Le Blog de Claire Mollien

Le trait commun dans toute ma carrière : LE REDACTIONNEL ! La communication écrite et orale. Plus qu’un besoin, une nécessité. De l'audit au conseil, du reportage photo à la rédaction tout support, il fallait se distinguer sur ce marché du web : la part rédactionnelle exige de la disponibilité, de l'expérience, de la régularité et de la constance. Travailler en confiance s'inscrit donc comme un passage obligé : cela revient à faire corps avec l'entreprise qui confie ses missions rédactionnelles pour mieux la connaître et la comprendre. L'externalisation s'affiche comme la meilleure des solutions pour pallier à un besoin cruel de communication web. N'hésitez pas à me contacter et étudions ensemble la façon la plus intéressante de travailler .

 

Diverses productions ont été réalisées sur les semaines écoulées. En particulier, dans le secteur industriel, dans le cadre de la collaboration avec l'Agence Nile à Valence et l'un de ses clients, la Société Axxair, les productions de billets de blog sont en ligne sur le site du client final.

Lire la suite...

Champis - Les bilans et les projets de la Municipalité - Points du début d’année

Les débuts d’année, après les voeux prononcés, sont l’occasion de faire le point d’un bilan de douze mois pour

Lire la suite...

Saint Barthelemy Grozon - Les bénévoles entretiennent l’église de Grozon

Au sein de ce petit village, ancien fief des Templiers, depuis une dizaine d’années s’activent des bénévoles comme trop souvent anonymes. Ainsi, Henriette Gauchier, préparatrice également des messes, aidée par Cécile

Lire la suite...

Publications

Recherche d'articles

Dernières Nouvelles

Publié le 09/06/2017, 08:39 par Claire Mollien
Les formations dans l'industrie textile, le journalisme ou la chimie = futurs chômeurs ?
Publié le 09/06/2017, 08:37 par Claire Mollien
systeme-u-recrute-et-divershttp://www.pole-emploi.fr/actualites/systeme-u-recrute-@/article.jspz?id=477236 Système U, enseigne de Grande Distribution, est une...
Publié le 06/06/2017, 09:22 par Claire Mollien
Les candidates parlent beaucoup plus à 51% que les candidats à seulement 24%