de France Lumiere

http://www.amazon.fr/France-Lumi%C3%A8re/e/B00AHVC1C2/ref=ntt_athr_dp_pel_1

Bien sûr, les jeunes seniors, à la trentaine, sont concernés. Les grands adolescents, jeunes adultes sont visés. Mais que dire des seniors devenus vétérans d'une guerre économique actuelle ? Les retraités, anciennes forces vives de l'après-guerre, semblent globalement moins touchés que ceux de cette génération d'actifs actuels qui demandent à l'être encore, ceux des années 40 et 50.

Personne n'ignore que le système de retraite qui avantage la population des trente glorieuses et son baby-boom, est révolu depuis un moment. Les actifs et futurs retraités ont du souci à se faire. Face à un niveau de vie toujours croissant et démesuré pour alimenter un processus qui n'a pas de limite sans un changement radical, bien des personnes âgées vont connaître de graves situations existentielles. Les victimes d'une économie défaillante risquent fort de faire parler d'elles, au même titre que les naufragés climatiques. Plus de toit, de lieu de vie pour apprécier paisiblement et au moins pire leur fin de vie. Voilà ce qui pend au nez des personnes qui, durant leur existence, ont connu des fractures sociales.

Ils seront des milliers dans les 10, 20 ans, à ne pas pouvoir prétendre à une maison de retraite, voire même à des aides à domicile. Habitats inter-générationnels, colocations ou hébergements solidaires commencent à fleurir un peu partout sur le territoire national. Comme souvent, les solutions doivent venir du grand public, conscient alors des carences des gouvernements successifs, dans un système plus enclin à creuser les inégalités sociales et à s'occuper d’œuvres caritatives hors de ce pays qui souffre un certain désintérêt de ses propres ouailles.

France Lumiere

http://www.amazon.fr/Toile-votre-R%C3%A9seau-professionnels-ebook/dp/B00AGJ2ABC/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1354612744&sr=1-1