachat, mais d'autres pépites du web se sont vendues comme Pixmania (3e), fondée par les frères Rosenblum en 2000 et cédée en 2006 au britannique Dixons Retail, ou Meetic Corp (11e) de Marc Simoncini devenue propriété de l'américain Match.com. Sans oublier PriceMinister de Pierre Kosciusko-Morizet, qui ne publie plus ses comptes depuis son rachat par le japonais Rakuten, à l'été 2010.

Dans notre classement, on trouve aussi des pure players qui ne sont pas des sites marchands mais qui surfent sur l'écosystème internet ; les comparateurs de prix comme Kelkoo ; les hébergeurs - OVH - ; les plate-formes de réseaux sociaux tels que Viadeo ; les précurseurs du marketing interactif comme 1000mercis ou Toluna ; ou encore Gameloft, petit frère d'Ubisoft, éditeur de jeux téléchargeables sur mobile. Enfin, diversité oblige, les pionniers de la publicité - Criteo, Weborama - et de la presse en ligne, dont notre confrère Mediapart parvenu à l'équilibre l'an dernier.

Des pures players très discrets

Tous ces pure players virtuoses, qui ont, en quelques années, su créer ex nihilo leur marque, partagent le même travers : alors qu'ils affichent volontiers leur nombre de visiteurs uniques, ils restent très discrets sur leur chiffre d'affaires - et surtout sur leurs résultats ! Ce qui explique que nos chiffres soient parfois le fruit d'estimations de la rédaction, recoupant interviews et informations publiées dans la presse.
C'est que l'eldorado est peut-être moins riche qu'on ne l'imagine et que l'on retient plus volontiers les formidables valorisations observées lors des cessions ou des levées de fonds. A croire que c'est là pour ces pure players le vrai moyen de faire fortune, car l'offre est alors, en moyenne, bien supérieure au chiffre d'affaire réalisé.
Pour exemples, citons le site d'information Rue89, acheté 7,5 millions d'euros par Le Nouvel observateur, avec un chiffre d'affaires prévisionnel 2011 de seulement 2 millions, ou bien la récente valorisation, publiée début mai, de 50 millions d'euros pour Lafourchette.com, qui a réalisé moins de 10 millions d'euros de CA en 2011.

La fin de l'eldorado ? Autre bémol, si le modèle de ces pure players continue de faire rêver (+ 23 % de créations de sites web en France, en 2011), on constate que le miracle économique n'est pas forcément au rendez-vous, certains experts annonçant déjà un ralentissement de la croissance de l'e-commerce (l'étude Xerfi Precepta table ainsi sur une hausse de 22 % en 2012 et de 13 % en 2015, contre 53 % en 2005).
Mais, c'est sûr, les réseaux sociaux, les tablettes et mobiles, vont stimuler l'imagination des e-entrepreneurs partis à la conquête de la Toile.

Rang Raison sociale Activité Chiffre d'affaires
2011 (en Keuros)

2011/2010
Dirigeant
1 CDISCOUNT * Généraliste 1 180 000 14,30% O. Macheteau
2 VENTE PRIVEE.COM Vente événementielle 1 073 000 11,00% J.-A. Granjon
3 PIXMANIA Généraliste 782 813 -12,73% S. Rosenblum
4 GROUPON-CITYDEAL * Ventes évènementielles 480 000 60,00% F. Zorn
5 PROMOVACANCES * Agence de voyages en ligne 400 000 -11,11% A. de Mendoça
6 VPG VOYAGE-PRIVE.COM * Agence de voyages en ligne 350 000 73,27% D. Philipon
7 RUEDUCOMMERCE ** Généraliste 312 445 -11,40% G. Picquart
8 HI MEDIA Médias en ligne, publicité 229 927 3,55% C. Zimmermann
9 ARAMIS-AUTO Mandataire automobile 184 000 9,00% G. Paoli
10 SHOWROOMPRIVE.COM Mode 180 000 38,46% T. Petit
11 MEETIC CORP Site internet de rencontres 178 300 -4,14% M. Simoncini
12 LDLC.COM * Matériel informatique 169 210 16,29% L. de La Clergerie
13 GAMELOFT Editeur jeux vidéo 164 400 16,63% M. Guillemot
14 CRITEO * Ciblage publicitaire internet 152 200 N.C J.-B. Rudelle
15 MISTERGOODDEAL Généraliste 150 000 5,00% E. de Broch d'Hotelans
16 OVH * Hébergement en ligne 150 000 76,00% H. Klaba
17 ALLOPNEUS.COM Vente de pneumatiques 140 000 22,00% D. Blaise
18 BRANDALLEY * Mode 110 000
A. Leloup
19 DOMISYS-MATERIEL.NET Matériel informatique 110 000 16,27% J.-P. Fleury
20 OSCARO.COM * Equipements automobiles 100 000 11,00% P.-N. Luiggi
21 SARENZA * Chaussures et accessoires 100 000 25,00% S. Treppoz
22 SPARTOO.COM Chaussures 100 000 52,11% B. Saragaglia
23 TOLUNA * Panels d'avis de consommateurs 94 000 27,72% F.-C. Petit
24 BABYLOAN Micro-prêts solidaires 92 775 21,00% A. Poissonnier
25 SELOGER.COM * Immobilier 91 000 10,04% R. Tripard
26 RENTABILIWEB Marketing en ligne 83 264 -7,48% J.-B. Descroix-Vernier
27 PHOTOBOX * Développement photo en ligne 122 000 52,50% S. Laurent
28 GROUPE KALIDEA Services pour comités d'entreprise 70 000 27,00% S. Le Grand
29 FOTOLIA Banque d'images 70 000 30,00% O. Tscheltzoff
30 LEBONCOIN.FR * Petites annonces sur Internet 64 000 77,78% O. Aizac
31 DNXCORP Cassettes, DVD, sex-shops 57 035 -6,87% P. Macar
32 AUTO-IES * Vente de voitures à distance 55 000 -33,73% P. Koenig
33 VENTE-UNIQUE.COM * Meubles 52 000 15,56% H. Giaoui
34 VIADEO * Plateforme de réseau social 50 000 204,43% T. Lunati
35 AUFEMININ.COM * Presse en ligne 46 900 15,84% M.-L. Sauty de Chalon
36 NETBOOSTER ** Marketing en ligne 45 087 45,10% R. Zier
37 KELKOO * Comparateurs de prix sur internet 42 500 103,00% R. Stables
38 TRAVELFACTORY Transport 42 148 5,70% Y. Abehsera
39 C2B NETAFFILIATION Sites marchands 40 000 11,00% F. Bieber
40 VIVAKI-DIGITAS FRANCE ** Marketing interactif 37 040 30,00% M. Morgensztern
41 FULLSIX France Publicité digitale 35 981 17,40% M. Tinelli
42 AUTO ESCAPE Courtier en location de voitures 35 085 17,23% B. Couly
43 MISTER AUTO Pièces détachées automobiles 35 000 88,00% R. Saby
44 1000MERCIS Publicité et marketing interactif 35 000 2,19% Y. Costes
45 LINKEO.COM Agence de communication internet 33 000 57,14% L. Jaffres
46 CCM-BENCHMARK GROUP * Information electronique 31 000 7,00% B. Sillard
47 DIGITICK * Billeterie électronique 31 000 2,00% E. Guyot
48 MATELSOM ** Literie 30 000 185,00% E. Jacquillat
49 ONEDIRECT * Téléphonie d'entreprise 30 000 18,70% E. Stern
50 LEGUIDE.COM Comparateurs de prix sur internet 28 200 5,18% C. Lejbowicz
51 ALLOCINE * Cinéma 28 000 50,00% G. Lassalle
52 LINK BY NET Hébergement de sites 27 200 23,64% P. Aisenberg
53 EASYVOYAGE Voyagiste 26 000 17,20% J.-P. Nadir
54 DISCOUNTEO * Biens d'équipement pour la maison 25 000 N.C D. Broche
55 TYREDATING-POPGOM.FR Vente de pneumatiques 25 000 75,00% C. Tesseraud
56 DELAMAISON.FR - ELBEE Equipement de la maison 24 000 -20,00% P. Tremolières
57 ELITE AUTO ** Concessionnaire auto 23 495 19,20% L. Polidori
58 PLANETVEO.COM Voyages sur mesure 22 810 86,00% G. de Becdelièvre
59 WEBORAMA Marketing interactif 22 431 47,47% A. Levy
60 AUTO-ICI.FR Concessionnaire auto 21 437 13,40% J.-P. Simon
61 MONSHOWROOM.COM * Prêt à porter en ligne 20 500 70,00% S. Grégoire
62 WIKANGO * Logiciels et avertisseurs de radars 20 000 81,82% F. Doffiny
63 COMPANEO ** Place de marché online 19 700 40,70% L. Horwitz
64 2L MULTIMEDIA Affiliation, sites de rencontre en ligne 19 059 3,67% J. Lavanchy
65 PHOTOWEB Développement photo en ligne 18 021 12,62% E. Descure
66 OODRIVE * Sécurité informatique 18 000 50,23% S. Brute de Remur
67 MILLE ET UNE LISTES ** Listes de mariage 17 786 -7,40% P. Delaoutre
68 LE JARDIN DE CATHERINE (LJDC) Alimentation 17 649 42,90% C. Poncin
69 SONOVENTE.COM - MEGA SOUND CONCEPT Matériel de sonorisation, éclairage et vidéo 17 600 18,14% N. Bezard
70 RESEAU FLEURI - FLORAJET Fleurs sur internet 17 300 9,49% P. Lefrancq
71 EAT ON LINE- ALLORESTO Site de restauration à domicile 16 500 43,00% S. Forest
72 1855 Vente en ligne de vins 16 040 20,08% E. Sauty de Chalon
73 WANIMO Produits et services animaliers 16 000 51,00% I. Vidal
74 MADE IN DESIGN * Boutique de design en ligne 15 000 N.C C. Colin
75 PLANET-CARDS.COM Carterie, faire-parts 14 225 39,60% P. Bégué
76 NOTREFAMILLE.COM Portail internet 12 550 8,32% T. Roze
77 VIAPRESSE Vente en ligne de presse 12 100 12,00% V. Mareine
78 TWENGA ** Moteur de shopping 12 063 N.S B. Duclaux
79 COME & STAY Réseau publicitaire e-mail 11 892 5,02% C. Walter
80 EXTREME SENSIO Marketing digital 11 000 65,00% G. Pascal
81 FUGAM-PECHEUR.COM Matériel de pêche en ligne 10 000 30,00% O. Bernasson
82 WEB MEDIA GROUP * Marketing interactif, réseau de sites 10 000 30,00% I. Bordry
83 RESTO IN * Livaison de repas à domicile 10 000 42,86% C. Benoit
84 BEAUTE PRIVEE Beauté, bien être 10 000 30,00% X. Chauvin
85 MY LITTLE PARIS * Médias 10 000 0,00% F. Pechiodat
86 FR. GOURMET DIF.-VENTEALAPROPRIETE Ventes privées de vin 9 670 50,00% C. Viet Triem Tong
87 LA FOURCHETTE Reservation en ligne de restaurants 9 600 108,70% B. Jelensperger
88 ENTREPARTICULIERS.COM Immobilier 9 300 -7,92% S. Romanyszyn
89 REFFOU-LOOKINGO.COM Ventes flash 9 200 N.C A. Berstein
90 SPLENDIA Réservations hôtels de luxe 8 500 -20,00% E. de Coignac
91 WINE AND CO Vente en ligne de vins 7 790 63,00% G. Penot
92 L'ODYSEE INTERACTIVE-JEUXVIDEO.COM Jeux, webzine 6 875 8,70% S. Pissavy
93 IGRAAL Distribution 6 300 66,45% C. Goaziou
94 MY MAJOR COMPANY * Production musicale 6 000 13,40% M. Goldman
95 MEDIAPART * Presse en ligne 5 000 77,37% H. Plenel
96 GREENWEEZ Magasin bio en ligne 5 000 117,58% R. Roy
97 INCUBART-ALITTLEMARKET Place de marché artisanat 5 000 400,00% L. Duvernay
98 PRESTASHOP Logiciels open source e-commerce 4 100 51,00% C. Cremer
99 ENVIE DE FRAISES Vêtements de grossesse 4 000 33,33% A. Constanza
100 JECHANGE.FR Comparateur prestations services 3 800 25,00% G. Duval



8 993 803







*: estimation de la rédaction
**: chiffres 2010

En juin 2012, léger repli du climat des affaires dans l’industrie manufacturière

http://www.insee.fr/fr/themes/info-rapide.asp?id=11&date=20120619

Selon les chefs d'entreprise interrogés en juin 2012, la conjoncture dans l’industrie s’est légèrement détériorée par rapport au mois précédent : l'indicateur synthétique du climat des affaires se replie d’un point. Il se situe à un niveau très inférieur à sa moyenne de longue période.

Indicateur synthétique du climat des affaires

 : Indicateur synthétique du climat des affaires

L’indicateur de retournement demeure dans la zone indiquant une conjoncture défavorable.

Indicateur de retournement

 : Indicateur de retournement

Les entrepreneurs de l’industrie manufacturière estiment que l’évolution passée de leur activité a été défavorable. Les stocks de produits finis reculent très légèrement et se situent au-dessous de leur moyenne de longue période. Les carnets de commandes globaux et étrangers sont stables mais sont jugés très peu étoffés : les soldes correspondants se situent très en deçà de leur niveau de long terme.

Les perspectives personnelles restent dégradées

Au vu des perspectives personnelles de production, dont le solde est stable par rapport au mois précédent mais inférieurs à sa moyenne de long terme, l’activité resterait mal orientée dans les prochains mois. Les perspectives générales, qui représentent l’opinion des industriels sur l’activité de l’industrie dans son ensemble, se replient légèrement par rapport au mois précédent et demeurent très en deçà de leur moyenne de longue période.

Opinion des industriels dans l'industrie manufacturière
Soldes d’opinion, en % CVS
(1) Moyenne depuis 1976.
(2) Cet indicateur est normalisé de manière à avoir une moyenne de 100 et un écart type de 10.
Source : enquête mensuelle de conjoncture dans l'industrie - Insee
Industrie manufacturière Moy (1) Mars 12 Avril 12 Mai 12 Juin 12
Indicateur synthétique (2) 100 98 95 93 92
Production passée 5 –8 –2 –4 –7
Stocks 13 11 10 12 10
Carnets de commandes globaux –17 –20 –22 –29 –31
Carnets de commandes étrangers –12 –10 –25 –28 –29
Perspectives personnelles de production 5 8 –5 –4 –4
Perspectives générales de production –8 –15 –14 –28 –30

Analyse par sous-secteurs

INDUSTRIES AGROALIMENTAIRES

Dans les industries agroalimentaires, le solde sur l’activité passée a progressé et se situe désormais au-dessus de sa moyenne de longue période. Les stocks de produits finis s’allègent nettement. Les carnets de commandes globaux et étrangers se regarnissent et sont jugés étoffés. L’activité devrait être peu dynamique dans les mois à venir, le solde correspondant progressant mais étant inférieur à son niveau de long terme.

ÉQUIPEMENTS ÉLECTRIQUES, ÉLECTRONIQUES, INFORMATIQUES, MACHINES

Dans les équipements électriques, électroniques, informatiques et machines, l’activité passée est jugée dynamique. Les stocks de produits finis s’allègent légèrement et atteignent leur moyenne de longue période. Les carnets de commandes globaux et étrangers se dégarnissent très fortement et sont jugés peu fournis. Les perspectives personnelles de production demeurent mal orientées.

MATÉRIEL DE TRANSPORT

Automobile

Dans la branche automobile, l’activité passée a nettement baissé : le solde correspondant est en net recul et se situe à un niveau très inférieur à son niveau de longue période. Les stocks de produits finis s’allègent nettement et sont désormais très inférieurs à leur niveau de long terme. Les carnets de commandes globaux sont considérés très peu garnis. Les carnets de commandes étrangers se dégarnissent et sont jugés peu étoffés. Au vu des perspectives personnelles de production, l’activité progresserait mais resterait faible au cours des prochains mois.

Autres matériels de transport

En juin, dans la branche des autres matériels de transport, l’activité passée reste jugée encore soutenue. Les stocks de produits finis demeurent à un niveau jugé faible. Les carnets de commandes globaux et étrangers progressent nettement et sont jugés bien garnis. Au vu des perspectives personnelles de production, l’activité ralentirait très légèrement mais resterait dynamique.

AUTRES INDUSTRIES

Dans le secteur de la pharmacie, l’activité passée a légèrement progressé par rapport au mois précédent. Les entrepreneurs estiment qu’elle a ralenti dans les trois autres secteurs. Dans les prochains mois, l’activité resterait soutenue dans la pharmacie, tandis qu’elle se dégraderait dans le caoutchouc et la chimie et reculerait fortement dans la métallurgie. Dans les quatre secteurs, les carnets de commandes globaux sont quasi stables mais sont jugés peu étoffés. Les carnets de commandes étrangers reculent dans la métallurgie, progressent dans la chimie et évoluent peu dans les deux autres secteurs. Dans le secteur de la métallugie, les stocks de produits finis progressent nettement et sont supérieurs à la normale. Ils sont stables dans la pharmacie et s’allègent légèrement dans le caoutchouc et la chimie.

Opinion des industriels par sous-secteurs de l'industrie
Soldes d’opinion, en % CVS
* NA: nomenclarure agrégée, fondée sur la NAF rév.2. La description
de la NA est fournie sur la page web de cet indicateur (c.f boîte Liens)
** Moyenne de longue période.
Source : enquête mensuelle de conjoncture dans l'industrie - Insee