de France Lumiere

http://www.amazon.fr/-/e/B00AHVC1C2

Il y a 30 ans, il y avait moins de parcs d’attraction, de toutes sortes d’activités ludiques, de lieux d’amusement, de sports « fun » et « hot » à la mode. Il y a 30 ans, les enfants étaient éduqués avec le sens de l’effort, du devoir, de la récompense. Il y a 30 ans, le niveau de vie était globalement meilleur que maintenant. Il y a 30 ans, les familles faisaient

plus corps, étaient plus soudés, avec des valeurs. Les familles, moins sollicités pour des produits High Tech, étaient plus investis pour leurs enfants, plus combattifs et plus volontaires. Moins de dispersion parce que moins d’offres étaient à leur disposition. Les enfants connaissaient le prix du travail, de la difficulté pour obtenir ce qu’ils souhaitaient. Rien n’était donné ni acquis d’avance. Le sens de la concurrence et de l’endurance était fort.

Certains sports de compétition sont en peine de trouver leurs futurs champions, les athlètes médaillés à trouver leurs successeurs, les fédérations à renforcer leurs équipes nationales et internationales pour défendre les couleurs et l’honneur du pays. Le sport contribue largement à dorer le blason national. Face à la mondialisation économique, une image gagnante n’a pas de meilleur ambassadeur qu’un tableau de médailles ou des étagères de coupes reluisantes de fierté. C’est la sueur de l’effort intense et de la joie de gagner.

Or le goût de l’effort, du mental d’acier, la résistance à la frustration n'ont plus autant la cote ou ont passé de mode. C’est moins vendeur. Le meilleur indicateur ? L’intérêt vénal qu’y portent les publicitaires au travers des émissions sportives plus ou moins lucratives pour les annonceurs. Sans parler d’argent, le sport est-il en train de perdre ses valeurs, ses candidats aux podiums ? Contre rémunération, les athlètes seront-ils plus performants ? Exigeants, ça pas de doute. Mais alors que deviendra la compétition dans quelques années ? Une « discipline » en voie de disparition ?

France LUMIERE