de France Lumiere

http://www.amazon.fr/France-Lumi%C3%A8re/e/B00AHVC1C2/ref=ntt_athr_dp_pel_1

A l’heure où les budgets des familles se réduisent à peau de chagrin, que tout est regardé, épluché par des ménages sur le fil du rasoir financièrement, les laboratoires d’analyses médicales flirtent avec l’indécence. Alors que chacun des patients se déplace, prend sa voiture, le bus, le métro pour se rendre à une séance de prises de sang pas toujours des plus

agréable, en plus de ces frais de transport, il doit en prime assurer la subsistance des frais de dossier, timbres de sa démarche. Les frais d’acheminement du courrier sont facturés, le temps de travail administratif aussi, à quand l’indemnisation des salaires du personnel et des dirigeants des laboratoires ?

Cette pratique est de plus en plus usitée et pas seulement dans le secteur médical. De 0,60 € le timbre à 4 € de frais de traitement, ces sommes sont à rajouter en plus de la prestation par elle-même. Les prises en charge des assurés sociaux ne semblent pas convenir aux laboratoires. Les sommes remboursées sont calculées pour compenser les frais de gestion des laboratoires et donc des tâches administratives et frais d’acheminement. Combien sont les patients, les clients de ces établissements pour se plaindre, geindre, dénoncer ces pratiques ? Bien gentiment, à la demande du préposé derrière le guichet d’accueil, aucune opposition n’est ouvertement faite, aucun refus d’obtempérer. Ce qui est d’autant plus surprenant, après une petite enquête, c’est que l’année écoulée la prestation administrative d’un laboratoire lyonnais était facturée à 2 € aux clients. En 2012, le montant exigé a doublé : 4 €. Cherchez l’erreur.

Les Associations de Défense des Consommateurs ont encore de très belles années devant elles. Les abus sont de plus en plus nombreux. Ne rien dire, ne rien faire, et les pratiques tombent dans le « domaine courant ». Le jour où il y aura un peu plus de consommateurs avertis à dénoncer ces pratiques, à s’opposer à ces petits larcins réguliers, à des augmentations injustifiées, le monde de la consommation tournera bien plus rond.

France LUMIERE