de France Lumiere

http://www.amazon.fr/France-Lumi%C3%A8re/e/B00AHVC1C2/ref=ntt_athr_dp_pel_1

Des informations journalières sont rabâchées toutes les heures sur toutes les stations radio, les chaînes de télévision, invariablement. Les radios locales, à vocations musicales, tendances culturelles du moment, sont choisies, selon les goûts des auditeurs, pour apporter

un peu de légèreté dans l'air pesant des actualités du moment. Elles essaiment nos oreilles de meurtres d'enfants, de femmes, de jeunes, de personnes âgées, de handicapés, évoquent des suicidés, des abominations diverses, des guerres, des nouvelles vagues massives de licenciements, des fermetures d'usines, d'un chômage galopant.

Lorsqu'il ne s'agit pas d'entendre de nouvelles mesures gouvernementales annonçant un nouveau cran de moins à la ceinture, il s'agit de hausses de prix, de nouvelles taxes, de nouvelles escroqueries engageant des hommes politiques, des patrons de multinationales. Arrivent alors dans le même temps les derniers soubresauts de dame nature qui n'en peut plus d'être maltraitée par ces humains cupides et elle se venge.

Alors, lorsque le poste de radio diffuse de la musique, la détente s'installe et l'air devient supportable et distrayant. De façon cyclique, jour après jour, un air, une chanson, qui se veut un tube, est diffusée toutes les heures, de façon récurrente, sur quasi toutes les stations les plus populaires et où l'audience est réputée maximale. Le rabâchage passe d'autant plus mal lorsque cette chanson finit par être prise en grippe à force de trop l'entendre. Marteler ainsi, sans cesse, le même morceau amène l'auditeur à insérer un CD ou à changer de station de radio si cela ne lui convient pas. Mais combien sont payées ces stations pour procéder ainsi ? Trop de promotion tue la promotion.

France LUMIERE

http://www.amazon.fr/Toile-votre-R%C3%A9seau-professionnels-ebook/dp/B00AGJ2ABC/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1354612744&sr=1-1