de France Lumiere

http://www.amazon.fr/France-Lumi%C3%A8re/e/B00AHVC1C2/ref=ntt_athr_dp_pel_1

Une fois adolescente, elle fait déjà l’unanimité des petits et des grands. Les forcenés terriens le savent bien. Chaque animal est une chaîne alimentaire indispensable. Lorsqu’elle colonise un territoire, au-delà du fait que cela est plutôt favorable à

une culture sans insecticide, elle remplit un rôle bien précis. Elle est aussi très appréciée pour cela. Elle raffole des pucerons, elle est goulue des cochenilles. Pourtant de petite taille, elle assume en diva un vrai festin sur la table offerte entre autre par les potagers et les jardins. Lorsque l’on sait que son temps est compté, entre deux et trois ans en moyenne, peut être que ce festin quotidien demeure sa seule raison d’être. Ogresse miniature, elle fait la loi sur toutes les tiges et volète d’un plan à l’autre au gré de son appétit et ses envies gustatives. Œuf, puis larve, nymphe, cet insecte adulte de l’ordre des coléoptères remporte la palme de la sympathie. Il ne vient à l’idée de personne de la chasser car elle sait se faire très discrète tout en revendiquant l’efficacité absolue.

Là où elle étonne, cette petite ingénue, coïncide à la période pré-hivernale. Elle part alors chercher refuge la tête dans les coquelicots, sous la douceur d’un tapis de mousse, va disputer sa place tant convoitée dans les souches et les écorces d’arbres. Le sommome du grand luxe : elle porte son choix vers la pierre, et, si possible, en intérieur. Le refuge se révèle alors le paradis terrestre pour ces bêtes à bon Dieu.

Là, tapis derrière un paravent en toile, une colonie entière s’est glissée. Surprenante fut la découverte de l’hôtesse des lieux la première fois qu’elle croisa ces petites tâches noires fondues sur une carapace rouge. Serrées les unes contres les autres, agglutinées en un rond de farandole, les coccinelles se préparent à l’hibernation au chaud contre le mur d’une cuisine située plein ouest. Le temps d’une saison hivernale, elles logeront à l’abri d’un château du 16ème siècle. Il y a pire comme retraite confortable et gîte d’étape !

France LUMIERE