de France Lumiere


http://www.amazon.fr/-/e/B00AHVC1C2

 Il y a nombre de réseaux qui affichent leurs spécificités, soit géographique, soit des thématiques, des secteurs, des professions, des idées et des courants. Selon, la fermeture volontaire de certains de ces réseaux ou, au contraire, leur grande ouverture, donne le ton sur ce que souhaitent le ou les animateurs de ceux-ci.

 L’inter connection, l’échange, l’ouverture entre les réseaux, démultiplient la force, les possibilités, les opportunités. Lorsque les animateurs de ces réseaux partagent déjà eux-mêmes les mêmes intentions, la même générosité, les mêmes états d’esprit solidaires et unis, la famille des réseaux rassemblée fonctionne pour l’intérêt général et de tous, et non de quelques uns. Malheureusement, depuis que le monde est monde, les Humains ont toujours éprouvé l’impérieux besoin d’être le khalife des khalifes. A ce petit jeu, certains y font perdre l’âme des réseaux et sa raison d’être. Au lieu d’équitablement mettre en commun, en toute simplicité, les liens sociaux, certains revendiquent le droit de « chapoter » les autres réseaux afin de se positionner comme le « Grand Khalife » de l’union des réseaux. Ces ambitions s’accompagnent parfois d’une démarche sélective des « têtes de réseaux » par le porte-monnaie avec des droits d’entrée sans rapport légitime avec la bonne cause annoncée.

 Nous sommes loin de l’esprit réseau où l’initiateur est ouvert et altruiste, en mettant d’abord les membres de son réseau en avant, avant lui-même.

France LUMIERE