de France Lumiere


http://www.amazon.fr/-/e/B00AHVC1C2

 Prêter main forte aux autres n’est ni un dû, un droit, une obligation. C’est un acte volontaire, voulu, réfléchi, engagé. Il ne faut rien attendre en retour sauf des critiques, remarques mais certainement pas à tous les coups un « simple merci ».. !

La reconnaissance n’est pas un réflexe et est complètement tributaire à l’éducation que l’on en a assimilée. Mazo ? Oui si l’on prête main forte précisément à une personne qui fonctionne et se comporte tel que l’on vient de le décrire. Perte de temps, dévalorisation de soi et des actes finalement bien inutiles.

 Il faut savoir choisir ses amis et relations. Il est courant de dire qu’ils sont à notre image. Cela se vérifie souvent. Mais que faire lorsque l’on ne connaît pas la personne concernée ? une expérience suffit pour le savoir souvent et parfois non.

 L’esprit et le comportement « réseau » n’implique pas que les autres sont corvéables et à votre service. Les animateurs de réseau ne sont pas des « G.O. » (Gentils Organisateurs). Pour qu’un réseau fonctionne, les personnes partageant le même esprit savent que « donner, c’est recevoir ». Attention donc aux effets inverses dont prendre ses désirs pour des réalités. L’entraide et la solidarité dans les deux sens est une des marques de fabrique.

France LUMIERE