L’indépendance de pensées et d’actions

 Certaines associations, qui en particulier rassemblent des victimes, des patients, des personnes investies pour défendre une cause publique, ont bien du mal à concilier l’équilibre de leur budget. En effet, certaines de ces associations, pour agir et se faire entendre, ont besoin de moyens financiers conséquents. C’est souvent le cas dès qu’il s’agit d’associations dont le but est la défense des patients. Mais comment faire ?

 Sous couvert d’une bonne action, des dons défiscalisables à hauteur de 70 % sont versés par le laboratoire ou toute autre société dans ce secteur de l’industrie pharmaceutique. Non seulement, pour le bien fondé des causes défendues, que pour une meilleure appréciation des jeux d’influence conséquents exercés dans ce secteur juteux, la transparence honnête des dons est plus qu’exigible. En effet, ni l’association ni les donateurs, parfois très généreux, doivent retranscrire les sommes versées qui imposent tant le silence à son bénéficiaire..

 Le lobbying dans ce domaine peut rapporter très gros à son donateur. Celui-ci se donne ainsi bonne conscience aux yeux du grand public lors de causes litigieuses. Un vrai jeu de dupe en somme. Il y a ceux qui pleurent et ceux qui payent en fournissant aussi les mouchoirs !