13 décembre : une dixaine de personnes se réunissent pour jouir de ces heures de partage et d'échange autour d'un atelier d'écriture. Une belle occasion, à partir de rien, de faire exploser la créativité, l'imagination, la sensibilité de

chacune de ces plumes réunies dans la convivialité.

 

Le thème de cet atelier : à partir du choix d'une photo parmi une trentaine, toutes en noir et blanc, réfléchir à ce "lieu de retrait ou de refuge entre chiens et loups". Le cliché retenu s'est ainsi dépeint ...pour muser. 20mn d'écriture rallongées d'une quinzaine pour rajouter des textes plus courts : parler d'un personnage qui rentre puis d'un moment dans ce lieu pour celui-ci ; voici ce que cela donne :

 

 

"

D'une colonne à l'autre, des portes aux fenêtres, du rez de chaussée aux étages, l'immeuble embaume. "1849": le style second Empire aux années folles.. Le passant pressent les effluves du dehors. Des dames à froufrou passent et repassent, virevoltent dans un décor rococo chargé. Des cris, des effusions. Le saloon s'éveille d'autant la nuit qu'il s'éteind le jour, plein de sagesse. Et pourtant la façade claire obscure, de haut en bas, n'attire pas les passants peu enclin aux réjouissances carpe diem. Dans les sous-sol, les distilleurs s'activent. La ruelle s'anime le jour de leurs activités.

 

Soudain, une bande de minous sortent en débandade de la cave humide, sombre et sinsalubre. Ils se pourchassent, minaudent les femelles en chaleur, se battent pour leur conquête. Les Aristocats prennent possession, investissent les lieux, défendent les cuves. L'une d'elles a cédé, à son socle, sous l'attaque de la rouille. L'heure des festivités a sonné. Ce soir, agapes à tous les étages !

 

Le Chat Botté fait son entrée. Il crâne sous son grand chapeau. D'un coup de botte, il déblaie devant lui les détritus qui obstruent l'entrée de la cave.

 

Il baille. La nuit dernière laisse encore des traces non effacées durant le sommeil de midi. Il n'aime pas venir trop tôt. Mais à minuit, tous les chats sont gris. Chat Botté exècre les couleurs vives. A la pénombre, les mares scintillent. Chaque fin de journée, un employé rince à grandes eaux la cour souillée des activités de la journée. Pas terrible d'y faire trempette mais c'est parfait pour dissoudre la boue collée aux bottes. Il sait qu'au petit matin, l'air sera lourd et vicié des vapeurs de la nuit. Il respire profondément et s'altère de cet air encore frais. Il ne voit désormais plus que des ombres. Les couleurs se sont dissoutes mais il n'est pas daltonien. Ses rivaux ses rapprochent. Entre chat et tigre, la nuit qui s'avance déforme leurs ombres. Même pas peur! Il sait qu'il est à l'abri sous son immense sombrero de la nuit. Il se dirige vers la cave suivi des Aristocats qui se bousculent et s'invectivent. Voilà. L'heure des orgies et des réconciliations ennivrées va commencer..

 

France Lumiere

http://www.amazon.fr/Toile-votre-R%C3%A9seau-professionnels-objectifs-ebook/dp/B00AGJ2ABC

 

https://twitter.com/FLumiere1

 

Publications

Recherche d'articles

Dernières Nouvelles

Publié le 09/10/2017, 09:39 par Claire Mollien
la-sante-une-actualite-chargeeMerci Pierre Jean Llorens pour une forte contribution à cette revue de presse : Les pompiers recommandent d’avoir un coca au...
Publié le 05/10/2017, 09:21 par Claire Mollien
de-l-emploi-encore-de-l-emploi-une-quinzaine-qui-s-animeavec des remerciements pour la participation de Pierre Jean...
Publié le 03/10/2017, 10:06 par Claire Mollien
Leader de la pharmacie et parapharmacie en ligne, Newpharma.fr s’est penché sur