http://www.quechoisir.org/telecom-multimedia/telephonie/actualite-chronodex-arnaque-a-l-avis-de-passage?utm_source=nlh&utm_medium=email&utm_campaign=nlh120515

Des habitants de Maisons-Alfort et d’autres villes du Val-de-Marne ont découvert dans leur boîte aux lettres un bordereau leur laissant penser qu’un colis les attendait chez un transporteur du nom de Chronodex. Pour le récupérer, une seule solution : appeler un numéro surtaxé... qui sonne inlassablement dans le vide. Un nouveau genre d’arnaque.

Chronodex

Mais qui se cache derrière la société Chronodex ? Cette entreprise n’a visiblement aucune existence légale. Elle est pourtant censée être à l’origine des avis de passage distribués il y a quelques semaines dans des boîtes aux lettres de Maisons-Alfort (94)1. Ces documents plus vrais que nature laissent croire aux habitants qu’un colis, qui n’a pu leur être remis en main propre, les attend dans leur agence. Pour que le livreur se présente à nouveau, il suffit d’appeler un numéro surtaxé, facturé 1,35 € l’appel puis 0,34 € la minute.

En fait, la société Chronodex n’existe pas, tout comme le colis en attente. Lorsque l’on appelle le numéro, une voix enregistrée demande de « patienter quelques instants », le temps d’être « mis en relation » avec son correspondant. Puis une sonnerie d’attente retentit inlassablement, incitant la victime à patienter ou à rappeler ultérieurement. Pendant ce temps, la facture téléphonique, elle, grimpe vite.

L’arnaque, dénoncée par le réseau anti-arnaques, partenaire de l’UFC-Que Choisir, est évidente. Et pourtant, de nombreuses victimes ont pu s’y laisser prendre. Il faut dire que l’avis de passage a tout d’un vrai : un nom de société évocateur, subtile mélange de deux sociétés de transport reconnues (Chronopost + Fedex), une présentation qui peut porter à confusion (voir visuel ci-dessous) ainsi qu’une écriture manuscrite du nom et de l’heure de passage ; tout est fait pour que le destinataire peu attentif se fasse abuser et appelle le numéro indiqué. L’escroc, lui, n’a plus qu’à attendre que les opérateurs veuillent bien lui verser la part de la facture qui lui revient.

Arnaque faux avis de passage Chronodex

Avis de passage Chronodex

 

1. D’après des témoignages recueillis sur des forums Internet, les escrocs pourraient également avoir sévi à Joinville-le-Pont, une commune voisine de Maisons-Alfort et peut-être dans d’autres villes du Val-de-Marne.

Cyril Brosset