de France Lumiere


http://www.amazon.fr/-/e/B00AHVC1C2

 « Le bouche à oreille ». Sauf à n’avoir aucune écoute, ce qui est évidemment plus que fréquent, il y a une partie du cerveau qui mémorise les informations et les recoupe.

Quelqu’un que l’on connaît, que l’on a rencontré, cherche quelque chose en particulier : un objet, une occasion, un travail, une info ; l’on croise ce qui est recherché. Faire sa Ba ? Transmettre l’information, la partager, mettre en relation, être le fil conducteur, le maillon de la chaîne. Sans attendre plus que raisonnable une certaine forme de reconnaissance ou de retour, ce geste solidaire est immédiatement bonifiant. Lire la satisfaction, le contentement, le soulagement dans les yeux de l’autre, apporter une joie immense est payante sans intérêt de retard..

 Sauf à avoir à faire à un égoïste, un égocentrique, ce geste ne restera pas dans les oubliettes. La notion de temps n’est ni à apprécier ni à estimer. L’on parle plus facilement et sans limitation des personnes qui vous ont aidé, soutenu et en des termes élogieux. L’inverse est aussi vrai mais inspire la suspicion et la méfiance. Image de marque ? On peut parler de cela en effet. Ethique ? Surement.

Dans les réseaux sociaux, il y a beaucoup de superficialité, certes, mais quand les liens fonctionnent, la supercherie et l’honnêteté sont vite repérées.

France LUMIERE