Alboussière - Espace Numérique - première formation sur internet

La première formation expérimentale en Ardèche se tient actuellement à l’Espace Public Numérique (EPN)

d’Alboussière. Cette première initiative fait suite à la réunion qui s’était tenue le 3 octobre, sous la Présidence de Marjorie Veyrat, chargée de mission, et Laurence André, Directrice de la plateforme formation de Pôle Emploi de Valence.

Sous la houlette de Céline Debaud, responsable du centre, ce sont cinq stagiaires qui participent à cette première session. Ils viennent respectivement de Desaignes, pour deux d’entre eux, de Lamastre, deux également, et une personne de Saint-Barthelemy Grozon. Signalons que cette même formation se déroule actuellement aux EPN à La Voulte, St Félicien et Crès.

Ce module 2 faux débutant s’applique à la découverte du numérique et des services Pôle Emploi selon une batterie de 42 heures, 12 heures par semaine. Il consiste à former les stagiaires pour l’obtention d’une certification Passeport Internet et Multimédia (PIM). Pour cela, ils doivent maîtriser la navigation sur internet, l’usage du site Pôle Emploi : espace personnel, actualisation de son profil, dépôt de son CV en ligne, s’abonner aux offres, télécharger des documents.

Cette formation a débuté le 22 novembre et se terminera le 20 décembre prochain.

Les candidats à ces formations sont invités à se renseigner rapidement pour les prochaines sessions auprès de Céline Debaud  04 75 58 29 13.

1464 signets

 

Alboussière - Le CISAL a eu 20 ans - Point de la situation

Petit retour en arrière pour revenir sur cette association d’intérêt général toujours d’actualité, avec la précieuse collaboration de Félix Larcher, son Président. Le CISAL a été créé en 1996, sous la forme associative Loi 1901.

 

Les objectifs du CISAL depuis ses origines

“Lors de sa création, l’objectif était de proposer, aux cinq communes adhérentes du Plateau de Crussol, plus celles de Saint-Barthelemy Grozon et Gilhoc, et leurs associations respectives, un accès facilité aux stocks de matériels pour l’organisation de leurs festivités : chaises,  podiums, gradins, percolateurs, parasols, bancs, barnums, tables, tentes, estrades, buvettes démontables, etc. Pour ce faire, chacune de ces structures cotisent annuellement à hauteur de 1 euro par habitants pour obtenir également en contrepartie l’accès gratuit à l’ensemble des nombreuses prestations du Centre de Services. Les autres usagers, quant à eux, versent une adhésion annuelle de 10 euros pour obtenir les mêmes avantages. Actuellement, le nombre d’adhérents se situe entre 85 et 100 adhérents, en fonction des années, car parmi eux s'intègrent, en plus des associations, les collectivités, les TPE locales et les particuliers non habitants du Plateau.

Au fur et à mesure de la demande et des besoins ressentis, le CISAL s’est équipé de matériels de reproduction (ronéo, photocopie, fax, imprimante, plastifieuse, massicot, relieuse, plieuse, et plus récemment depuis deux ans un traceur/scanner A1 600 dpi nouvelle génération. Il est en location pour les tirages photos, posters, affiches, pêle-mêle, etc pour des coûts modestes malgré le montant des encres huit couleurs et papiers spéciaux). Cette activité est devenue prépondérante et ne cesse d’évoluer (exemple : tirages d’adhésifs). Elle représente 85 % du chiffre d’affaires réalisé ces dernières années. Il s’agit d’une aubaine pour le CISAL car cela a permis à Sylvie Moze, seule salariée de l’association, de la rejoindre et d’y apporter son expérience et sa disponibilité, et ce, depuis vingt ans maintenant.”

 

La Présidence sous l’impulsion de Félix Larcher

Voilà quatre ans que Félix Larcher a repris la Présidence du CISAL, succédant ainsi aux cinq premiers qui ont rempli cette fonction en vingt ans d’existence. “Notre activité est un réel service à la population du Plateau, explique Félix Larcher, par sa proximité, sa réactivité, les prestations de qualité proposées, son accueil, sa disponibilité (six jours d’ouverture par semaine avec l’aide précieuse de Céline Debault, Responsable de l’Espace Public Numérique qui jouxte l’espace ouvert au public). Les larges diffusions du bulletin d’information trimestriel contribuent, comme le Bulletin du CISAL, à maintenir un lien fort entre les associations et la population concernée citée plus haut. Autrefois édités sur papier et routés dans chaque foyer, ils ont été dématérialisés et la diffusion se concrétise par mails, par souci d’économie d’échelle.”

 

Force est de constater qu’au fil des évolutions technologiques, peu ou prou les mairies s’équipent en matériel de reproduction, la concurrence apparente du web laisse de la place à une analyse plus fine de ce qui est proposé sur la toile et/ou dans les commerces de quartier. Tout bien considéré, entre les coûts de maquette, le port, les délais, la qualité, les offres du CISAL laissent à penser qu’en finalité se rapprocher d’Alboussière est plutôt une bonne affaire pour les petits tirages, cas les plus fréquents, et une approche plus directe du “visu” de ce que l’on cherche à obtenir, qu’il s’agisse de photos de moindres qualités pour les particuliers aux professionnels plus exigeants. “Le CISAL n’est pas forcément hors courses” indique Félix Larcher.

 

Il n’en demeure pas vrai, que toutes ces tendances du marché virtuel ont rendu l’équilibre financier du CISAL plus délicat et menace la pérennité du CISAL dans ses fondements premiers. “Les élus tiennent à ce que perdure ce service à la population. Ils travaillent actuellement à une possible intégration dans la Communauté de communes Rhône Crussol”, complète Félix Larcher.

 

Il va sans dire qu’un poste salarié est en jeu. En consultant les horaires et tarifs du CISAL, il est facile de constater combien l’utilité de l’existence même du CISAL ne peut être contestée. L’adaptation, la réactivité, sont les maîtres mots du CISAL et de son équipe. En ouvrant encore plus largement la communication à l’ensemble du territoire entre montagnes et vallées, il est fort à parier que le Centre de Services d’Alboussière peut sans rougir être largement mis en concurrence lors de toutes nouvelles consultations.

 

Réservations au Centre de services : 04 75 58 25 76

 

4709 signets

 

 

 

-------------------

 

Saint Barthelemy Grozon - Amusaté et Boujaté : de plus en plus de succès!

Lundi 5 et vendredi 9 décembre, en deux groupes,13 personnes se sont appliquées à réaliser, chez Etiennette Delarbre demeurant à Grozon, un total de 85 gâteaux “surprises glacées” et plus de 150 sablés “souabes”. Les heureuses participantes principalement de cette animation se sont révélées particulièrement investies et créatives dans ce partage Amusé et Boujaté qui, décidément, fait des émules … Quarante trois personnes ont à ce jour rejoint l’association. Une véritable prouesse de la part de l’équipe dirigeante, menée par Ana Luisa Esposito, et ce, depuis le mois de septembre seulement. “L’activité tarot, qui démarre en janvier, devrait encore plus renforcer les effectifs, précise la Présidente. Pour l’heure, précise-t-elle, nous nous focalisons sur les jeunes mamans qui souhaitent réaliser les déguisements pour le carnaval. L’imagination n’a pas de borne : initiation au patchword, encadrement, couture, tricot et décoration. L’officialisation faite, lors du Conseil Municipal du mardi 6, nous permet d’annoncer que désormais ces animations auront lieu tous les mardis de janvier à l’école de Grozon de 16 à 17h30.

 

1203 signets

 

 

-------------------------------

 

St Barthelemy Grozon - Conseil Municipal du 6 décembre -

Le Conseil Municipal de la commune s’est réuni sous la Présidence de Dominique Espenel. Plusieurs sujets à l’ordre du jour mettent  l’accent sur la possibilité d’un transfert de compétences de ce qui se trame dans la commune. Le sujet étant d’importance sur les effets à terme d’une telle décision à prendre au premier trimestre 2017, Monsieur le Maire suggère qu’une analyse en commun soit faite pour voter sur ce point précis qui risque de devenir obligatoire. Seront en effet concernés en particulier le plan d’urbanisme local, la gestion de l’eau et ses contraintes.

 

Les travaux engageant pour la commune

La mise en conformité du captage d’eau de source, du réseau général, spécifiquement sur Grozon, pour une meilleure distribution avec une pression suffisante pour alimenter les appareils électroménagers, risque de peser lourd dans le budget communal. Il convient d’évoquer également le coût de réfection en 2017 de la chaussée suite aux déferlantes des eaux pluviales à maîtriser.

 

Sont à nouveau abordés les travaux de sécurisation des écoles de la commune, le changement du four à gaz de la cantine et le regroupement des écoles qui n’est en aucun cas à l’ordre du jour. Sont recensés actuellement 31 enfants dans les écoles sans compter les 5 nouveaux qui se rajoutent chaque année.

 

Les divers impacts de foudre durant l’été et d’autres effets météorologiques ont fait enregistrer, après analyses, 80 heures de coupures de courant en moyenne sur le canton. Un chantier d’un million d’euros sera engagé dès 2017 pour l’enterrement à 85 cm du sol de six kilomètres de câbles aériens de haute tension entre Gilhoc, Colombier le Jeune, St Barthelemy Grozon, en suivant la route, inclus les gaines de fibres optiques.

 

Après la réunion du 29 novembre dernier entre les trois communes, sont également prévus, au printemps 2017, des travaux de nettoyage et désinfection des réservoirs et autres fosses suite aux grosses pluies de ces derniers mois. Par ailleurs, des travaux sont fixés pour la Communauté de Commune pour le débroussaillage, le goudronnage des routes, les semaines 17, 22 et 23, 27 et 39.

 

Dominique Espenel annonce que les universitaires en fin de cycle de Clermont-Ferrand viendront avec leurs enseignants, dans le cadre de leurs études d’architecture, sonder la faisabilité de divers travaux de réfection sur quatre communes qui ont exprimé le besoin, et ce, dans le courant du premier trimestre 2017. Ils resteront dix jours sur site mais il convient que le Conseil Municipal définisse clairement son cahier des charges.

Le repas des aînés

78 repas et 25 colis ont été préparé (65 repas en 2015)

 

Les voeux de la municipalité

Le Conseil Municipal a choisi la date du samedi 14 janvier 2017 à 14h30 pour les traditionnels voeux du Maire.

 

2808 signets

 

Les salles de réunion prises d’assaut

Dominique Espenel s’inquiète d’une gestion plus stricte des réservations de salles de réunion pour les associations locales, prioritaires, et celles qui se trouvent en dehors de la commune. Entre la salle de la Mairie, celle de l’école de Grozon et Matras, il devient nécessaire d’organiser un planning d’occupation mensuel. L’Association Amusaté et Boujaté se voit octroyer la salle de l’école de Grozon tous les mardis pendant 1h30 en soirées pour ses activités qui mobilisent de plus en plus de nouveaux adhérents.

 

---------------------------------------

 

 

Publications

Recherche d'articles

Dernières Nouvelles

Publié le 19/10/2017, 09:19 par Claire Mollien
des-emplois-avis-aux-amateursavec un grand merci à Isis de Romefort pour tous ces partages  - mise à jour du 20/10/2017: Entreprise : Cabinet d’ingénierie en...
Publié le 09/10/2017, 09:39 par Claire Mollien
la-sante-une-actualite-chargeeMerci Pierre Jean Llorens pour une forte contribution à cette revue de presse : Les pompiers recommandent d’avoir un coca au...
Publié le 05/10/2017, 09:21 par Claire Mollien
de-l-emploi-encore-de-l-emploi-une-quinzaine-qui-s-animeavec des remerciements pour la participation de Pierre Jean...