de France Lumiere

http://www.amazon.fr/France-Lumi%C3%A8re/e/B00AHVC1C2/ref=ntt_athr_dp_pel_1

Parler de lui comme d’un génie serait plutôt exagéré. Homme original, courageux, endurant, sans aucun doute permis ; il aura marqué le paysage de ce village drômois perdu dans les collines au nord du département. Jusqu’au bout de son rêve

fou, il a poussé l’extravagance jusqu’à son paroxysme. Son imaginaire transforme la matière, lui donne vie, en des formes végétales, animales. Il représente ainsi des temples, des grottes, des tombeaux, des chapelles et des personnages improbables. En scrutant la façade principale de l’édifice, se mêlent des anges, des démons, des formes harmonieuses, des représentations qui le sont moins. Difficile de suivre le fil de ses pensées créatrices mais comment chercher une réelle logique dans un tel ouvrage issu de l’aboutissement du concevoir pour la postérité.

Aucun doute qu’il s’agit de l’œuvre d’une vie, d’un certain type d’art qui a dû combler son réalisateur entre ses tournées postales. Certains s’expriment un fusain à la main, d’autres un pinceau au bout des doigts, d’autres encore avec une gouge de sculpteur. Sortent de l’âme toute la matière créative et les fantasmes. Tout dans le dérisoire et l’éphémères, les sculptures réalisées dans la glace méritent tout autant l’engouement.

Le Sieur Cheval mort, la commune, après avoir décrié son auteur, sait depuis faire couler le nom de la renommée en monnaie sonnante et trébuchante. Il aura pu jouir, de son vivant, du retour de  sa popularité par les échos des collines environnantes. Le monde rural a quand même une langue bien pendue, parfois avantageuse.

France LUMIERE