de France Lumiere

http://www.amazon.fr/France-Lumi%C3%A8re/e/B00AHVC1C2/ref=ntt_athr_dp_pel_1http://www.amazon.fr/France-Lumi%C3%A8re/e/B00AHVC1C2/ref=ntt_athr_dp_pel_1

Nombreuses sont les méthodes. De multiples conseils sont prodigués pour sortir la tête hors de l’eau. En  la matière, les éléments, les techniques s’enseignent. Certains outils comme les Harvards, les bouées de sauvetage, les parachutes, les ballons, les fusées de

repérage, les chiens de montagne sont mis en action pour prévenir, situer, guider, repérer, intervenir, sauver. La mémoire enregistre les traumatismes physiques et psychologiques. Un individu ne meurt pas tous les jours mais s’il frôle la mort, la survie et son contexte vont s’inscrire de manière indélébile dans son cerveau.

 

L’accident traumatisant va reconditionner les valeurs acquises, les repères, les habitudes, les modes de vie et de pensées. La dimension suprême s’ingère comme une leçon de vie  ancrée à jamais dans son existence. soit la sagesse domine alors ses comportements, soit, au contraire, l’intégration de la durabilité éphémère pousse à manger la vie par les deux bouts.

Il n’y a que ceux qui ont vu la mort de très près qui peuvent le mieux en témoigner s’ils le souhaitent. Sans évoquer à proprement parler d’expérience en tant que telle, il est en revanche certain que l’inscription est profonde, perturbante. Les ravages des effets secondaires appellent à une vigilance, un contrôle pour retrouver un équilibre de tous les sens en fusion.

Le retour au calme s’impose. La rage de vivre, à elle seule, a raflé tout le capital énergétique. Il est à reconstituer pas à pas.

France LUMIERE

http://www.amazon.fr/Toile-votre-R%C3%A9seau-professionnels-ebook/dp/B00AGJ2ABC/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1354612744&sr=1-1