de France Lumiere


http://www.amazon.fr/-/e/B00AHVC1C2

 Dites « 33 » ! Pour ce numéro hebdomadaire, nous constaterons que s’impliquer dans un Réseau nécessite, au-delà des aptitudes, une réelle volonté et du « cœur ». Cœur à l’ouvrage bien sûr, mais surtout cœur à donner un peu de son temps à consacrer aux autres. Certains vont se démener pour s’enrichir financièrement via le marketing des réseaux, la vente pyramidale, ou toute autre forme de commerce reconnue et tolérée. D’autres vont miser, dans le temps et il en faut effectivement, sur s’établir un réseau relationnel.

Cela ne signifie pas qu’il connaît tout le monde, qu’il a rencontré tous ses contacts. Créer un réseau c’est aussi et avant tout se créer une « réputation » une « image », loin de l’idée de « l’icône ». Cette image ne doit donc pas être le « vendeur à tout prix » qui harcèle ses contacts. C’est donc plutôt un être attentif, altruiste, qui n’hésite pas à rendre un service, un coup de main. Faire sa « BA » ne prend pas des heures ; il s’agit juste de quelques minutes pour recommander quelqu’un, lui fournir une réponse, lui indiquer une voie, un chemin, une route. Est-ce si difficile que de rendre service de nos jours ?

 Se créer un réseau par unique intérêt personnel est une erreur absolue. N’oublions pas que nous avons de la mémoire et qu’un individu qui se comporte de façon égocentrique et vénale ne recevra que rien de bon en retour, bien au contraire. Dans les réseaux, il y a des comportements à proscrire absolument. Il faut du temps, neuf mois minimum, pour parvenir à constituer un vrai réseau. Ces efforts peuvent fondre en quelques jours par un comportement anti-réseau.

France LUMIERE