de France Lumiere


http://www.amazon.fr/-/e/B00AHVC1C2

 La « chaîne », la « toile d’araignée », « le bouche à oreille », le contact d’un contact de son contact : si le réseau est rarement mais savamment sollicitée, les portes s’ouvrent et le miracle s’accompli. C’est plus qu’un « carnet d’adresses » platonique. Un réseau social, réseau relationnel, réseau professionnel, quelque soit l’appellation, le dénominateur

commun est le même. Le lien humain, le partage des valeurs humaines, l’équité dans la relation, l’apport mutuel, le « gagnant/gagnant ». Dans tous les cas, la confiance s’installe dans le temps et la durée. Une mise à l’épreuve ? Oui, peut être. Le chant des sirènes le temps d’une belle nuit d’été est totalement insuffisant et peu fiable sur les réelles motivations de celui ou celle qui se prétend être ce qu’il n’est peut être pas.

 Certes, tout le monde ne peut pas être un maillon de cette chaîne de solidarité, et c’est ainsi. Bien se connaître est donc primordial et la maturité personnelle est un des facteurs de réussite pour pouvoir vivre son réseau social.

 Ceux ou celles qui sont là pour prendre, consommer puis jeter sans la notion de l’humanisme durable, ne peuvent faire « carrière » dans un réseau car le respect est la valeur humaine essentielle, incontournable et indispensable au sein d’un réseau social digne de ce nom.

France LUMIERE