source Que Choisir

Après le triple play, voici le quadruple play. L'un après l'autre, trois grands opérateurs ont lancé ces nouvelles offres qui, à l'accès Internet, à la téléphonie fixe et à la télévision, ajoutent un forfait de téléphonie mobile. Une vraie innovation qui n'est pas sans danger.

Après Idéo chez Bouygues Télécom et les Illimythics Absolu de SFR, on attendait la réaction d'Orange. C'est chose faite. Le premier fournisseur d'accès à Internet de France commercialise lui aussi, depuis quelques jours, sa première offre quadruple play. Baptisée « Open », elle associe une offre triple play classique (Internet, téléphonie fixe et télévision) à un forfait mobile. Pour bénéficier de l'offre haut de gamme incluant les appels illimités 24h/24 7j/7 depuis le mobile, il vous en coûtera 109,90 euros par mois, soit sensiblement le même prix que SFR (109,80 euros) et un peu plus cher que chez Bouygues (99,80 euros par mois). Orange y ajoute néanmoins quelques cadeaux, notamment des appels illimités vers les fixes en Europe, aux USA, au Canada et au Maghreb, ainsi que des appels illimités vers quatre numéros mobiles depuis la box. En outre, Orange est le seul à proposer des formules associées à des forfaits mobiles moins complets, et donc moins chers (à partir de 54,90 euros par mois).


Grâce au quadruple play, les consommateurs peuvent espérer économiser une vingtaine d'euros par mois. Une somme non négligeable... à condition toutefois d'avoir réellement besoin de tout ce qu'incluent ces offres. Avec les appels, SMS, MMS, courriels, TV sur mobile en illimité, elles sont avant tout destinées aux très gros utilisateurs pendus à leur téléphone portable et avides de services multimédias en mobilité. Dans le cas contraire, mieux vaut peut-être se tourner vers des offres classiques. Vous bénéficierez en outre de plus de souplesse. Car outre le fait qu'elles permettent à leurs opérateurs respectifs de faire preuve d'innovation, ces offres ont un autre but : retenir les clients. Prenons l'offre d'Orange, par exemple. En y souscrivant, le client s'engage pour 24 mois, aussi bien pour la partie fixe que pour la partie mobile (compter 6 euros de plus par mois pour un engagement de 12 mois). Étant donné les difficultés rencontrées par les clients qui souhaitent changer de fournisseur d'accès à Internet et quand on connaît les pratiques des opérateurs pour conserver leurs clients à coups de petits cadeaux ou de téléphone offert, il y a fort à parier que laplupart des clients préféreront rester chez leur opérateur, même s'ils trouvent moins cher ailleurs. C'est d'ailleurs exactement ce que recherchent les grands opérateurs, qui proposent du quadruple play à seulement un an et demi de l'arrivée de Free sur le marché du mobile.

Cyril Brosset